BOVÉ MARCHE SUR PARIS CONTRE LES OGM

Publié le | par

Alors que se déroule le Grenelle de l’environnement, le leader altermondialiste José Bové accompagné de deux cent militants écologistes, mène vers Paris, une marche nationale en faveur d’un moratoire sur les cultures d’OGM. Les marcheurs ont quitté Chartres mardi 9 octobre et devraient arriver le 13 octobre prochain sur la place de l’hôtel de ville de la capitale.

Ce moratoire vise à stopper les cultures et les essais OGM en plein champs, mais garantirait néanmoins leur existence sans interactions avec les cultures non transgéniques.
Le porte parole de la Confédération Paysanne souhaite rencontrer les ministres concernés dont Jean-Louis Borloo, Ministre de l’écologie en charge du Grenelle de l’Environnement, qui avait évoqué le 20 septembre dernier au quotidien Le Monde, la possibilité de « geler les cultures transgéniques ainsi que la commercialisation des semences OGM dans l’attente d’une nouvelle loi ». Mais au gouvernement, c’est carrément la cacophonie, car de son côté, le ministre de l’Agriculture Michel Barnier s’est prononcé en faveur de la recherche en plein champ sur les OGM, et pour la création d’une Haute Autorité indépendante qui serait chargée de l’évaluation et des contrôles pour le secteur des biotechnologies.
Le principal syndicat agricole, la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles), a quitté le groupe de discussions sur les OGM au Grenelle de l’Environnement, présidé par Jean-François Le Grand avant la fin des débats, pour marquer son opposition au moratoire défendu par les associations écologistes.
Les militants anti-OGM tiendront dans la capitale des assises le 14 octobre pour faire leur requête. José Bové avait affirmé le 19 septembre à Carcassonne qu’il serait prêt à rester à Paris jusqu’à l’obtention du moratoire.
La décision finale reviendra au chef de l’État à l’issue du Grenelle de l’environnement.

Samedi matin à 10H00, ils devraient arriver à Paris par la porte d’Ivry.

« Les loups vont entrer dans Paris, par Ivry », comme chantait Serge Reggiani…

Caroline Genestier

Partager cet article

Les commentaires (4)

  1. aucune nouvelle dans les médias nationaux, a part fr3aquitaine le 11 octobre, un agriculteur de mais bio, a eu son champ contaminé par du pollen provenant d’un champ de mais OGM voisin BRAVO JOSE BOVE, toi et tes comparses continuez la lutte, nous sommes de plus en plus nombreux derrière vous et avec vous!!!!!!!!

  2. Si j’avais le temps, je les rejoindrais illico presto!

    Pas étonnant que l’on en sache rien, ça dérange… Il faut amplifier le bruit, à nous de jouer! Il faut carrément un référendum sur ce sujet, quelqu’un peut me dire comment l’obtenir ?