INDEX

WP_Query Object ( [query] => Array ( [paged] => 2 [year] => 2008 [monthnum] => 03 ) [query_vars] => Array ( [paged] => 2 [year] => 2008 [monthnum] => 3 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [w] => 0 [category_name] => [tag] => [cat] => [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [embed] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post__not_in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [lazy_load_term_meta] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [posts_per_page] => 10 [nopaging] => [comments_per_page] => 25 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( ) [queried_terms] => Array ( ) [primary_table] => wp_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [queried_object] => [queried_object_id] => [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_posts.ID FROM wp_posts WHERE 1=1 AND ( ( YEAR( wp_posts.post_date ) = 2008 AND MONTH( wp_posts.post_date ) = 3 ) ) AND wp_posts.post_type = 'post' AND (wp_posts.post_status = 'publish') ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 10, 10 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 1726 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-23 17:53:53 [post_date_gmt] => 2008-03-23 16:53:53 [post_content] => Un problème persistant nous empêche d'envoyer des reportages sur la plate-forme Vpod. Depuis deux jours, il nous est impossible de publier des reportages d'actualité, alors que certains d'entre nous ont passé des nuits blanches à travailler... Nous espèrons que l'équipe de Vpod n'est pas totalement en week end jusqu'à mardi... John Paul MODIF DU MARDI 25/03/08: Ca fonctionne à peu près, mais l'accès au site reste aléatoire. Notamment hier, lundi, à partir de 19H00. [post_title] => PROBLÈME TECHNIQUE AVEC VPOD [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => probleme-technique-avec-vpod [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-23 17:53:53 [post_modified_gmt] => 2008-03-23 16:53:53 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/probleme-technique-avec-vpod/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 6 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 1723 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-23 01:28:04 [post_date_gmt] => 2008-03-23 00:28:04 [post_content] =>

Oussama Ben Laden, l’homme le plus recherché de la planète est de retour, sur le web ! Deux de ses messages ont été diffusés coup sur coup ces derniers jours. Un premier (un message audio diffusé mercredi soir sur internet), dans lequel il menace l'Europe pour la publication des caricatures de Mahomet et met en cause le Pape, un second dans lequel exhorte son monde à soutenir l'insurrection en Irak.

[video http://www.dailymotion.com/search/ben%2Bladen/video/x4sav2_video-19-mars-sheikhouna-ben-laden_news]

Après l'Amérique, Ben Laden met en garde l'Europe

Dans ce premier message mis en ligne mercredi 19 mars 2008 par As-Sahab, la branche « médiatique » d'Al-Qaïda, cinq ans exactement après le déclenchement de l'invasion de l'Irak, Ben Laden menace l'Europe. Il s'adresse « aux êtres d'intelligence » de l'Union Européenne pour dénoncer la re-publication le 13 février par des journaux danois des caricatures visant le prophète Mahomet en signe de solidarité avec l’un des leurs visé par un projet d'attentat déjoué par la police. Cette caricature, représentant le prophète musulman Mahomet vêtu d'un turban en forme de bombe, avait été publiée pour la première fois le 30 septembre 2005 par le journal danois Jyllands-Posten. Reprise par plusieurs médias, elle avait provoqué une vague de violence dans le monde musulman en janvier et février 2006. Oussama Ben Laden a estimé que les publications des caricatures constituent une insulte et un crime, au moment où les troupes « occidentales » bombardent des villages musulmans. Il affirme que « les comptes à rendre pour cela seront plus sévères. S'il n'y a pas de contrôle de votre liberté de paroles, alors soyez prêts dans vos coeurs à la liberté de nos actes ». Il ajoute énigmatiquement : « La riposte sera ce que vous verrez, pas ce que vous entendrez ».

Plus précisément, selon Ben Laden, les dessins font partie d'une « croisade » dans laquelle celui qui est impliqué, c’est le Pape Benoît XVI, dont un discours en 2006 avait suscité la controverse. Parce qu'il semblait vouloir y assimiler Islam et violence.

« Cela nous montre à nouveau que la menace terroriste est permanente et la réponse de la France est permanente » a indiqué Luc Chatel, le nouveau porte-parole du gouvernement, sur LCI. Tout comme le Vatican qui précise que « ces affirmations sont dépourvues de tout fondement (...) Le pape et le conseil pontifical pour le dialogue interreligieux ont condamné à plusieurs reprises cette campagne satirique contre l'islam ».

Toujours l'appel à la « guerre sainte », pour libérer la Palestine

La chaîne Al-Jazira a diffusé jeudi un nouvel enregistrement audio du chef caché. Dans ce message, celui qui reste introuvable à la tête d'Al-Quaida rejette les négociations menées par les Palestiniens de Abbas avec Israël, et appelle à la guerre sainte pour la libération de la Palestine. Pour Ben Laden, « la Palestine ne peut pas être reprise par les négociations et le dialogue, mais par le feu et le fer ». Les Palestiniens qui ne peuvent pas lutter à Al-Quds [Jérusalem], Ben Laden les encourage à rejoindre le combat d'Al-Qaïda en Irak : « C'est une grande chance et un immense devoir pour mes frères, les émigrés parmi le peuple de Palestine, qui ont été privés de combats à Al-Quds (...) de s'empresser de prendre leur place parmi les moujahidines en Irak. Avec cette aide, la victoire viendra d'Allah ». Avant d'ajouter que ce combat devrait être « soutenu par tous les musulmans, particulièrement des pays voisins », appelant les populations de Syrie, du Liban, de Jordanie et d'Arabie Saoudite à apporter leur aide.

 

Claire TAROU

[post_title] => CETTE SEMAINE SUR LE WEB : OUSSAMA BEN LADEN, LE RETOUR [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => cette-semaine-sur-le-web-oussama-ben-laden-le-retour [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-23 01:28:04 [post_modified_gmt] => 2008-03-23 00:28:04 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/cette-semaine-sur-le-web-oussama-ben-laden-le-retour/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 71 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 1722 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-22 16:10:20 [post_date_gmt] => 2008-03-22 15:10:20 [post_content] =>

MAI 68

A LaTéléLibre, on aime bien Jean-Marcel Bouguereau, un grand journaliste, rédacteur en chef au Nouvel Obs. C'est lui qui reçoit le courrier des lecteurs et qui en publie une sélection. Vous pouvez le retrouver dans le journal papier et dans la version électronique pour un édito quotidien, qu'il écrit pour La République des Pyrénées. Jean Marcel a vécu 68 de l'intérieur, à la Sorbonne. Voici son dernier texte, que nous publions volontiers.

 

122279.jpg

Sarkozy, enfant de 68, à l'insu de son plein gré

On ne peut pas y couper. Alors, autant se débarrasser dès aujourd’hui de ce quarantième anniversaire, sans attendre l’overdose que va provoquer le torrent commémoratif. Pourtant quand, comme moi, on a vécu ces évènements en première ligne, on ne peut que redouter la momification, la starification de quelques-uns au détriment du plus grand nombre. Le discours des « vieux cons » qui n’y voient que la crise d’acné d’une jeunesse bourgeoise, prompte - scandale suprême - à changer, à tirer des leçons des bêtises que nous disions. Et Dieu sait que nous en avons dit ! Et puis, tout aussi dévastateur, le discours des anciens combattants, juste capable de dire « j’y étais », mais impuissants à rendre compte de l’essentiel : le plaisir indicible qu’ont pris tous les acteurs de ce mois de rêve, le sentiment de toute-puissance qui a forgé cette génération, lui a donné une assurance que, non sans raison, lui reprochent les générations suivantes. Alors, pourquoi ce déferlement commémoratif ? Sans faire une fixation, il faut dire que la faute en incombe un peu à Nicolas Sarkozy, lorsqu’il a décidé qu’il fallait « liquider Mai 68 ». Pourquoi ? Parce qu’il y a toujours eu en France une haine de Mai, multiforme, de droite mais aussi de gauche. Haine classique des politiciens patentés pour les amateurs intempestifs que nous étions. Haine des staliniens reconvertis pour ce mouvement qui annonçait le refus de tous les totalitarismes. Haine des spécialistes de la prise du Palais d’Hiver pour cette étrange révolution qui ne voulait pas prendre le pouvoir. Et puis tous les autres, pas moins nombreux, qui oublient de dire combien ils ont eu peur, oui, peur. Haine de Mai de tous ceux qui ont paniqué : ministres couards qui ne pensaient qu’à plier bagage, patrons autoritaires et contremaîtres tyranniques qui crurent non sans raison leur pouvoir contesté et qui comprenaient qu’après Mai plus rien ne serait vraiment comme avant. Mai 68 ce fut aussi ce que beaucoup de gens détestent : l’imprévu, la foule, la grève, la gaieté, la gentillesse, la griserie du pouvoir chez ceux qui n’en avaient jamais eu. Et puis le principal, les conquêtes sociales, le syndicat dans l’entreprise, la rupture avec le modèle autoritaire de toute une société, le mouvement des femmes, tout ce qui fait qu’aujourd’hui, un Président divorcé, Nicolas Sarkozy est un enfant paradoxal de Mai 68 qui, comme l’a rappelé Daniel Cohn-Bendit peut, à l’Elysée, « jouir sans entraves ». A l’insu de son plein gré… Jean-Marcel Bouguereau [post_title] => SARKOZY, ENFANT DE 68, À L'INSU DE SON PLEIN GRÉ [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => sarkozy-enfant-de-68-a-linsu-de-son-plein-gre [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2011-11-09 17:44:59 [post_modified_gmt] => 2011-11-09 16:44:59 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/sarkozy-enfant-de-68-a-linsu-de-son-plein-gre/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 25 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 1720 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-21 13:22:19 [post_date_gmt] => 2008-03-21 12:22:19 [post_content] => 21/03/08 Une journée sur terre [post_title] => LES PETITES CRÏSES D'ELOÏSE [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-petites-crises-deloise-39 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-21 13:22:19 [post_modified_gmt] => 2008-03-21 12:22:19 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/les-petites-crises-deloise-39/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 1719 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-21 13:21:49 [post_date_gmt] => 2008-03-21 12:21:49 [post_content] =>

Actualités cinéma

Pendant 3 jours (jusqu’au 18 mars inclus), c’était le « Printemps du Cinéma » où toutes les places étaient vendues 3,50 Euros. Bonne initiative pour ceux qui avait accumulé un léger retard, c’était le moment d’aller voir si le cinéma français (ou pas) se situe toujours aussi bien au niveau de la culture… en espérant que ce ne soit pas celle des navets !

On a vu l’an passé des "chef-d’œuvres" très honnêtement récompensés par des Césars, comme par exemple Persépolis ou La graine et le mulet, dans des genres diamétralement opposés. Mais c’est l’émotion qui compte, le spectateur ne s’y trompe pas. Voici une sélection très éclectique de nouveaux longs métrages, déjà sortis ou sortant prochainement, qui n’ont pas laissé ou ne laisseront pas indifférents, une sélection de coups de cœur et de coups de gueule… ♥ ♥ ♥ énorme coup de cœur ♥ ♥ coup de cœur bof…. ■ Margot Deschamps

♥ ♥ ♥ « Il y a longtemps que je t’aime »

photo-il-y-a-longtemps.jpg écrit et réalisé par Philippe Claudel Avec Kristin Scott Thomas, Elsa Zylberstein, Serge Hazanavicius Philippe Claudel est écrivain (« Les âmes grises ») et il réalise ici lui-même le film qu’il a écrit, comme dirait le proverbe : « on n’est jamais si bien servi que par soi-même ». Coup de maître parfaitement réussi. Le mystère qui entoure l’une des deux sœurs (Kristin Scott Thomas, magistrale de sensibilité) se dévoile peu à peu comme dans un puzzle dont on retrouve les éléments manquants mais essentiels à l’expression du tableau. Car l’histoire raconte avec beaucoup de finesse et une émotion toujours à fleur de peau comment se retrouvent, après 15 ans de séparation, ces deux femmes qui n’ont pas eu le temps d’apprendre à se connaître. Tout est en délicatesse, en tendresse, en émotions. Il est difficile de rester imperméable aux sentiments si fortement exprimés mais avec une telle pudeur que tout cela est presque en filigrane. Les regards sont doux, celui du policier qui rêve de l’Orénoque, celui du beau-père qui ne parle plus (mais au fait, pourquoi ?), celui du copain Michel, celui des fillettes aux notes exotiques… « Il y a longtemps que je t’aime », je crois que vous l’aimerez…longtemps. Impossible de rester insensible, surtout avec la musique de jean-Louis Aubert, complètement imprégnée de l’atmosphère du film. Bande-annonce Date de sortie : 19 Mars 2008 Durée : 1h 55min.

♥ ♥ « le nouveau protocole »

nouveau-protocole.jpg de Thomas Vincent Avec Clovis Cornillac, Marie-Josée Croze, Stéphane Hillel Raoul Kraft, un solide bûcheron alsacien (Clovis Cornillac) apprend la mort accidentelle de son fils. Puis il est contacté par Diane (Marie-Josée Croze) une mystérieuse jeune femme, veuve et militante altermondialiste. Elle sait que le fils de Raoul testait des médicaments pour un grand trust pharmaceutique, selon un nouveau protocole… Plutôt réticent au départ, Raoul va se laisser entrainer dans une enquête policière où il se heurtera aux lobbyistes et autres organisations plus ou moins malveillantes à son égard. Même si l’histoire est assez crédible au début du film, les aventures de ce père désemparé semblent tourner à l’invraisemblable. Il devient malgré lui un homme recherché de toutes parts, à la fois par les policiers qui n’apprécient guère sa propre enquête et par les « méchants » des grands laboratoires mondiaux. Sur le fond, le thème abordé est intéressant. Sur la forme, on devra admettre que c’est traité comme un thriller américain. Mais pour la performance d’acteur de Clovis Cornillac, on y va ! Bande-annonce Date de sortie : 19 Mars 2008 Durée : 1h 30min.

♥ ♥ « Le voyage de Primo Levi »

photo-primo-levi.jpg documentaire de Davide Ferrario Primo Levi a bien existé. Il est libéré par les Russes du camp d’Auschwitz fin juin 1945. Mais il est italien, alors il devra suivre la route que ses libérateurs ont choisi pour lui… cela le fera aller vers l’Est et le Nord de l’Europe, l’Ukraine, la Roumanie en passant par l’Autriche et l’Allemagne avant d’arriver presque un an plus tard à Turin, chez lui. Son voyage nous est montré 60 ans plus tard, dans des pays où le communisme a laissé des traces et même plus. Mais le réalisateur tient surtout à nous apporter un témoignage, une vision de la réalité actuelle et antérieure. Pour mettre l’accent sur des différences que l’on devrait voir mais que l’on cherche encore. Un film de mémoire tourné vers l’avenir, c’est plutôt comme ça que l’on pourrait résumer ce documentaire qui se laisse voir sans ennui. Bande-annonce Date de sortie : 12 Mars 2008 Durée : 1h 32min.

♥ ♥ « Mon Fürher »

mon-fuhrer.jpg film de Dani Levy Avec Ülrich Mühe, Helge Schneider Bon, c’est pour rire. Il faut le prendre comme ça car la question bien évidemment se pose. Même plus de 60 ans après, peut-on rire et se moquer d’Hitler ? Le réalisateur (suisse) Dani Levy a surtout voulu montrer une face d’un Hitler qui adore sa bergère allemande mais est devenu légèrement « dérangé », c’est le moins que l’on puisse dire. Le résultat fait rire ou sourire, ou grincer des dents, au choix… à prendre au 2ème degré… le ridicule ne tue pas mais il vaudrait mieux dans certains cas ! Film à voir sans état d’âme mais par exemple pour la scène du bain ou Hitler joue avec une maquette de torpilleur, ou quand son professeur (juif) de théâtre lui met une prune magistrale… Ou encore pour le bras cassé de Goebbels, plâtré d’une manière quelque peu propagandiste, dirons-nous. A noter que le professeur est interprété par le regretté Ulrich Mühe que l’on avait vu dans le superbe film « la vie des autres ». Comme quoi, un bon acteur peut tout jouer. Bande-annonce Date de sortie : 12 Mars 2008 Durée : 1h35min.

« Modern Love »

modern-love.jpg réalisé par Stéphane Kazandjian Avec Alexandra Lamy, Stéphane Rousseau, Bérénice Bejo Un film classé « nunuche » avec des comédiens qui chantent et dansent comme dans une comédie musicale sauf qu’il paraît que c’est une comédie romantique. Le champ de navet du cinéma français est en train de fleurir…Dommage pour Stéphane Rousseau qui est venu se perdre au milieu de ce champ-là ! Date de sortie : 12 Mars 2008 Durée : 1h30min. Margot Deschamps [post_title] => L'AGENDA CINEMA DE MARGOT [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => lagenda-cinema-de-margot [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-21 13:21:49 [post_modified_gmt] => 2008-03-21 12:21:49 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/lagenda-cinema-de-margot/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 5 [filter] => raw ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 1709 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-21 12:22:53 [post_date_gmt] => 2008-03-21 11:22:53 [post_content] =>

C’est dans le choc, dans la tristesse et la passion que les Français ont appris jeudi matin le décès de Chantal Sébire. Atteinte d’une maladie douloureuse, incurable et irréversible qui lui défigurait le visage, elle avait demandé à la justice d’être aidée afin de mourir dans la dignité. En vain.

Le parquet de Dijon a demandé ce jeudi l'autopsie du corps de Chantal Sébire, pourtant jugée « scandaleuse » par son avocat. Le tribunal de grande instance avait estimé que la loi Léonetti, qui autorise le « droit au laisser mourir », n’était pas applicable au cas de Chantal Sébire. Pour l’auteur de la loi, qui s’est exprimé jeudi matin dans « le Parisien » : « elle n'avait pas demandé à la loi de s'appliquer. Son choix était une demande de suicide. »

Jeudi matin, les réactions se sont succédées dans les médias, souvent empreintes de la colère de n’avoir pas vu le souhait de Chantal Sébire réalisé.

chantalsebire2.gif

dessins : Emilie Sandoval « Je me sens bouleversée. Au téléphone, elle me disait qu'elle n'en pouvait plus, qu'elle ne pouvait plus attendre. Elle n'avait même plus la force d'aller en Suisse.[Où l’euthanasie est autorisée, ndlr] Elle a dû partir toute seule en cachette. Je trouve ça vraiment moche. C'est le gouvernement qui n'a pas su écouter. » s’indigne Marie Humbert, marraine de l'association "Faut qu'on s'active". Pour Jean-Luc Romero, le très actif président de "l'association pour le droit de mourir dans la dignité", désormais présente sur Facebook, « Nous ne l'avons pas aidée. Je trouve dramatique qu'il faille que des personnes comme Marie Humbert pour son fils, Maïa Simon et Chantal Sébire doivent prendre la parole pour faire bouger les politiques. Tout le monde sait qu'en France, il y a entre 10.000 et 15.000 euthanasies clandestines pour mettre fin à des vies terribles » Mme Christine Boutin avait la semaine dernière scandalisé les Français en déclarant "Chantal Sébire est difforme mais la dignité d'une personne va au-delà de l'esthétique de cette personne". Elle a désormais elle aussi rejoint le concert des émotions : « la souffrance n’est pas un but en soi et la demande de calmer la souffrance est une demande légitime ».

Aller plus loin

chantalsebire.gif

Selon Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, « la loi Léonetti permet de traiter 90 à 99% des cas ». Mais il est évident que le cas de Chantal Sébire, bien qu’exceptionnel, pose la question d’aller plus loin, au-delà de ce que permet la loi actuelle. C’est ce qu’avait déclaré Bernard Kouchner mercredi, avant que ne s’éteigne Chantal Sébire : « Il faut lui permettre de ne pas avoir besoin de se suicider dans une espèce de clandestinité dont tout le monde souffrirait, surtout ses proches. Il faut faire "une exception à la loi" qui l'empêche d'accéder à l'euthanasie. Ce serait humain, nécessaire ». Nadine Morano, tout juste entrée dans ses fonctions de secrétaire d’état à la famille, estime quant à elle que « Le débat est mûr, mais c'est un sujet grave, difficile, qui ne doit pas être pas traité dans le cadre d'une émotion forte, comme celui de Madame Sébire .» Que ce soit sous le coup de la passion ou avec plus de recul, légiférer pour prendre en compte ces cas particuliers et extrêmement douloureux semble indispensable aujourd’hui. Plusieurs pistes sont envisagées, comme la création d’une haute autorité morale autorisée à statuer sur les « exceptions » que la loi Léonetti ne prends pas en compte. François Fillon a dors et déjà demandé à Léonetti une « évaluation » de sa loi. Le Président de la République pourtant friand des grandes causes émotionnelles, n’a pas encore quant à lui voulu s’immiscer dans le débat. LaTéléLibre [post_title] => LE DÉCÈS VOLÉ DE CHANTAL SÉBIRE [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => le-deces-vole-de-chantal-sebire [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-21 12:22:53 [post_modified_gmt] => 2008-03-21 11:22:53 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/le-deces-vole-de-chantal-sebire/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 9 [filter] => raw ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 1700 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-20 16:07:46 [post_date_gmt] => 2008-03-20 15:07:46 [post_content] =>

Il est beau, il est blond, il est tout neuf : Nicolas Princen est le nouveau jouet de la blogosphère. Depuis dimanche dernier, l'annonce par le journal du dimanche de l'arrivée d'un jeune Normalien de 24 ans qui a fait sciences po et HEC et qui viendrait renforcer le pôle communication de l'Elysée pour faire de la "veille sur le net"... une partie des internautes prennent plaisir à "titiller" la crédibilité du jeune homme.

Sa mission : déjouer toute désinformation à l'encontre du Président, traquer et "tuer dans l'oeuf" les "fausses" rumeurs qui apparaissent sur la toile.

lacombe190308c.jpg

dessin : xavier lacombe Le jeune premier serait ainsi chargé de contre-attaquer à l'immédiat toute information susceptible de nuire à l'image de Nicolas Sarkozy. Ancien membre de la cellule internet du candidat durant sa campagne présidentielle, Nicolas Princen aurait donc été choisi pour ses connaissances informatiques et pour son "oeil" avisé. Voici la vidéo qui circule sur le net. L'extrait est tiré du site de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Il a été custumisé par un petit malin. [video <quote><div><object width="420" height="365"><param name="movie" value="http://www.dailymotion.com/swf/x4r9bq&v3=1&colors=background:DDDDDD;glow:FFFFFF;foreground:333333;special:FFC300;&autoPlay=1&related=1"></param><param name="allowFullScreen" value="true"></param><param name="allowScriptAccess" value="always"></param><embed src="http://www.dailymotion.com/swf/x4r9bq&v3=1&colors=background:DDDDDD;glow:FFFFFF;foreground:333333;special:FFC300;&autoPlay=1&related=1" type="application/x-shockwave-flash" width="420" height="365" allowFullScreen="true" allowScriptAccess="always"></embed></object><br /><b><a href="http://www.dailymotion.com/video/x4r9bq_surveiller-le-net-mission-oeil-de-s_news">Surveiller le Net "Mission Oeil de Sarkozy" Nicolas Princen</a></b><br />]

Buzz de bienvenue

L'annonce du poste de Princen a engendré chez les blogueurs une fougue libertaire immédiate. A la manière d'un bizutage d'école, le sarkoboy a été gentiment accueilli par bon nombre d'internautes qui lui souhaitent, en guise de pied de nez, bien du courage dans sa nouvelle tache de surveillance. Derrière cet accueil ironique, les questions et indignations fusent. "Big Brother Princen is watching you" titrait le blog politique de droite "ça réagit" qui se consterne de la stratégie d'espionnage de l'Elysée. "De quel mal notre président peut-il souffrir pour placer de la sorte la blogosphère politique française sous les microscopes de ses conseillers ?"

Halte à la calomnie!

"Loin de se conduire en despote, c'est la liberté de chacun qu'il protège" annonçait Carla Bruni dans le Monde, défendant son mari dans l'affaire du SMS et du Nouvel Obs. La dénomination du nouveau poste de Princen devrait faire bien évidemment sourire. Morgann Martin [post_title] => L'HEURE DE LA DÉMAGOGIE NUMÉRIQUE A SONNÉ ! [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => lheure-de-la-demagogie-numerique-a-sonne [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-20 16:07:46 [post_modified_gmt] => 2008-03-20 15:07:46 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/lheure-de-la-demagogie-numerique-a-sonne/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 23 [filter] => raw ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 1699 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-20 11:53:18 [post_date_gmt] => 2008-03-20 10:53:18 [post_content] => 20/03/08 Remaniement ministériel [post_title] => LES PETITES CRÏSES D'ELOÏSE [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-petites-crises-deloise-38 [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-20 11:53:18 [post_modified_gmt] => 2008-03-20 10:53:18 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/les-petites-crises-deloise-38/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [8] => WP_Post Object ( [ID] => 1695 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-19 20:10:25 [post_date_gmt] => 2008-03-19 19:10:25 [post_content] =>

A Perpignan, un président de bureau de vote a été pris, ce dimanche soir, en flagrant délit de "fraude électorale présumée" avec des bulletins de vote dans les chaussettes. Depuis, un feuilleton local commence.

M. Garcia, Claude de son prénom, a été pris en flag dimanche, lors du deuxième tour des élections municipales à Perpignan. Président du bureau de vote numéro 4, le monsieur est par ailleurs frère de Manuel Garcia, le colistier du maire sortant, de Jean-Paul Alduy, UMP. Or voilà qu'on le trouve qui portait sur lui, bien caché, des enveloppes, des bulletins de vote de la candidate PS, et encore des bulletins. Tout ça dans les chaussettes! Mis en examen mardi dans le cadre d’une information judiciaire pour « fraude électorale », il demeure en liberté, sous contrôle judiciaire. Avec l'interdiction de rencontrer des personnes présentes dans le bureau de vote. « Ils trichent sur tous les bureaux de vote » clame t-on du côté de l’équipe de Madame Amiel-Donat, son adversaire, la tête de liste PS-MoDem, avocate, prof de droit de son métier, à l'université de Perpignan, et battue dimanche soir, à 574 voix près. Elle manifeste tous les jours, avec plusieurs centaines de sympathisants, dans les rues de la ville. Des chaussettes à la main, bien sûr. "Les gens ont peur de parler, mais ça commence à sortir", nous dit Mme Amiel-Donat, qui parle d'un incroyable et grave système de « fraude », et même de « système organisé ». Depuis dimanche, son équipe n'a de cesse. L'ex-candidate dit recevoir des appels de gens qui veulent parler. Et qui parlent, nous dit-elle, en ce moment même, sous huissier, avec parmi eux, des employés municipaux. Mme Amiel-Donat pense ainsi voir se révéler à elle un système organisé assez fantastique de bourrage d’urnes, avec des techniques d’intervention à plusieurs, dans les bureaux de vote, un système pour récupérer les enveloppes dès le matin, mais aussi conjugué à une manière de ne pas nettoyer les listes électorales... « On pense que ça leur permet de bourrer l’urne à un moment de la journée » quand l’assesseur adverse tourne le dos, dit Jérémy Lavaille, proche collaborateur de la tête de liste PS-MoDem. « Les gens ont très peur, ils ont des parents qui travaillent à la mairie… ». A l’heure actuelle, aux côtés de l’adversaire malheureuse du sénateur maire qui derrière tout cela est visé, seize personnes travaillent en permanence à éplucher les listes d’émargement, à croiser les registres, les procurations avec les cahiers d’émargement. « C’est un énorme travail, pour tout croiser ». Mais des irrégularités, ils en trouvent. Ils ont jusqu’à vendredi minuit, pour déposer un recours en invalidation au tribunal administratif de Montpellier. Par ailleurs, ils se sont porté partie civile depuis la mise en examen après flagrant délit. Enfin, l’équipe travaille à une plainte plus globale pour fraude électorale. De l'autre côté, le maire sortant, Jean-Paul Alduy, réélu dimanche, a annoncé mardi avoir porté plainte "en diffamation publique" Jacqueline Amiel-Donat. A suivre donc. K.Y. [video

plein les chaussettes
envoyé par union_nouvelle_gauche
] [post_title] => FRAUDE A LA CHAUSSETTE A PERPIGNAN [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => fraude-a-la-chaussette-a-perpignan [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-19 20:10:25 [post_modified_gmt] => 2008-03-19 19:10:25 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/fraude-a-la-chaussette-a-perpignan/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 11 [filter] => raw ) [9] => WP_Post Object ( [ID] => 1694 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-19 14:38:09 [post_date_gmt] => 2008-03-19 13:38:09 [post_content] =>

THE WHITE HOUSE STORY, de notre correspondant à Atlanta, Nicolas Condom

Barack Obama a tenu ce mardi 18 mars, à Philadelphia, un discours très attendu sur ses rapports avec les questions de la race et de la politique, et de leur rapport entre eux. En tant que candidat africain-américain, il ne pouvait pas ne pas en parler, de la même façon que Mitt Romney devait parler de sa foi de mormon, ou JFK de sa foi de catholique. La question s'était amplifiée la semaine dernière après les propos polémiques du pasteur Jeremy Wright, ancien pasteur de l'Église de la Trinité de Chicago dont il fait partie, propos qu'il avait condamnés.

Il a d'abord expliqué son rapport à la foi et à l'Église dont il fait partie. Il considéré qu'il ne peut renier son appartenance à cette Église comme il ne peut renier son appartenance à la communauté noire.

Cette Église fait partie de sa famille

Il a présenté un rapport très personnel avec ce pasteur qui a baptisé ses enfants, dont les contradictions représentent les contradictions des États-Unis. Barack Obama a choisi cet exemple pour évoquer qui il est,quelle est son histoire, mais surtout quels sont les problèmes des États-Unis. Ces problèmes sont aussi ceux de l'unité du pays et de ses différentes communautés : l'Église de la Trinité possède les bons et mauvais aspects de la communauté noire, de même que le pasteur Wright contient en lui-même "les contradictions de la communauté" Il n'a pas désavoué le pasteur, qui l'a éveillé à la foi, comme il ne peut pas renier sa grand-mère blanche qui l'a élevé alors qu'elle avait peur quand elle voyait des noirs dans la rue. Les propos du pasteur sont "inexcusables", même s'ils ne représentent pas l'homme qu'il est. Le sénateur de l'Illinois a ainsi mis au second plan les propos polémiques pour rendre compte de la complexité du problème racial. Alors que la question continue à hanter les esprits, il ne faut pas, selon lui, la repousser : si on ignore le problème, si les communautés blanche, noire, hispanique, asiatique, refusent d'en parler, alors on ne le résoudra pas car il est le problème de tous les Américains qui doivent le dépasser avec ses différentes blessures pour retrouver leur unité, et résoudre les inégalités qui existent toujours à l'école, dans le milieu du travail, dans les syndicats. Barack Obama a très bien su répondre aux critiques et futures critiques: il a dit comment il a pu dépasser dans sa carrière politique, son histoire personnelle, les problèmes de race et c'est ce que devra faire l'Amérique, en acceptant ses déchirures, ses souffrances. Les propos de Geraldine Ferraro sont selon lui de la même façon bien plus représentatifs du statut actuel de cette question, des imperfections, de l'héritage de l'histoire américaine: il faut donc les dépasser, et il ne la condamne donc pas. Un discours clef pour comprendre sa vision de la politique. [video http://www.youtube.com/v/JPDFuNW55uA&hl=en] [post_title] => OBAMA: RACE ET POLITIQUE [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => obama-race-et-politique [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-19 14:38:09 [post_modified_gmt] => 2008-03-19 13:38:09 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/obama-race-et-politique/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) ) [post_count] => 10 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 1726 [post_author] => 2 [post_date] => 2008-03-23 17:53:53 [post_date_gmt] => 2008-03-23 16:53:53 [post_content] => Un problème persistant nous empêche d'envoyer des reportages sur la plate-forme Vpod. Depuis deux jours, il nous est impossible de publier des reportages d'actualité, alors que certains d'entre nous ont passé des nuits blanches à travailler... Nous espèrons que l'équipe de Vpod n'est pas totalement en week end jusqu'à mardi... John Paul MODIF DU MARDI 25/03/08: Ca fonctionne à peu près, mais l'accès au site reste aléatoire. Notamment hier, lundi, à partir de 19H00. [post_title] => PROBLÈME TECHNIQUE AVEC VPOD [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => probleme-technique-avec-vpod [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2008-03-23 17:53:53 [post_modified_gmt] => 2008-03-23 16:53:53 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/index.php/2008/03/probleme-technique-avec-vpod/ [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 6 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 53 [max_num_pages] => 6 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => 1 [is_year] => [is_month] => 1 [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => 1 [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 43d672f5ed554426df7c684044138da9 [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )