Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

PEUT-ON ENCORE CROIRE AUX GAFFES DE RAMA?

Publié le | par

Cacophonie diplomatico-médiatique. A la clef, l’inimitable Rama Yade qui désormais dément avoir posé des « conditions » à la participation de Nicolas Sarkozy à la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin. Et récuse l’idée d’avoir pu employer ce terme dans un entretien au « Monde ».

Ce Samedi, Rama Yade en gros semble sous-entendre que le quotidien Le Monde a déformé ses propos, voilà ce que l’on croit comprendre :

« Je tiens à indiquer que lors de l’entretien que j’ai donné à un journaliste du Monde pour son édition du 6 avril 2008, le terme de ‘conditions’ n’a pas été employé », déclare Mme Yade dans un communiqué, le samedi 5 avril.

A partir de là, la secrétaire d’Etat aux droits de l’homme dont on se demande toujours si elle est en service télécommandée ou si c’est la reine de l’impro et de la gaffe, revient au très diplomatique « tout reste ouvert » du Président de la République, prononçé à Tarbes, le 25 mars – sur cette question d’un éventuel boycott de la cérémonie d’ouverture.

Pourtant, le journal Le Monde assure « avoir retranscrit fidèlement les propos de Rama Yade ».

Dans l’entretien , la secrétaire d’Etat aux droits de l’homme répondait en ces termes au journaliste l’interviewant :

« Nous demandons la remise en liberté immédiate de Hu Jia, qui vient tout juste d’être condamné à trois ans et demi de prison (…). Nous demandons que la Chine entreprenne un dialogue réellement constructif avec le dalaï-lama (…)rien que pour 2007, on compte 132 moines arrêtés pour des motifs politiques. »

A la question : « Cela peut-il conduire le président Nicolas Sarkozy à boycotter la cérémonie d’ouverture des JO ? » Mme Yade répond : « Il prendra sa décision au regard de l’évolution des événements actuels et s’exprimera après avoir consulté nos partenaires européens, car il parlera alors en tant que président en exercice de l’Union européenne. Néanmoins, trois conditions sont indispensables pour qu’il s’y rende : la fin des violences contre la population et la libération des prisonniers politiques, la lumière sur les événements tibétains et l’ouverture du dialogue avec le dalaï-lama ».

La reprise est immédiate, dans tous les médias, à deux jours de l’arrivée de la flamme à Paris et avec des sondages plutôt en faveur de la cause tibétaine, on titre : Rama Yade pose trois conditions.

Et bien sûr, à partir de là, risque d’emballement : on commence à croire que Paris veut durcir sa position

Au point que Robert Ménard, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF). dès samedi s’exprime et juge : « Cela montre que les choses sont en train de bouger du côté des autorités françaises ».

En attendant que cacophonie cesse, Bernard Kouchner est à son tour intervenu pour démentir toute idée de « conditions » c’est à dire toute idée d’un durcissement envisagé de la position de la France…

Demain lundi, c’est avec un dispositif de sécurité digne de la série 24 Heures chrono que la flamme va parcourir 20 km dans Paris, la « capitale mondiale des droits de l’homme ».
Karine Yaniv

Partager cet article

Les commentaires (22)

  1. Du pipeau !
    Bon petit plat mijoté à la sauce Nico pour réaliser d’une pierre deux coups :
    1- faire croire aux Français que le gouvernement se préoccupe des droits de l’homme
    2- sonder les réactions de l’opinion publique pour agir en conséquence (manipuler les medias par exemple)

  2. Ah mais voyons voyons nous avons un badge qui dit « pour un monde meilleur » alors dites pas qu’on s’occupe bien des droits de l’homme en France ! Pour un monde meilleur, moins méchant, plus joli et qui sentirait bon la lavande…

  3. Soit c’est de la manip (Sarkozy a chapeauté l’intervention au Monde de Rama Yade) soit c’est du grand n’importe quoi…
    Quand au badge, on aurait pu aussi mettre une photo de Douillet sous le slogan !…

  4. Ce que j’aime bien avec Sarkozy c’est qu’avec le temps, la force de l’habitude, il va réussir à droite le renouvèlement du stock d’hommes et de femmes politiques de premier plan complètement nazes.

  5. « pour un monde meilleur » c’est pas un slogan de Véolia ou d’un de ces grands groupes si friands de marché avec la Chine???

    Ils sont très forts…..

  6. Chez moi on fait carnaval, mais là c’est du Grand-Guignol.
    Ce n’est pas la première fois que Rama Yade s’exprime pour être démentie dans la foulée. Certain la voit comme une « éclaireuse », ou bien une représentation de l’indépendance au sein du gouvernement… Pour ma part, j’y vois de l’incompétence.
    Cela commence à devenir une habitude de voir un des membres du gouvernement s’exprimer avec ce qu’il semble être l’aval du Président. Malheureusement, il semblerait qu’il y est toujours un conseiller, un ami, ou bien un aimable collaborateur pour tempérer le propos, voire le démentir.
    C’est du grand n’importe-quoi, la foire aux neuneus, la maison des fous.

  7. Non, Gwendal, je serais plutot de l’avis de Lucie ou Gérard…
    on envoie la petite au charbon sans risque : elle est novice et parle sans réfléchir, se dit le bon peuple !

    Et on teste l’opinion, mais surtout les industriels, on attend les réactions des chinois et hop ! un coup d’éponge: c’est pas le moment…..si des fois ça avait marché..ça aurait pu servir pour remonter la côte du président : l’opinion publique s’émeut sur le Tibet….

    Et cette Rama apparemment intelligente qui dit dès qu’on la critique :  » les socialistes ne m’aiment pas parce que je suis noire  » !!!!
    DES BAFFES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  8. A l’annonce de ces fameuses trois conditions, le bon peuple était content, Reporters Sans Frontière était content. Si l’on suit ton raisonnement, c’est la Chine qui a du râler donc… Ah lala, je désespère du genre humain parfois. Pourtant j’étais de bonne humeur ce matin…

  9. On peut supposer que Sarko téléphone en douce au président chinois : « Vous savez, je suis de tout coeur avec vous, mais il faut comprendre, mon peuple est un peu survolté en ce moment . Je vais tâcher de tempérer la situation . Et si je n’assiste pas à la cérémonie d’ouverture, ce sera bien contre mon gré, etc …bla bla … » .

    Rama Yade : un regard qui tue, trahissant une avidité et une ambition démesurées ; une bouche qui s’ouvre à peine en parlant, comme pour dissimuler le Mensonge qu’elle contient .

  10. Je crois plutôt que c’est Hu Jin Tao qui décroche son téléphone:
    - Tu veux te mettre 20 milliards de contrat dans le fondement?
    - Nan, vous savez, je suis de tout coeur…
    - J’en ai rien à foutre. Tu viens d’en perdre un.
    - Merci !

  11. Gwendal, ne désespére pas je vais essayer de te dérider demain: regarde la télé, je vais pécho la flamme :D

  12. je pense que Rama Yade paye son anticonformisme et son franc parlée sans se soucier des codes gouvernementaux

  13. Naîf je sais pas mais alors quelle serait son intéret de faire bourde sur bourde. Elle ne souhaite quand même pas rejoindre Martinon aux Etats-Unis.

  14. d’un monde meilleur au meilleur des mondes il n’y a qu’un pas pas… et si le monde meilleur c’est douillet, ses muscles et sa philo ras le tatami je préfere encore un monde pire …

  15. Je ne vois vraiment pas en quoi Rama Yade est surprenante… Elle fait exactement comme son mentor: dire une chose et son contraire un moment plus tard, n’est ce pas là ce que fait Sarko, dès qu’il s’agit d’autre chose que les affaires touchant ses petits copains?…

  16. Jérémy, Rama Yade n’a rien à voir avec Martinon .
    Martinon a été nommé parce qu’il était un ami de Cécilia .
    Rama Yade est la chouchou de Sarko, le fantasme Condoliza Rais à la française .
    Elles est envoyée en avant pour faire semblant de dire des bourdes afin de montrer à quel point le patron est sympa de laisser toute liberté de parole à ses ministres, et surtout dans le but de tester les réactions du public .
    Une sorte de marionnette à sondages d’opinions …

  17. C’est ce que je dis dans mon post 9 , chère Lucie !!!

    Ô comme les hommes sont naïfs !

    Au fait, tu as des nouvelles de Bourreau…calme, ces derniers temps !