Partager cet article

Les commentaires (38)

  1. « Subversion, provocation ou ignorance, le scandale est moins l’offense de votre rejet que la gifle que vous adressez à toutes vos sœurs opprimées qui, elles, risquent la mort pour jouir enfin des libertés que vous méprisez. »

    Quelle grande dame ! En une phrase tout est dit.
    Quant aux raisons d’une telle attitude : Subversion, provocation ou ignorance, j’y ajouterais : Égoïsme, absence totale d’instruction élémentaire, irrespect des autres, bêtise, inculture, crétinerie congénitale, superstition imbécile, complexe d’infériorité maladif… j’en passe et des moins polis.

  2. Quelle étrange vision de la « liberté ».

    En quoi l’obligation pour les femmes de ne pas être voilé serait plus de la « liberté » que celle qui les oblige à toutes êtres voilées? En quoi le fait d’être voilé ou non, le fait de refuser tout contact/relation (si tant est que ce soit le cas) serait l’affaire d’autres personnes que la personne concerné? Et qu’est ce que ça peut bien faire que ça suscite chez certain « la défiance et la peur »? Et si moi je dit que les cheveux longs ça suscite chez certains la « défiance et la peur », faudrait-il interdire d’avoir des cheveux longs?

    « Vous utilisez les libertés démocratiques pour les retourner contre la démocratie »
    => Quand la « liberté » et la « démocratie » est unilatérale (vous êtes libres de faire ce que vous voulez…seulement si ça nous plaît) on peut s’interroger sur la profondeur de la démocratie et de la liberté en question.

    A quoi servent ce genre de leçons de gens qui s’imaginent « supérieurement démocratiques » si ce n’est empirer les relations entre le monde arabo-musulman et l’occident?

  3. Cette petite prose à le mérite d’engager à la réflexion.

    Le monde arabo musulman dont tu parles n’a pas de sens .. relis la lettre de la dame une seconde fois !

  4. Je ne comprends pas pourquoi tant de debat sur la burqa et le voile alors que la violence contre les femmes en France est beaucoup plus accablament et urgent ! 500 000 cas par an , une moyenne de de 150 meutres par an ! Ceci est le vrai combat pour la femme mais malheuresement cela n’anime pas les memes emotions .
    Je suis souvent a Londres et a New York et j’observe que nos cousins anglophones ne se sentent pas provoquer par la difference et respecte par principe a la liberte individuelle de la personee . Le probleme se pose quand c’est une atteinte des droits de L’homme ( donc forcees ) donc delit envers la loi .

    JPL allait voir Scotland Yard , Ils recrutentent des femmes muslmanes et leur popose a leur volonte si elle le veulent bien , de 4 types de voiles differents pour leur service . Elles sont citoyenness et apportent leur savoir fair que Scotland yard ne veut surtout pas s’en priver . Vous observerez que la cohesion social est meilleur en Angleterre quand France , les medias traitent les muslmans avec moins de prejuges et ils sont beaucoupl plus pluralistes sur ce sujet quand France ..
    J’ai l’impression que la societe vit dans le delire est que notre pays eest reelement isoler sur ce sujet a niveau internationmal .
    N’y a t il pas pas un peu d’intolerance et de prejuge ? Je crois que cela est la vraie question. Mais il faut le reconnaitre ce point important d’abord avant de continuer le debat .

  5. Je pense qu’il est tout à fait impossible de prendre comme exemple la façon dont certains pays règlent chez eux le problème du voile (ou de la burqa, car au fond c’est la même chose).
    En effet, les pays que tu cites Artgallery, sont très éloignés de notre organisation à la française. L’Angleterre, et les Etats-Unis plus encore, sont des pays où le tissu sociétal est basé sur le protestantisme ; C’est-à-dire (pour faire simple) que dans ces pays, la société fait la part belle à l’individualisme au détriment du collectif.

    Dans les pays d’inspiration anglo-saxonne, issus de l’ancienne Europe germanique, le respect de la liberté individuelle passe avant le désir de cohésion sociale. Il en résulte une société où chacun peut afficher son individualisme indépendamment des autres, sans que cela ne choque ni les uns, ni les autres.
    Au final, nous n’avons pas affaire à une société une et indivisible, mais plutôt à un immense patchwork où chaque communauté vit à côté des autres sans jamais se mêler à elles.

    La société française, ainsi que ces institutions, est organisée différemment, autour d’autres valeurs. On ne peut donc pas y transposer des modèles étrangers aussi facilement que cela…

  6. Si je suis tes observations Gwendal nos valeurs sont superieurs donc nous vivons dans une societe ou il y a plus de liberte d’expression , plus de cohesion social , plus d’egalite de chance et moins de discrimination ?

    Observe bien notre societe et le declage entre le discours officiel ( politique et institutionnel )et la realite de tous le jours . Ecoute les temoignages des minorites., de femmes , des jeunes , des handicapes .Observe nos villes , nos banlieues. Notre mixite sociale n’est pas tres en avance par rapport aux Etats Unis dans son ensemble.
    Va a l’universite de Oxford, Cambridge , Havard, Yale, Stanford et compare l’atmosphere academique , le rapport social ( entre eleves, entre professeurs et entre les deux ) avec L’Ena et Sci Po et tu comprendras pourquoi les modeles de societes ne produisent pas les memes choses.

    Notre presse national est tellement provencial et frole la paranoia de conspiration quand tu compares le Guardian , L’Economiste , Financial Times et et New York Times 。
    Je crois que nos valeurs sont assez retrogrades, et
    autoritaires dans un monde ou le pluralisme est un fait. Je crois sincerement que notre pays n’est pas a la hauteur des defis de la realite de demain . Le language est souvent hostile et antagoniste sur la difference et la diversite.

    Les societes anglophones sont tout simplement plus pragmatiques et moins ideologiques que la notre . Je me sens tellement plus libre au USA qu’en France , Je trouve que nous parlons des autres societes en stressant les traits negatives et quand on parle de notre cher France on veut tout justifier meme ce qui ne marche pas .
    Regarde le New york book Review et Times Literary magazine et comparare la force intellectuel anglophone avec la mediocrite des nos intellectuelles comme Isabelle Badinter. Beaucoup d’emotion mais pas d’arguments qui tient la route sur le long terme.
    Merci Gwendal pour tes observations .
    Un bonjour du Japon.

  7. Cher Artgallery, cela ne t’as sans doute pas échappé, mais je n’ai en aucun cas distingué laquelle de ces deux sociétés était la meilleure. Et surtout pas en ce qui concerne les valeurs.
    Mon propos se voulait général.
    Cela dit, oui je considère quand même que les valeurs françaises sont supérieures à celles que véhicule le monde anglo-saxon.
    A mon sens mieux vaut une société qui cherche à intégrer qu’une société qui se contente de coller bout à bout un ensemble de communautés. Je crois sincèrement aux valeurs de la République, une et indivisible.
    Les étudiants que tu décris dans ces prestigieuses universités, ne vivent pas ensemble, ils se côtoient sans se mélanger. Je n’appelle pas ça un tissu social.

    Pour moi, le communautarisme est la plaie de la démocratie française. C’est d’autant plus vrai lorsque certaines communautés imposent, sous prétexte de la liberté d’expression, des valeurs rétrogrades et infamantes.
    Certes, la société libérale (car il s’agit de cela) se proclame plus pragmatique et moins idéologique… Nous avons tous vu où le pragmatisme nous à conduit ces derniers mois. Faillites, licenciements, êtres humains jetés comme des kleenex, environnement saccagé, etc…
    Quant à l’absence d’idéologie, en quoi cela est-il une qualité ? L’idéologie est nécessaire au progrès social. C’est à travers elle que nous construisons un monde meilleur.

    Enfin, nous essayons. Car, comme tu le fais justement remarquer, tout n’est pas rose en pays français. Nous avons encore d’énormes progrès à faire.
    Mais, toujours à mon sens, c’est ça qui est important : Essayer. Encore et toujours essayer.
    Même si cela semble utopique, il faut toujours essayer…

  8. L’épouse Badinter, Badinter… n’est-elle pas la fille de … ? … qui a beaucoup fait pour le règne de la publicité, fondateur d’une fameuse agence omniprésente ? … vous savez la publicité porteuse de notre fameux modèle émancipateur démocratico-libéral de marché. En effet, en effet… l’émancipation de la femme… elle est bien placée notre brave dame pour en discourir…

  9. Cher Gwendal ,

    Croire que dans les pays anglophones , il n »y pas de mixité sociale et raciale est faux .Croire que rien n’a été fait pour l »integration des minorité est encore faux .Croire que le communautarisme est plus fort chez eux que chez nous est encore faux. Personnellement je trouve qu »il y a plus de communautarisme en France qu »au Usa .Et le communautarisme de souche française je le trouve d’un tribal primaire toxique.
    Promène toi a Hawaii , les grandes métropoles américaines et a Londres pour accepter ce fait social .

    Ils sont plus présents dans les médias , dans la politique, dans le monde académique, dans la justice , dans la haute administration ,dans les postes de Pdg, gradée dans l’armée etc. En France les mêmes chiffres sont honnêtement scandaleux. Aussi compare l*égalité des chances dans les multi nationales anglophones et nos multinationales françaises. Si j*étais noir j*aurais plus de chance a Américain Express , Pepsi , Ford ( tous ces pdg sortent de la diversité et même non citoyenne) que Oreal , Peugeot, ou Société Général.
    As tu vu la bbc , cnn , abc , cbs, pbs et nos chers médias publiques et privées . qui fait un meilleur travail d »integration ?
    Les université américaines dans leur facultés de prof et d’élèves , il y a plus de diversité, cordialité et rapport social , affective que dans les facultés française et surtout a L’ena et science Po. Nous avons un retard considérable . Ou étais le débat ces 30 dernières années?

    Sans le même discours de valeurs je trouve qu »il ont fait plus que nous . Je suis juif et aux Usa plus de 60% de la communauté se marie avec des non juifs, ce qui ne plaît pas a certains rabbins . Le même phénomène se produit dans des autres communautés ( asiatiques et hispaniques ). Biensur qu »il y a du communautarisme mais la mixité est de plus en plus importante . Penser que ces pays vivent exclusivement dans l’exclusion, et le renferment communautaire est vrai pour certains mais pas pour la grande majorité. Les gens que je cotois sont d « origines diverse et multiples, ils sont fiers de leur origines et ne se sentent pas gênées ( comme c’est le cas chez nous ). Affirmer que rien n’a été fait pour l »integration est une offense a tous ceux qui se sont battus pour les droits civiques des minorités et leur intégration. Même qu’il y a du desespoir dans la communauté noire mais pour la première fois dans son histoire la grande majorité est dans la classe moyenne .
    Nos minorités citoyens français depuis plusieurs générations sont toujours dans leur grande majorité dans les banlieues. Oui il faut progresser pour une société plus juste mais ne soyons pas chauvin car ça frêne le progrès .A quand des primaires libres dans nos partis politiques et a quand un barack obama a la française ? Valeurs pragmatiques ou des mots dans l’air ?

  10. Non, desole de te decevoir mais j habite aux US et le communautarisme est plus fort chez eux que chez nous .

    Un exemple les parades A NY, des polonais, des portoricains, des juifs pro Israel etc des parades pour des communautes et non pour les autres.(Je n ai pas encore vu un black parader pour les polonais).

    Maintenant, je dits bravo A E.B
    je reviens d u n sejour au MO(J y vais depuis plus de 17 ans tune fois par ans )et le changement y est radicale, je connais beaucoup de filles voilees qui ne l etaient pas avant.
    Le fait d etre de la famille me permet de discuter librement avec elles et bien pas de religion derriere, juste la peur de ce faire embeter, la peur du regard des hommes, elles veulent l enlever mais la pression sociale est trop forte Leur reputation est en jeu.

    C’est triste mon beaupere appelle les femmes tout de noire vetue des sac A poubelle tres souvent elles sont d une stupidite bete a manger du foin.
    Elles ne lisent pas le Coran mais le survole, ni les explications subjectives du Coran mais
    les directives du pseudo Docteur theologien a la mode vu A la tele qui leur dit comment pratiquer d’ou des derives etranges
    ex
    si tu lies le Coran en une semaine ton voeux sera exauce
    et si cela ne marche pas c est que tu n es pas sincere recommance.
    Nouvelle tendance, now il faut prier pour toutes les prieres passees que tu n as pas faite.
    Je connais des gens qui passent A prier des heures entieres,
    donc effectivement c est derives sont dangeureuses et effectivement les femmes en foulard devaient quitter la france pour voir ce qui se passe au mo et meme y vivre un peu.
    Elles peuvent aller en Arabie S.(elles peuvent oublier leur driving licence) ou En Iran bonjour le Tchador.

    je pense qu il y a un grand danger pour notre democratie car nous ne nous adressons pas A des etres refflechis mais A des gens sans esprit critique.
    tiens un film amusant
    Religulous sur les religions.

  11. Cher Eric ,

    Ton analyse sur les parade ne represente pas un fait social. Une petite parti peut etre mais pas pour une anlayse sociologique d’une societe dans son ensemble.
    Le danger se sont nos prejugees qui nous limitent . Reli tes courriers attentivement et tu comprendras.

  12. Art, je viens de relire tous les courriers, tes échanges avec Gwendal sont intéressants.

    Je n’ai pas vécu aux US mais j’ai passé pas mal de temps en Angleterre et j’ai cru aussi, les premiers jours à la mixité ethnique, culturelle…la vitrine est alléchante, mais je pense que ce n’est qu’une vitrine, et beaucoup de mes amis vivant dans les pays anglosaxons le confirment.
    Certes, comme tu dis, il y a de mariages intercommunautaires, les lois ont évolués concernant les droits…mais je ne pense pas que ce soit par réel souci d’intégration, ou plutôt d’acceptation de l’ Autre.
    Plus les communautés sont importantes en nombre ( comme c’est le cas en Angleterre) plus les dirigeants doivent les assimiler pour éviter que se morcelle la vie publique, donc l’économie de marché…l’objectif étant d’éviter des fractures économiques plutôt que sociales..car tu remarqueras que les communautés sont prises en compte seulement lorsqu’elles représentent un pouvoir économique.
    Tant qu’elles restent en périphérie ( bidonvilles et autres joyeuseté de ce genre..) qui s’en préoccupe ?

    Ne soyons pas naïfs quant aux objectifs des états…
    D’ailleurs, ne parle-t-on pas , ici, d’ immigration choisie ?
    En fonction de quoi, à ton avis ?

    Ceci dit, la France a effectivement un long travail à faire vis à vis de ces communautés.
    Mais s’il avance lentement, c’est parce que la loi de laïcité, ici, est un fondement incontournable de la république et que ces communautés ont la fâcheuse tendance à se distinguer par des critères religieux visibles, ce qui n’est pas acceptable dans un pays qui se veut laïque, au nom de la paix sociale et de l’égalité, après avoir dans l’Histoire, essuyé des siècles de guerres de religion ( ce que nos amis étasuniens n’ont pas connus).
    L’Histoire de notre pays est aussi celle de miliiers de femmes qui se sont battues pour être reconnues comme citoyennes à part entière..certaines ont laissé leurs vies pour le droit de vote, d’autres ont été emprisonnées ou dégradées pour leur position en faveur de l’avortement ou de la contraception…

    Alors, accepter que d’autres femmes s’enferment dans une prison serait-elle de tissus et de voiles, non !
    La liberté individuelle ne saurait piétiner des années de lutte pour la liberté collective.
    Si ces femmes acceptent et choisissent de se masquer au nom d’une religion écrite par des hommes, traductions masculines de textes sacrés qui n’imposent aucunement cet accoutrement…si elles acceptent de considérer leur féminité comme un crime de lèse- mari, alors qu’elles se contraignent en des lieux privés ( domicile, mosquée ou autre) mais qu’elles ne renvoient pas nos petites filles deux ou trois siècle sen arrière, lorsque le catholicisme imposait aussi le foulard sur nos têtes…

    Car depuis, on a fait du chemin,et nous voulons bien le partager avec elles.
    Ce n’est pas une question de supériorité culturelle.
    C’est juste une question d’avancée humaine évidente!

    Je tiens à rajouter que je ne suis pas en accord avec la politique migratoire de la France et que je milite pour les droits des immigrés.

    Et je partage l’avis de Gwendal sur la plupart de ces propos.

  13. Le voile est-il obscène ?
    Mais s’il est en Chanel, Saint Laurent ou La Croix, quoi ?
    Les petites mains d’ Hermès ou Vuitton oui ou non?
    Les défilés des modèles modelés à oualpé et les maux d’elles sont ils obscènes?
    La femme libérée est-elle celle qui parait et se torture? Dur.
    Encore des leçons mon colon!
    Un état laïque c’est ça le hic, ne s’occupe pas de religion
    L’habit qui fait le moine ne concerne que le moine et ça hanna c’est l’équip’à Allah et restons bonzes amis!
    Chacun balaie, devant sa porte mais pas la rue, qui est à tous et pas qu’à Nike ou à Mickey.

  14. @17
    A quand effectivement la Burqua de nos grands couturiers.
    Si ça rapporte autant que les bombes ou … plus personne ne criera au scandale et les hommes peuvent souvent être obscurantiste dans leur vu religieuse de l’irlande à l’irlande, mais il suffit vis à vis des femmes parfois simplement d’avoir eu une mére peut être pire que celle de Hervé Bazin ou de vouloir cacher leurs beautés à des soldats et des marchands de femmes dans des pays de passage et d’histoire instable.
    Et le temps les coutumes finissent par perdre leur bon sens et les mauvais sens des pouvoirs reste comme toujours. Mais parfois le port du voile fait que l’on ne voit plus que les yeux et le charme peut en être que plus beaux, faut il encore, savoir reggarder la personne et l’habbit ensuite.
    EL’.T

  15. Article publié sur lebda.fr :

    « L’ENFER D’UN HUIS CLOS
    Même si la majorité des musulmans de France vivent leur foi avec sérénité et tolérance et même si la
    port de la burqa reste marginal, il reste néanmoins, selon où l’on se situe par rapport au débat que
    « l’enfer, c’est les autres ».
    L’escroquerie du voile, du hijab, l’histoire du nigab, l’arnaque de la burqa, ou tous les noms que vous
    voulez, cette affaire qui fait jaser dans les chaumières de France et de Navarre s’internationalise. Elle
    donne lieu à une mobilisation de tout ce que compte le monde musulman comme agitateurs
    « intentionnés » des confins des steppes d’Asie Centrale aux bords de l’Atlantique.
    Une mobilisation qui démontre à quel point la question du voile intégral, qui n’est ni un des cinq piliers de
    l’Islam, ni même un sujet majeur du débat théologique, est surtout aujourd’hui, un prétexte que
    l’intégrisme exploite pour élargir le cercle de ses thèmes de propagande. D’un point de vue théologique,
    sorti des règles de la décence qu’évoque la tradition musulmane, comme d’ailleurs les autres traditions
    religieuses et lois humaines, il n’existe aucune règle, ni coutume, ni texte qui définit d’une façon aussi
    tatillonne et inquisitrice le modèle vestimentaire de la femme en Islam.
    Faut-il rappeler que le hijab n’est pas propre à l’Islam, c’est une institution qui existait avant la naissance
    de la religion musulmane et que le Coran contient quantité de versets associant la foi à la réalisation
    d’actions constructives, « l’Islam est un guide, il n’est pas un objectif en soi ».
    Autrement, cela ferait longtemps que la question aurait été réglée et la solution adoptée par l’ensemble
    des musulmans et des théologiens partout dans le monde.
    La preuve en est que dans le monde musulman, y compris chez ceux qui adoptent les thèses des
    intégristes les plus indécrottables, on n’est pas d’accord. Les uns sont les adeptes de la métamorphose
    de la femme en véritable fantôme ambulant complètement couverte de tissu, quand ils ne règlent tout
    simplement pas l’affaire en l’emmurant à domicile. D’autres la couvrent en entier à l’exception du visage
    et des mains.
    Une fois avancé ce débat, que reste-t-il ? Le ridicule d’un débat archaïque et pitoyable que les idéologues
    de la haine, qui n’ont ni réponse aux problèmes que pose le développement, ni projet pour sortir des
    crises sociales et économiques, utilisent pour occuper les troupes.
    La burqa constitue ainsi une sorte de symbole d’encartage pour les mouvances intégristes .L’affichage de
    ce symbole sur les têtes des femmes est une forme de mobilisation et de visibilité sociale pour les thèses
    politiciennes des mouvances obscures.
    C’est ce qui rend pour les intégristes cette bataille essentielle, au point d’y consacrer la plus grande partie
    de leur activisme et de leur hargne.
    La vertu des femmes, le respect des préceptes de l’Islam, la défense des vertus et de la morale sont les
    derniers des soucis de ces tendances, et accessoirement, le prétexte sur lequel se fonde cette
    harassante bataille.
    Rien d’autre ne peut justifier l’acharnement de ces mouvances et l’importance qu’elles accordent à cette
    question aux dépens de sujets prioritaires pour les sociétés musulmanes.
    Et dans cette perspective, la condition qu’ils font à la femme, les conséquences pour l’école – creuset de
    construction de la citoyenneté -, l’image de l’Islam qu’ils ternissent en la réduisant à une pitoyable bataille
    pour un morceau de tissu, ne sont pas vraiment des sujets intéressant les intégristes.
    Cette bataille est, au fond, l’illustration parfaite de la crise de repères, de valeurs et de projets que doivent
    régler les sociétés démocratiques, notamment en réduisant la nocivité des mouvances intégristes,
    laquelle consiste, depuis longtemps, à mener ces sociétés dans les chemins de travers, piégés par des
    combats aussi stériles que celui du hijab.
    Pendant ce temps, les argentiers fuyants de ce monde nous amène droit à la faillite sociale et
    économique … bien planqués sous une belle burqa !!!
    Rappelons nous de ceux qui portaient « le masque » … les inquisiteurs et les bourreaux !!!

    Isam IFGHALLAL »

  16. Oui, Pervers Pépère,derrière le voile se cachent toujours les plus beaux du monde…et ça fait fantasmer les mecs comme les chevilles de nos aïeules pointant sous leurs grands jupons..qu’elles se sont vite empressées de brûler le jour où elles ont découvert le pantalon !!
    Désolées..messieurs..!

    @Ecopoète : ne pas confondre le spectacle des grands couturiers, vitrine de la mode friquée et parfois créative, qui est du domaine professionnel, même si l’image de la femme n’en sort pas toujours valorisée…

    et la vie privée quotidienne de millions de femmes exposée à l’espace public.

  17. Avant le pantalon coco on a inventé le tailleur de plus en plus charnel puis le modèle anorexique coute que coute (trés cher)

  18. Exact, Pépère, j’ai juste pris un raccourci…

    Et je rajoute que je n’apprécie pas davantage les pubs sur pattes
    totalement décervelées par Nike ou Vuitton, ou celles qui acceptent la tenue d’Eve pour vendre une bagnole ou un pot de yaourt…
    Mais ça, c’est un autre chapitre …

  19. 2 images d’extrème liberté de la femme.

    Et Bad-inter à propos de santé et morale, pourrait s’adresser aussi à celles qui se gâchent volontairement derrière Prada.

  20. Juste pour te rappeler,cher Pépère que je ne crois pas si pervers, que Elisabeth BADINTER n’a pas attendu la burqa pour défendre la cause des femmes, en dénonçant les aliénations de tout poil, dont celles des femmes-objets, aussi consentantes à exposer leurs seins sur un capot de Citroën que nos copines à porter le foulard…
    Au nom de la liberté individuelle ( le libre arbitre !!!)….

  21. S’il s’agissait des seins seuls mais c’est avide aux dollards qu’ un corps beau se renie, se flétrit en porte-manteaux .
    Ces prostituées cons sentantes offrent aus femmes libérées des modèles virtuels de saintes aises vitales et trés « in » du terme inaccessible pour la majorité.
    Ces baby Doll hard servent le « patron de ce club si merveilleux, M.I.C.K.E.Y. M.O.U.S.E. » (sur l’air de Full Métal Jacket)

    Et de toute façon même si elle le cache elle est Bad inter .

  22. La burqua….Dans une société qui ne parle plus de politique,ce genre de fait divers fait recette, typique du faux débat totalement instrumentalisé pour masquer le vraie problème

  23. nous nous trompons de débat !
    la liberté ne passe pas à mon avis par le port de la burqua .
    ,pas plus qu’elle ne passe par celui de la jupette au ras des fesses.La liberté passe par le travail qui permet aux femmes en général fussent-elles Musulmanes de gagner leur liberté par une certaine indépendance financière donc vitale pour subvenir aux besoins journaliers.n’oublions pas que dans leur pays ,tout comme dans notre France avant longtemps,le travail est rare même pour les hommes .ont-elles le choix pour survivre de se plier ou non à cette autorité masculine?En France combien de femmes sont battues chaque jour et restent avec leur mari ou simple compagnon parcequ’elles sont sans travail et ne peuvent subvenir à leurs besoins?OUI,vive la Liberté mais il faut leur donner les moyens,les représailles ne doivent pas se diriger contre la burqua ,mais contre une politique extrémiste et avilissante de tous ces peuples et en particulier contre les femmes .Une dernière précision;elles savent échanger ,elles savent sourire,et ce n’est pas nous qui avons la peur au ventre lorsque nous les croisons mais elles qui se savent jugées par nos regards inquisiteurs.Oui réagissons pour qu’elles gagnent leur Liberté,mais il ne sert à rien de mener bataille contre la burqua ,evitons de tout mélanger ;religion ,laïcité ect…Ouvrons nos coeurs ,nos portes essayons de leur tenir la main sans les juger c’est comme ça qu’elles avanceront. Bonne soirée à toutes et tous Nanou.

  24. Serait-il possible de connaitre les references bibliographiques originales dont parle Badinter:  »Apres que les plus hautes autorités musulmanes ont déclaré…’ Ou trouver cette declaration? Je pense que cela cloturerait le débat….

  25. un site interessant qui nous parle sur le statut des femmes voilees et sur certaines « desinformations » relatives au coran .
    http://www.aimer jesus.com ,tout en bas de la page d’accueil .
    femmes et voile.
    Moi j’ajouterai ,ke cette recrudescence du voile en france ,me semble REACTIONNAIRE ,au statut de la femme occidentale
    devenue PUT PUBLIQUE ,au quotidien ,!par exploitation!forme de soumission tout aussi revoltante !
    Nous , n’avons plus ce droit « d’etre habillees ! et respectees .
    ELLES ,n’ont pas le droit d’etre deshabillees !
    et dans ces deux cas ….ce sont les femmes elles meme !qui acceptent cette SOUMISSION aux hommes ! et la favorise !
    la soidusant liberation sexuelle de la femme odcidentale n’est qu’un leurre !une supercherie !ce n’est que son EXPLOITATION sexuelle maximum!

  26. C’est quoi la liberté de la femme en France aujourd’hui Une liberté formelle ou réelle?Allez donc voir un peu sur les lieux de travail!et ailleurs.La femme objet est partout repérable.On argue de nos valeurs,on veut être un exemple alors que seuls dominent le cul à toutes les sauces,le fric et une vulgarité étouffante pour qui posséde encore une vision éthique de l’humanité.Que l’on souhaite se préserver de ces miasmes par la burqa ou de tout autre manière me parait quant à moi,européen de souche né en Algérie,parfaitement légitime.

  27. L’intervention de Badinter est très intéressante dans le cadre d’un dialogue éducatif avec une porteuse de voile intégrale, afin de lui expliquer pourquoi elle devrait arrêter de le porter.

    Sauf son argument sur le retournement de la démocratie où je ne suis pas d’accord avec elle. Kelkun y répond très bien dans ce forum dailleurs.

    Mais ça ne peut en rien servir à justifier une loi d’interdiction dans les lieux publiques!!!

    Interdire à une femme de porter un voile intégral, quelques soient ses raisons, est tout aussi SEXISTE que d’interdire à une femme de porter une juppe, mini juppe, ou un bikini, quelques soient ses raisons.

    De plus si ce texte est globalement très bien, celui qu’elle a présenté devant la commission parlementaire sur le voile intégral est beaucoup plus discutable car elle y dit que ces femmes ne sont finalement pas réellement conscientes de leur choix, qu’elles ne sont QUE manipulées et même MALADES, c’est le mot qu’elle emploie!!

    Encore une fois nier leur libre arbitre et les insulter de MALADES, est très dangereux et éminemment SEXISTE!

  28. le débat de Gwendal et ART était très intéressant, dommage qu’ils ne soient pas allé au bout des idées.

    Je pense aussi qu’il y a beaucoup de communautarisme aux US, par contre comparer Angleterre et France sur la qualité de l’intégration est intéressant.

    Le manque de réprésentativité des minorités, dans les médias, ou les instances politiques, plus la guétoisation et les zones de non droits, plus la stigmatisation dans les médias, renforce très fortement les comportements communautaires en france. (et pas seulement musulman)

    Faudrait donner des exemples concrets de lois en france qui aide à l’intégration!!
    Si on pense que intégrer ça veut dire demander à être exactement comme nous, c’est voué à l’échec direct.
    Déjà comment définir le nous? on retombe sur un débat sur l’identité nationale ? lol

  29. Enfin à travers le mot laïcité ya plusieurs sens qui sont présentés dans les débats. il peut être bon de les séparer pour mieux comprendre.

    – laïcité = AUCUNE religion visible.
    c’est plutôt un pays dont la religion d’état autoritaire est l’athéisme.
    voir « riposte laîque » qui a pris le chemin d’une islamophobie via un discours de laïcité.

    – laïcité = TOUTE les religions sans en préférer aucune.
    c’est la définition des lois françaises. la vraie.

    – laïcité = TOUTE les religions sauf l’Islam.
    on tombe évidemment dans la discrimination et l’islamophobie.
    souvent les tenants de ce point de vue se justifient en disant que l’islam est une secte, pas une religion.
    Mais alors avec une définition aussi large des sectes, on peut dire que toutes les religions sont des sectes (cathos, juifs etc.)
    et la laïcité ne sert plus à grand chose.

  30. le visage caché génère des conflits ,on a pas besoin de ça pour préserver la paix ce qui ne comprennent pas ont l’horizon raccouci,