INDEX

WP_Query Object ( [query] => Array ( [year] => 2012 [monthnum] => 03 ) [query_vars] => Array ( [year] => 2012 [monthnum] => 3 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [w] => 0 [category_name] => [tag] => [cat] => [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [paged] => 0 [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [embed] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post__not_in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [lazy_load_term_meta] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [posts_per_page] => 10 [nopaging] => [comments_per_page] => 25 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( ) [queried_terms] => Array ( ) [primary_table] => wp_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [queried_object] => [queried_object_id] => [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_posts.ID FROM wp_posts WHERE 1=1 AND ( ( YEAR( wp_posts.post_date ) = 2012 AND MONTH( wp_posts.post_date ) = 3 ) ) AND wp_posts.post_type = 'post' AND (wp_posts.post_status = 'publish') ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 10 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 23086 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-26 01:15:00 [post_date_gmt] => 2012-03-25 23:15:00 [post_content] =>  

De l’asile politique à la reconstruction

On peut avoir connu l’épreuve de l’exil et tenter de s’intégrer en France. Portrait de deux réfugiés, à l’envers des idées reçues, par Mohamed MAHIEDDINE (Reporter Citoyen Créteil).

Batoul Bichara. Réfugiée tchadienne

« L’exil est une perte d’identité sociale et culturelle. » Batoul Bichara, infirmière de formation, n’y va pas par quatre chemins pour décrire le parcours qui l’a menée, en 2002, à quitter le Tchad en un aller sans retour pour la France avec sa fille de 12 ans. Veuve d’un opposant politique assassiné huit ans plus tôt, elle vient chercher refuge contre l’insécurité et fuir les pratiques coutumières qui condamnent les épouses au rang de chose. Première déchirure pour cette femme de noble condition, qui laisse derrière elle maison, famille et amis. Celle qui tient un journal sur sa vie d’exilée depuis son arrivée insiste sur le choc culturel. « La personne qui opte pour l’exil voit sa vie basculer : un numéro, voilà ce que vous devenez », poursuit-elle d’une voix émue. Une arrivée sans transition ni préparation pour cette femme instruite, diplômée de l’université de Fès, au Maroc. On imagine les immenses difficultés pour les migrants qui ne parlent pas français ! Par amitié pour son mari, de nombreux contacts associatifs en France, dont Amnesty International, vont accompagner l’intégration de Batoul Bichara et de sa fille Nada. Après avoir vivoté d’hôtel en hôtel et obtenu le statut de réfugiées politiques en quatre mois, elles ont investi un logement et poursuivi leurs démarches administratives.« L’exilé doit se battre quotidiennement. » Près de dix ans après être arrivée, Batoul Bichara, redevenue infirmière, mène toujours la lutte. Qui ne sera complète, ajoute-t-elle, que lorsque sa voix pourra s’exprimer dans les urnes.  

Boubaccar Barry. Réfugié guinéen

« Vivre une vie paisible, loin des tourments et des difficultés » : telle est l’ambition de Boubaccar Barry, arrivé en France en août 2008. Éloigné de sa femme et des siens, il voit son exil comme un réapprentissage de la vie, avec tout ce que cela comporte comme obstacles. « Ma vie en Guinée me suffisait largement, mais maintenant en France, je dois tout reconstruire. » Bossant dans un parti politique pour offrir aux Guinéens une meilleure condition, l’homme de 36 ans voit la nécessité du départ se préciser lorsque sa sécurité devient précaire. Une courte retraite au Sénégal l’amène à rencontrer un homme qui lui permettra d’arriver en France, moyennant finances. Muni de son seul extrait de naissance, il débute ses démarches administratives, aidé par de nombreuses associations. « J’aimerais pouvoir rendre à ces gens qui ont tellement fait pour moi. » Il voue une profonde admiration aux militants associatifs qui l’ont soutenu, notamment à ceux des Restos du coeur. Il lui aura fallu deux ans de démarches et un recours en commission nécessitant les services d’un avocat pour obtenir le précieux statut de réfugié politique. Pour faciliter son intégration, Boubaccar n’hésite pas à quitter la capitale, il multiplie les formations et les contrats de courte durée. « La vie est très dure à Paris, et trouver un logement ou un travail l’est encore plus. » La froideur de certaines personnes a également été un choc pour lui : « Les gens ne sont pas souriants, ne disent pas bonjour. » Mais il insiste sur le respect des règles et de la loi pour réussir dans un pays qui n’est pas le sien. Un succès qui ne sera total, confie cet homme déterminé, que lorsqu’il bénéficiera d’une stabilité professionnelle. Et surtout de l’arrivée de sa femme.   Recueilli par Mohamed MAHIEDDINE.   Paroles de sans voix a été réalisé par Amnesty, ATD Quart Monde et le Secours Catholique, avec l’appui de l’Association Georges-Hourdin, dans le but de faire entendre les attentes des plus démunis. La rédaction des articles a été confiée aux étudiants journalistes formés par Reporter citoyen. Les quotidiens partenaires de l’opération confirmés à ce jour, d’autres confirmations à venir : 
  • Nationaux : Aujourd’hui en FranceDirect MatinLa CroixLe MondeL’HumanitéLibération ;
  • Régionaux : Aisne NouvelleEst ÉclairLa ProvenceLe ParisienLa Voix du NordL’UnionOuest FrancePresse Océan.

Liens

 
[post_title] => Les Reporters Citoyens Donnent la Parole aux Sans Voix [post_excerpt] => Le 27 mars prochain, près de 12 millions de lecteurs découvriront la parole des personnes pauvres et exclues dans un supplément de 8 pages, tiré à 7 millions d'exemplaires et inséré dans la presse quotidienne. Un travail rédigé entièrement pas les Reporters Citoyens, sous la direction de Philippe Merlant. À l’occasion de l’élection présidentielle, la plupart des quotidiens ont accepté de publier la deuxième édition de « Paroles de sans voix », supplément proposé par Amnesty International France, ATD Quart Monde, le Secours Catholique. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-reporters-citoyens-racontent-les-paroles-des-sans-voix [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-04-03 15:47:42 [post_modified_gmt] => 2012-04-03 13:47:42 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=23086 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 22964 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-21 11:51:49 [post_date_gmt] => 2012-03-21 10:51:49 [post_content] =>

TRIBUNE LIBRE

Par "Lurinas"

"Quelques nouvelles fraiches du dossier. La montée en puissance du gaz de schiste menace très sérieusement le climat. Les techniques d extraction ont été révélées polluantes pour l environnement. Cette fois, c est une étude présentée par la revue Nature qui l affirme (http://www.nature.com/nature/journal/v482/n7384/full/482131b.html). C est la première étude dont les résultats ne proviennent pas d’analyses théoriques ou de modélisation, mais de mesures empiriques au sol à partir d équipements mobiles et dans des « tours » d analyse des gaz présents dans l air. Le coup est d autant dur pour GDF-Suez et les autres trusts gaziers qui proclament que le gaz serait une énergie « propre ». Du moins, plus propre que le charbon, avec lequel il est en concurrence frontale pour un usage massif, la génération d électricité. Massif puisque 40% de l électricité mondiale vient du charbon, et 20% du gaz. Cette caractéristique serait liée à une moindre émission de gaz carbonique, gaz à effet de serre, lors de la combustion dans les centrales, pour une même quantité d électricité produite. Certes mais a été oublié l émission de méthane provoquée par l exploitation des gisements de gaz de schiste (ce qu on appelle l écobilan). Le méthane est un très puissant gaz à effet de serre. Calculé sur vingt ans, son pouvoir réchauffant vaut 62 fois celui du CO2 à nombre égal de molécules, et 20 fois sur cent ans (car il reste moins longtemps dans l atmosphère). Les fuites de méthane inéluctables en raison des techniques utilisées pour l extraction ont longtemps été mystérieuses. Les géologues savaient que se produisent de fortes émissions lors du creusement des puits et de la fracturation des roches par injection sous forte pression d eau, de sable et de produits chimiques. Durant près d un mois, le méthane est ainsi rejeté à l air. Mais qu en était-il de l exploitation normale, par la suite ? La réponse vient des dispositifs de mesure en routine, fixe et mobile, des quantités de méthane dans l air au-dessus d un vaste champ de puits de gaz, près de Denver dans le Colorado, où les techniques de fracturation des roches ont été utilisées à large échelle. Après une longue étude et analyse, les résultats sont publiés. Sa conclusion principale est que les estimations antérieures des émissions, faites par les industriels, sont très «sous-estimées» par rapport à la réalité mesurée sur le terrain. Les émissions de gaz de schiste sont donc deux fois plus importantes que ce que rapporte cette industrie au point d équivaloir celles du charbon, le pire combustible fossile pour le climat planétaire Il faudrait en fait doubler l'estimation initiale des industriels, voire pire. Les observations conduites sur le champ gazier du Colorado ne sont pas nécessairement transposables à tous les champs actuels et futurs. Les taux de fuites vont en effet dépendre de la nature du sous-sol et des conditions d'exploitation. Il faut donc désormais réaliser des études similaires dans d autres régions pour balayer les différents cas de figure. Mais il n y a aucune raison de penser que le champ gazier étudié soit particulièrement émissif. L'expansion à très grande échelle de l'exploitation des gaz de schiste, le nouvel eldorado des gaziers baptisé aussi « nouvel âge d or » se traduirait donc par de fortes émissions de méthane en exploitation (environ 4% du gaz extrait) au point que son bilan climatique total incluant les fuites dans les systèmes de transport pourrait être aussi mauvais que celui du charbon. Aux Etats-Unis, le gaz de schiste représente déjà près de cent milliards de m3 sur 600 milliards de m3 de gaz extraits. Les auteurs de cette étude concluent : « Notre analyse suggère que les émissions des gaz mesurés sont généralement sous-évaluées dans les inventaires courants et qu en raison de ces évaluations, il s agit d un rapport de deux fois ». En clair, les émissions mesurées sont deux fois supérieures à celles des études mises de l avant par les industriels et certains organismes gouvernementaux. Et encore. Les auteurs insistent aussi sur le fait que leurs calculs n ont pas tenu compte d un autre volet des fuites, soit celles provenant des oléoducs et des systèmes de distribution municipaux. De quoi compromettre l image des gaz de schiste comme combustible de transition entre les combustibles riches en CO2 et les énergies vertes. Et demander, dans le mouvement de mobilisation dû aux révélations sur les techniques d extraction, un moratoire complet ; cependant que les fervents de la biométhanisation appuient leur choix de production (soit la production de méthane à partir de déchets domestiques), prétextant jusqu à preuve du contraire que cela règle deux problèmes d un coup. A suivre P.S. Ces constats ne tiennent pas pour le gaz naturel provenant d un puits classique, lequel n exige aucune des complexes opérations de fracturation. Lurinas

Lien

Voir le reportage en Haute Savoie de notre correspondant, Mikaël Chambru [post_title] => Nouvelle Étude Contre l'Exploitation des Gaz de Schiste [post_excerpt] => Voici une contribution particulièrement bien documentée sur les gaz de schiste. Elle vient d'être postée dans les commentaires de notre dernier reportage en Haute-Savoie. Le texte est signé "Lurinas"... Nous publions. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => nouvelle-etude-contre-lexploitation-des-gaz-de-schiste [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-11-01 16:54:18 [post_modified_gmt] => 2012-11-01 15:54:18 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22964 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 3 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 22903 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-21 10:15:46 [post_date_gmt] => 2012-03-21 09:15:46 [post_content] =>

En cette année d'élection présidentielle, cinq lauréats ont eu l'honneur de recevoir les "peaux de bananes d'or":

Prix "50 minutes Inside la tête d’un people qui aurait mieux fait de se taire"

Richard MILLET, écrivain:
Je prends quotidiennement le RER, pour moi, la station Châtelet-Les-Halles à six heures du soir c'est le cauchemar absolu, surtout quand je suis le seul Blanc. Est-ce que j'ai le doit de dire ça ou pas ? […] J’ai une douleur, je ne me reconnais plus. Je ne supporte pas les mosquées en France, je le dis, je ne peux pas voir ça en peinture." Propos tenus sur Ce soir ou jamais, France 3, le 07/02/2012

Prix "Les experts Chronikers"

Caroline Fourest, chroniqueuse au Monde et à France Culture (voir notre réaction en fin de cet article) :
Elle dénonce "des associations qui demandent des gymnases pour organiser des tournois de  basket réservés aux femmes voilées pour en plus lever des fonds pour le Hamas." Convention du PS sur l'Égalité réelle le 11/12/2010

Prix " Enquête exclusive, en partenariat avec le journal Minute"

Christophe  BARBIER, directeur de la rédaction de l’Express:
L’affaire du Quick Hallal vient après l’affaire de la burqa, après l’affaire des minarets. A chaque fois c’est la même chose. La République laïque doit résister […] Il faut dire non à tout cela. » Edito du 18/02/2010
Sylvie PIERRE-BROSSOLETTE, rédactrice en chef au Point, à propos de l’affaire Dominique Strauss-Kahn
Quelle image donnons-nous au monde quand les télévisions de la planète entière montrent un prestigieux Français pénétrer dans le tribunal de New York, piteux, mal rasé et toujours menotté, pas mieux traité que les malfrats de couleur déférés avant et après lui devant le juge ? C'est ravageur" - Article publié le 19/05/2011 sur le site du Point.fr

Prix "L'opposition qui ne s'oppose pas vraiment en fait"

Françoise LABORDE, Sénatrice du Parti Radical de Gauche: Auteure de la loi visant à interdire aux nounous de porter le voile (loi votée par le Sénat donc le PS, Laborde s'explique après avoir entendu des réactions d'opposition des auditeurs de Radio Orient :

Et j'ai bien compris que j'inquiétais, que je perturbais et que j'étais une islamophobe. Bon ben voilà, et j'assume" - Interview sur Radio Orient, le 19/01/2012

Prix "C'est beau l'esprit d'équipe"

Prix d'honneur a été remis à l'UMP pour son esprit d’équipe et 5 années de bons et loyaux efforts au service du racisme.

Pourtant tous invités, aucun lauréat n’est venu récupérer son trophée...

Dernière minute: Caroline Fourest porte plainte

Caroline Fourest veut porter plainte pour "diffamation et injure" voire pour "incitation à la haine" contre Les Indivisibles pour le Y'A Bon Awards reçu. Elle signe un long article sur son blog dénonçant "l'antiracisme qui devient racisme." A la rédaction, nous ne comprenons pas la remise de ce prix à Caroline Fourest, militante engagée en faveur de la laïcité, des droits des femmes et des homosexuels. Défendre la laïcité deviendrait-il du racisme ? Sur la page facebook des Indivisibles, on se contente de regretter le "manque d'humour" de Caroline Fourest, mais les commentaires sont plus précis. Des Internautes sur la toile reprochent à Caroline Fourest que ses différents travaux, écrits et conférences, véhiculeraient une constante stigmatisation des musulmans.

Dénoncer les propos racistes de nos élites est une bonne chose pour éviter la banalisation de ces propos. Mais accuser Caroline Fourest de raciste pour ses prises de position laïque, et exigeante envers toutes les religions ?! Nous ne l'acceptons pas et la soutenons.

N'Fanteh Minteh

[post_title] => Le Racisme des plus Grands Primés [post_excerpt] => Le collectif « Les indivisibles » a célébré le 19 mars la 4ème édition des Y'a Bon Awards au Cabaret Sauvage. Une cérémonie qui récompense sur le ton de l’humour et sur fond satirique, les propos publics racistes des personnalités du monde politique, médiatique et intellectuel. A notre grande surprise, Caroline Fourest, militante des droits de l'Homme, est selon nous, épinglée à tord. Cet événement a failli être annulé suite aux évènements de Toulouse. Finalement, il a été dédié aux trois enfants et au professeur assassinés dans une école juive. Une minute de silence a été observée avant le début de la cérémonie. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => le-racisme-des-plus-grands-primes [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-03-21 18:55:50 [post_modified_gmt] => 2012-03-21 17:55:50 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22903 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 22875 [post_author] => 6 [post_date] => 2012-03-20 17:43:07 [post_date_gmt] => 2012-03-20 16:43:07 [post_content] =>

Éditorial

D’abord trois parachutistes, Imad Ibn Ziaten à Toulouse le 11 mars, puis Abel Ghennouf et Mohamed Legouad à Montauban le 15 mars tombent sous les balles d’un tueur casqué. Quatre jours plus tard, c’est trois enfants, Myriam Monsonego (7ans), Gabriel Sandler (4ans) , Arieh Sandler (5 ans) et leur père Jonathan Sandler qui sont abattus dans la cour de leur école. Selon l’enquête qui démarre, c’est la même arme, et donc le même homme qui a tiré.

Un défi pour la campagne

Sept morts, sept Français, dont trois enfants. Très vite, l’origine ethnique ou religieuse des victimes augmente encore notre indignation : quatre juifs, trois noms d'origine maghrébine. Tout porte à croire qu’il s’agit d’une série de crimes racistes et antisémites, un des cancer de notre société. C’est dès lors un défi pour la démocratie, mais aussi pour la campagne en cours et pour les 10 candidats en lice. Instantanément, la campagne présidentielle s’est figée. « Je suspends ma campagne » déclare le président Sarkozy. François Hollande en appelle à « l’unité de la République » et annule ses meetings et déplacements. A la télévision, le débat entre Marine Le Pen, Eva Joly et Arnaud Montebourg est reporté.

Retour du thème de l’insécurité

Que va-t-il se passer maintenant ? Pour l’instant, les candidats ont eu les mots justes pour faire face à cette « tragédie nationale ». Mais derrière les indignations et les minutes de silence, les équipes des candidats brainstorment pour adapter les stratégies. Dans un premier temps, le ton de la campagne, particulièrement agressif et violent devrait baisser d’un cran, ce qui ne serait pas inutile. Nicolas Sarkozy, qui a mis son site Internet en berne et qui suspend sa « participation à la campagne présidentielle jusqu’à au moins mercredi »  devrait y retrouver plus de dignité et bénéficier d’une prime au Chef de l’Etat. De plus, le thème de la crise, omniprésent jusque là, va céder la place à la sécurité, un thème souvent réactivé par la droite en fin de campagne. En février 2002, Jean-Marie Le Pen nous déclarait qu’une « bonne émeute en banlieue » le ferait « passer au premier tour ». Il n’aura pas son émeute souhaitée, mais à trois jours du 21 avril, les images de « Papy Voise », un vieil homme au visage tuméfié, cloué sur son lit d’hôpital suite à une agression, lui assureront un coup de pouce final qui participera à l'élimination de Lionel Jospin de la course à L’Elysée. [easyembed field="LEPENEMEUTEBANLIEUE"] Images: Henry Marquis et François Godard

Vigipirate écarlate

Pour l’heure, la région de Toulouse, comme la campagne passe en mode « vigipirate écarlate », une première en France depuis la guerre du Golfe en 2001. Tous les regards sont maintenant tournés vers l’enquête de police. Passé les premiers jours d’émotion, la tentation d’exploiter politiquement ce fait divers horrible, se fera de plus en plus pressante. Les 130 inspecteurs dépêchés à Toulouse ont donc une pression maximum sur leurs épaules. Chacune de leur déclaration, chaque fuite dans la presse sera l’objet de récupération d’une des écuries présidentielles.

Attaque islamiste ou néo-nazi ?

Le super-flic Claude Guéant a déjà qualifié d’ « attentat » la série de crimes, mais il se refuse à choisir entre la piste de « l’extrême droite » ou de « l’islamisme violent ».  S’il ne fait aucun doute que l’assassin est un fou qu’il faut vite retrouver et enfermer, les motivations de ses crimes seront déterminantes pour la suite de la campagne. Si le tueur s’avère avoir agi au nom d’un certain Islam radical, les défenseurs d’une « civilisation supérieure » ou d’une France d’origine chrétienne « menacée par l’invasion » de la viande Hallal et d’étrangers « trop nombreux », se verront confortés dans leur stratégie de division ou de haine. Si au contraire, il s’agissait d’un activiste néo-nazi inspiré par Anders Behring Breivik, qui a massacré 77 jeunes militants en juillet 2011 en Norvège, les Cassandres en seraient pour leur frais, et les amalgames en cours entre idéologies sectaires et communautés ne pourraient être exploités à des fins électorales. Espérons que Police et Justice pourront travailler en toute indépendance sur cette terrible affaire de Toulouse. John Paul Lepers   Dessin: Mikaïa [post_title] => Comment les Tueries de Toulouse Peuvent Faire Basculer la Campagne [post_excerpt] => Comme en 2002, où le visage tuméfié de « Papy Voise » est apparu en ouverture des journaux télévisés à trois jours du premier tour, les tragédies de Toulouse et Montauban à 33 jours du premier tour, vont profondément influencer la campagne pour la présidentielle. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-tueries-de-toulouse-vont-faire-basculer-la-campagne [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-03-22 10:36:57 [post_modified_gmt] => 2012-03-22 09:36:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22875 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 4 [filter] => raw ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 22781 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-12 22:48:32 [post_date_gmt] => 2012-03-12 21:48:32 [post_content] => [video http://www.dailymotion.com/video/xpen0c_france-4-2012-on-est-la-appel-nantes_news]

2012, vous êtes là?

Cette fois, nous arrivons à Nantes. Petit pincement au cœur, car j’y ai passé ma jeunesse... Après Bordeaux, la semaine dernière où nous avons fait des propositions sur l’école et sur l’orientation, nous allons cette fois travailler sur les questions de société. La famille, avec la difficulté de la quitter, mais aussi le mariage des homosexuels. Nous allons aussi parler de culture et notamment de la liberté sur Internet : téléchargement légal et illégal, Hadopi, pas Hadopi, qu’est-ce qu’on fait ? On réfléchi ensemble, et on donne nos propositions aux candidats à la présidentielle. J’ai besoin de vous ! alors venez me rejoindre à Nantes, c’est le mercredi 14 mars. John Paul Lepers

Mercredi 14 mars | 18h30 - 22h30, salle Festive, Nantes Nord

À moins de 45 jours de la Présidentielle France 4, avec le concours des rédactions de France Télévisions, donne la parole aux jeunes et les met au coeur du débat. Un exercice démocratique pour connaître leurs priorités, leurs idées et élaborer des propositions qui seront soumises à tous les candidats. France 4 entend ainsi aider les jeunes à se positionner et à s’engager dans le débat citoyen à travers un dispositif exceptionnel :
  • Un tour de France animé par John Paul Lepers pour rencontrer et débattre avec les jeunes, sur des thèmes qui les concernent.
  • Une plateforme digitale pour que tous puissent contribuer et enrichir les propositions.
Venez proposer vos idées et débattre avec nos grands témoins sur des thèmes de société. A l'issue des ateliers (18h30-20h00), 4 jeunes seront sélectionnés pour présenter les propositions face au public (20h30-22h30), lors d'une émission diffusée sur Internet. Le ou la plus convaincante sera peut-être sélectionnée pour une grande émission début avril à Paris.

Liens

            [post_title] => "2012 : on est là !" à Nantes Le 14 mars [post_excerpt] => [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => 2012-on-est-la-a-nantes-le-14-mars [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2014-06-18 13:54:26 [post_modified_gmt] => 2014-06-18 11:54:26 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22781 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 22766 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-12 11:18:40 [post_date_gmt] => 2012-03-12 10:18:40 [post_content] =>     Paris, le 12 mars 2012 - Le Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne (Spiil) s'élève avec la plus grande vigueur contre la récente condamnation en référé du site de presse en ligne TourMaG.com par le Tribunal de commerce de Paris. Saisi par le tour opérateur européen TUI, le Tribunal a condamné le 2 mars TourMaG.com à retirer un article du 9 février détaillant les 484 licenciements du plan social que s'apprêtait à engager la maison mère de Nouvelles Frontières, Marmara, Tourinter, Aventuria et Corsairfly, etc. Menacé d'une astreinte de 1 000 euros par jour de retard, le directeur de publication de TourMaG.com, Jean da Luz, a été contraint de supprimer cet article de son site. Mais il s'apprête à faire appel de cette décision. TourMaG.com, portail des professionnels du tourisme, basé à Marseille, est adhérent du Spiil. Le Spiil considère que cette décision du Tribunal de commerce de Paris constitue une atteinte grave à la liberté de la presse : 1.Le Tribunal de commerce ne peut être compétent en matière de presse. TourMaG.com est un site de presse en ligne reconnu officiellement comme tel par la Commission paritaire des publications et agences de presse (CPPAP). Un conflit entre une entreprise et une société de presse ne relève en aucun cas du droit commercial, mais doit être jugé, comme cela est toujours le cas pour la presse imprimée, par une cour civile ou correctionnelle. 2.La loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN), invoquée par les avocats de TUI, ne peut s'appliquer à une publication de presse. Elle est destinée à réguler, d'une manière générale, les "modes de communication au public en ligne", et a pour objectif de protéger "le respect de la dignité de la personne humaine, de la liberté et de la propriété d'autrui". La presse ne peut faire partie de son champ de compétence, sauf à créer une distinction juridique inadmissible entre presse en ligne et presse imprimée. 3. Les juges du Tribunal de commerce se sont estimés compétents pour juger des "fautes portant atteinte à des intérêts économiques" d'une entreprise, comme "la divulgation d'informations confidentielles sur sa situation". Il s'agit d'un précédent particulièrement inquiétant qui, s'il était confirmé par les juges du fond, aboutirait à interdire à la presse de rendre publiques des informations confidentielles, quelles qu'elles soient, au prétexte qu'elles pourraient porter atteinte à des intérêts économiques. Le Spiil apporte son soutien plein et entier à TourMaG.com dans le combat qu'il mène contre cette décision en référé du Tribunal de commerce de Paris, car elle vise spécifiquement la presse en ligne, et au-delà la liberté de la presse en général. Le Spiil étudie, par ailleurs, la possibilité de se pourvoir en justice aux côtés de TourMaG.com. Contact presse : Maurice Botbol Président du Spiil [email protected] 01 44 88 26 16

C'est quoi le Spiil?

Créé en octobre 2009, le Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne (Spiil) regroupe plus de 60 éditeurs de presse ayant le numérique comme activité de référence. Ses objectifs sont de : Promouvoir une presse indépendante et de qualité sur Internet ; Défendre un cadre juridique et réglementaire qui permette un réel développement économique de la presse en ligne, et assure sa pérennité ; Participer activement au renforcement d'un métier en pleine évolution.  

Syndicat de la presse indépendante d'information en ligne (Spiil) Immatriculé auprès de la Préfecture de Paris – n° 20677-20090088 8 passage Brulon – 75012 Paris

[post_title] => TourMaG.com censuré: Le droit de la presse ne relève pas du Tribunal de commerce [post_excerpt] => LaTéléLibre, membre du syndicat le Spiil, soutient le site de presse en ligne TourMaG.com condamné par le Tribunal de commerce de Paris. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => tourmag-com-censure-le-droit-de-la-presse-ne-releve-pas-du-tribunal-de-commerce [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-03-12 11:18:40 [post_modified_gmt] => 2012-03-12 10:18:40 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22766 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [6] => WP_Post Object ( [ID] => 22667 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-04 18:58:32 [post_date_gmt] => 2012-03-04 17:58:32 [post_content] => [easyembed field="2012ONESTLABORDEAUX"]

2012 on est là !

Mercredi 7 mars | 17h00 - 22h30

À moins de 2 mois de la Présidentielle France 4, avec le concours des rédactions de France Télévisions, donne la parole aux jeunes et les met au coeur du débat dans l'enceinte de Sciences Po Bordeaux. Un exercice démocratique pour connaître leurs priorités, leurs idées et élaborer des propositions qui seront soumises à tous les candidats. France 4 entend ainsi aider les jeunes à se positionner et à s’engager dans le débat citoyen à travers un dispositif exceptionnel :
  • Un tour de France animé par John Paul Lepers pour rencontrer et débattre avec les jeunes, sur des thèmes qui les concernent.
  • Une plateforme digitale pour que tous puissent contribuer et enrichir les propositions.
France 4 sera à Bordeaux, dans les locaux de SCIENCES PO BORDEAUX, le mercredi 7 mars : venez proposer vos idées et débattre avec nos grands témoins sur le thème de l’éducation.

Attention, vous n'êtes pas obligé d'être un étudiant de Sciences Po pour venir.

Le forum est ouvert tous, actifs et en recherche d'emploi bienvenus!

Liens

  [post_title] => "2012 : on est là !" à Bordeaux Le 7 mars [post_excerpt] => Après Lille le mois dernier, le tour de France s'arrête à Bordeaux cette semaine. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => 2012-on-est-la-a-bordeaux-le-7-mars [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-03-05 10:33:30 [post_modified_gmt] => 2012-03-05 09:33:30 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22667 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [7] => WP_Post Object ( [ID] => 22647 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-01 11:07:15 [post_date_gmt] => 2012-03-01 10:07:15 [post_content] =>

2012: ON EST LÀ! LILLE

Pas facile de s'y retrouver sur l'ensemble des aides disponibles pour les étudiants ? Proposition : La mise en place d'un guichet unique.   http://www.youtube.com/watch?v=SrU5_uaahUU&feature=BFa&list=PLDF5DEA94B7765C38&lf=view_all

Prochaine étape : Bordeaux, le mercredi 7 mars 2012. Vous êtes là?

http://www.youtube.com/watch?v=_MZHt51_BJY&list=UUm-2W1oCsPc2a9tQ3D7I_Gg&index=8&feature=plcp

Liens

[post_title] => Les Jeunes de Lille Demandent "un Guichet Unique pour Les Aides aux Jeunes" [post_excerpt] => La première étape du Tour de France "2012 on est là" était au Tri Postal de Lille le 16 février. A cette occasion, jeunes de 18 à 30 ans et grands témoins ont formulé plusieurs propositions qui seront portées aux candidats à la présidentielle. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-jeunes-de-lille-demandent-un-guichet-unique-pour-les-aides-aux-jeunes [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-03-01 11:10:05 [post_modified_gmt] => 2012-03-01 10:10:05 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=22647 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 8 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 23086 [post_author] => 2 [post_date] => 2012-03-26 01:15:00 [post_date_gmt] => 2012-03-25 23:15:00 [post_content] =>  

De l’asile politique à la reconstruction

On peut avoir connu l’épreuve de l’exil et tenter de s’intégrer en France. Portrait de deux réfugiés, à l’envers des idées reçues, par Mohamed MAHIEDDINE (Reporter Citoyen Créteil).

Batoul Bichara. Réfugiée tchadienne

« L’exil est une perte d’identité sociale et culturelle. » Batoul Bichara, infirmière de formation, n’y va pas par quatre chemins pour décrire le parcours qui l’a menée, en 2002, à quitter le Tchad en un aller sans retour pour la France avec sa fille de 12 ans. Veuve d’un opposant politique assassiné huit ans plus tôt, elle vient chercher refuge contre l’insécurité et fuir les pratiques coutumières qui condamnent les épouses au rang de chose. Première déchirure pour cette femme de noble condition, qui laisse derrière elle maison, famille et amis. Celle qui tient un journal sur sa vie d’exilée depuis son arrivée insiste sur le choc culturel. « La personne qui opte pour l’exil voit sa vie basculer : un numéro, voilà ce que vous devenez », poursuit-elle d’une voix émue. Une arrivée sans transition ni préparation pour cette femme instruite, diplômée de l’université de Fès, au Maroc. On imagine les immenses difficultés pour les migrants qui ne parlent pas français ! Par amitié pour son mari, de nombreux contacts associatifs en France, dont Amnesty International, vont accompagner l’intégration de Batoul Bichara et de sa fille Nada. Après avoir vivoté d’hôtel en hôtel et obtenu le statut de réfugiées politiques en quatre mois, elles ont investi un logement et poursuivi leurs démarches administratives.« L’exilé doit se battre quotidiennement. » Près de dix ans après être arrivée, Batoul Bichara, redevenue infirmière, mène toujours la lutte. Qui ne sera complète, ajoute-t-elle, que lorsque sa voix pourra s’exprimer dans les urnes.  

Boubaccar Barry. Réfugié guinéen

« Vivre une vie paisible, loin des tourments et des difficultés » : telle est l’ambition de Boubaccar Barry, arrivé en France en août 2008. Éloigné de sa femme et des siens, il voit son exil comme un réapprentissage de la vie, avec tout ce que cela comporte comme obstacles. « Ma vie en Guinée me suffisait largement, mais maintenant en France, je dois tout reconstruire. » Bossant dans un parti politique pour offrir aux Guinéens une meilleure condition, l’homme de 36 ans voit la nécessité du départ se préciser lorsque sa sécurité devient précaire. Une courte retraite au Sénégal l’amène à rencontrer un homme qui lui permettra d’arriver en France, moyennant finances. Muni de son seul extrait de naissance, il débute ses démarches administratives, aidé par de nombreuses associations. « J’aimerais pouvoir rendre à ces gens qui ont tellement fait pour moi. » Il voue une profonde admiration aux militants associatifs qui l’ont soutenu, notamment à ceux des Restos du coeur. Il lui aura fallu deux ans de démarches et un recours en commission nécessitant les services d’un avocat pour obtenir le précieux statut de réfugié politique. Pour faciliter son intégration, Boubaccar n’hésite pas à quitter la capitale, il multiplie les formations et les contrats de courte durée. « La vie est très dure à Paris, et trouver un logement ou un travail l’est encore plus. » La froideur de certaines personnes a également été un choc pour lui : « Les gens ne sont pas souriants, ne disent pas bonjour. » Mais il insiste sur le respect des règles et de la loi pour réussir dans un pays qui n’est pas le sien. Un succès qui ne sera total, confie cet homme déterminé, que lorsqu’il bénéficiera d’une stabilité professionnelle. Et surtout de l’arrivée de sa femme.   Recueilli par Mohamed MAHIEDDINE.   Paroles de sans voix a été réalisé par Amnesty, ATD Quart Monde et le Secours Catholique, avec l’appui de l’Association Georges-Hourdin, dans le but de faire entendre les attentes des plus démunis. La rédaction des articles a été confiée aux étudiants journalistes formés par Reporter citoyen. Les quotidiens partenaires de l’opération confirmés à ce jour, d’autres confirmations à venir : 
  • Nationaux : Aujourd’hui en FranceDirect MatinLa CroixLe MondeL’HumanitéLibération ;
  • Régionaux : Aisne NouvelleEst ÉclairLa ProvenceLe ParisienLa Voix du NordL’UnionOuest FrancePresse Océan.

Liens

 
[post_title] => Les Reporters Citoyens Donnent la Parole aux Sans Voix [post_excerpt] => Le 27 mars prochain, près de 12 millions de lecteurs découvriront la parole des personnes pauvres et exclues dans un supplément de 8 pages, tiré à 7 millions d'exemplaires et inséré dans la presse quotidienne. Un travail rédigé entièrement pas les Reporters Citoyens, sous la direction de Philippe Merlant. À l’occasion de l’élection présidentielle, la plupart des quotidiens ont accepté de publier la deuxième édition de « Paroles de sans voix », supplément proposé par Amnesty International France, ATD Quart Monde, le Secours Catholique. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-reporters-citoyens-racontent-les-paroles-des-sans-voix [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2012-04-03 15:47:42 [post_modified_gmt] => 2012-04-03 13:47:42 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=23086 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 8 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => 1 [is_year] => [is_month] => 1 [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => 493676fc71780084b24b102cbedec39d [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )