INDEX

WP_Query Object ( [query] => Array ( [year] => 2013 [monthnum] => 02 ) [query_vars] => Array ( [year] => 2013 [monthnum] => 2 [error] => [m] => [p] => 0 [post_parent] => [subpost] => [subpost_id] => [attachment] => [attachment_id] => 0 [name] => [static] => [pagename] => [page_id] => 0 [second] => [minute] => [hour] => [day] => 0 [w] => 0 [category_name] => [tag] => [cat] => [tag_id] => [author] => [author_name] => [feed] => [tb] => [paged] => 0 [meta_key] => [meta_value] => [preview] => [s] => [sentence] => [title] => [fields] => [menu_order] => [embed] => [category__in] => Array ( ) [category__not_in] => Array ( ) [category__and] => Array ( ) [post__in] => Array ( ) [post__not_in] => Array ( ) [post_name__in] => Array ( ) [tag__in] => Array ( ) [tag__not_in] => Array ( ) [tag__and] => Array ( ) [tag_slug__in] => Array ( ) [tag_slug__and] => Array ( ) [post_parent__in] => Array ( ) [post_parent__not_in] => Array ( ) [author__in] => Array ( ) [author__not_in] => Array ( ) [ignore_sticky_posts] => [suppress_filters] => [cache_results] => 1 [update_post_term_cache] => 1 [lazy_load_term_meta] => 1 [update_post_meta_cache] => 1 [post_type] => [posts_per_page] => 10 [nopaging] => [comments_per_page] => 25 [no_found_rows] => [order] => DESC ) [tax_query] => WP_Tax_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => AND [table_aliases:protected] => Array ( ) [queried_terms] => Array ( ) [primary_table] => wp_posts [primary_id_column] => ID ) [meta_query] => WP_Meta_Query Object ( [queries] => Array ( ) [relation] => [meta_table] => [meta_id_column] => [primary_table] => [primary_id_column] => [table_aliases:protected] => Array ( ) [clauses:protected] => Array ( ) [has_or_relation:protected] => ) [date_query] => [queried_object] => [queried_object_id] => [request] => SELECT SQL_CALC_FOUND_ROWS wp_posts.ID FROM wp_posts WHERE 1=1 AND ( ( YEAR( wp_posts.post_date ) = 2013 AND MONTH( wp_posts.post_date ) = 2 ) ) AND wp_posts.post_type = 'post' AND (wp_posts.post_status = 'publish') ORDER BY wp_posts.post_date DESC LIMIT 0, 10 [posts] => Array ( [0] => WP_Post Object ( [ID] => 26945 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-02-28 09:28:53 [post_date_gmt] => 2013-02-28 08:28:53 [post_content] =>

formation gratuite au journalisme multimédia

Parce que les médias doivent se remettre en question et que la profession de journaliste est largement réservée à ceux qui ont les moyens de se payer des études, LaTéléLibre, webtélé citoyenne et laboratoire de télévision créé par John Paul Lepers, et l'École des métiers de l'information, acteur majeur de la formation professionnelle aux métiers de la presse, ont uni leurs compétences pour inventer « Reporter citoyen ». L’idée est simple : ouvrir la porte de nos métiers aux jeunes des quartiers populaires en leur proposant une formation gratuite au journalisme multimédia sur une période de trois ans. Après avoir accueilli la première promotion (2010-2012), Créteil a décidé de renouveler l'opération en étant l'une des villes hébergeant la deuxième promotion de Reporter citoyen (2013-2015)

Pour qui ?

  • La formation s'adresse à une dizaine de jeunes (18-30 ans) de Créteil (une trentaine de jeunes au total avec les autres villes)
  • Le niveau Bac est requis ou/et une bonne pratique de la vidéo et du web.
  • Ils peuvent être étudiants, avoir un emploi ou chercher du travail.
  • Ils doivent être passionnés par l’information, Internet et l’image, avoir envie de raconter des histoires, vouloir apprendre à bien le faire…
  • Et surtout, être prêts à s'engager pour trois ans, à raison d'une demi-journée à une journée par semaine.
  • Des stages et des voyages d’une semaine seront également organisés.

des liens

Comment s'inscrire?

  

POSTULEZ SUR LE SITE

www.reporter-citoyen.fr

ET ENVOYEZ CV + LETTRE DE MOTIVATION À

[email protected]

[post_title] => [URGENT] Nous Cherchons des Reporters Citoyens à Grigny et Viry-Chatillon! [post_excerpt] => Après les jeunes de Saint Denis, l'Ile-saint-Denis, et Créteil, ceux de Grigny et Viry-Chatillon sont appelés à participer à la deuxième promotion de Reporter-Citoyen. Devenez un citoyen actif qui maîtrise les outils de l'écrit et de l'audiovisuel sur le web. Les plus persévérants pourront peut-être devenir des journalistes, des cameramen, des monteurs... Inscrivez-vous vite! [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => urgent-nous-cherchons-des-reporters-citoyens-a-grigny-et-viry-chatillon [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-06-07 22:09:51 [post_modified_gmt] => 2013-06-07 20:09:51 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26945 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [1] => WP_Post Object ( [ID] => 26873 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-02-22 19:18:48 [post_date_gmt] => 2013-02-22 18:18:48 [post_content] => Le 19 mai 2010, Olivier était à Bangkok pour couvrir le conflit qui opposait les « Chemises Rouge » au gouvernement en place. Ce même jour, alors que les émeutes devenaient de plus en plus violentes, six membres de l'opposition ont été tués par balles. Pour les Chemises Rouge, c'est l'armée qui a tiré. Pourtant, dans affaire, l'Armée Royale Thailandaise nie toute implication. Car, dit-elle, elle n'était sur les lieux au moment des fusillades. Gardienne de la souveraineté nationale, l'armée doit aujourd'hui se défendre devant les tribunaux et compte bien prouver son innocence.

Looking for M. Rotrou...

Directement mis en cause, le colonel Yodawuth Puengpak organise sa défense. Il a cherché un témoin indépendant qui était sur sur place avec son unité. Ce témoin, il dit avoir avoir mis plus de deux ans à le retrouver. Et ce témoin, c'est Olivier Rotrou journaliste Français, ami de LaTéléLibre. Oliver a reçu le 18 février dernier un email du Colonel . En voici l'intégralité :  
La photo d'Olivier en pièce jointe de l'email du Colonnel
 

Cher monsieur,

Je suis le lieutenant colonel Yodawuth Puengpak, commandant du 3e Bataillon d'Infantrie du 31e Régiment d'Infantrie de la Garde Royale, au sein de l'Armée de l'Air Thaï. J'ai passé près de trois ans à essayer de vous joindre. Si je ne me trompe pas, vous êtes bien la personne photographiée sur la pièce jointe. Si c'est le cas, je vous prie de m'accorder un peu de votre temps, afin que je vous explique la situation, je vous en serais très reconnaissant. Durant les émeutes d'Avril - Mai 2010, j'étais responsable, au poste de commandant. Sur cette image, mon photographe de terrain vous a filmé durant le combat entre mes hommes et les manifestants, armés de fusils, à Siam Square (près

du temple de Pratumwanaram), le 19 mai 2010. Il me semble que vous étiez avec mon collègue sur cette zone durant toute la nuit. Si c'était le cas, je souhaiterais vous poser quelques questions à propos du combat et la situation cette nuit là. Vous êtes le seul étranger (extérieur à l'armée, NDLR), à avoir assisté à la situation. Je veux que le public connaisse la vérité. Votre information et vos preuves sont très importantes pour faire avancer la justice au service des victimes. Je tiens à ce que la vérité ne soit pas déformée au profit des politiciens Thaï.

Sincèrement,

Lieuteunant Colonel Yodawuth Puengpak

Yodawuth Puengpak

 

De passage à LaTéléLibre, Olivier a répondu à nos questions

- LaTéléLibre: Comment as-tu réagi à ce mail du colonel? - Olivier Rotrou: J'ai été surpris, ça fait bizarre de retrouver ce Colonel avec qui j'ai passé 24 heures dans une situation très tendue. J'étais avec lui et ses hommes dans les rues de Bangkok, sous le feu des Rouges. Moi-même j'ai failli être touché par une balle. - LTL: Tu n'as pas hésité à accepter sa demande? - OR: Non, je ne peux pas refuser, au vu de ce qu'on a vécu ensemble. A aucun moment, cette compagnie n'est arrivée aux portes du temple où a eu lieu la fusillade qui a entrainée la mort des 6 personnes. Les rushes que j'ai pu tourner en attestent. - LTL: N'as-tu pas peur d'être instrumentalisé dans cette affaire qui oppose l'armée aux Chemises Rouge? - OR: Je ne prend parti pour personne, et j'accepte la convocation du Tribunal pour témoigner de ce que j'ai vu, et rien d'autre.   Olivier devrait quitter la France la semaine prochaine pour témoigner dès jeudi d'après le Bangkok Post. Voici l'article publié le 22 février sur le site du journal local :

"Journalist to testify over 6 temple deaths"

  "UN JOURNALISTE APPELÉ À TÉMOIGER À PROPOS DE 6 MORTS DANS UN TEMPLE" "LE FRANCAIS EST UN TEMOIN CLÉ POUR L'ARMEE"  
 

D'après une source proche de l'armée, un photojournaliste français témoignera au tribunal au coté de l'armée, à propos du meurtre de 6 personnes au temple de Wat Pathum Wanaram lors des violences politiques de 2010. Selon la source, l'armée a passé plus de 2 ans à essayer de trouver le photojournaliste Olivier ROTROU. Il est appelé à témoigner jeudi prochain (le 28 février 2013, NDLR) à propos de l'affaire. Les soldats du 31e régiment d'infanterie, basés à Lop Buri, ont été accusé du meurtre de 6 personnes au temple de Wat Pathum Wanaram, dans le quartier de Pathumwan pendant l'affrontement entre les forces de l'ordre et les chemises rouges le 19 mai 2010.

Selon la source, le photojournaliste français aurait passé toute la journée auprès des soldats de ce régiment, le jour où le campement principal des chemises rouges a été pris, et pourrait donc témoigner du fait que ces soldats ne sont pas entrés dans le temple. Le reporter étant rentré en France à la fin des violences, l'armée thaïlandaise cherché sa trace pendant plus de 2 ans. Selon la source, le français aurait l'intention de venir témoigner en Thaïlande au tribunal pour expliquer pourquoi, selon lui, ces soldats n'ont rien à faire avec ces meurtres. Selon la source, "l'armée attend seulement de lui qu'il vienne porter un témoignage honnête sur ce qui s'est réellement passé ce jour là". […] Auteur : Wassana Nanuam

    Thibault Pomares, Clément Montfort.

Des liens :

[post_title] => Rotrou Wanted In Bangkok [post_excerpt] => Olivier Rotrou - reporter de guerre de LaTéléLibre - est invité en tant que témoin oculaire par l'Armée Royale Thailandaise dans le cadre d'un procès sur le meurtre de 6 membres de l'opposition en 2010. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => rotrou-wanted-in-bangkok [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-02-22 19:48:52 [post_modified_gmt] => 2013-02-22 18:48:52 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26873 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [2] => WP_Post Object ( [ID] => 26847 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-02-22 16:31:30 [post_date_gmt] => 2013-02-22 15:31:30 [post_content] =>

Extrait du Documentaire "The Joy Of Stats"

[easyembed field="insert1"]

 Tout au long de ses conférences, Hans ROSLING nous fait reconsidérer une à une nos perspectives sur le monde. Son travail se concentre sur la visualisation des "Big Data", ces immenses quantités de données statistiques, qui a priori ne concernent que les spécialistes. A travers de nombreuses anecdotes et histoires glanées au fil d'un parcours bien rempli, ROSLING transforme les bruits de l'avalanche des données en un signal clair et visible. Suffisamment clair pour circuler à grande échelle.

Chercheur optimiste

 

Nous pouvons tous être en bonne santé

En 1976, c'est à Uppsala, dans les environs de Stockholm qu'Hans ROSLING étudie et soutient sa thèse de médecine. Spécialisé dans l'approche statistique et la Santé Publique, le jeune médecin consacrera, en Afrique, les vingt premières années de sa carrière à l'étude du Konzo : une maladie résurgente dangereusement paralysante, qui apparaissait dans les zones rurales africaines. Ses découvertes furent déterminantes puisqu'il parvint à démontrer qu'au delà de la sous-nutrition, le Konzo était du à une mauvaise utilisation du manioc. Fort de son expérience, ROSLING est invité à venir enseigner la Santé Publique à la prestigieuse université "Karolinska" de Stockholm.

Passeur et visionnaire

 

Hans ROSLING est un passeur. A 65 ans, il consacre la deuxième moitié carrière à transmettre le savoir, en particulier la connaissance scientifique. Ses recherches scientifiques concernent de nombreux domaines : principalement le développement économique, l'agriculture, la pauvreté et la santé des populations dans trois régions du monde (Afrique, Asie et Amérique Latine). C'est avec un enthousiasme affiché qu'il s'engage à faire tomber les mythes et les idées reçues qui collent aux pays en voie de développement, non sans ironie de sa part. ROSLING décrit les évolutions socio-économiques à la manière d'un commentateur sportif endiablé.

"Hans Rosling vous présente les meilleures statistiques jamais vues"

[easyembed field=insert2]

 (2006)

Pour ce faire, il a développé un savoir faire bien spécifique : La Data Visualisation ou visualisation de données. Grâce au Trendalyser, un logiciel développé par son organisation GapMinder, Rosling atteint son objectif de départ : rendre visuelles les évolutions et tendances de notre société pour les rendre plus simple à appréhender. Ce logiciel permet de traiter des quantités massives de données issues de rapports (notamment de l'ONU) et de les rendre facilement intelligibles, en un simple coup d'oeil, au public, aux novices. Les conférences du statisticien relèvent le défi de rendre accessible et dynamique des quantités d'informations qui sous leur forme brute (Raw Data) pourraient décourageraient la plus part des lecteurs. En 2007, Google achète son logiciel.

Quelques liens pour découvrir Hans ROSLING :

Pour aller plus loin ... DataJournalisme

Le travail d'Hans ROSLING fait partie d'une dynamique globale de mise en images des données brutes (Raw Data). De la même manière les journalistes se sont appropriés des techniques de visualisation innovantes, dont voici quelques exemples :

Une sélection de Data Visualisations :

  • JO Londres. Grâce au travail du NY Times, visualisez l'histoire des records olympiques en une infographie. Le résultat est saisissant. Une voix off vous accompagne et décrypte le tout. Voici le lien.

  • Présidentielles 2012. Pendant la campagne présidentielle 2012, Google lance DATAVIZ, un concours de visualisation de données. Ca vaut le coup d'œil, et c'est par ici.
  • La Démocratie En Chiffre/Ilovedemocracy (2012) est la continuité numérique d'une série documentaire d'ARTE sur la démocratie. L'évolution politique de 2006 a 2011 de 7 pays (Etats Unis, Maroc, Tunisie, Grèce, Turquie, Russie et Inde) est mise en images tout au long d'une navigation assez intuitive.
  • Internet en Stations de Métro. Les sites web les plus fréquentés représentés, InformationArchitects.ne sur la carte du métro de Tokyo, en une Infographie.

Clément Montfort

[post_title] => Voyages au-delà des Chiffres, par Hans Rosling [post_excerpt] => Voici un homme qui consacre toute son énergie à rendre les statistiques accessibles au grand public. En 2012, Times Magazine compte le médecin statisticien suédois Hans ROSLING parmi les 100 personnes les plus influentes au monde. Six ans plus tôt, le grand public le découvre avec sa conférence TED.com intitulée "Hans ROSLING vous présente les meilleures statistiques jamais vues". Cette vidéo compte à ce jour presque 5 millions de vues, un score exceptionnel pour une vidéo scientifique. Son arme secrète ? Des animations graphiques hors du commun. Voyage entre science, jeu et data-journalisme. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => voyages-au-dela-des-chiffres-par-hans-rosling [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-02-22 16:40:24 [post_modified_gmt] => 2013-02-22 15:40:24 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26847 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [3] => WP_Post Object ( [ID] => 26818 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-02-20 19:31:55 [post_date_gmt] => 2013-02-20 18:31:55 [post_content] =>

Nous avons trouvé! Amara El Moktar, Touareg du Niger et du Mali nous a rejoint sur le marché. Merci à lui.

Plusieurs invités nous rejoindrons au marché de la Croix de Chavaux: l'historien Pierre Boilley, ethnologue de référence sur la question Touareg, Bathily Sekou, le secrétaire général de l’Amicale des Maliens de France, Danyel Dubreuil spécialiste critique de la Françafrique ainsi que Bachir Moutik, militant sahraoui. Razzy Hammadi, député PS de la circonscription sera également présent. Ils seront appelés à parler de la guerre qui se déroule actuellement au Mali, mais aussi à débattre de la crise qui secoue toute la région depuis nombreuses années. Le problème c'est que nos deux intervenants Touaregs viennent de nous faire faux bond... Moussa Ag Acharatoumane(chargé des droits de l’Homme au conseil Transitoire du MNLA) est obligé de se rendre ce soir à Genève, et Abdoulahi Att Ayoub un Nigérien président de Survie Touareg, doit quant à lui rester à Lyon, ville où il réside.

Nous lançons donc un appel à tous ceux qui pourraient connaitre un représentant des Touaregs à Paris, et qui pourrait nous rejoindre demain à Montreuil.

Nous contacter ici: [email protected]

Le Point Rouge de la Guerre au Mali

Jeudi 21 février de 12h00 à 13h00 Place de la Croix de Chavaux 93100, Montreuil

Maliens, touaregs, français et autres, vous êtes également tous invités!

    [post_title] => [URGENT] Nous cherchons un représentant Touareg pour un Point Rouge demain à Montreuil! [post_excerpt] => Demain jeudi à 12H00, nous enregistrons une émission le Point Rouge à Montreuil, réputée comme la deuxième ville malienne (en population) après la capitale Bamako. Nous cherchons en urgence un représentant de la communauté Touareg qui pourrait remplacer les deux invités prévus et qui viennent de se désister. Merci de faire tourner cet appel. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => urgent-nous-cherchons-un-representant-touareg-pour-un-point-rouge-demain-a-montreuil [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-06-07 22:11:00 [post_modified_gmt] => 2013-06-07 20:11:00 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26818 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 2 [filter] => raw ) [4] => WP_Post Object ( [ID] => 26778 [post_author] => 13 [post_date] => 2013-02-08 11:29:57 [post_date_gmt] => 2013-02-08 10:29:57 [post_content] =>

Faut-il aller voir Lincoln ?

Le grand Steven est consensuel, inégal, globalement très doué et surtout, il fait des films à succès. Quoi de plus facile, pour séduire les lecteurs snobs et les bobos en mal de se distinguer, que de tirer sur une cible aussi évidente sans l’ombre d’une nuance : “Un cinéaste tellement mauvais, qu’il rassemble les foules”. Alors que nous autres, les vrais cinéphiles, savont très bien que les foules sont un con. Trop facile, décidément. Comme il est prévu dans mon manifeste et comme le fit Disiz la Peste en son temps, il s’agit de faire mon autocritique : Fuck le Règne. C’est vrai, Spielberg a commis Indiana Jones 4 et la scène des douches de La liste de Schindler, c’est vrai qu’il n’aura jamais le grain de folie de Paul Thomas Anderson et David Lynch, et c’est vrai qu’il n’aime pas trop regarder dans les recoins trop sombre de l’âme. Et malgré tout, ce film revient rappeler à tous les grincheux que le patron n’est pas encore à la retraite et que lorsqu’il s’agit de raconter des histoires, Steven reste tranquillement assis sur son trône. Et pourtant, le film politique est une affaire d’équilibre compliquée, où l’on est pas aidé par des scènes spectaculaires pour donner du rythme et où il faut réussir à captiver le spectateur avec des discussions de mecs assis dans des bureaux. Pour cela, le réalisateur dispose de trois armes : sa caméra, ses acteurs et son scénar. Ils sont tous exemplaires. Du premier au dernier, les plans sont construits et éclairés comme des tableaux, et le chef opérateur parvient presque à nous faire oublier que l’on passe deux heures trente dans des salles de réunion. Surtout, l’écran est habité par une palanquée d’acteurs surdoués, du premier rôle aux personnages secondaires. Au milieu d’eux, Daniel Day-Lewis est immense. Tout en nuance et en subtilité, il construit de toute pièce un Abraham Lincoln poète, pur et pragmatique, qui finit par paraître plus vrai que les tableaux. Si son numéro d’acteur n’est pas récompensé par un troisième Oscar, l’erreur des jurés s’inscrira dans l’histoire à tout jamais. Mais derrière toute cette qualité plastique, c’est l’histoire racontée, qui rend le film passionnant. Comme dirait mon pote Manu, qu’est pas la moitié d’un con (il a bien aimé Faust), Lincoln est un film “qui pose des questions”. Des vraies. Comme de savoir si la démocratie est une grande blague, une bénédiction ou un opium du peuple, que l’on alimente à grand coup de mythe et de storytelling. Et si c’est vrai, qu’est-ce que ça change ? Face a ces interrogations lourdes, la grande force de Spielberg, c’est d’être à la fois cynique et idéaliste. Cynique parce qu’il ne se leurre pas sur les motivations d’un vote et les petites machineries qui vont avec, et idéaliste car malgré tout, il persiste à croire dans la force des idées et dans les grands personnages qui les portent. Malheureusement, le réalisateur perd son élan dans le dernier quart d’heure et retombe dans les pires réflexes d’Hollywood : niaiseries violonnantes, fin à tiroir et discours en musique (notes aux nombreux réals qui me lisent : la musique sur un discours politique c’est HARAM !) Mais allez, on te pardonne, Steven, si tu promets de ne plus jamais faire un film avec des extra-terrestres.

En Bref

Il faut aller voir Lincoln. Parce qu’un grand cinéaste se distingue dans le dépouillement, quand il n’a plus que son sens de la mise en scène pour faire vivre son histoire, parce que cette histoire est profonde et fascinante, parce qu’après Django Unchained, l’Amérique fait enfin face à son passé esclavagiste et parce que tous les acteurs de ce film mériteraient un prix d’interprétation. Bien-sûr, Spielberg ne tentera jamais de mettre sa caméra à l’envers, de balancer du gangsta rap sur des poursuites en calèche et de rajouter des éclaboussures sanglantes sur l’objectif. Il s’en fout sans doute d’ailleurs, il n’en a pas besoin. Corentin Chrétien (Le Règne de l'Arbitraire)

[easyembed field="Insert1"]

Durée : 2h29 Un film de : Steven Spielberg Avec : Daniel Day-Lewis, Tommy Lee Jones, Sally Field [post_title] => MonCinéLibre #10. Lincoln. Âme à Barbe. [post_excerpt] => Il y a quelques semaines. Je croyais bon de faire le malin en distinguant les génies des “faiseurs doués”, à la tête desquels Spielberg faisait figure d’étendard. A première vue, ça pouvait paraître courageux d’oser dézinguer une telle idole vieillissante. Mais non. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => moncinelibre-10-lincoln-ame-a-barbe [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-02-08 11:29:57 [post_modified_gmt] => 2013-02-08 10:29:57 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26778 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 1 [filter] => raw ) [5] => WP_Post Object ( [ID] => 26767 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-02-07 20:10:05 [post_date_gmt] => 2013-02-07 19:10:05 [post_content] => Au lendemain de l’annonce de la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois, l’auteur-interprète Kash Leone AKA Franck Jautee dans la vraie vie a été sollicité par ses collègues de PSA pour écrire une chanson. L’ouvrier à la tête d’une équipe de six personnes sur une chaîne de montage, connu pour sa passion pour la musique, a accepté. «J'ai dit : d'accord, je fais la musique, mais à la rentrée vous devez tous être dans le clip», rapporte le blog Aulnay Stories, de France Télévisions, qui chronique le quotidien tourmenté des 3000 salariés de cette usine. Quelques mois plus tard, le 29 janvier, le rappeur du groupe Tango et Kash avec la complicité de deux autres passionnés de hip-hop et de vidéo, Sébastien et Régis, poste le clip sur son compte Youtube. La vidéo est « 100% PSA », affirme Kash Leone. Cinquante-cinq salariés se sont laissé filmer pour les besoins du clip, raconte Aulnay Stories. Le musicien engagé, gréviste, a voulu mettre des paroles et des visages sur le vaste plan social qui se dessine.   La vidéo commence à faire le tour du web : elle a déjà été vue par près de 50.000 internautes. Reste à savoir si ce clip de colère sera entendu par la direction…

Le clip des ouvriers

 

[easyembed field=insert1]

[post_title] => Le Rap de PSA Aulnay-Sous-Bois [post_excerpt] => « Ça peut plus durer ». Le clip de rap de 4 minutes des salariés de PSA est un cri de protestation contre la fermeture du site d'Aulnay-sous-Bois de PSA Peugeot Citroën, annoncée en juillet dernier. [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => les-ouvriers-de-psa-rappent-leur-colere [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-02-16 03:16:34 [post_modified_gmt] => 2013-02-16 02:16:34 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26767 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) ) [post_count] => 6 [current_post] => -1 [in_the_loop] => [post] => WP_Post Object ( [ID] => 26945 [post_author] => 2 [post_date] => 2013-02-28 09:28:53 [post_date_gmt] => 2013-02-28 08:28:53 [post_content] =>

formation gratuite au journalisme multimédia

Parce que les médias doivent se remettre en question et que la profession de journaliste est largement réservée à ceux qui ont les moyens de se payer des études, LaTéléLibre, webtélé citoyenne et laboratoire de télévision créé par John Paul Lepers, et l'École des métiers de l'information, acteur majeur de la formation professionnelle aux métiers de la presse, ont uni leurs compétences pour inventer « Reporter citoyen ». L’idée est simple : ouvrir la porte de nos métiers aux jeunes des quartiers populaires en leur proposant une formation gratuite au journalisme multimédia sur une période de trois ans. Après avoir accueilli la première promotion (2010-2012), Créteil a décidé de renouveler l'opération en étant l'une des villes hébergeant la deuxième promotion de Reporter citoyen (2013-2015)

Pour qui ?

  • La formation s'adresse à une dizaine de jeunes (18-30 ans) de Créteil (une trentaine de jeunes au total avec les autres villes)
  • Le niveau Bac est requis ou/et une bonne pratique de la vidéo et du web.
  • Ils peuvent être étudiants, avoir un emploi ou chercher du travail.
  • Ils doivent être passionnés par l’information, Internet et l’image, avoir envie de raconter des histoires, vouloir apprendre à bien le faire…
  • Et surtout, être prêts à s'engager pour trois ans, à raison d'une demi-journée à une journée par semaine.
  • Des stages et des voyages d’une semaine seront également organisés.

des liens

Comment s'inscrire?

  

POSTULEZ SUR LE SITE

www.reporter-citoyen.fr

ET ENVOYEZ CV + LETTRE DE MOTIVATION À

[email protected]

[post_title] => [URGENT] Nous Cherchons des Reporters Citoyens à Grigny et Viry-Chatillon! [post_excerpt] => Après les jeunes de Saint Denis, l'Ile-saint-Denis, et Créteil, ceux de Grigny et Viry-Chatillon sont appelés à participer à la deuxième promotion de Reporter-Citoyen. Devenez un citoyen actif qui maîtrise les outils de l'écrit et de l'audiovisuel sur le web. Les plus persévérants pourront peut-être devenir des journalistes, des cameramen, des monteurs... Inscrivez-vous vite! [post_status] => publish [comment_status] => open [ping_status] => open [post_password] => [post_name] => urgent-nous-cherchons-des-reporters-citoyens-a-grigny-et-viry-chatillon [to_ping] => [pinged] => [post_modified] => 2013-06-07 22:09:51 [post_modified_gmt] => 2013-06-07 20:09:51 [post_content_filtered] => [post_parent] => 0 [guid] => http://latelelibre.fr/?p=26945 [menu_order] => 0 [post_type] => post [post_mime_type] => [comment_count] => 0 [filter] => raw ) [comment_count] => 0 [current_comment] => -1 [found_posts] => 6 [max_num_pages] => 1 [max_num_comment_pages] => 0 [is_single] => [is_preview] => [is_page] => [is_archive] => 1 [is_date] => 1 [is_year] => [is_month] => 1 [is_day] => [is_time] => [is_author] => [is_category] => [is_tag] => [is_tax] => [is_search] => [is_feed] => [is_comment_feed] => [is_trackback] => [is_home] => [is_404] => [is_embed] => [is_paged] => [is_admin] => [is_attachment] => [is_singular] => [is_robots] => [is_posts_page] => [is_post_type_archive] => [query_vars_hash:WP_Query:private] => f113ff1bcf6bbe5e1f8878be974e046f [query_vars_changed:WP_Query:private] => [thumbnails_cached] => [stopwords:WP_Query:private] => [compat_fields:WP_Query:private] => Array ( [0] => query_vars_hash [1] => query_vars_changed ) [compat_methods:WP_Query:private] => Array ( [0] => init_query_flags [1] => parse_tax_query ) )