Les Amis de LaTéléLibre

L’Association

En mars 2007, nous avons créé l’association « Les Amis de LaTéléLibre », parrainée par Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri, Josiane Balasko et les musiciens Mouss et Hakim. Cette association permet de donner un cadre légal aux activités de LaTéléLibre, et permet de contribuer et de soutenir le fonctionnement et les productions de latelelibre.fr. Elle permet également de recevoir des subventions pour des actions de formation.

Le financement de LaTéléLibre

  • L’association des « Amis de la LaTéléLibre » reçoit vos dons et vos adhésions. Merci vraiment à tous pour vos contributions, et spéciale dédicace à nos parrains de la première heure, Agnès Jaoui et Jean-Pierre Bacri.
  • Il nous arrive de vendre des images à des magazines ou à des journaux télévisés.
  • La Région Ile de France nous a accordé un « emploi tremplin », cet emploi aidé par un taux de charges réduit, nous a permis d’embaucher un salarié, au poste de chef monteur et coordinateur technique. C’est à ce jour le seul salarié de l’association.
  • Depuis 2008, nous bénéficions d’un partenariat avec les sociétés AVID (logiciel de montage) et HP (matériel de montage) et nous tenons à les remercier pour leur soutien, sans aucune demande de contrepartie.
  • Notre société de production “ON Y VA! media”, produit des documentaires et des émissions pour la télévision traditionnelle. Les acteurs de LaTéléLibre trouvent ainsi des sources de revenus. Grâce à nos accords, ces productions sont aussi diffusés sur notre site. Nous montons également des séquences originales, tirées du tournage, qui nourrissent LaTéléLibre. Pour ces docs, la société ON Y VA! loue des moyens techniques à l’association et achète des images produitent par LaTéléLibre, et contribue ainsi à financer l’association.
  • Dans le cadre de l’opération “Reporter-citoyens”, notre formation de jeunes issus de quartier populaires de la région parisienne, tous les intervenants sont rémunérés pour leur travail. Cette formation sur trois ans (2010 à 2012), financée par la région Ile de France et les villes de Boulogne-Billancourt, Créteil et Stains, fait l’objet d’une comptabilité séparée. Le site de LaTéléLibre ne bénéficie donc pas de ce financement.

Vous l’aurez compris, ces sources de financement ne sont pas suffisantes pour faire vivre durablement notre média indépendant et associatif. Les activités et la production de LaTéléLibre trouvent donc leurs limites dans l’absence de ressources financières pérennes. Il n’y a pas encore de modèle économique viable aujourd’hui sur Internet. La plupart des sites payants ou gratuits sont en difficulté. De plus, un reportage vidéo est beaucoup cher à fabriquer. Pour chaque reportage, il faut compter souvent une journée de préparation, un ou deux jours de tournage, puis un à deux jours de montage, sans compter les frais de fonctionnement, la production et l’encadrement.  Pas de solution pour l’instant, mais ça peut venir, alors il faut tenir. Et pour tenir nous avons toujours et encore besoin de vos dons, de vos adhésions et de vos contributions volontaires et bénévoles. Nous avons aussi des idées.

Télécharger les statuts de l’association

Aidez-nous !