Recherche avec le mot-clé : refugie

Il y a 7 résultats correspondants.

Avec Lamia dans les Bois de Grande-Synthe

[MIEUX ACCUEILLIR LES MIGRANTS] « Au début, tu vois des tâches noires, puis tu vois des visages, des noms, des humains… » Pour certains, c’était une invasion, pour Lamia, l’arrivée des exilés à Grande-Synthe a changé sa vie. Elle nous emmène avec sa fille dans le bois du Puythouck, la jungle de la ville avant leur rêve : la Grande Bretagne.

Abdallah, Réfugié Politique, Rejoint LaTéléLibre

[COMMENT MIEUX ACCUEILLIR LES MIGRANTS] Abdallah était agriculteur au Tchad. Depuis juillet, il est réfugié politique à Paris, où il veut être journaliste. Une nouvelle vie pour lui, case départ : LaTéléLibre. Abdallah nous raconte ici son chemin vers un nouveau métier. Je m’appelle Abdallah Hassan. Je suis né en 1991 à Ardo au Tchad. […]

Ahmed Adam, le Marathon d’un Réfugié

[MIEUX ACCUEILLIR LES MIGRANTS – REDIF] Ahmed Adam, marathonien soudanais, réfugié à Paris. 20 ans plus tôt, il participait aux Jeux Olympiques d’Atlanta. En 2016 ans à 52 ans, il s’entraînait en vue de courir le semi-marathon de Paris. Ses deux professeurs de français bénévoles, Marion Despouys et Marion Mare, l’ont soutenu dans cette aventure, chacune à leur manière. Mais en parallèle, Adam affrontait déjà une autre épreuve : sa demande d’asile en France. Aujourd’hui, Adam vit à Cherbourg, où il a obtenu son statut de réfugié.

Géraldine et ses Soleils

[MIEUX ACCUEILLIR LES MIGRANTS – REDIF] Géraldine Fall est la gérante de Soleils et Papilles, un restaurant pas tout à fait comme les autres. Avec Nakadi, Fanta, Dorjee, Kamel et Maria, l’équipe essaye de fabriquer de la mixité sociale avec des plats du monde à petits prix dans ce restaurant implanté en rez-de-chaussé d’un ancien foyer de travailleurs migrants dans le XIVème arrondissement de Paris. Portraits de Géraldine et ses « Soleils ».

Les Tentes de la Chapelle

[MIEUX ACCUEILLIR LES MIGRANTS – REDIF] En 2015, sous le pont du métro de la Chapelle à Paris, s’entassaient des réfugiés et des sans-papiers. Au début sur de simples cartons, ils ont reçu des tentes qui améliorent un tant soit peu leur quotidien.

Tunisiens de Lampedusa : La Désillusion

[ACCUEILLIR MIEUX LES MIGRANTS – REDIF] Ils sont arrivés par milliers sur les côtes de Lampedusa après la chute de Ben Ali début 2011. Leur objectif : la France. Ils pensaient être accueillis en héros, car le peuple Tunisien avait été le précurseur du Printemps arabe. Sofien, journaliste tunisien en stage à LaTéléLibre, a voulu réaliser ce reportage pour retrouver les traces de ses compatriotes à Paris.

[DOC] Terminus

[MIEUX ACCUEILLIR LES MIGRANTS – REDIF] Le 14 janvier 2011, les tunisiens inventaient le printemps arabe et chassaient Ben Ali. Après la joie et l’espoir, les doutes sont venus, comme après chaque révolution. A l’époque, de nombreux jeunes tunisiens ont tenté leur chance en prenant la mer, direction l’Europe. Après Lampedusa et l’Italie, les frontières françaises se sont fermées contre « l’invasion » présumée. Remi Lesueur réalisa alors son premier reportage à Vintimille, à la rencontre de ces jeunes qui, ayant échappés à la mort de la traversée, croyaient en leur avenir. Ils ne pensaient arriver si vite au terminus de leur voyage.