ALILOKE #5 : En Suède…

Publié le | par

[RADIO] Hello Aliloke, cap au Nord ! Au bord de la Baltique : dans ce royaume scandinave embrassé par la Finlande et la Norvège… Nous vous souhaitons la bienvenue en Suède. Débarquons ensemble sur quelques unes des 24 000 îles qui forment l’archipel de Stockholm. Oui, 24 000 ! Autant vous dire qu’on va en traverser des ponts dans cette émission… Au programme : lectures, reportages en poésie dans les allées du Skansen museum, gaz hilarant dans une teuf d’étudiants en art et bien sûr, le traditionnel « Travel Clic » pour finir l’émission en musique. Let’s go !

 

Aliloke : Ailleurs, [ :Aliloké :] – Langue Espéranto.

ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES-7

Stockholm, Gamla Stan – ©T.Pomares

Le DataScript de l’épisode

C’est deux ans avant sa mort en 1845 qu’Amédée Clausade, un docteur en droit et médecine puis avocat à la cour royale de Toulouse entreprend un grand voyage en Suède. Après une nuit houleuse en mer, rendant impossible la progression de son bateau frappé par des vents violents, Clausade débarque enfin à Stockholm. De retour en France il écrira un livre sur son séjour et sera fait chevalier de « l’étoile polaire » de Suède. La classe…

• LECTURE •
Extraits de « Voyage à Stockholm », Amédée Clausade aux éditions parisiennes de Perrodil,
Libraire-éditeur, place du palais Royal.

VOYAGE-CLAUSADE-LTL

« Cette journée fut tantôt belle, tantôt pluvieuse, et le soleil ne se montra en tout son éclat que lorsque nous approchâmes de l’archipel de Stockholm. J’avais lu maintes fois que c’était un lieu enchanté, mais je sais maintenant que tout ce qu’on a pu en dire n’approchera jamais de la réalité. Comment rappeler l’effet produit par ces blocs de granit que couvrent parfois de maigres pins et un peu de terre végétale, mais qui souvent aussi ressemblent à d’imposantes pyramides taillées des mains des Elfes ? Comment trouver des expressions pour décrire ces îles, plates d’abord jusqu’à la mer, et se relevant ensuite comme la coquille du char de Neptune, pour abriter de petites cabanes peintes en rouge et de chétifs troupeaux, sur lesquels vient planer l’aigle puissant et bondir à l’entour le phoque ou chien de mer ? Comment dépeindre ces blocs immenses et nus, dont les anfractuosités nombreuses sont de profondes vallées où l’on voit fumer, triste et solitaire, la cheminée du pêcheur… […]

ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES-6

Le marin le plus expérimenté a souvent de la peine à reconnaitre la passe où il doit s’engager, et ce ne serait pas impunément qu’une flotte ennemie s’aventurerait dans ces parages périlleux. La Suède est inattaquable sur ce point. Surtout depuis que, par quelques travaux bien dirigés, on a rendu – hors un seul – tous les passages impraticables. Il faut tourner en plusieurs sens et passer inévitablement à portée du fort De Vaxholm ; et le navire le plus fin voilier, manœuvrant avec le plus de hardiesse et de promptitude, serait pendant longtemps exposé au feu de batteries nombreuses. Le vieux fort de Fredricsborg est aujourd’hui devenu inutile ; il est là seulement comme ornement de paysage. L’on dirait du reste que c’est à dessein et pour ajouter aux charmes du lieu que la passe a été aménagée, car après un tournant rapide, tout d’un coup et comme par enchantement, on voit Stockholm, dominé par son beau château ; s’élever en amphithéâtre et se déployer aux regards émerveillés du voyageur… »

ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES

 ****

Stockholm, imprenable Venise du Nord nous conte à l’époque l’auteur de ces mots. Un atout de taille, mais quelque peu obsolète puisque la dernière fois que la Suède fut engagée dans une guerre, c’était en 1814. Plus de deux siècles que ce pays scandinave est en paix ! Car optant pour la neutralité en temps de guerre et une politique de non-alignement en temps de paix. Alors aujourd’hui dans les rues de Stockholm, on fait la fête. Notamment ce soir, sur l’île de Skeppsholmen, à quelques mètres seulement du musée d’art moderne… Une fois franchis le pont de bois et la côte verdoyante à l’entrée de l’îlot, on tourne à gauche après le grand marronnier pour descendre la pente du vallon menant à l’école d’art de Stockholm…

 ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES-8Sur le pont de Skeppsholmen – ©T.Pomares.

 *****

• REPORTAGE •
Du gaz hilarant, dans les soirées des étudiants

Il est 22h et toujours de la lumière, à l’intérieur. C’est la fin d’une exposition collective… Une foule de jeune gens modernes déambule, bière à la main, dans les allées de l’école nichée en fin de forêt, posée au bord de l’eau… Le milieu artistique suédois est possiblement le seul à pouvoir allier avec une certaine élégance le port du jogging Adidas avec la paire de talons aiguilles de soirée… Zigzaguant entre panneaux de bois brut, toiles abandonnées et régiments de perceuses à colonnes, on se laisse embarquer jusqu’au hangar où nous attendent barman, barmaid et dj.

À la carte du comptoir, bouteilles de preseco, cannettes de bières, mais aussi quelque chose de moins conventionnel : du gaz hilarant… (Retrouvez le reportage à partir de la 5ème minute de l’émission)

TEUF-STOCKOHLM-THIBAULT-LATELELIBRE-1 Grande fête dans un entrepôt de l’école d’Art de Stockholm – ©T.Pomares.

TEUF-2-LATELELIBRE-THIBAULT

Un jeune homme prend une bouffée de gaz hilarant – ©T.Pomares.

******

• EXPOS EN POÉSIE •

Comme toujours Yasmine profite de ses voyages pour se mettre en quête d’art, dans les rues, la nature ou les musées… Voici son reportage en poésie qui cette fois-ci vous conte des bouts d’histoire de la Suède, de la Scandinavie aussi.

Aujourd’hui je vais vous parler d’une idée d’une certaine fantaisie.
C’est Artur Hazelius qui l’a émise.
En 1891, en pleine industrialisation,
Il s’est dit « Ah non ! ne perdons pas le patrimoine de notre nation ! »
Il a donc fait venir,
Des 4 coins de la Suède,
De beaux petits souvenirs,
Sous forme d’architecture ou de quadrupèdes.
J’en conviens, il vous faut plus d’explications,
On va donc commencer par les maisons.
Il en a apporté plusieurs à Stockholm pour les installer,
Sur un terrain non occupé.
« Ca sera ici le musée du pays.
300 000 m2 remplis de belles bicoques vieillies ! »

Pour compléter le tout, il a pris aussi des animaux,
Récupérés partout sur le territoire
Dans ce pays où il ne fait pas chaud,
Certains sont plus ou moins rares.
J’y ai vu un glouton.
Je vous conseille de le voir, c’est plutôt mignon.
Les ours, quant à eux, étaient en hibernation.
Il faut admettre que c’était un peu une déception.

RENE-YASMINE

Yasmine a aussi vu des rennes.

Mais l’instant le plus drôle,
C’est lorsqu’on prend part à un petit jeu de rôle.
Dans certaines maisons des personnes déguisées,
Jouent le rôle de celles qui les ont habitées.
C’est l’occasion de leur poser pleins de questions,
Sur leurs mœurs et leurs traditions.
Skansen : un musée grandeur nature,
Un peu comme une Suède en miniature.

Un autre endroit incontournable
Consiste à aller voir un bateau incroyable.
Le Vasa est un navire crée par Gustave 2
Pour le construire il a fallu pas un an mais 2.
Après plusieurs mois de constructions,
De détails et de finitions.
Beaucoup d’argent avancé
Et de sueur accumulée

ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES-9

Le Vasa Museet – ©T.Pomares

1628 : première navigation
Et seulement quelques minutes après le départ
Ce fut une grande humiliation.
Le bateau sombra sans crier gare.
La gloire de sa création ne pu durer que peu de temps.
Et c’est bien plus tard qu’elle retentira à nouveau chez les gens.
Le Vasa museet ouvre en 1987
Et c’est depuis devenu tout un concept.
Implanté dans l’architecture du musée.
Il semble ne l’avoir jamais quitté.
La dépouille du bateau est une attraction populaire.
Qui ne pouvait donc que nous plaire !

ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES-1

• TRAVEL CLIC •

On y arrive, à ce moment terrible, celui où l’on pli les t-shirt sales, on l’on met son magnet souvenir dans du papier bulle et où l’on s’acharne à refermer nos valises sans qu’elles explosent, avec déjà cette sensation nostalgique. Pas de bill’ j’ai pas oublié l’heure du Travel Clic qui comme promis est assez psychédélique.

En fouillant dans l’internet bien loin des adresses web se terminant par .se, je suis tombé sur une émission de KEXP, cette radio indépandente de Seatle réputée, pour dénicher avant tout le monde, les bons petit groupe de rock indé. En live session ce jour, un certain Dungun. Et après une vérif’ google par vraiment très compliquée, j’ai découvert que Dungun, bah c’est un suédois. Alors on termine l’émission avec lui les amis, ce titre s’appelle SOVA… On vous dit à très bientôt pour de nouvelles escapade dans le monde, rock on’

ALILOKÉ !
[radio https://soundcloud.com/laradiolibre/aliloke-5-en-suede]
Réalisation et textes : Yasmine Tashk & Thibault Pomares.

 

 (RÉ)ÉCOUTER TOUTES LES ÉMISSIONS

ALILOKE-LATELELIBRE-©THIBAULTPOMARES-2Vue prise de Sodermalm – ©T.Pomares

BONUS

Découvrez une bédée de YayaYak sur une histoire suédoise : « Sinistres Élevages »

À VOIR SUR LE SITE CULTURE DESSINÉE !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (3)

  1. Un très beau pays, j’y ai vécu pendant qlq années et j’en garde les meilleurs souvenirs – La Suède –

  2. Entièrement d’accord avec ce qui a été cité dans cet article, je suis née en Suède à Stockholm. En raison de la nature du travail de mon père, on été contraint de quitter cette belle ville au charme particulier.

  3. Oh la la canon, merci merci ! J’étais passée à travers, c’était ma jolie surprise du jour de pouvoir écouter ce reportage ! L’été prochain, cap sur la Suède, ENFIN, j’attends ce périple depuis un bail, en tout cas merci pour ce bon moment !