Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

Le Point Rouge #37 Avec les Roms Relogés

Publié le | par

A Montreuil, une centaine de familles Roms bénéficient d’un programme de logement, afin de leur permettre une insertion dans la société. Une initiative politique responsable qui n’est pas du goût de tous les habitants. Partisans et opposants au projet étaient invités autour du Point Rouge.

« Tous est fait pour qu’on se dévore les uns les autres […] On va à grandes enjambées vers l’inhumain »

Invité du Point Rouge, Alexandre Romanes est particulièrement pessimiste. Pour ce tzigane français issue de la famille Bouglione, les politiques de tous bords jettent de l’huile sur le feu. Alors quand une municipalité comme Montreuil décide de chercher une solution pour loger dignement les Hongrois ou Roumains présents sur sa commune, il applaudit.

Depuis 2010, la ville a signé une convention Mous (maîtrise d’œuvre urbaine et sociale) avec l’État qui, avec l’Europe finance une grande partie du projet. Une centaine de familles roms (350 personnes) sont concernées. La plupart sont installés en caravanes dans des « villages d’insertion », et pour celles qui acceptent de « jouer le jeu » de l’insertion (titre de séjour, condition de ressources…), 22 « logements passerelles » ont été installé ces derniers mois, répartis sur deux sites. De jolis modules multicolores, équipés du confort de base: cuisine, salle de bains et chauffage. Une initiative qui suscite de nombreuses jalousies:

Les gens qui salissent la France ils ont des containers avec le chauffage, mais par contre nous, on ne mérite pas.

Pour cette habitant du quartier qui attend un logement social depuis 11 ans, cet opération est une injustice. Pour lui, les Roms sont favorisés par la municipalité. Interrogé au Point Rouge, le représentant de la mairie nous répond que « ces familles sont à Montreuil depuis plus de 10 ans, elles ne sont pas passées avant les autres, mais elles étaient à la rue« . Pour bénéficier de ces logements d’urgence, chaque famille doit avoir au moins un emploi et scolariser ses enfants. D’ici deux ans, ces logements devraient laisser la place à la construction de logements sociaux en dur.

Ci-dessous, un échange bref avec un jeune garçon de 10 ans, arrivé en France à l’age de 2 ans:

– À l’école les élèves ils savent que tu es Roms?

– Oui, ils disent « tu es roumains? », et puis après on joue ensemble

 

Les invités du Point Rouge

Alexandre Romanes et sa fille
Fondateur du Cirque Romanes, installé Porte de Champerret à Paris, Alexandre est aussi écrivain et poète. Il publie chez Gallimard des recueils qui se vendent très bien.

Olivia Mercier
De l’association Rues et Cités, une des deux associations du secours catholique (avec Cité Myriam) chargée par la ville de Montreuil de l’intégration. Olivia est sur le terrain, tous les jours, elle connaît bien les familles…

Monsieur Cornu
Habitant du quartier, il est contre l’installation des Roms près de chez lui. Il est à l’initiative du mouvement d’un groupe d’habitants en février dernier et a organisé la signature d’une pétition. Après s’être engagé à participer au débat, il ne s’est pas présenté au Point Rouge…

Claude Reznik
Adjoint à la Maire de Montreuil (Dominique Voynet), délégué aux populations migrantes et à la Coordination Internationale, raconte l’intégration des populations Roms dans sa ville :  » Les populations Roms représentent 1% de la population (600 Roms pour 105 000 habitants). Les logements modulaires nous ont permis de reloger dans l’urgence des familles qui vivaient dans des squats « 

Merci aux passants qui ont accepté de participer au débat.

L’équipe qui a participé à ce Point Rouge

Une émission de John Paul Lepers

Réalisation: John Paul Lepers et Mars Lefébure
Coordination: Flore Viénot et Olivier Rotrou

Caméra 1: Joseph Haley
Caméra 2: Vivien Chareyre
Caméra 3: Flore Viénot

Montage: Mars Lefébure
Assistant montage: Larry Waxman

Production: Charles Dayot
Habillage: Jean-Sébastien Desbordes
Musique: Romain Dudek

Photos: Alain Goric’h

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (7)

  1. Enfin un Point Rouge ! Et un beau Point Rouge..avec des enfants et des municipalités qui se bougent pour loger des gens dignement !!
    Certes, on aurait aimé un peu plus de paroles contradictoires, mais le silence des « protestataires » signifierait-il qu’ils ne sont pas très surs de leurs arguments…?

    J’ai apprécié le clin d’oeil de la famille Romanès ( cher Alexandre !) Dis lui qu’il laisse sa fille tranquille quand elle n’a pas envie de flamenco improvisé !!!
    Merci à l’équipe de la TLL.

  2. Merci, ça fait du bien de voir enfin des choses positives et des maires intelligents ! A quand un grand reportage en camion dans le genre « Qui a peur des Roms ? » ;-)

  3. Mes commentaires très très pertinents* pendant le visionnage.

    Pourquoi elle dit qu’elle est un travailleur social, et pas une travailleuse, Olivia Mercier ?

    Les gens qui s’impatientent pour des logements, ils veulent des containers ? (Et dans le même quartier ?)

    Alexandre Romanes, on l’a vu souffler sa réponse à sa (jolie) fille ! :)
    (Au sujet de « son pays »)

    Hé hé, John Paul qui engueule Montreuil…

    Mr Romanes a raison, on se tape dessus : Il y quelques jours, quand il a été question d’une taxation sur certains produits d’épargne, je lisais des commentaires… Les salariés tapaient sur les chômeurs, les gens du privé sur les fonctionnaires, les uns sur les autres… (Bref, rien à voir avec cette taxation) Pendant ce temps-là, « en-haut », ça doit bien se marrer.
    Et encore, il n’était pas question de roms, d’arabes, de trucs, de machins…

    * Peut-être pas, en fait.

  4. le probleme ce n’est pas qu ils soient roms ou d’autres communautés le probleme c’est qu’il ne sont pas francais ….pourquoi passer a la caisse pour la terre entiere ? et leur faire des permis de bosser alors qu’il n’y a plus de travail et que tant de francais galerent

  5. Bravo de mettre le doigt sur les vraies problèmes de la société, d’inciter le débat, vos actions me font penser que la démocratie démarre à l’échelle du citoyen. J’ai donné 5€ pour votre nouveau studio et j’espère que vous continuerez car la télé libre, c’est par les dons qu’elle restera indépendantes et n’aura pas conflit d’intérêt !