Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

Le Point Rouge de l’Hyper Consommation

Publié le | par

Noël approche ! Une période de fête, mais aussi de consommation intense. L’occasion pour nous de vous proposer cette autre Point Rouge réalisé pour France 4. Une émission sur l’Hyperconsommation tournée à Paris entre deux temples de l’achat : le Printemps et les Galeries Lafayette.

Chaque année les Français dépensent plus de 600 euros pour s’habiller. Et sur cette masse acquise, 12 kg termine à la poubelle ! Et comme 71 % des français pensent que la consommation contribue directement au bonheur (selon l’Observatoire société consommation), la crise vient à point pour questionner notre manière de consommer : si le bonheur est proportionnel à la consommation, comment consommer toujours autant avec moins ? Michel Lepesant, un philosophe décroissant jeté au beau milieu du Temple de la consommation des grands magasins parisiens, affirme au contraire le devoir, et le plaisir, de consommer moins. Un extra-terrestre au micro de John Paul Lepers, qui invite sur son Point Rouge les (hyper-)consommateurs passant par là, les sacs remplis d’emplettes réjouissantes…

Des Liens

 

ÉCRIT ET REALISÉ PAR
JOHN PAUL LEPERS

UN CONCEPT DÉVELOPPÉ PAR LATELELIBRE

ENQUÊTE
FLORE VIÉNOT

IMAGE
VINCENT MASSOT
VIVIEN CHAREYRE
THIBAULT POMARES

MONTAGE
SANDRINE ROMET LEMONNE

RESPONSABLE TECHNIQUE
LARRY WAXMAN

CHARGE DE PRODUCTION
CHARLES DAYOT

ASSISTANTE DE PRODUCTION
KASIA WIDERA

MOYENS TECHNIQUES
LATELELIBRE

DRONE
NICOLAS BERTIN-MOUROT

MUSIQUE
ROMAIN DUDEK

UNE COPRODUCTION
FRANCE TELEVISIONS – ON Y VA ! MEDIA

FRANCE 4 ET FRANCE TELEVISIONS NOUVELLES ECRITURES
BORIS RAZON
RENAUD ALLILAIRE
CHRISTOPHE CLUZEL
CECILE DEYON

ADMINISTRATRICE DE PRODUCTION
SANDRINE MIGUIRIAN

FRANCE TELEVISIONS / ON Y VA ! MEDIA © 2014

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (2)

  1. Fallait-il voir une métaphore de la prison dorée, avec la caméra de l’autre côté du chariot ?
    J’ai le « problème » inverse des gens qui surconsomment. J’ai des produits à changer car ils ne remplissent plus leurs fonctions respectives, et je mets des mois avant de trouver leurs remplaçants, quand je les trouve. (Portable 9 ans, veste 8 ans – c’est pas la taille, hein, c’est l’âge de la veste – … ). Eviter telle origine, telle matière, telle fonction… Argh.

  2. Aujourd’hui, le téléphone que j’avais récupéré de ma sœur est tombé par terre, et en panne. En essayant de le réparer de son bug je l’ai en quelque sorte achevé. Bref, retourner sur mon ancien ne me va guère, je ressens le besoin non pas du nouveau, mais du renouvellement (les deux termes sont proches).

    Je passe beaucoup de temps sur internet. J’ai déjà acheté d’occasion quelques appareils électroniques et ils m’ont pour souvent déçu de part leur fiabilité médiocre.
    La société est faite telle que, le service après vente n’est accessible qu’à condition d’avoir acheté des appareils dans le magasin. Je ne connais pas tout les magasin de ma ville et encore moins tout ceux de France et il existe sans doute pleins d’endroit pour se faire réparer ses appareils même si on a pas le ticket de garanti.

    On en reviens à la « pub », la mauvaise (car maintenant je sais qu’il y a aussi le bon côté qui existe, après des années de lutte contre la pub en générale). La pub nous dit de consommer, et moi la mode me rend malade parce que grace à internet, mes yeux traversent le globe et voient ce qu’engendre notre société de surconsommation. Et il n’y a pas qu’à l’autre bout du globe, il suffi d’aller dans la rue à une certaine heure, dans certains quartiers pour voire la misère construite du monde.

    Merci le Point Rouge pour ces sujets toujours intéressant, qui ont du mal à percer mais qui ont tellement de mérite à exister. Le débat citoyen, on en est aujourd’hui loin mais j’ai confiance en l’avenir et je pense que même au cœur des rues jonchées de « temples de la consommation », les gens ouvriront de plus en plus leur esprit pour le partage, le dialogue.

    Du Positif, mais clairvoyant.