Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

[DOC] Épouvantails, Autruches et Perroquets

Publié le | par

11 ans depuis le 11 septembre. L’occasion pour nous de vous proposer ce film intelligent sur le traitement médiatique de cet évènement qui bouleversa le début du siècle. Comme Olivier Taymans, le réalisateur belge de ce documentaire, l’équipe de LaTéléLibre refuse le tabou qui empêche toute reflexion sur la version officielle. Le devoir du journaliste est de poser des questions, même s’il n’a pas les réponses. C’est ce que ce film raconte.

« Épouvantails, autruches et perroquets – 10 ans de journalisme sur le 11 septembre 2001″ analyse la façon dont les médias ont évité pendant tout ce temps de parler des zones d’ombres et des remises en question qui planent sur ces événements. Après avoir vainement essayé la politique de l’autruche, ils se sont mis à dresser des épouvantails pour empêcher la réflexion sereine. Quiconque se permet de douter est un conspirationniste, un adepte de Thierry Meyssan, un antiaméricain, voire un antisémite/négationniste.

Pourtant, les doutes sur la véracité de la version gouvernementale de ces attentats sont partagés par des gens nombreux, compétents (y compris des professionnels des disciplines scientifiques concernées par le 11 septembre) et raisonnables, mais vous ne les verrez jamais à la télévision.

Une réflexion sur cet étrange tabou médiatique. »

Belgique, vidéo, FR, 1h40′

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (14)

  1. Tragique 11 septembre, mais n’en parlez pas, surtout !
    Théophraste R.
    2 279 morts et 957 disparus, près de 150 000 personnes emprisonnées, 27 255 torturées, des centaines de milliers d’exilés politiques. Ces chiffres sont sans doute minorés.
    Le 11 septembre 1973, le général Augusto Pinochet a lancé l’armée contre le le président élu, Salvador Allende.
    Puis, Pinochet confia neuf tonnes d’or à la banque britannique HSBC, à Hong Kong pour assurer son avenir et celui de ses enfants. Plus tard, il fut embêté à Londres par un mandat d’arrêt international lancé par le juge espagnol Baltasar Garzón pour « génocide, tortures, terrorisme international et enlèvements ». Mais il put repartir, libre.
    Chaque 11 septembre, la compassion mondiale fabriquée par les élites politiques et médiatiques survole sans s’y arrêter le palais de la Moneda à Santiago du Chili pour se poser lourdement sur un quartier de New-York d’où pleure l’encre des stylos, chevrotent d’émotion les voix radiophoniques et tremblotent les caméras dans une communion compassionnelle.
    « Et hop ! Et hop ! qui ne dégouline pas n’est pas un démocrate. »
    Théophraste R. ( Quelqu’un à des nouvelles de Julian Assange ?).

  2. Un grand merci à LaTéléLibre.fr de relayer mon film un an après sa sortie. J’aurais encore préféré que vous répondiez à mes mails de demande d’interview, car je suis persuadé que vous auriez contribué intelligemment à ce film avec le discours assez unique en francophonie qui est le vôtre sur le 11-Septembre: non-conspirationniste, et encore moins perroquet. Dommage pour cette occasion ratée, mais ne crachons pas dans la soupe: merci surtout de relayer. En espérant que pour une prochaine fois, les énergies constructives et non-alignées puissent s’unir.

    Bien cordialement,
    Olivier Taymans

  3. @ Olivier,
    Pas souvenir de votre demande… Mai après recherche dans mes mail « non lus », je retrouve effectivement une demande datant de septembre 2010! Désolé pour ce ratage involontaire.
    Très cordialement,
    John Paul

  4. Mais pourquoi Chomsky ne s’empare-t-il pas de ce sujet ? Je n’ai jamais vu une plus parfaite illustration du “modèle de propagande“ énoncé dans “La fabrique du consentement“ de 1988 !
    Jean Bricmont, le promoteur francophone de Chomsky, a lui pris des positions plus franches sur la question, après l’affaire René Balme, notamment. Bricmont, vous savez, ce sympathisant négationniste, comme Chomsky en son temps…

  5. Merci de diffuser cet excellent documentaire qui me paraît être fait de la même fibre que ceux de Pierre Carles. Une réflexion inévitable et trop peu existante sur ce qu’est (ou n’est pas) ou devrait être le journalisme : poser les questions et si possibles , les bonnes.

  6. Douter est un bon réflexe, à condition de ne pas douter sur tout. A propos du 11 septembre, on peut trouver beaucoup de réponses aux interrogations soulevés par soit les conspirationnistes, soit les gens type Reopen911 dans ce numéro de Sciences et pseudos sciences : http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1626

    Ca demande un petit effort pour les non scientifiques, mais je pense que c’est le prix à payer pour avoir des éléments de réponses rationnels, avec des arguments scientifiques.
    Il peut y avoir des faits qui ne nous paraissent pas cohérents en apparence mais comme dit Chomsky « peut-on vraiment devenir expert très qualifié en génie civil et mécanique en passant une heure ou deux sur internet ? Si oui, il faut dissoudre les sections génie civil et mécanique du Massachusetts Institute of Technology ».

    Et même si des « experts » se positionnent en faveur de la théorie alternative, sur quelles bases le font-ils ? Quelques heures passées à voir des vidéos ? En quoi cela leur donnent-ils les éléments nécessaires pour juger de ce qui s’est passé ? Quel scientifique/ingénieur peut sérieusement travailler sur un sujet sur la base de vidéos (parfois floues) ?

    Pour ma part, je pense que face à ce genre de questionnement sur le 11 septembre, il y a des réponses. Et bien que tout ne soit pas parfaitement expliqué (la science est incapable de le faire), il n’y a pas d’arguments remettant fondamentalement en cause la version officielle.

    Un peu dommage que La Télé Libre « tombe dans le panneau » si facilement, c’est un vrai piège ce sujet, dont me semble t-il, les sympathisants de gauche tombent très facilement dedans.

  7. @ Mat :

    - Chomsky a pris position, en expliquant qu’il n’était pas favorable à une thèse dite « conspirationniste ». Un de ses arguments est d’affirmer que si les Etats-Unis avaient voulu envahir l’Irak, ils n’avaient absolument pas besoin du 11 septembre comme prétexte déclencheur de la guerre contre le terrorisme. Et pour preuve : les Etats-Unis ont toujours fait ce qu’ils voulaient en terme de politique étrangère, quitte à violer le droit international. Je cite :
    « les États-Unis sont les seuls, en tant que pays, à avoir été condamnés pour terrorisme international par la Cour internationale de justice et les seuls à avoir rejeté une résolution du Conseil de sécurité qui appelait les États à observer les lois internationales. » (Autopsie des terrorismes).

    D’ailleurs, il n’a jamais été négationniste – je suppose que vous faites référence à l’affaire Faurisson – il s’en est de nombreuses fois expliqué.

    - Jean Bricmont n’a rien de négationniste non plus. Des éléments d’analyse de sa vision des choses ici : http://www.youtube.com/watch?v=NL6Z7ZdqsUM&feature=player_embedded
    Autant lui que Chomsky défendent une conception de la liberté d’expression que l’on admet généralement pas : il faut que tout le monde puisse exprimer son avis quel qu’il soit, et ensuite l’invalider par des arguments (comme pour les négationnistes).
    Un article à lire de Jean Bricmont sur Chomsky : http://www.monde-diplomatique.fr/2001/04/BRICMONT/15109

    Le plus étrange, c’est que vous qualifiez Bricmont (et Chomsky pour les mêmes raisons) de négationnistes parce qu’ils défendent la liberté d’expression absolue… alors que les « conspirationnistes » déclarent qu’ils ne peuvent pas utiliser leur liberté d’expression et qu’ils sont victimes de la censure !

    NB : j’ai utilisé le mot « conspirationniste » parce que je n’en ai pas d’autre, même si je sais qu’il y a plusieurs mouvances et que toutes ne font pas forcément référence de la même façon à ce terme.

  8. Bravo pour ce reportage dont je retiens la question essentielle : la version officielle est-elle juste ?
    Continuez ainsi !

  9. @ Martin :
    Le fait de parler de délits d’initiés est à mon avis vicieux : c’est vouloir faire une démonstration qui contient déjà l’acceptation de la conclusion, ou qui n’a de sens que lorsque l’on accepte déjà cette conclusion.
    En effet, la formule « délits d’initiés » contient en elle même l’idée que des gens savaient que la bourse allait chuter.

    Un autre exemple pour bien comprendre que ce n’est pas un raisonnement plus valable :
    Jésus est né d’une vierge. Comment cela serait-il possible sans l’intervention divine ? Que la réponse soit oui ou non, l’interlocuteur a déjà affirmé explicitement l’existence d’une volonté divine.

    Pour le 9/11, que des gens savaient ou non à l’avance, dire « délits d’initiés » contient déjà le fait qu’ils savaient, donc fait mener à la conclusion de l’inside job, alors que le raisonnement est foireux.

  10. (avertissement : sujet spécial appeau à trolls)

    Chers télélibristes,

    on peut tromper une fois une personne, mais on ne peut pas tromper une fois mille personnes.
    Plouf, plouf !
    On peut tromper mille fois une personne, mais …

    Brèfle. Nous revoilà confrontés à une « enquête » bien légère pour une information aussi importante.

    Oui, il est essentiel d avoir toujours à l esprit que des questions restent sans réponse. Il est évident que tout citoyen doit faire sienne la critique permanente.

    Oui, toutes les investigations n ont pas été effectuées. Mais ce reportage est il argumentaire ? Certainement pas (on va dérouler cette affirmation ci dessous en

    reprenant exhaustivement les éléments ressortant du reportage).

    Non, il n y a pas de sujet tabou pas plus qu il n y a de réponses qui vont de soi.

    Et non, le négationnisme n est pas base de déligitimation mais bien le courant minoritaire oeuvrant contre l idée générale.

    Voilà pour mon état d esprit. Aucun a priori. Juste une déception finale qui m interroge sur la pertinence de cette mise en avant sur la TéléLibre.

    Quelques remarques et commentaires cependant que je visionne le documentaire (un côté live blogging sans blog) :

    - effondrement des tours de façon verticale. Qu est ce que ça prouve ? Seuls les commentateurs font référence à des destructions programmées d immeubles devant les

    images diffusées en direct live (comme le témoin de la tuerie de Chevaline faisait le parallèle avec une scène de la série Experts …). Quel indubitable exemple que

    quelque chose s est tramé
    - on fait grand cas de l assassinat médiatique de Thierry Messan comme pour rendre probant ses allégations, comme pour rendre légitime quelqu un du seul fait qu il soit

    blacklisté par les médias meanstream voire ridiculisé par la fumeuse maison de prod Dock en Stock (!)
    - les amalgames (sous les paroles « érudites » de Philippe Val et Pascal Bruckner, ne manque que BHL) sont en effet source de mépris vis à vis de ceux qui doute mais

    défaire les amalgames n est pas plus probant pour appuyer la thèse opposée
    - un cercle de l oratoire aussi obscure que les conclusions officielles, ça doit cacher quelque chose. Mais quoi encore une fois ? Nous n en serons pas davantage
    - David Ray Griffin a tellement l air d avoir travaillé sur ce sujet qu il serait dommage en effet d en reprendre les différents arguments exprimés par voie littéraire

    (ommissions et erreurs de la Commission d enquête ? Quelles sont elles ?)
    - retrouver un passeport dans des décombres peut en effet permettre d émettre un doute sur l identité réelle du coupable, mais est ce un faisceau de preuves amenant à

    démonter la thèse officielle ?
    - ce qui parait irréaliste n est pas obligatoirement irréalisable ; en quoi des circonstances exceptionnelles (car il faudrait qu elles soient telles) rendent elles

    probantes et objectivement irréprochables la thèse d un montage ? Le système de défense aérien des USA aurait été mis bizaremment en défaut par les terroristes et par

    plusieurs fois ? La question est de savoir qu est ce qui permet d affirmer que le système de défense aérienne est infranchissable (quelle belle confiance aveugle, à l

    instar de tout ce qui est mis en place internationalement et visant à réduire les sentiments d insécurité … mais nous sortons du sujet) ?!
    - Quelles sont les preuves ou les éléments en possession des contradicteurs sur la non intervention de l aviation officiellement couverte ?
    - preuves d explosions multiples et de charges seulement évoquées mais pas listées ? Dommage, alors que le journaliste était présent dans la salle lors d une conférence

    de l association des architectes et ingénieurs en bâtiment, que les preuves factuelles n aient pas été enregistrées (le scoop était à portée de main cependant que les

    médias avaient déserté les rangées malgré l invitation)
    - je comence à me demander si le sujet est il le comportement du système audiovisuel mondial à l égard des gouvernants et des multinationales ?
    - un délit d initiés sur les actions des groupes aériens américains ? Mais quels initiés ? C est la question centrale de cet argument ? Est ce le fait de fonds

    souverains de pays du moyen orient (Qatar and co) qui sont de redoutables investisseurs ? En ce cas, il ne serait pas étonnant en effet que de tels actifs actionnaires

    n aient pas eu vent de quelconque événement répercutant alors même que leurs financements en faveur des groupes terroristes ne sont pas frappés d ignorance par toutes

    les cellules de service secret ! Est ce si difficile de recouper les origines des ventes d action et les spéculations à la baisse des cours et les investisseurs

    concernés ? Les PDG des sociétés aériennes sont ils eux mêmes inquiétés par ce délit d initiés ? Les fonds américains ? La FED ? etc. Tout cela sur fond d intérêts

    géopolitiques et géostratégiques assez importants pour qu aujourd hui encore de tels pays ne subissent pas les foudres des occidentaux alors même que les financements

    terroristes avérés continus …
    - les médias américains auraient été bloqués dans leurs investigations. Comment ? Par qui ?
    - Oui les médias ont disqualifiés ceux qui doutent de la thèse officielle. Cette réaction des médias les plus sérieux rend elle quoi que ce soit de suspicieux ? Ou ce

    fait ne relève t il pas plutôt d une critique en règle du système médiatique tel qu il est manifestement déviant et déséquilibré ?
    - le bâtiment WTC7 n a fait l objet d aucune exposition médiatique ? Quel était il ? Taille par rapport aux tours jumelles ? Nombre de personnes exposées à son

    effondrement ? etc.
    - Jeudi investigation a produit un reportage tronqué, erroné et/ou biaisé. Quels sont les 63 points litigieux que mettent en lumière Loose Change (la liste est

    malencontreusement aussi petite que les exceptions contractuelles illisibles dans les spots publicitaires) ?
    - Internet, zone des pédophiles néonazis bien connues (sic), est sans commune mesure affiché comme la source de tous les maux en général et du conspirationnisme en

    particulier ? En quoi cette affirmation est elle nouvelle dans la bouche des médiacrates en place ? Qu apporte t elle au sujet ?
    - la mise en avant de cette situation de fait des médias traditionnels vis à vis d un média qu ils jugent incontrôlable serait un argument pour la thèse alternative ?

    Ne frôlons nous pas le hors sujet (sauf à ce que le sujet ne soit pas celui de porter à la connaissance du plus grand nombre des arguments en faveur d une autre thèse)

    ?
    - Et finalement, devant le directeur de l information de la RTBF, l auteur parle de l implication de directions militaires américaines, une affirmation tombant comme un

    cheveu sur la soupe sauf pour l interviouveur, alors même qu il aurait dû être notre propre éclaireur impartial tout au long du film pour revisiter en long en large et

    en travers la version alternative dont on ne fait que survoler les arguments insondables.

    « Voilà où on en est » après ce visionnage. J ai l impression de ne pas avoir avancé dans la recherche du schmilblick.

    Alors, non. Je n ai, tel quel, pas plus de raison de croire en cette version (mais laquelle d ailleurs ?) qu à celle de la thèse officielle (pas plus que sur celle de l

    assassinat de JFK en effet, mais je ne vois pas le rapport …).
    Rien ne me permet de me rapprocher de l une plutôt que l autre. Nous ne m apportons malheureusement aucun élément probant pour me le permettre.
    Ce qui ne me satisfait pas.

    Oui des questions doivent rester poser. Oui il faut investiguer pour des conclusions affirmantes.
    Mais la TéléLibre se prépare t elle à la diffusion de reportages sur Dieu sous prétexte que des questions restent en suspens ? Que toutes les réponses n ont pas été

    apportées ? Ou se réserve t elle encore de diffuser un tel document une fois ce dernier étayé et conscensieusement monté dans l art du journalisme d investigation ?

    Dit plus crument : est ce le rôle de la TéléLibre de relayer pareil film sous le seul argument légitime et recevable que les citoyens doivent rester vivement éveiller à

    l esprit critique ?

    Oui, je soutiens le mouvement pour la vérité (ce qui ne fait pas de moi un expert plus légitime envers la théorie alternative).
    Ma seule référence reste encore aujourd hui le mince « 9/11″ de Mickaël Moore.
    Oui j ai des doutes. Mais je ne vois pas en quoi mes doutes sont confortés dans ce reportage thèse ayant plutôt pour thème « médias, gouvernements et doutes populaires »

    ou encore « médias traditionnels versus Internet » avec une belle séance sur l histoire des théories ayant entouré cet attentat. Sur de tels sujets, relire plutôt

    Chomsky, Bourdieu et conssorts (fabrique de consentement, système de crédibilité médiatique …). De ce point de vue, le document de 100 minutes est un bon sujet d

    étude médiatique (les combats entre insiders et citoyens, les équilibres sensibles entre pouvoirs et contre pouvoirs …). Un point de vue que n auraient pas renié

    Acrimed ou Arrêt sur Images, à juste titre (une belle thèse sur les médias sur la base exemplaire des attentats du 11 septembre 2001).

    Mais pour ce qui est de démontrer et d appuyer cette fameuse thèse alternative, je ne vois rien venir ! Bref, 1h40 pour se dire qu il ne faut cesser de se poser des

    questions. Que rien n est plus citoyen que de garder l esprit critique. J adhère. Mais reste circonspect sur les moyens mis en oeuvre pour mon éveil démocratique.

    « Il n y a pas grand chose à se mettre sous la dent »

    Oui, je souhaite une réouverture de l enquête officielle effectuée par une commission indépendante. Des sondages révèlent que des zones d ombre existent ? Il ne tenait

    qu à ce reportage à les mettre en avant plus en détail.

    J en suis donc à nouveau à m en remettre à l avenir forcément radieux qui s annonce.

  11. Même si le post de Lurinas était déjà excellent, je me permets d’y ajouter mon grain de sel.

    Ce que je viens de visionner c’est 1h40 de nombrilisme journalistique, et rien d’autre.

    1h40 où auraient été portés à l’écran des éléments tirés des livres de Griffin, pourquoi pas ? Mais là, c’est juste l’hôpital qui se fout de la charité.

    Comme l’a écrit Lurinas, le réalisateur du doc emploie EXACTEMENT la même méthode pour discréditer les membres du Cercle de l’Oratoire (collusion idéologique, intérêts communs, etc.) que ses confrères de Jeudi Investigation. Reductio ad hitlerum d’un côté, ad neocon de l’autre.

    Comme disait le regretté Muray, c’est Moderne contre Moderne.

    Le plus drôle restant bien sûr cette déclaration d’intention, torse bombé, de JPL : « l’équipe de LaTéléLibre refuse le tabou qui empêche toute reflexion sur la version officielle. Le devoir du journaliste est de poser des questions, même s’il n’a pas les réponses. »

    Le jour où JPL et son équipe arrêteront par exemple de réduire toute critique de l’immigration, du multiculturalisme et de l’islam – alors qu’il y a là aussi énormément de personnes qui ont des arguments tout à fait rationnels – à un racisme caché, un antisémitisme larvé, ou une islamophobie inavouée, ce jour-là, je les prendrai vraiment au sérieux.

    En attendant cette libératrice Saint Glinglin, je rappellerai aux lecteurs de cette page qu’il suffit d’essayer d’imaginer le nombre impressionnant de personnes devant nécessairement être AU COURANT de l’élaboration d’une attaque de cette ampleur, pour se rendre compte que la théorie du complot relayée ici a un sacré plomb dans l’aile.

    Pour finir, la Télé Libre pourra se dire que si des agriculteurs pensent que des juifs étaient dans le coup (cf. sujet ci-dessous), ce n’est sans doute pas parce qu’ils l’ont entendu au FN, mais parce qu’ils l’ont entendu dans les médias traditionnels qui, plutôt que de s’intéresser uniquement aux faits, se regardent le nombril et s’invectivent d’un camp à l’autre.

    http://latelelibre.fr/reportages/un-agriculteur-au-front-35-heures-de-sommeil-par-semaine/

  12. « En attendant cette libératrice Saint Glinglin, je rappellerai aux lecteurs de cette page qu’il suffit d’essayer d’imaginer le nombre impressionnant de personnes devant nécessairement être AU COURANT de l’élaboration d’une attaque de cette ampleur, pour se rendre compte que la théorie du complot relayée ici a un sacré plomb dans l’aile. »

    Exactement. Mais les conspirationnistes (ou truthers comme ils aiment s’appeler) invoquent dans ce cas cette hypothèse ad hoc : « le gouvernement US a pu acheter ces gens pour qu’ils ne parlent pas ».
    Hypothèse fondée sur aucun fait, qui permet juste de sauver la théorie conspirationniste. C’est aussi le très gros défaut des théories alternatives, elles sont irréfutables, donc non-scientifiques (voir le critère de réfutabilité de Popper, fondement des sciences : http://fr.wikipedia.org/wiki/Réfutabilité).

  13. l’essentiel, au delà des basses discussions (l’irrationnel consécutif des sujets tabous) n’est-il pas finalement de savoir comment nous sommes informés et/ou désinformés par manque d’investigations ? Olivier Taymans a un point d’entré évident, clair, partisan sans doute, mais il nous propose un ensemble de questions, finalement bien au-delà de la rtbf, tf1, fr2, cnn, et de la ligne officielle qui est en france une sacrée chape de béton…
    Andrade demande des nouvelles d’Assange, bien sûr on peut aussi penser à ce travail au delà des clivages.