Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

IL FAUT SAUVER LES SOLDATS JEUDI NOIR

Publié le | par

EXPULSION LE 23 MAI?

Propriétaire de l’immeuble occupé par le Collectif Jeudi Noir, le CROUS a obtenu du tribunal l’expulsion du 24 rue de la Harpe à partir du 23 mai. Après Daniel Cohn  Bendit (Verts), Benoît Hamon (PS) et Etienne Pinte (UMP),  c’est Olivier Besancenot, porte parole du NPA (nouveau parti anti-capitaliste) qui a apporté son soutien aux habitants la semaine dernière.

Le bâtiment vide depuis 2004, appartenant au Crous de Paris, est occupé par 10 étudiants et jeunes actifs depuis 4 mois. Devant le tribunal administratif le Crous de Paris a demandé aux étudiants de payer 21 000 euros d’amendes/mois pour l’occupation illégale de leur bâtiment vide et a obtenu leur expulsion –possible à partir du 23 mai 2009 en pleine période d’examen. Valérie Pécresse, qui a autorité sur le Crous, va-t-elle faire un geste, en négociant un bail précaire, où laisser l’expulsion se faire par les forces de l’ordre?

John Paul Lepers
Images: Matthieu Martin
Montage: Anthony Santoro

Voici le communiqué de Jeudi Noir:

Le 5 mai 2009 le Crous a lancé un appel d’offre : Désamiantage et curage du bâtiment. En fait d’amiante, il n’y a que deux pauvres tubes en fibro-ciment qui ne présentent guère de danger pour les habitants. C’est la partie curage, qui est la plus intéressante ; il s’agit seulement de détruire l’intérieur du bâtiment pour le rendre inhabitable : enlever le mobilier, les faux plafonds, cloisons, réseaux divers… Et il y a les parpaings : « Fourniture et pose de parpaings creux ép. 10 ou 15 cm – Joints tirés au fer – aux droits de toutes (fenêtres) côté rue et escalier. » En gros le Crous veut tout murer histoire de ne pas se retrouver avec des étudiants à la recherche de logement dans ce bâtiment tout équipé (eau chaude, chauffage, électricité, meubles). Ils n’ont toujours aucun projet précis: pas de programmes, pas d’architecte, pas d’autorisation de travaux… mais la volonté de mettre sur le trottoir 10 étudiants et jeunes actifs un peu embarrassant.

Heureusement, ils ont trouvé la parade, car il faut parfois se justifier devant les politiques et les médias. Ils disent avoir LE « projet » : faire des logements pour étudiants handicapés. Jeudi Noir ne demande que ça, du logement, mais, même si ils souhaitent le faire le plus tôt possible, il faudrait deux ans avant le début des véritables travaux –sachant qu’ils en parlent déjà depuis 2004.

En attendant le démarrage des travaux, les habitants proposent de signer un bail d’occupation temporaire qui leur permettrait de payer un loyer et de ne pas se retrouver à la rue. Ce qui irait d’ailleurs dans le sens du vœu du Conseil de Paris qui souhaite développer « les possibilités de mobilisation des locaux vacants provisoirement et exploitables » (document en PJ).

Après les visites de soutien de Daniel Cohn Bendit et José Bové pour les verts ; Benoit Hamon, Nathalie Perrin-Gilbert et Antoine Détourné pour le PS (document en PJ) ; Etienne Pinte pour l’UMP, ça a été au porte parole du NPA d’affirmer son soutien. Arrivé à 12h30, il a été guidé par les habitants pour une visite de l’immeuble, puis, après une discussion sur la situation du logement en France, a ensuite partagé leur table.

Contact :
Crous@jeudi-noir.org

En savoir plus sur Jeudi Noir

SAMEDI SOIR CHEZ LES JEUDI NOIR

“UN TOIT POUR MOI” : SCÈNE INÉDITE En marge de la diffusion de notre documentaire “Un toit pour moi!” sur France 4, nous vous proposons de découvrir quelques scènes qui n’ont pas été montées dans le film de 52 minutes. Il ne s’agit pas de censure, mais d’un … [suite...]

Publié le 11 avril 2009


DANY LE VERT CHEZ JEUDI NOIR

RÉQUISITION DE LOGEMENT VIDE La crinière vire au gris, mais l’écharpe est aux couleurs d’Europe Ecologie. Daniel Cohn-Bendit, en campagne pour les Européennes, était de passage le 19 février dans un squat, rue de la Harpe. Le CROUS, propriétaire des lieux, a décidé d’attaquer ses “réquisitionneurs” … [suite...]

Publié le 7 mars 2009

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (18)

  1. Bah alors JPL, on veut savoir si le bras de l’extreme gauche, hum besancenot manipule les jeunes étudiants, hein :D

    Dans le même sujet,

    Augustin Legrand et les Enfants de Don Quichotte se sont donc fait viré dès le 1er soir du bord de scene a priori, comme pour pas mal d’autres sujet, faudrait vraiment faire converger toutes ces luttes, ca ferait un magnifique bordel fasse au gouvernement.

    Sans dec, au ryhtme ou ca va, je vois mal comment cela pourrait durer longtemps sans qu’il ne se passe quelque chose « de gros ».

    Sauf peut etre bien sur si les syndicats, PS et PCF comme a leur habitudes font tout pour que la population ne réagisse pas et la calme a coup de journées sans lendemain.

  2. Les montagnes d’argent données aux banques les auront bientôt totalement gavées. Merci pour elles. L’économie réelle ? hum… misère, chômage et appauvrissement.
    Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes.

    GREED IS GOOD ?

    On croit rêver!! Hier les banques Américaines mendiaient l’aide publique pour éviter la faillite, aujourd’hui elles veulent tout voler, dans tous les sens du terme, de leurs propres ailes…Gordon Gekko is not dead…Grande bataille entre les banques américaines pour rembourser l’aide publique
    Cela ressemble presque à une blague, à un gag. Il y a encore deux mois, on pensait que les banques américaines étaient toutes vouées à la faillite ou à la nationalisation, il y a encore deux semaines on pensait que le stress test provoquerait une panique et obligerait à des augmentations de capital massive, aujourd’hui on nous explique qu’il faut organiser le remboursement de l’aide gouvernementale par les banques pour éviter qu’elles se précipitent toutes en même temps. Chacun son tour, ne vous ruez pas vers la sortie. On est déjà certain que Goldman Sachs, JP Morgan et American Express auront leur visa de sortie anticipée…

    Pourquoi tant de précipitation à rembourser l’aide gouvernementale?

    Pour une raison trés simple. Pour une raison dont on nous explique depuis des mois qu’elle fait partie du passé à cause de la crise. Pour une raison contre laquelle le G20 s’est engagée avec sourires et photos à l’appui à combattre. Son nom: greed. L’appat du gain. Les banques veulent sortir du filet gouvernemental pour pouvoir spéculer, la seule source actuelle de revenus des banques, et pour pouvoir se payer salaires et bonus sans contraintes. Qui a dit que le monde avait changé avec la crise?

    Et pourquoi le gouvernement a t’il besoin d’organiser ce remboursement?

    Car tout le monde veut sortir ou presque même ceux qui n’en ont pas réellement les moyens. Morgan Stanley jure qu’elle a les moyens de continuer seul, State Street a levé hier 1.5 milliards de dollars pour voler de ses propres ailes. Même Bank of America hier encore moribonde se prend à rêver. On prend les mêmes et on recommence. Finalement Gordon Gekko avait raison, la devise de Wall Street ne changera pas: Greed* is good.
    http://www.allofinance.com/journaldemarcfiorentino/greed-is-good-893.html

    Greed = cupidité.

  3. Rien à voir mais très éclairant !! L’ex-Ministre Xavier Bertrand vient d’envoyer un courrier à tous les restaurateurs de France pour vanter les mérites du gouvernement qui a obtenu la baisse à 5,5% de la TVA sur la restauration.

    Le titre du courrier est « promesse tenue ». Un peu coûteux, cet envoi massif, mais enfin… Plus choquant, le fait que l’envers du courrier comporte un bulletin d’adhésion à l’UMP : une fois encore, la collusion entre l’action de l’exécutif et la fonction de chef de parti.

    Et la preuve aussi, pour les restaurateurs, qu’on a rien sans rien.

  4. Vous inquiéter pas à chacun sa merde… moi on m’a fourguer un HLM tout neuf avec chaudiére solaire et entretien destructif de Dalkia seule entreprise « CEFRI du 54 ça me rapelle quelque chose… de dégeulase ! et Maintenant, il ne vienne plus qu’une fois par ans pour vérifier les Robinets ?… Voir si l’eau coule bien ! si vous saviez comme j’emmerde non pas le technicien qui bosse, mais la CGE de Veolia qui ma détruit ma vie professionnelle à Reims en 1990… Vive les eaux empoisoinnées, les boues pour l’agriculture contaminées, les terrains au supperbe plus valu pour le RPR… et vive l’ANPE ! et vive la mort : la leur financiére… allez faite pas la grimace c’est un Fake, il ni a que moi qui risque une balle ? Euh moi …les Ecolos sont pas venu me soutenir… à la maison …10 mois qu’il essaye me refoutre une piqure comme il y a 10 ans, 10 mois que j’ai pas vu mes enfants, 10 mois que je suis seul… 10 mois que je devais mourrir, 10 mois que je pleure parfois, 10 mois que je hurle, 10 mois… que Je jure devant tous que le Nucléaire Français des empoisonneurs de la Fission de Chooz à la station de pompage des eaux potables la Meuse Belge, ne se relevera pas ses infamies. Il leur reste trente ans pour plier baguage pas une de plus. Et leur projet de temple solaire pour ma famille qu’il se le foute bien profond dans le cul…ils ne vendront pas leur putain ERP à ma Belgique de la Belle Semois, j’ai écris au Canard : où est la presse Française. Le fou de la république qui à été à Epinal en Scootter aujourd’hui de Messein. Alors que toute cette clique de pourris, foute la paix à JEUDI NOIR… Je ne serais pas leur martire non plus… ils m’ont déjà Torturé chimiquement… je projette simplement d’être le pére aimant ayant des droits juste dans une république nouvelle aux pouvoirs équilibrés, que mes enfants attendent depuis les changements de prefet à Saint Lô. Bisous à Lauvergeont… je viens ! lui éviter, dans faire sauter une ! et de foutre du PU partout.

  5. La confusion n’est pas irréversible…
    On peut jouer avec sa garde; mais rester confiant quoiqu’il arrive…

  6. Peut-être qu’il faudrait mettre en place un système d’assurance sociale ou de mutuelle pour les logements en France!

    Ça permettrai d’aider les gens dans ces situations.

    Sinon il fait un peu rien du tout Mister B. dans cette vidéo. L’est devenu mannequin, comme les hommes politiques lambda.

    J’espère que les Jeudi Noir vont s’en sortir. Dire que c’est le Crous qui les expulse et ose leur coller cette amende. C’est scandaleux.

  7. Bah je ne sais pas ce que tu imaginais gatomoo, c’est pas comme si en plus il ne le répétais pas, contrairement a certains, besancenot n’est justement pas le chouchou des media (a part quand il s’agit de lui cracher dessus), il n’a pas le bras long, tout ce qu’il peut faire, c’est son taff de militant comme tous les autres gens du NPA, faire du bruit et évidemment s’il passe a la TV en caser un mot histoire de nuancer un peu avec le discourt bienveillant envers le pouvoir qu’on nous sert en boucle.

  8. @5
    La confusion ça peut être qussi:
    …. »une étape normale de recherche qui n’a pas encore trouvé son aboutissement. On trouve ce type de confusion dans l’apprentissage, l’acquisition de connaissances, la démarche d’évolution personnelle, enfin, dans tout processus de changement. On pourrait comparer cette confusion à celle qu’on aurait devant un casse-tête de quelques centaines de pièces dont on ne connaîtrait pas l’image. Au début, c’est le mystère. Mais l’obscurité fait place graduellement à la lumière, à mesure que certaines parties prennent forme. « 

  9. Ces images sont un processus de réflexion personnel dont effectivement la bonne résultante est une réalisation inconsciente de l’aboutissement d’un équilibre conflictuel mais qui reste personnel de son regard et de son émotion vrai qu’il n’est nul besoin de mettre en oeuvre puisque réalisé; à poursuivre son chemin…

  10. Courage!
    Et pourquoi pas faire du repérage pour trouver un autre lieu de chute, au cas où..
    Il servira de toute façon peut-être à d’autres..
    ;O)

  11. Bravo au PS une fois de plus qui prouvent de quel coté ils sont et quel méthodes sont utilisable…

    ————————————————
    COMUNIQUE DE PRESSE

    DEPLACEMENT A L’ASSEMBLEE NATIONALE

    DES SALARIES DE CELANESE

    Le mardi 19 mai 2009 des salariés de Celanese et de Yara se sont déplacés
    sur Paris pour une manifestation à l’assemblée nationale. Environ 150
    personnes étaient présentes. Sous l’invitation de la CGT Celanese M. Olivier
    BESANCENOT est venu nous rendre visite pour parler avec nous de nos
    problèmes. Nous tenons à préciser que le mauvais accueil qui lui à été fait
    en début de sa visite n’était pas le fait des salariés de Celanese, mais
    d’un participant à la manifestation totalement indépendant de l’usine
    Celanese et membre du partie socialiste de la section d’Artix (Pyrénées
    Atlantique).

    Nous regrettons fortement la médiatisation du ce fait isolé qui à en plus
    occulté le vrais problème, qui est la fermeture de notre usine chimique
    viable, rentable et nécessaire pour la France et pour l’Europe.
    Les salariés de Celanese ont quand même pu discuter de tous ces problèmes
    pendant près d’une heure avec M. Olivier BESANCENOT, et nous le remercions
    très fortement de sa contribution à la lutte des ouvriers de Celanese.

    Contact M. DIOZEDE PASCAL Délégué CGT
    06.08.99.70.79

    http://www.npa2009.org/content/les-socialistes-p%C3%A8tent-un-cable

  12. John Paul..! Combien de fois faudra-t-il te répéter que la Politique ne se fait pas dans les partis..mais dans les associations,dans la rue, sur les places publiques…?

    Voyons..jolie, la question !!!

    ALORS , oui, Jeudi Noir fait de la politique, les grévistes de Celanese et de Yara ( que je ne connais pas) aussi…toi quand tu poses tes questions, moi, quand je pose des questions à mon maire de droite en réunion publique, mon voisin quand il se pose des questions avant d’acheter des fraises d’exportation alors qu’il en pousse près de chez lui…

    La position du CROUS est ubuesque.
    Soutien total aux occupants.

  13. Le crous est le centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires.
    Je crois qu’il faut lire basses-oeuvres de la sarkozye.
    La réaction est dans l’air du temps.
    C’est assez écoeurant !