Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

LES PETITES MAINS QUI ONT FAIT GAGNER OBAMA

Publié le | par

EXCLUSIVITÉ LATÉLÉLIBRE

LES DOCS

Immersion avec les volunteers à Philadelphie

« La plus grosse opération de terrain dans l’histoire politique américaine » C’est ainsi que le Boston Globe a décrit la mobilisation en faveur de Barack Obama. Une mobilisation sans précédent que le candidat démocrate doit a des milliers de volunteers, ces citoyens-militants qui ont consacré leur temps libre à convaincre l’Amérique de voter Obama.

Nous avons suivi Christiane, une "volunteer" franco-américaine. Elle vit en Pennsylvanie, un de ces fameux swings states, qui a finalement été gagné par Barack Obama. Grâce à elle nous nous sommes plongés dans un headquarters (QG) de Philadelphie. Ce qui nous a le plus marqué : leur motivation, leur volonté et surtout, leur organisation. Comme Christiane, certains se sont engagés plusieurs mois. D’autres ont apporté leur aide le temps d’un après-midi. Ils ont fait du porte-à-porte, téléphoné, distribué des tracts, interpellé les indécis. Tous, partageaient un même objectif : aller chercher les voies une par une pour faire élire Obama.

Obama est le premier Président noir des Etats-Unis, mais c’est surtout un homme qui a réussi à rassembler et à mobiliser une nation, grâce à Internet (voir reportage ci-dessous), mais aussi grâce au travail de terrain des militants, les petites mains d’Obama.
Ca fait rêver !

Réalisation: Bérénice Gilquin, Sébastien Koegler

Montage : Nicolas Lebled


OBAMA, LE PRESIDENT INTERNET

INTERNET LE MÉDIA POLITIQUE
La toile a joué un rôle déterminant dans l’élection du … [suite...]

Publié le 8 novembre 2008


Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (23)

  1. SUPERBE sujet John Paul…
    Bravo à Bérénice, Sébastien et Nicolas…ça c’est de la télé LIBRE!

  2. Intéressant reportage ! Les Américains se sont réveillés au bon moment . Mais ils ne sont pas plus intelligent que nous et nous nous réveillerons avant 2012 avec ou sans Sarko, avec ou sans PS, il faut arrêter le fatalisme . Combien de bouleversements vont se produire en 3 ans !! combien de répercussions de la politique Obama !! Combien de changements de caps et de mentalités !! Restons ouverts et attentifs aux changements ! soyons actifs mais pas avec le nez dans le guidon !

  3. Mitterand a dit un phrase qui ressemble à ça : Le peuple a besoins de dire « oui » Maintenant c’est à nôtre tour, « la gauche », de trouvé « un oui » pour le peuple. Ça changerait du non récurent. Obama a réussi à qui le tour!!!Yes, we can.

  4. Excellent reportage, montage, farpait… Bravo à Bérénice, Sébastien et Nicolas, merci à la télélibre. C’est vraiment magnifique de voir tous ces bénévoles se bouger pour changer le cours de leur histoire, et peut-être celle du monde. C’est vrai qu’aux Etats-Unis le jour du vote est un jour comme les autres, ouvrable, où les gens doivent prendre sur leur temps de travail pour voter, ce qui rend les choses plus compliquées. Quelle leçon pour nous. Bravo au peuple américain pour cette leçon de civisme!! Et nous, est-ce qu’on pourra, en 2012??…

  5. excellent reportage mais bon l’enthousiasme de vos commentaires me rendent hilare. Obama ne va rien changer ou presque à la politique américaine et encore moins mondiale ! tant qu’une société fonctionne sur un modèle capitalisme il n’y a aucun changement à espérer….(pour les ras de la casquette je ne suis pas communiste merci)

  6. @bruno

    C’est un aquoiboniste
    Un faiseur de plaisantristes
    Qui dit toujours a quoi bon
    A quoi bon

    Un aquoiboniste
    Un modeste guitariste
    Qui n’est jamais dans le ton
    A quoi bon

    C’est un aquoiboniste
    Un faiseur de plaisantristes
    Qui dit toujours a quoi bon
    A quoi bon

    Un aquoiboniste
    Un peu trop idealiste
    Qui repet’sur tous les tons
    A quoi bon

    C’est un aquoiboniste
    Un faiseur de plaisantristes
    Qui dit toujours a quoi bon
    A quoi bon

    Un aquoiboniste
    Un drol’ de je m’enfoutiste
    Qui dit a tort a raison
    A quoi bon

    C’est un aquoiboniste
    Un faiseur de plaisantristes
    Qui dit toujours a quoi bon
    A quoi bon

    Un Aquoiboniste
    Qui s’fout de tout et persiste
    A dir’ j’veux bijn mais au fond
    A quoi bon

    C’est un aquoiboniste
    Un faiseur de plaisantristes
    Qui dit toujours a quoi bon
    A quoi bon

    Un Aquoiboniste
    Qu’a pas besoin d’oculiste
    Pout voir la merde du mon-de
    A quoi bon

    C’est un aquoiboniste
    Un faiseur de plaisantristes
    Qui dit toujours a quoi bon
    A quoi bon

    Un Aquoiboniste
    Qui me dit le regard triste
    Toi je t’aim’,les autres ce sont
    Tous des cons

    Jane Birkin

  7. wouaahh, Giorgio, quelle réponse!!! Je ne connais pas le répertoire de jane Birkin, ni si c’est d’elle (je connais beaucoup mieux celui de Serche!!), mais c’est très bon!!
    @ Bruno : Penses-tu que la politique qu’aurait suivie Mc Cain et Pallin aurait été différente que celle qu’entreprendra Obama??.. Ben non, puisqu’ils défendent tout deux un modèle capitaliste. Donc, pour toi, voter Mc Cain ou Obama ne change rien à l’histoire… Voter Le Pen ou Chirac c’était pareil, aussi??… Obama n’est pas une fée qui d’un coup de baguette magique va changer la face du monde, ni celle des Etats-Unis, nous ne sommes pas démeurés (voir les posts sur Obama déçoit la gauche américaine). Mais faut pas dire n’importe quoi non plus!!! Je suis de ceux qui ont voté pour la première fois en 81, et jusqu’en 83, p’tain que oui la société française a changé alors… après, ça c’est gâté, pourrit, même… Mais pendant deux ans, ça a bougé comme jamais plus après!! Franchement, tu serais américain, tu dirais pas la même chose, et même si leurs espoirs ont de fortes chances d’être déçus – il n’y a jamais que ceux qu’on aime qui déçoivent, les autres on attend rien d’eux – c’est sûrement mieux que la perspective qui se dessinait pour les citoyens américains avec un tandem Mc Cain – Pallin.

  8. Réjouissant, ce reportage, et bien ficelé ! Bravo aux auteurs et merci qui ? merci la TLL !!!

    D’accord avec Cazo et clin d’oeil à Giorgio pour sa chansonnette fort à propos…

    Les à quoibonistes seraient-ils des idéalistes provisoires, trop vite découragés..et décourageants !?

  9. Bon reportage,mais franchement,si aux prochaines elections,on venait sonner a ma porte,pour me dire ceci ou cela,faut faire comme ci ou comme ça ,je crois que les personnes poseraient pas dix secondes,z’ont quel age les americains ?La meme methode etait en vigueur avec Mac cain,et d’ailleurs avec Bush qui a ete elu deux fois.Les indecis devraient voter blancs .point a la ligne.c’est limite acceptable d’aller aux voix de cette maniere,et ma conviction est que meme sans elles ,Obama serait passe de toutes façons.Et pour certains qui l’auraient oublie,l’Amerique restera l’Amerique,cessons de vouloir prendre des leçons ,de ce peuple,qui ne nous correspondent pas,surtout quand ,il n’y a pas tres longtemps,beaucoup d’entre nous les meprisaient,et en font l’eloge aujourd’hui.

  10. j(ai bien aimé ta réponse Giorgio l’aquoiboniste peut être des fois durant certain moment de lassitude quant tu vois les mêmes choses se répéter sans cesse (j’ai voté aussi en 81) mais je milite activement depuis cette époque et je ne suis pas près de baisser les bras…
    dés fois je veux faire court et ça peut être interprété de différentes manière je ferais attention merci du clin d’oeil !!

  11. 100% d’accord avec Providence . J’aimerais pas non plus qu’on vienne à ma porte faire les témoins de Jéhovah politiques !!

  12. Si ça peut te rassurer, bruno, moi aussi j’ai des moments de découragement…mais sur ce coup, il ne faut pas bouder notre plaisir…Obama c’est une meilleure perspective que Mc Cain…
    comme Chirac était moins pire que Le Pen…
    aux dernières élections j’ai voté Ségo, car je savais que l’énervé allait nous mener là où nous en sommes aujourd’hui…je t’avoue que pour 2012 je suis perplexe…

  13. meuh noonn, amandine, il peut pas nous faire le coup du bruit et de l’odeur, tout de même. Et puis mIchelle, c’est pas bernie… en plus, chichi il était super pote avec saddam, et vu qu’il est mort, alors…par contre, j’avoue que par moment, je regrette chirac, c’est le seul miracle de sarko en ce qui me concerne!!
    Giorgio, moi aussi j’ai voté Ségo, au second tour, pas au premier… quant à 2012, faudrait d’abord qu’on soit pas au gnouf et qu’on ai encore des droits civiques, mon ami, parce que vu comme c’est parti, je mettrais pas ma main à couper que je pourrais aller voter. A mon avis, si on bénéficie de bénévoles pour venir nous chercher le jour du vote, j’ai bien peur qu’ils viennent en minibus bleu avec une jolie lumière sur le toit et qu’on ne trouve jamais le chemin des urnes…

  14. Te suicides pas tout de suite amandine, j’ai pas dis Obama=Chirac
    j’ai dis que le vote, c’est de choisir entre deux maux, et que la sagesse populaire nous a enseigné qu’il fallait choisir le moindre…
    @cazo
    il nous reste encore 3 ans pour organiser le maquis…

  15. faut-il etre vraiment desespere pour voter Sego au second tour,je me suis abstenu,entre la peste et le cholera…… je suis reste chez moi et me suis rappelle ma premiere chaude pisse,ou je m’etais jure,apres coup,de ne plus jamais mettre mon point d’exclamation dans toutes les parentheses.

  16. @Providence
    oui mais la chaude pisse aujourd’hui c’est fini….
    maintenant y’a le SIDA…
    c’est plus pareil…

  17. tu as raison Giorgio,faudrait aller voter avec des preservatifs,quitte a se faire e…… autant prendre des precautions.Salut a toi homme des montagnes, tu as bien de la chance.

  18. Giorgio, toi comme moi on a pas beaucoup de chemin à faire pour passer la frontière… mais on risque d’être nombreux dans les fourrés!! Providence, entre Sarko facho et Ségo catho, il y avait quand même un peu de différence, même si, je le reconnais, ça n’aurait pas été le top… mais peut-être aurions-nous eu un gouvernement moins tartignolle, parce qu’en la matière, les gugusses de la sarko-team, c’est du lourd!!

  19. Un peu comme Providence et Amandine… Si des gens venaient me saoûler pour me dire pour qui voter, comme si je n’avais pas le choix, je crois que je les enverrai vite chier. Même en étant pour le même candidat qu’eux. C’est bien d’aider les gens à y aller, de leur rappeler qu’il faut voter… Mais de là à s’assurer qu’ils sont bien du « bon » côté…
    Et moi aussi, ça fait deux Présidentielles consécutives où je vote centre droit au deuxième tour pour contrer l’extrême droite. Mais mon vote m’a moins dégouté en 2002.

  20. En Belgique, le vote est obligatoire, ? ? ?

    ——-> la motivation est différente, ne pas voter est punissable, tout est mis en place pour que les calculs des votes ne changent rien au système, il n’y a pas de place pour la liberté ni pour le changement. Alors que des villes comme Anvers et comme Bruges ont innové en matière de capitalisme mondial , aucune proposition d’une éventuelle idée d’adaptation réformatrice à la crise actuelle n’emèrege des bureaux des politiques et des médias muselés, (On tourne en rond et c’est pire)

    Alors, j’epère bien que la télélibre viendra un jour faire un reportage , Ici , en Belgique afin de réveiller les endoctrinés de l’argent, du compte en banque, du chiffre, . . . de la peur d’être soi même, . . .

    En tout cas BRAVO pour ce reportage, . . . des concepteurs aux acteurs témoins (engagés), des réalisateurs aux diffuseurs engagés), et sans dire « au secour » vennez en Belgique, je dépose un MERCI et ENCORE . . .

    Ciao, ciao

  21. Au cas où certains l’ignoreraient, on organise de véritables ramassage au niveau des maisons de retraite pour emmener voter les gens âgés, quand on leur glisse pas le « bon » bulletin de vote dans les mains pour pallier au manque de discernement de ces seniors. C’est autrement moins démocratique que de démarcher les gens et s’assurer qu’ils ont les moyens de se déplacer pour aller voter (chose qui peut être très compliquée quand on voit comment sont disséminés les bureaux de vote dans une grande ville comme New-York et sachant que les gens travaillant n’ont pas d’autres choix que de prendre sur le temps de travail – et donc parfois sur leur salaire – pour se rendre au bureau de vote).