Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

WikiRebels – Un Documentaire Exclusif sur les Coulisses de WikiLeaks

Publié le | par

EXCLUSIF : LES FICELLES DE WIKILEAKS RÉVÉLÉES PAR WIKIREBELS !

La chaîne suédoise SVT a réalisé un film documentaire (en anglais) d’une heure sur les coulisses du site WikiLeaks – spécialisé dans la récolte d’informations confidentielles – qui avait fait un buzz mondial et embarrassé de nombreux chefs d’Etat le mois dernier en publiant plus de 250 000 télégrammes diplomatiques émis par le gouvernement des Etats-Unis et le réseau des ambassades américaines.

Publié en quatre parties sur YouTube, WikiRebels revient sur les mystères et les évolutions de l’organisation. Les réalisateurs Jesper Huor et Bosse Lindqvist ont notamment visité les endroits dans lesquels WikiLeaks opère et interviewé les principales figures de l’organigramme, dont Julian Assange, co-fondateur de WikiLeaks.

Ajout du 15 décembre

Ashley Greene et Thibault Pomares ont tous les deux visionnés le docs, et voici le texte qu’ils nous ont envoyé:

WIKIREBELS est sans conteste le documentaire qui, à ce jour, livre le plus d’informations sur le site web le plus controversé du moment : Wikileaks. On y apprend comment Assange et ses comparses de l’ombre ont utilisé les pays nordiques et les lois sur la transparence pour monter une véritable bombe à retardement dès l’année 2006. Basée dans les « refuges journalistiques » que sont l’Islande et la Suède, l’entreprise bénévole ne tarde pas à publier ses premières fuites. Arrivent alors les Warlogs, qui forgeront la notoriété du site et lèveront le voile sur l’atroce versant de la guerre en Irak. C’est vidéos à l’appui qu’Assange et Cie montreront les multiples meurtres de civils, d’enfants ou de journalistes.

Aussi, dans le but de ne pas rabâcher ce que l’on entend chaque jour en allumant son poste, Wikirebels nous en apprend plus sur le célèbre co-fondateur de Wikileaks : Julian Assange. On découvre comment cet australien s’est retrouvé du jour au lendemain à la une de tous les journaux et sur les panneaux « wanted » des polices internationales. D’autre part, les différends entre Assange et les institutions ne sont pas nouveaux. Alors qu’il n’avait que 22 ans et qu’il se faisait appeler Mendax, Assange était déjà un hacker qui traînait plus d’une vingtaine d’accusations dernière lui. Un caméléon aux coupes de cheveux changeantes qui faisait ses armes lors de sessions de hacking, visant notamment la NASA.

Enfin, le seul reproche que l’on puisse faire au travail de Jesper Huor et Bosse Lindqvist est que les deux réalisateurs n’aient pas mis leurs caméras dans les pattes des diplomates. En effet, ce reportage ne va que dans un sens, décrivant les membres de Wikileaks comme des martyrs du journalisme, sans traiter de problèmes éthiques ou moraux. Peut-être est-ce le but du reportage : faire fi des aspects politiques pour se concentrer sur l’essentiel : Wikileaks, ou la transparence à tout prix.

WikiRebels – Partie 1

WikiRebels – Partie 2

WikiRebels – Partie 3

WikiRebels – Partie 4

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (10)

  1. Une bonne mise en perspective de cette initiative qui, pour faire maintenant partie du paysage, est la premiére très puissante concrétisation de l’esprit hacker dans le domaine politique. On ne s’ennuie pas.

  2. ce documentaire fait le tour du net. J’ai fait l’effort de l’écouter alors que mon anglais à l’oral est loin d’être courant. Y aurait-il une personne dévouée et compétente pour nous en livrer une version sous titrée?

  3. ouais; chaque chose en son temps dans; c’est comme si, c’est comme ça…
    en admettant que l’économie mondial possède un trillion de dollars en échelle longue; divisée par les six milliards neuf cents millions d’êtres humains, même en fraction inégale…
    pauvre monde quant à la question de son objectif…
    http://www.youtube.com/watch?v=zd-JoqulqqU

  4. @ libero
    D’abord ta réaction n’a pas grand sens.
    Ensuite le lien que tu diffuses est vraiment d’une profonde bêtise, on est dans la paranoïa du complot, la vraie, pas celle qu’on renvoie systématiquement sur la question du 11 septembre.

    Quels sont les arguments, les preuves? On cherche encore… Juste des doutes, des rumeurs etc.
    Wikileaks financé par Rothchild, liens avec CIA et Mossad, etc. C’est encore plus fort que la ligne de défense de Achmadinedjad.

    Je suis près à tout concevoir et tout entendre, mais quand les sources sont: on dit que, on parle de etc. c’est ridicule.

    Ce qui me chagrine le plus c’est de voir que dès qu’un évènement démocratique citoyen voit le jour et fait du bruit, tout de suite vous êtes suspicieux et considérer que ya forcément anguille sous roche.
    Que si le site peut exister, c’est qu’on le laisse volontairement exister, voire qu’on l’a créé. C’est de la follie.
    Ca veut dire que si la vidéo que vous poster peut exister, c’est que son auteur est aussi un agent double de la CIA non?

    Qu’est ce qui vous irait au fond? Rien pour vous tout ce qui semble positif cache en fait quelque chose de sombre. Je vous plaint, car vous devez vivre dans un monde sans espoir!

    Et on peut pas dire que Wikileaks ai beaucoup servit les intérêts américains, sur les guerres d’Irak et d’Afganistant désolé.
    La seule chose qui amène à dire ça c’est la question de l’arme atomique iranienne, dans les cables diplomatiques. Mais ce ne sont QUE eds cables diplomatiques. C’est à dire que puisque les Etats Unis accusent l’Iran d’avoir des objectifs de bombe, ca se retrouve dans les discussions diplomatiques!

    Tout ce qu’on peut dire c’est que cette wikileak n’était peut être pas très utile, car moins factuel que les précédentes, dans le sens d’une preuve….

    Bravo wikileaks!

  5. Et Bravo à la télé libre!
    Ne vous laissez pas décourager par le pourrissement des commentaires par des fanatiques, surtout dès qu’il s’agit de l’islam, ou des pures parano du complot du nouvel ordre mondial.

    Rappelez vous juste que 99% de vos spectateurs ne se donnent pas la peine de s’aventurer dans les commentaires surtout lorsque ça dérive plein tube. Donc les commentaires ne représentent pas l’avis du spectateur moyen de votre site!

    Les commentateurs fanatiques sont persuadé qu’ils parlent au nom des autres et qu’ils intéressent les autres, mais si on pouvait modérer soit même les commentaires, ou noter les commentaires, ils se froterait à une réalité sans doute bien humiliante pour eux,

  6. Qui sont les personnes tirant les ficelles derrière Wikileaks ? Julian Assange n’est qu’un épouvantail. Qui finance derrière tout ça ? Qui sont les véritables informateurs autres que ce pauvre Manning, petit soldat sans envergure, incapable de posséder un tel stock de document sà lui tout seul…

    Il y a bien autre chose que des jeunes activistes gauchistes derrière tout cela… A qui profite le crime ?

  7. Un peu tardif, n’étant plus sur le sujet;
    pour répondre à Seb, je me limite au fond en tant qu’individu ou citoyen français à la question la plus énorme dans cette crise, est qu’il n’y a pas de crise.
    je suis tout à fait lucide aujourd’hui que toutes ces « manipes »; sachant qu’il n’ait pas d’omelette sans casser d’oeufs; ont pour but de remodeler le système actuel à l’image de ce qu’a été le Franc d’hier à l’Euro d’aujourd’hui.
    Je ne vais pas revenir à ce qui a déjà été dit et redit sur ce site de la télé libre; que pour ma part; j’ai certes souvent accompagné d’impressions ou d’expressions, mais toutes ces informations quelles qu’elles soient n’invitent qu’à la seule décision des pouvoirs économiques en place dans « l’art » d’avoir toujours raison pour les même raisons où seule les fonctionnaires, compris les pme pmi intégrées à cette fraternité couleront peut être de beaux jours…
    Être indépendant n’est pas toujours un choix et résulte d’une compréhension pour peut être couler de beaux jours…

    « si on pouvait modérer soit même les commentaires, ou noter les commentaires, ils se froterait à une réalité sans doute bien humiliante pour eux, »..?

  8. Votre blog est très interessant et je vais d’ailleurs le faire suivre à une collègue qui est sur la même longueur d’onde que vous et je suis convaincue qu’elle m’en sera reconnaissante. Bravo pour ce blog et le temps pour mettre en commun ces opinions. Je serais enchantée de pouvoir lire votre blog sur ce thème dans les prochains mois. Cela m’est vraiment très utile ! 1000 mercis !