Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

Crise des Réfugiés : Un Rassemblement pour l’Honneur

Publié le | par

Quelques milliers de personnes se sont rassemblées à Paris en soutien aux réfugiés qui par centaines de milliers tentent de trouver l’asile en Europe. Une manifestation pour l’honneur et contre une certaine impuissance individuelle et politique dans la « crise des migrants ».

Ambiance…

La pluie n’a pas aidé. Seuls quelques milliers de manifestants se sont rassemblés place de la République ce 5 septembre 2015 pour faire la démonstration de leur solidarité envers les réfugiés qui affluent du Proche et du Moyen-Orient.

Un rassemblement que tout le monde aurait pensé plus conséquent tant l’événement avait suscité l’enthousiasme sur les réseaux sociaux : plus de 20 000 personnes s’étaient inscrites à l’événement parisien sur Facebook… On voulait montrer qu’en France (malgré un léger retard) on été aussi solidaires et accueillants que les Allemands ! Sauf qu’au final, seulement 10 000 personnes se seraient déplacées dans toute la France. Il faut dire qu’en plus du mauvais temps, les polémiques (franchement basses) autour de la paternité de l’événement auraient elles aussi cassé l’élan de solidarité escompté. Pour certains, cette manifestation aurait été montée par « une certaine droite » quand ce n’est pas par « des proches de BHL » (!). D’autres au contraire se désolaient de voir l’événement confisqué par les bien-pensants gauchistes… Voilà ce que j’ai pu entendre pour ma part à l’écart de cette manifestation. Heureusement, la majorité des personnes présentes ne faisaient que porter des revendications – exclusivement – humanistes. C’est important de le souligner, car s’il avait été notifié dans l’appel la volonté de ne voir flotter aucun étendard politique, vous vous doutez bien que le NPA et la composante du FDG « Ensemble » n’ont pas pu s’empêcher de sortir leur drapeau. On leur (re)expliquera…

Un esprit de 11 janvier

Loin des quelques manifestants venus faire du militantisme et un brin de propagande politique, une belle majorité de  citoyens « impuissants » et « désarmés » face à cette crise des migrants venaient faire acte de présence, montrer qu’ils sont là, prêts à aider à leur niveau, portant les valeurs de la France et de la République qu’ils conçoivent – ou du moins espèrent – encore « solidaire et fraternelle ». On nous parle à plusieurs reprises de Charlie… D’ailleurs les traces du 11 janvier habillent toujours la Place de la République et nous rappellent ce triste début d’année qu’on a, à plusieurs millions transformé en espoir un dimanche d’hiver. La plupart des manifestants que j’ai croisé étaient dans cet « esprit » et s’en revendiquait. Dans mon souvenir deux d’entre eux m’ont confié que ce 5 septembre était « la deuxième manif’ de leur vie » suite à celle survenue après les attentats. Comme quoi, il est encore vivant cet esprit du 11 janvier. Bien que timide puisque qu’en France, samedi, nous n’étions apparemment que 10 000… Mais moi, j’aime penser que c’était juste à cause de la pluie.

Journaliste : T. Pomares
Images : Clément Montfort

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire