Jeudi Noir dans le Collimateur d’Axa

Publié le | par

L’assureur Axa assigne finalement Jeudi Noir en justice. Le jugement, en comparution immédiate,se déroulera mardi prochain à 9 h30 au tribunal d’instance du 8e arrondissement. On peut aller les soutenir…

ACTION EN JUSTICE CONTRE LES GALÉRIENS DU LOGEMENT

Le collectif Jeudi Noir, qui entend lutter contre le mal logement en France, occupe depuis trois semaines un immeuble de 8 étages – situé rue Matignon en face de l’Elysée – appartenant à l’assureur (voir le reportage de LaTéléLibre). Un détail a son importance : les locaux sont inoccupés depuis 4 ans. C’est finalement devant la justice que le contentieux entre les deux parties se réglera. Un dénouement qui ne surprend pas Elise Aubry,militante de Jeudi Noir et « occupante » de l’immeuble et que nous avons joint au téléphone : « En tant que grande entreprise, ils étaient obligés de nous assigner en justice. Sinon, ils laissent la porte ouverte à tous les excès. Au moins ils ne nous demandent pas d’argent. Cette affaire leur a fait mal médiatiquement. Ce serait mauvais pour leur image de demander de l’argent à des précaires« .

De son côté, le collectif avait également déposé une plainte la semaine dernière contre la préfecture de Paris. L’objectif de cette démarche consistait ainsi à s’opposer au blocus policier qui se tient devant le bâtiment depuis le 7 janvier sur ordre dela préfecture. Cette plainte, déposée en référé liberté, n’a finalement pas été jugée urgente par lajustice. Jeudi Noir compte désormais adresser sa plainte au Conseil d’État.

Une solution à l’amiable espérée par Jeudi Noir
Malgré son assignation en justice, le collectif ne désespère toujours pas de trouver une solution à l’amiable avec Axa. Jeudi Noir souhaiterait notamment que le bâtiment soit converti en logement. Mais en cas de refus de l’assureur, le collectif s’opposerait alors à un éventuel avis d’expulsion. Elise Aubry assure qu’ « il y aura un blocus de Jeudi Noir si AXA ne propose pas de solution pour utiliser le bâtiment autrement ». Mais celle-ci espère toutefois qu’un « compromis en off avec Axa soit trouvé par avocats interposés. » Par le biais d’un communiqué de presse, Jeudi Noir se dit prêt à quitter le bâtiment si Axa lui trouve « une affectation« . Une chose paraît au moins sure : le dénouement approche. Le jugement, qui se tiendra en comparution immédiate, pourrait être rendu dans les 24 heures suivant le procès. Même inoccupé depuis 4 ans, un 2500 m2 avec vue sur l’Elysée vaut son prix.

Jonathan Bordessoule

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (9)

  1. ce n’est pas normal de squatter un appartement ! mais c’est encore plus anormal d’avoir des locaux vides pendant une pénurie de logement ….de plus de part d’AXA ! qui fait de la spéculation je pense !!! alors pour ces gens un impot équivalent à 4 fois le loyer non encaissé les dissuaderait je pense ….
    quelle tritesse dans les centres villes tous ces beaux quartiers avec des logement vides ….voir non entretenus !!!
    fok ça cesse !!!!!!!!

  2. Ah, les puissances de l’Axa… Quand au début il était dit qu’ils ne comptaient pas faire expulser les réquisitionneurs de locaux vacants (je préfère les appeler comme ça, c’est plus « légaliste » !!), ça m’étonnait.

    Ouf, suis soulagé, ils agissent comme attendu, ils assurent, des fois qu’ils auraient donné le mauvais exemple…

    Au fait, contre la flambée des loyers, il y a des assurances ??

  3. 3 commentaires ici, 175 ailleurs… Le combat de Jeudi Noir, du DAL et des autres, face à l’hypocrisie d’un système, de gouvernants qui déclaraient « je veux que plus personne ne dorme dehors, patin couffin… », ça n’a pas l’air de provoquer l’indignation… et les commentaires !!! Boaf, du moment qu’on est au chaud devant son ordi, et que ce ne sont pas des islamistes…

  4. Calmos cazo, qui ne dit mot ne consent pas forcèment et tu remarqueras que la plupart des commentaires s’adressent à Brigitte la néo-rantanplan et pas souvent en relation avec les vidéos. D ‘autre part dans ce domaine comme dans beaucoup blablater avec les doigts sert surtout pour certains à étaler leur science et moins a entamer un réel débat « controversé » d’autant que la privation du droit au logement n’est qu’une goutte de plus dans la mer de l’ignominie libérale.

  5. @ Cazo: Je suis toujours plutôt pas d’accord avec toi sur l’analyse concernant le rapport « nombre de posts / intérêt porté au sujet », mais là, je crois qu’effectivement, des jeunes pas cons et pacifiques…
    Et puis, mon post 2 n’apporte pas grand-chose (à moins qu’il donne une idée de chansonnette aux gens de Jeudi Noir), et pourtant ce sujet m’intéresse…
    Cela dit, maintenant on en est à 6.

  6. Un peu de provoc… ça a suffit !!

    Pour ce qui est d’étaler de la confiture, je reconnais que… bon… mais j’essaye plus de convaincre en argumentant qu’en insultant ou en me braquant.

    C’est plus fort que moi, faut toujours que j’argumente, et naguère j’ai eu de sacrés interlocuteurs qui n’hésitaient pas à recourir au copié-collé pour défendre leurs propos, ce que j’évite (ou alors je le signale).

    De la controvers naît le progrès, c’est ma conviction… et je la partage, même si tout le monde n’en veut pas ;-) !!

    Je ne suis pas très cultivé, mais j’essaye au moins d’étayer mes convictions. Et parfois, avec certains, à l’issue de ces échanges, chacun est moins con qu’avant…

    Mais je reconnais que parfois je dois en fatiguer plus d’un en étalant ce que beaucoup savent par ailleurs !!

    Et tu as raison pour ce qui est de la facilité du pianotage par rapport à l’action. Mais voilà, j’habite pas en ville, mais à la campagne… alors s’impliquer physiquement est plus compliqué !! Je suis d’accord, que c’est plus facile, et que beaucoup de ceux qui sont sur le terrain anonymement font plus que moi avec mes phrases de « professor »…

    Mais malgré tout, j’vais continuer à être le grain de sable, au milieu des autres, de ce qui fera le ciment pour poser la prochaine brique d’un nouvel édifice !!

    Je suis un véhicule, un porteur d’idées, j’essaye de faciliter leur propagation, je n’en suis que très rarement à l’origine, et si ma contribution doit se limiter à ça, ben, c’est déjà ça !!

    Comme quand je me joins aux manifs… un de plus, parmi les autres, et ensemble, ça peut le faire !!

    Je ne suis pas aussi puant et imbu de ma personne que ça peut le paraître au travers des mes laïus.. :-D !!

  7. @ Cazo: Je suis toujours plutôt pas d’accord avec ton analyse sur le rapport « nombre de commentaires / intérêt porté au sujet », [mon post 2 n’apporte pas grand-chose (à moins de donner une idée de chansonette aux Jeudi Noir), j’aurais pu m’abstenir, et pourtant le sujet m’intéresse]… mais là, effectivement… Des jeunes pacifistes, pas cons, pas de fait divers ponctuel et brutal…Il y a peu de chance que ce sujet déchaine les passions et les commentaires.

    Il te répondra lui-même, mais je doute que le commentaire de Général Bolputain était pour toi…

    Et voilà, 7 commentaires. Bravo ! :-)