Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

Jour de fête

Publié le | par

C’était jour de fête à Grigny (91), dans le quartier de la Grande-Borne. Une journée rare dans ce quartier difficile à vivre. Le maire Philippe Rio, (PCF) et son équipe ont décidé il y a 3 ans, de mettre de l’argent public au service de la créativité de la jeunesse. En plein centre de la cité, le Centre Nelson Madela accueille désormais un nouvel espace dédié à la création audiovisuel et multimédia. Ce jour inaugural réunissait les habitants, les premiers utilisateurs, les animateurs, les architectes, les entreprises, et les médiateurs du quartier. Nous avons même trouvé une candidate pour Reporter Citoyen! Caroline et Vincent vous racontent la réussite d’un pari fou. Quand les politiques agissent, autant le saluer.

Samedi 2 mars, était donc jour d’inauguration de l’Espace Municipal Nelson Mandela, nouvelle version. Trois millions d’euros ont été investis dans cet ambitieux projet né de la volonté initiale de l’ancien maire, Claude Vasquez.

L’équipe en place s’est donnée pour mission d’accompagner les jeunes dans leurs aspirations, de leur ouvrir des perspectives et de les aider à conquérir leur autonomie.

A l’occasion de cette mutation, le centre a doublé sa superficie, il dispose aujourd’hui de 800m2. Il comprend une salle polyvalente modulable permettant la projection de films, une salle informatique, un plateau de tournage et une régie, une salle de montage, un centre de documentation et d’accès aux droits. Il propose des ateliers de formation vidéo et d’éducation à l’image mais offre aussi des activités de pur divertissement, billard etc

Favoriser les échanges intergénérationnels

L’espace Nelson Mandela souhaite en effet s’ouvrir à d’autres populations, comme celle de la maison de retraite à proximité.

Grigny est une des villes les plus jeunes et les plus pauvres de l’Essonne, plus de 90% des habitants vivent en zone urbaine sensible. Autant de raisons pour favoriser ce que le maire appelle le « bien vivre ensemble ».

 

Journaliste : Caroline B.Lançon
Images : Vincent Massot
Montage : Vincent Tardif

Des liens :

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (1)