Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

“Mort aux Esclaves” #3 Épilogue

Publié le | par

Après un mois de lutte, les 11 employés du sous-traitant Main-Sécurité ont stoppé leur conflit après une demi victoire. Notre correspondant à Dunkerque, Philippe Jonneskindt, nous raconte la fin de ce conflit que LaTéléLIbre a été la seule à suivre de bout en bout.

Epilogue

Brochettes, saucisses et merguez, le rond-point emblématique de la contestation des 11 salariés de Main-Sécurité avait pris des allures de fête. En ce 12 avril 2012, Les barbecues remplaçaient les pneus incendiés régulièrement. Dans les lettres reçues par les salariés il n’y avait plus de  licenciement, mais des mises à pied  de 3 ou 6 jours.

Victoire en demi-teinte, ressentie par tous, mais immense soulagement. Les grévistes fatigués par ce mois de lutte et d’incertitude sauvaient leurs emplois, ils pouvaient à nouveau envisager l’avenir, la vie ou parfois la survie. Ce conflit avait démarré par le refus d’une augmentation de salaire de 80 euros. Somme dérisoire en rapport aux 175 millions d’euros qui représente le chiffre d’affaires prévisionnel pour 2011.

Pot de terre contre pot de fer, les grèves laissent toujours des traces, sur ce rond-point festif j’ai retrouvé des anciens de la raffinerie des Flandres devenu maintenant centre de stockage et de formation, ils y travaillent toujours et  sont venus manifester leur soutien, mais dans leurs regards quelque chose est cassée à moins que cela soit la nostalgie des luttes perdues.

Philippe Jonneskindt

http://www.jonneskindt.fr

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (5)

  1. Magnifique reportage philippe. remettre les valeurs humaines au centre des débats politiques, gouvernementaux et patronaux et non celle du fric!! Les combats perdus sont ceux qu’on ne mène pas… celui-là on l’a mené et on l’a gagné tous ensemble. bravo à tous! et encore merci philippe.

  2. Merci pour ce reportage instructif un genre que nous aimerions voir plus souvent sur les antennes des médias à grande diffusion. Ce que j’en retiens, c’est qu’après 3 décennies d’anesthésie, les citoyens salariés de ce pays se réveillent. Informé et vigilant, 2 conditions qui relèvent de la survie pour les années qui viennent.
    L’information est le nerf de la guerre … des classes. Jonneskindt fait oeuvre de salut publique.

  3. Merci Philippe de ce superbe reportage, on a grâce à toi et à télé libre pu donner une vision vécu de l’intérieur ce mouvement très dur. C’est le plus beau des combats

    Le gauchiste ;)