Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

Quel Financement pour Lutter contre le Changement Climatique ?

Publié le | par

[COP 21] Dans les derniers jours de négociations, Charlotte s’est rendue dans la zone bleu du Bourget pour s’intéresser à un des points de discorde qui pourrait faire capoter l’accord : le financement de la lutte contre le changement climatique.

Besoin de financement ?

La question du financement était sûrement l’enjeu le plus important de la COP puisqu’il s’agit d’aider les pays les plus pauvres à s’adapter au changement climatique et en réduire ses effets. Ce financement permettrait par exemple à ces pays de se développer à partir d’énergies propres plutôt que de suivre notre voie dans le tout fossile (charbon, gaz, pétrole).

Pour l’instant, les Etats ont imaginé un Fond vert pour le climat, adossé à la Convention de l’ONU sur le changement climatique. Géré par un Directoire partagé entre pays développés et pays en développement, il devait réunir chaque année 100 milliards de dollars pour aider les pays les plus vulnérables à faire face aux aléas du changement climatique.

Des questions toujours en suspens

Mais malheureusement, rien n’a été tranché sur la question des financements de l’adaptation au changement climatique dans l’Accord de Paris. Les Etats ont certes affirmé devoir atteindre le « plancher » des 100 milliards par an d’ici à 2020. Cependant, cet objectif avait déjà été annoncé en 2009 à la Conférence de Copenhague, et pour autant, la somme n’a jamais été atteinte depuis. A peine 10 milliards en 2014 et 62 milliards cette année selon un rapport de l’OCDE.

On ne sait donc toujours pas comment sera comptabilisée l’aide financière aux pays en développement, ni comment la répartir entre atténuation (mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre) et adaptation au réchauffement, ni quels pays devront contribuer … Aucune mention non plus de ce qui se fera après 2020, puisque l’objectif de financement du Fond vert à 100 milliards par an prend fin à cette date.

Autre point qui n’a pas été tranché : la manière dont ce financement se distinguera de l’aide au développement déjà apportée aux pays les plus vulnérables. En effet, certains pays de mauvaise foi auront vite fait de brouiller les pistes entre ces deux types de financement pour ne pas verser un sou de plus.

Enfin, d’autres pistes à l’étude comme une taxe sur les transactions financières (« robin hood » tax) ou une fixation du prix du carbone n’ont pas réussi à s’imposer face à la puissance des lobbys financiers et de l’industrie fossile. Bref, ils ne sont pas prêts d’arrêter de nous enfumer …

Réalisation : Charlotte Espel

Des liens

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (2)

  1. Le financement doit, à mon sens, provenir des pénalités infligées aux Etats les plus pollueurs de la planète. Pourquoi ne pas constituer un fonds de collecte, qui prélèverait des sommes en fonction du coefficient de l’empreinte carbone ?

  2. Tout à fait d’accord avec Verancial, c’est la méthode qui me parait la plus juste pour repartir les financements de chaque pays, il n’y a pas de raison que certains passent entre les mailles du filet