Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

Les Tziganes à l’Honneur

Publié le | par

« Tzigane » et « République ». Pour la deuxième fois en France, ces deux mots vont de paire. Alexandre Romanes, le fondateur du cirque tzigane éponyme a reçu la légion d’honneur. Au Ministère ? Et non ! Un tel événement ne pouvait se passer qu’au Cirque…

« Au nom du Président de la République cher Alexandre Romanès, nous vous faisons Chevalier de la Légion d’honneur ! »

C’est la ministre de la Culture Isabelle Azoulay qui s’égosille devant un cirque bondé d’amis et sympathisants de la famille Romanès venus participer à l’événement. Une ministre « fière », c’est sûr, et heureuse semblait-il. Parce qu’en plus de l’homme qu’elle honore en le décorant de la Croix de chevalier, c’est aussi la « culture gitane, une partie importante de notre culture, trop peu connue […] c’est la culture de l’altérité, de la différence ». Elle continue : « on a des peurs ancestrales face au nomadisme, à l’étranger. Et la Culture, c’est ce qui permet de lutter contre ces peurs là, ces préjugés ». Et elle conclue : « on en a bien besoin ». Depuis la création par Napoléon en 1802 de cette distinction, la plus haute décoration honorifique française, c’est la deuxième fois qu’un tzigane en est épinglé. Le premier, c’était le Pasteur Georges Meyer en 2015.

« La légion d’honneur, il ne faut pas la mériter », Erik Satie

Si, la voix fière et le sourire vainqueur, Alexandre Romanès l’affirme aussi, la légion d’honneur n’est tout de même pas un détail dans l’Histoire du « seul cirque tzigane d’Europe ». Elle est l’outil qui permet à Délia, la matriarche du Cirque, de rappeler la nécessité de créer un Centre des arts et des cultures tziganes : « il faut que tout le monde nous aide, pour qu’on puisse avoir un lieu pour exercer notre métier et notre art en paix. Parce que notre culture, elle mérite d’être mise en lumière ! ».

« Nécessaire », et pas facile… La troupe est installée depuis l’été 2015 à Porte Maillot, dans le XVIe arrondissement de Paris, qui n’est pas réputé pour la chaleur de son accueil de ce qui lui est étranger. Les actes de délinquance contre le Cirque sont en effet nombreux : une caravane dévalisée, des vitres brisées, un câble Internet et des tuyaux d’alimentation en eau arrachés. Mais les Romanès veulent tenir bon et continuer à diffuser leur culture tzigane, façonnée par « la rencontre, la tolérance, l’amour et la solidarité ».

Alors comme un encouragement sur ce chemin difficile, et en hommage à cette culture trop méconnue, la ministre de la Culture conclue : « circassien du rêve, poète du quotidien, militant de la liberté, vous êtes tout cela à la fois, et parce que vous aimez profondément la France, comme elle doit vous aimer, la République vous honore aujourd’hui ».

Des Liens

Le site du Cirque Romanès

Le dernier livre d’Alexandre Romanès Les corbeaux sont les gitans du ciel, aux Editions Archipel

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (1)

  1. C’est quand même super agréable de voir qu’en France il continue de se passer des choses qui soutiennent directement les valeur du pays : Ouverture, acceptation, échange, liberté d’expression… Merci pour cet article!