Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

UN CAFÉ-ROYAL CHAUD BOUILLANT !

Publié le | par

Franck Martin, maire de Louviers, (sur la vidéo) dans l’Eure, 20 000 habitants, est membre du Parti Radical de Gauche. Début janvier il créé le comité « Cent jours pour Ségolène », dont le président est Tristan Mendès-France, le petit-fils de Pierre Mendès-France, qui fut autrefois maire de Louviers.
cette association a pour but de faire une campagne de proximité pour la victoire de Ségolène Royal. L’équipe de Franck Martin est composée d’une vingtaine de personnes qui sillonne la circonscription électorale, avec une sortie chaque jour: porte à porte pour discuter avec les gens, forums à la sortie d’usines et de lycées, installation sur les lieux d’une cabine vidéo-maton, où des volontaires sont enregistrés pour dire tout le bien qu’ils pensent..etc. Les « Cafés Royal » ont lieux une fois par semaine dans un bar de village ou de ville plus importante. Les échanges sont souvent très durs. Beaucoup de personnes rencontrées estiment que Le Pen répond mieux à leurs préoccupations….
L’autre élu présent sur la vidéo est Jean-Luc Récher, maire PS d’Aubevoye, la commune voisine.

Ce reportage est signé José Alcala

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (5)

  1. On a vraiment l’impression que le maire ne comprends rien. Le premier homme a lui adressé la parole lui dit clairement qu’il travaille et qu’il n’est pas assez payé pour vivre décemment. Le maire lui répond logement.

    A chaque question sur la fuite du travail à l’étranger, il ne répond pas. Il ne se sent pas visé. Il est fonctionnaire. Ce sont vraiment deux mondes qui s’affrontent. Il ne répond pas ou alors il défend le libre échange, tourné vers le capitalisme. Il ne reconnait pas le problème comme tel. Est-ce que Ségolène Royal est pareil ? J’aimerais la voir dans cette situation.

    Je crois aussi que si Fanck Martin minise le problème du chômage, c’est parce qu’il n’a pas de réponse. C’est dramatique.

  2. Oui, c’est le bordel. Oui, les électeurs sont inquiets, en colère, parfois contradictoires. Mais Ségolère Royal et ses soutiens sont les seuls à oser ces échanges-là. Mieux vaut, évidemment, des salles dociles et des plans de télé complaisants, laissant hors cadre les électeurs indisciplinés… C’est vrai, la candidate socialiste ne se veut pas un(e) énième guide suprême omniscient(e). Mais les intervenants qui lui reprochaient de ne pas avoir ide programme auront bien été contraints de se rendre à l’évidence: elle est aujourd’hui la seule, avec Bayrou hier, à avoir présenté un programme. Un programme complet, cohérent et ambitieux. On peut ne pas être d’accord avec ce programme, mais il existe, et prend à bras le corps les questions sociales, économiques, éducatives et environnementales. Tiens, au fait, il est où le programme de Sarkozy???? Ah oui, il veut exonérer de charges les heures supplémentaires, c’est vrai. Et baisser les impôts de 4 pts de 68 milliards… heu non, il s’est rendu compte que cette ineptie s’est vue, donc il a dit 30 millards…. heu non, il s’est rendu compte que ca s’est encore vu…. donc il a dit 15 milliards. Donc le programme de Sarko, c’est une mesure sur des heures supp pour ceux qui ont du boulot à temps plein (les autres peuvent aller directement se faire voir, sauf s’ils sont rentiers et paient l’ISF, ceux-là seuls ne seront pas oubliés) et du vent. C’est vrai qu’il y a de quoi critiquer les autres, faire le fanfaron dans une campagne qu’on « sent bien », mentir sur son bilan sécuritaire, et oublier que dans son bref passage au ministère de l’économie il a aggravé comme personne la dette de l’Etat, manipulant les chiffres au point de compter même au budget 2007 des recettes qui ne rentreront qu’en 2010 (même ainsi le budget est en grave déficit)!!! Alors, sérieusement, cette droite aveugle, sourde et arrogante, gestionnaire minable (dette public, déficit de commerce extérieur, croissance, chômage…. comparez tous ces chiffres à ceux de 2001 et vous verrez bilan contre bilan qui gère le mieux l’économie française), sociétalement réactionnaire (fichiers d’Etat multiples et opaques que la CNIL a dénoncés comme attentatoires aux libertés individuelles, projet de ficher les enfants dès 3 ans abandonné sous la pression opiniâtre des spécialistes de l’enfance mais qui ressurgira dès que la vigilance baissera, expulsion d’enfants scolarisés ayant toujours vécu en France, désignation systématique de boucs émissaires responsables des maux des « bons français qui travaillent » (les chômeurs sont désormais responsables du chômage… pourquoi ne pas y avoir pensé plus tôt… tout est si simple avec le candidat du gouvernement !!)

  3. Excellent reportage! L’échange est vif et tendue, le politique manque visiblement de réponses aux problèmes concrets des citoyens. Ce débat confirme ce que je vois et entends quand je suis en reportage. Il est utile de montrer cette colère qui monte dans notre pays. Ca fait partie de notre boulot.
    Manque juste la date de tournage…

  4. Je réponds à Elisa Jacques (1er commentaire). Je ne prends pas la défense du maire, ce qui n’est pas mon rôle, simplement pour préciser qu’il a répondu à toutes les questions des participants. Evidemment que dans un montage de 16 minutes on ne peut évoquer tous les échanges qui ont duré deux heures. Les gens présents dans le bar n’étaient pas tous des militants de gauche. Il y avait des personnes favorables au FN, à l’UMP, au PS, à Bayrou. Ils étaient ouvriers, chômeurs, cadres, retraités etc.. Le maire a été pris dans un feu croisé. Ce qui m’a intéressé dans ce tournage c’est qu’il tranche avec les réunions politiques classiques, avec des salles composées de gens convaincus.
    José Alcala
    auteur du reportage.

  5. Il a répondu c’est vrai. C’est un très bon reportage. Simplement l’attitude du maire illustre très bien l’arrogance de beaucoup par rapport au chômage. La colère des gens n’est pas reprise par les médias qui ne traduise pas le profond malaise économique en France. On tronque les chiffres et les gens ne se retrouvent plus dans ce que les médias disent d’eux.

    C’est son arrogance, son côté « battez-vous » « Faîtes comme moi », alors qu’il n’y a pas la place qui me choque et m’attriste.