Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

JOHN PAUL INVITÉ CHEZ JEAN-MARIE

Publié le | par

Questions à Montretout, épisode 1.
Le 14 septembre dernier, John Paul Lepers était à Saint-Cloud chez Jean-Marie Le Pen pour une longue interview à domicile. Ils étaient fâchés depuis 2002. On y croisait le réalisateur Serge Moati pour qui Jean-Marie est une partie de l’Histoire de France, rien que ça ! Au sommaire : Union Patriotique, journalistes, Ségolène, les français et les émeutes.

Le images d’archives de 2002 durant lesquelles Jean-Marie Le Pen parle d’émeutes, ont été réalisées par François Godard.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (24)

  1. Ne voyant plus cette vidéo sur votre site, j’avais peur que vous ayiez été soumis à des pressions et que vous l’ayez supprimée… Ouf, je respire… Interview TRES révélatrice, merci de votre travail…

  2. J’apprécie particulièrement la démarche et la qualité du site. Je vous colle direct dans nos liens en espérant vous apporter le plus de monde possible.

  3. Le passage que vous intégrez à votre entretien, où l’on voit Jean-Marie Le Pen, au milieu d’une foule, considérait que des émeutes de banlieues ne seraient pas malvenues pour renforcer le vote qui le concerne est remarquable, essentiel : l’homme de la « sécurité » vit sur le dos de la bête de l’insécurité, comme un certain Ministre de l’Intérieur. Ce type d’entretiens, avec de la mémoire, est novateur, et remarquable, il faut continuer…

  4. Bravo pour cette piqûre de rappel…Il me fait plus peur qd il est calme que lorsqu’on le voit virulent au Salon de l’Agriculture par exemple. Bon montage en tous cas.
    Continuez et de mon côté je divulgue au maximum l’adresse du site, ciao !

  5. Merci de ractiver en nous ce sens critique et de sortir de cet endormissement général, de faire appel à notre sens civique . Merci de faire à fond votre métier de journaliste, qui est de vous montrer sans complaisance envers ces hommes politiques qui ont trop souvent oubliés qu’ils sont élus par le peuple et non pas des élus du peuple.
    Bonne route et continuez à nous tenir éveillé.

  6. Bravo pour le choix de vos sujets; pour le traitement journalistique et la qualité des images. Celà change des nombreux forums baclés. Je ne connaissais pas votre site jusqu’à présent. J’achéte.

  7. Je suis surpris,agreablement.
    Mais tout de meme ca me donne envi de comprendre….
    C’est ca le vrai journalisme?

    La solution viendrait elle du net?

  8. Le Pen demeure bien la seule issue au politiquement correct dont témoignent tous ces beaux messages de philosophes éclairés aux lumières artificielles. Oui, les émeutes, c’est bon pour la cause, car elles révèlent ce qu’on cache, elles accélèrent la prise de conscience. Une voiture brûlée peut en éviter 30.000 (nombre de voitures brûlées lors des émeutes). Un mal léger peut éviter un mal grave. Attendez 10 ans sans émeutes, sans prise de conscience, et la France sera tout simplement un autre pays, peut-être moins vivable qu’aujourd’hui, sûrement même car la violence grimpe, l’éducation chute, et l’immigration en est une cause majeure. Il faut simplement avoir une âme indépendante, un esprit de résistant, pour le comprendre et refuser de collaborer avec les troupes d’occupation républicaines qui assurent le succès de l’invasion islamistes en cours. Un jour, il y aura une guerre civile (n’a-t-elle pas commencé ?) et alors on jugera qui a collaboré, qui a résisté.

    C’est bien de publier tout cela, dans la mesure où ce n’est pas indiscret. L’indiscrétion peut faire naître un rejet systématique du politique, ce qui est ridicule d’abord, et dangereux ensuite.

  9. Au Moyen-Ageux CHATEAUFORT et à tous les bofs:

    Charles Martel c’était en 732, on est en 2007, il faut arrêter avec cette psychose de l’invasion des musulmans. L’identité de la France évolue perpétuellement, donc dans 10 ans, ce ne sera plus la même France, certes. Mais l’immigration n’est pas la cause des maux de la France, mais c’est le « poison » de l’extrémisme, qui conduit à discrimminer la population issue de l’immigration afriquaine. Les émeutes de banlieues sont les conséquences de cette forme de ségrégation, et ce n’est pas la cause d’une origine ethnique, et encore moins le fait d’une appartenance au culte musulman. Le mal de la France c’est les 30% de Français qui se disent ouvertement racistes, à qui on donne un raisonnement simpliste comme explication à la crise, pour ne pas parler des vrais problèmes qui sont beaucoup plus complexes que ça ; en d’autres termes ça s’appelle le faschisme. En outre, la France ne peux pas conserver le niveau de vie qu’elle avait quand elle comptait sur son empire colonial, c’est la vérité que tous les politiques veulent cacher, et Le Pen c’est le plus hypocrite de tous en rejetant la faute sur les travailleurs immigrés issus de l’ex « espace rose ». Le Pen l’a pourtant avoué lui-même en ces termes : « La grandeur française ne peut plus être exclusivement métropolitaine. Elle ne peut s’appuyer que sur son aspect terrestre, c’est à dire son empire. » (cf reportage sur Le Pen de Serge Moati). Le racisme n’entend-t-il pas que le peuple soit disant supérieur se donne le droit de dominer les peuples dits inférieurs?… Donc si on veut parler de la situation de la France, il faut revenir à l’histoire récente, la décolonisation, les chocs pétroliers, la mondialisation… Le politiquement correct comme il a été dit, c’est pour ne pas ouvrir la boîte de pandore, c’est pour le bien de la France. Le danger ce n’est pas qu’il y ait une guerre civile, c’est que la guerre de la décolonisation ne reprenne par la faute d’extrémistes racistes, ou pire, que le spectre qui a gangréné l’europe pendant la seconde guerre mondiale ne reface surface. C’est ça le message d’un « phylosophe éclairé ». Et si on se replace dans le contexte historique de la France sous occupation Allemande, les pro-lepénistes ne seraient pas dans le camp des résistants mais des collabos, remettons les choses en places.
    Les immigrés et la population française issue de l’immigration ne représentent pas une faiblesse, mais une force, à condition de les assimiler, afin de faire valoir leurs potentiels. Le chômage, le travail précaire, les difficultés sociales dont sont victimes une tranche de la population française se traduit par un sentiment de jalousie, qui (d’après Balzac) devient de la haine pour de petits esprits, celle de grands esprits devient émulation. Ce n’est donc pas un esprit résistant que représentent Le Pen et ses partisans, mais un esprit faible. Enfin, l’égalité des chances est la condition pour substituer l’émulation à la haine, en ce qui concerne la population immigrée ou issue de l’immigration. La nature humaine (et non pas l’origine ethnique) veut que l’on réponde au mal par le mal, et que l’on réponde au bien par le bien. L’assimilation à part entière de cette tranche de la population est la clé pour sortir de ce cercle vicieux de la haine, et pour redresser la France, l’émulation conduisant à des prodiges.

  10. Vous faîtes vraimment un super boulot. Enfin un média libre et curieux ! Continuez lz plus longtemps possible je ferai tout pour vous ramener du monde. Merci.

  11. il y a beaucoup de suppresions de messages sur ce site. Et pas forcément des messages longs, ni avec des liens partout, ni avec des injures.
    Non, ce sont au contraire mes messages les plus courts et pertinents qui sont supprimés.

  12. essayons quand même pour voir si cela sera supprimé:
    “La grandeur française ne peut plus être exclusivement métropolitaine. Elle ne peut s’appuyer que sur son aspect terrestre, c’est à dire son empire.” (cf reportage sur Le Pen de Serge Moati).

  13. “La grandeur française ne peut plus être exclusivement métropolitaine. Elle ne peut s’appuyer que sur son aspect terrestre, c’est à dire son empire.”
    Jean Marie Lepen

    (cf reportage sur Le Pen de Serge Moati).

  14. Et voilaaaa !!
    On a mis le poing jusqu’au coude dans vos GROS CULS DE FACHOS. La haine, elle est pour vous maintenant bande de SALES FILS DE PUTES !!!