Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

LE PARLEMENT EUROPÉEN TENTE LE BUZZ

Publié le | par

L’HUMOUR AU SECOURS DE LA MOTIVATION POLITIQUE

Les élections européennes arrivent à grands pas. Du 4 au 7 juin prochain, 375 millions d’Européens éliront 736 députés, leurs représentants, qui siègeront au Parlement européen. Mais il y a un hic. Si les élections approchent, la motivation et l’intérêt des Européens pour ce scrutin est toujours au point mort.

Le Parlement européen tente une solution : le rire ! En sortant quatre vidéos sur sa chaîne Youtube, et en investissant Myspace, l’institution trente le buzz et vise à dérider les zygomatiques des jeunes. Qui sait, un électeur qui rit est peut-être déjà à moitié dans… l’isoloir.

Le Parlement tente donc ici de se refaire une jeunesse. Depuis des années, on lui reproche comme à toutes les institutions européennes, son manque de communication surtout en direction des jeunes. L’appel semble avoir été entendu, même si on peut douter de l’efficacité de la démarche.

Antoine Sanchez

Au bureau de vote #01/03

Au bureau de vote #02/03

Au bureau de vote #03/03

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (68)

  1. Doutes partagés.

    La « blondasse » hystérique « euro-business-sceptique », qui est vraiment trop conne d’avoir peur de se faire empoutrer par l’Europe telle proposée.
    L’inquiétant psychopathe sanguinaire, entre deux massacres divertissant.
    Les drogués sportifs, affichés en exemples dans tous les média, allant plus volontiers voter plutôt que pisser aux contrôles antidopages.
    La bande du cac40 qui fait son devoir de citoyens, pour que ça continue.

    En fait non, pas de doute. Le message est assez clair.
    Comment disent-ils déjà… ?
    « Arrêtons de caricaturer enfin ! soyons sérieux ! »

    Tu parles ! Allez continuons de brouter…

  2. Le message est clair en effet.
    « N’allez pas voter comme les blaireaux qu’on vous montre. »
    Peut-être parce que les européennes sont les dernières des élections à nous donner , un peu, de pouvoir, et peut-être une possibilité d’organiser la résistance au niveau européen.

  3. oui là c’est clair : on nous prend vraiment que pour des cons! et c’est pas drôle du tout
    Grave!
    non nous ne sommes pas paranos! Preuve est faite c’est avéré:
    ils ne se cachent même plus pour nous manipuler!

  4. En me chatouillant un peu, je vais peut-être réussir à rire !
    pourtant , d’habitude, j’aime bien les ours !

  5. Mitigé vis à vis de ces pubs.
    En effet on est un peu dans les stéréotypes, et j’avoue que celle avec la blonde hystérique, on met du temps à comprendre, et ça peut aussi faire passer comme idée que l’Europe c’est horrible en la voyant avec un tel comportement !
    Mais je me dis que finalement les gens qui ne vont pas voter, ils sont un peu idiots. Et ces pubs là se dirigent bien vers les gens qui ne vont pas voter. Donc finalement, si en faisant ces pubs ils arrivent à toucher certaines personnes, et ben tant mieux, même si la pub nous donnait un peu l’impression de nous prendre pour des idiots.

    Ca empêche pas que j’ai toujours du mal à comprendre les gens qui votent pas, j’ai enfin 18 ans, je viens de recevoir ma carte électorale, et j’attends que ça de pouvoir voter…

  6. C’est embêtant, c’t’histoire d’élections européennes (ou pas). Si tu vas voter blanc, ça sert à quoi que t’ailles voter puisque c’est pas compté comme suffrage exprimé. Et puis, les partis politiques de tous bords ont-ils un réel pouvoir quand on sait que ce sont les multinationales et les banques qui font la loi (dixit Rotschild : donner moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque des lois (quelque chose comme ça). Et les politiques de Bruxelles, c’est tous des bureaucrates qui se foutent de notre gueule (et je suis polie !). Ils veulent faire un super-état européen super-privatisé en niquant le citoyen européen qui travaille et/ou qui paie des impôts. Tout sera privatisé. Tout. Même la gendarmerie et la police – y’en a qu’ont du souci à se faire s’ils croient pouvoir garder leur place ! Méfiez-vous des ours ! Y parait que c’est une espèce en voie de disparition, mais y’en a partout !!! Et v’lan ! Y doivent être en service secret surement ! Ben moi, les élections européennes, je sais pas trop quoi faire, comme tout le monde. On sait même plus pour qui voter. Purée ! On va encore se faire manipuler ! Miaou, minou, minou…. – ? –

  7. L’élection européenne du 7 juin, vous le savez, va se dérouler dans un contexte de crise économique et financière, et donc sociale, mais également crise alimentaire, crise environnementale et surtout une crise de la démocratie.

    Un contexte peu ordinaire d’effondrement du système capitaliste libéral, qui s’est construit sur la mondialisation de la finance et la marchandisation de toutes les activités humaines. On en voit aujourd’hui les dégâts sociaux et environnementaux.

    Crise sociale

    Dumping social avec des délocalisations, fermetures d ‘entreprises, licenciements massifs (3.000 nouvelles personnes qui se retrouvent au chômage par jour) , dérive criminelle des instituions financières cautionnée et renflouée par gouvernements des pays occidentaux, destruction des services publics, précarisation des salariés et volonté affichée de détruire les acquis sociaux.

    Et face à cette situation dramatique, tout ce que trouve à faire Sarkozy, c’est de s’obstiner dans les politiques libérales qui nous ont conduit au désastre ! La liquidation des 35 heures, la libéralisation des heures supplémentaires (formidable machine à créer des chômeurs), les suppressions de postes dans les services publics, la réduction de la protection sociale… Il réussit le tour de force d’à la fois réduire l’emploi et pénaliser la population, tout en précarisant les plus faibles !

    Et on voudrait nous faire croire qu‘il n’y a pas d’argent ?

    Le Produit Intérieur Brut de la France entre 1981 et aujourd’hui, a augmenté de 70% !

    En 2008, les 756 contribuables les plus favorisés, grâce au bouclier fiscal de Sarkozy, se sont vu restituer 288 millions d’euros soit 381 000 euros par personne : l’équivalent de trente années de SMIC ! Capitaux avec lesquels ils ont spéculé en Bourse puisqu’ils n’en avaient pas besoin, donc de l’argent public qui est parti en fumée.

    Crise alimentaire : la spéculation des fonds de pension sur les matières premières ont eu pour conséquence une envolée sans précédent des prix du blé, du soja, du riz, du maïs.

    Au 21ème siècle le nombre d’habitant de cette planète souffrant de la faim est en augmentation dans des proportions insupportables. Émeutes de la faim en Afrique et dans les pays du Sud.

    L’agro-alimentaire est un enjeu économique majeur et livré au marché, les grosses multi-nationales tente de mettre la main sur l’avenir de l’humanité : dépendance des agriculteurs par les brevet sur le vivant (les semences, les OGM et maintenant les brevets sur le vivant), confiscation des terres au profit de la production d’oléagineux pour la production de carburants.

    Crise environnementale : la planification écologique est une urgence vitale pour l’humanité. Nous continuons à imposer au monde entier, via le FMI, la Banque Mondiale et l’MOC un schéma économique basé sur une croissance sauvage et des modes de consommation faisant fit de l’environnement. Incapable de respecter les accords pourtant signés visant à réduire nos émissions de gaz à effet de serre, privilégiant des modes de transport polluants, etc.

    Crise de la démocratie : Nicolas Sarkozy, en chantre pur et dur de la droite libérale, est entré en confrontation directe avec les français : après le Non au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen en 2005, il fait ratifier le Traité de Lisbonne par le parlement. Et le Traité de Lisbonne est une reprise exacte du fameux TCE, rendues indigeste par l’ajout des traités précédents, en tentant de dissimuler (à peine !) ce qui avait alors cristallisé la colère des peuples : en effet si le terme « concurrence libre et non faussée » n’apparait qu’à la fin du texte, il n’en demeure pas moins l’axe central de ce traité et grave dans le marbre l’orientation ultra-libérale des politiques européennes du futur.

    Crise de la démocratie enfin, avec le déni de liberté, la criminalisation des mouvement sociaux, l’augmentation de la répression, la perte d’indépendance des magistrats, la tentative (réussie pour le moment) de modifier l’un des fondement de notre république, la laïcité.

    Et pour vous rendre cette soirée encore un peu plus désagréable, je vais vous parler de deux autres points :

    L’adhésion de la France à L’OTAN ! Même De Gaulle doit se retourner dans sa tombe. Alors cela ne vient pas seulement d’une lubie de Sarkozy. En entérinant notre rentrée dans l’OTAN, la France ne fait que se conformer à l’esprit du Traité de Lisbonne qui prévoit que la Défense Collective Européenne soit conforme aux engagements souscrits au sein de l’OTAN par les états qui y sont adhérents, avec obligation pour ces états membre d’améliorer progressivement leurs capacités militaires…

    Nous n’étions pas membre de l’OTAN. Certes nous avons participé à des actions communes, mais nous gardions notre libre arbitre en la matière. Le refus de Chirac d’envoyer des troupes en Irak en est l’illustration.

    Aujourd’hui nous ne pourrons plus refuser de participer à un conflit, fussions nous contre.

    Le grand marché transatlantique : Depuis 2004, la commission Européenne travaille au futur marché transatlantique.

    KESAKO me direz vous ! On n’en a jamais entendu parler.

    Et bien à l’horizon 2015, c’est à dire demain, il existera un marché entre les Etats-Unis et l’Union Européenne, avec libre circulation des marchandises et des capitaux, et une concurrence libre et non faussée !

    J’en vois certain dans l’assemblée qui semblent surpris ! Et bien sachez que déjà 5 votes ont eu lieu au parlement européen, que les député de la Droite européenne on tous voté pour, mais également tous les députés sociaux démocrates, donc vos députés européens socialistes de cette région. 20 voies pour, trois abstentions…

    Remarquez, l’avantage, c’est qu’à partir de 2015 nous pourrons manger du boeuf aux hormones librement… des produits OGM, du poulet javélisé…

    On comprend mieux, dès lors, que ni l’UMP, ni le PS ne souhaitent vraiment que les français se saisissent de cette élection, et qu’un taux d’abstention record les arrangeraient beaucoup…

    Certes les raisons différent entre l’UMP et le PS.

    Pour ce dernier, une élection est bien le moment de dresser un bilan du dernier mandat de 5 ans et de prévoir les 5 ans à venir avec des propositions concrètes.

    Certes le PS promet une autre europe. Il faut changer cette europe, à commencer par Baroso, le président de la commission européenne. Mais après les accords de Madrid avec le Parti Socialiste Européen qui soutient la candidature de Baroso, cela ce complique…

    Et comment expliquer à ses électeurs les votes pour le grand marché transatlantique, ou encore les votes successifs qui entérinnent la politique libérale outrancière de l’Europe, je pense notamment au vote récent concernant la libéralisation du marché de l’énergie (et donc la concurrence libre et non faussée concernant l’énergie, pour assurer des prix bas pour les consommateurs. Rappelez-vous de ce qui c’est passé il y a deux, lors de l’ouverture du marché de l’électricité, et de l’augmentation qui a suivi. Avec l’impossibilité pour les consommateurs ayant opté pour le marché privé de revenir aux tarifs régulés).

    On comprend mieux dès lors que tous refusent, jusqu’à aujourd’hui, des débats publics contradictoires. Mais la campagne officielle va bientôt débuter. Ces débats vont avoir lieu et vous pouvez compter sur les candidats du Front de Gauche pour poser ces questions qui fachent…

    Les valeurs de la Gauche sont aujourd’hui bafouées. Le Front de Gauche est une véritable alternative, non seulement crédible, mais seul hériter de ces valeurs, en unissant les forces du Parti de Gauche, du Parti communiste et de la Gauche Unitaire, et l’enjeu est énorme, puisque au delà de cette élection européenne, il s’agit bel et bien de se positionner en tant que force politique majeure face aux partis qui sont les fidèles serviteurs des intérêts du marché devenu hégémonique et incontrôlable.

    Unissons nous dans le combat, unissons nous dans les urnes. Le 07 juin allons voter.

  8. L’angoisse règne dans les rangs du CRIF : son fonds de commerce, l’antisémitisme, serait en voie de disparition et cela serait si évident que des chercheurs commenceraient à en faire mention.

    Le 18 avril dernier, dans La Lettre du CRIF, sous le titre « Le déni de l’antisémitisme », Meïr Waintrater, s’en prenait avec une violence inouïe au sociologue Laurent Mucchielli coupable d’avoir publié une étude sur « L’antisémitisme en France aujourd’hui ». S’appuyant sur les rapports de la Commission nationale consultative des droits de l’homme, Mucchielli avait fait l’erreur de déclarer que « la grande majorité des Français ne sont pas antisémites », qu’il « n’y a pas d’augmentation tendancielle de l’antisémitisme en France, c’est le contraire qui est vrai ». Il avait même poussé le vice jusqu’à écrire qu’« il y a maintenant dix ans que les politologues ont montré que des opinions antisémites existent encore mais elles ne cessent de diminuer depuis la Seconde Guerre mondiale, la tendance n’est donc pas au retour mais au contraire à la disparition de l’antisémitisme » et que « l’hypothèse d’une « nouvelle judéophobie » qui permettrait un retour de l’antisémitisme sous couvert de critique de la politique israélienne, et qui traduirait un déplacement de l’antisémitisme de l’extrême droite vers l’extrême gauche, est invalidée également par les travaux scientifiques. »

    Laurent Mucchielli faisait aussi remarquer que la faiblesse de l’appareil d’État face à l’antisémitisme était un mythe car « au cours des dernières années, la France s’est dotée d’un arsenal juridique sans précédent pour sanctionner les actes ou les propos racistes ou antisémites (loi du 3 février 2003 et du 9 mars 2004). Sait-on que l’insulte « sale Juif » est aujourd’hui passible de 6 mois de prison et de 22.500 euros d’amende ? »

    Incapable d’apporter des arguments contraires Meïr Waintrater, se contentait de développer la thèse confondant l’antisionisme et l’antisémitisme et terminait son papier par ce qui pouvait être compris comme une menace visant l’universitaire : « à vouloir trop démontrer, M. Mucchielli s’est aventuré sur un terrain dangereux. »

    Mais le pire était à venir avec le rapport annuel sur « La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie », remis au Premier ministre le 1er avril 2009 par la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH). Il contient en effet un sondage exclusif dont on entendra sans doute bien peu parler. Il ressort de celui-ci que seulement 5 % des Français se considèrent comme racistes et que seulement 2 % estiment que notre pays connaît un problème d’antisémitisme (en comparaison 6 % d’entre eux estiment qu’un racisme anti-Français – comprendre sans doute anti-Blancs – est à l’œuvre dans notre société) !

    Marc Knobel, qui commente ce sondage en est découragé et ne peut s’empêcher d’écrire : « lourde tâche que de réveiller les consciences. » De les réveiller ? Le terme n’est pas exact… De les formater serait une formulation plus appropriée !!!

    Quoiqu’il en soit, nous avons avec ces deux études la preuve que tout l’argumentaire du CRIF sur l’antisémitisme française repose sur du vent. A nous de savoir exploiter cela.

    Par ailleurs, et il faudrait là aussi que les nôtres sachent l’exploiter, le sondage précité relève que les Français sont angoissés par trois choses le chômage (24,58 %), la crise économique (22,52 %), la pauvreté (16,49 %). En comparaison, l’hypothétique montée de l’islam radical ne préoccupe que 2,8 % de nos concitoyens…

  9. La « loi » électorale qui s’appliquera aux européennes du 7 juin accorde une prime de 6 sièges supplémentaires à l’UMP et de 5 sièges au PS par rapport à la loi appliquée aux élections européennes de 1999.

    Dans une démocratie normale, avec un mode de scrutin proportionnel, un parti qui obtient 28% des voix ne se voit jamais octroyer 41% des sièges. En France, sous le régime de l’UMP c’est possible !

    En 2003, le Gouvernement Raffarin avait modifié la loi électorale pour les élections régionales et européennes. Quels que soient les prétextes avancés, les modifications apportées avaient pour conséquence de biaiser le résultat des urnes et d’accorder à l’UMP (et au PS) des sièges supplémentaires. Les ficelles étaient tellement grossières que même le Conseil Constitutionnel avait invalidé la loi électorale pour les régionales qui avait dû être refaite. Mais c’est cette loi de 2003 qui s’appliquera pour les européennes du 7 juin…

    La loi créait 8 circonscriptions régionales. Le prétexte avancé était de rendre les citoyens plus proches de leurs électeurs. Objectif partiellement manqué lorsqu’on constate le grand nombre de parachutés.

    Mais il y a surtout un autre biais de représentation. Les listes arrivées en têtes ont une représentation disproportionnée. Vous trouverez ci-dessous la répartition des sièges avec la loi électorale appliquée aux européennes de 1999 et celle qui sera appliquée cette année, sur la base des intentions de vote actuelles. (le calcul est fait uniquement sur la base des sièges de métropole car la projection des intentions de vote sur la circonscription d’Outre Mer ne serait pas pertinente).

    La loi actuelle votée par l’UMP lui permettrait -sur la base des intentions de vote actuelles – d’obtenir 6 sièges supplémentaires que ce que la loi précédente lui aurait accordé. 5 sièges supplémentaires pour le PS.

    En 2003 cette loi visait à exclure l’UDF qui avait réalisé des scores inférieurs à 10% aux Présidentielles et Européennes précédentes. Mais à plus de 10% l’UDF à l’époque et le MODEM aujourd’hui sont aussi avantagés par ce mode de scrutin avec un siège supplémentaire.

    En revanche, les Verts perdent deux sièges, le FN 2, Libertas 4 et NPA 4. Avec 4% des intentions de vote le Front de Gauche n’aurait aucune représentation dans aucun des deux modes de scrutin. En revanche au dessus de 5%, le Front de Gauche serait aussi lésé de 4 sièges.
    Joli abus de pouvoir qui permet à un parti qui obtient 28% des voix de s’arroger dans l’exemple ci-dessous 41% des sièges et de prétendre que le scrutin est proportionnel – et le pays démocratique !

    La bipolarisation du pays n’est qu’un biais des lois électorales votées dans le passé par le Parti Socialiste et en 2003 par l’UMP à leur propre profit. Le pays lui reste divers. Les intentions de vote ci-dessous montrent d’ailleurs que PS et UMP ne représentent à eux deux que la moitié des votants, qui eux mêmes représentent la moitié des électeurs qui eux mêmes ne représentent que 60% de la population.

    Nous avons besoin de mode de scrutin qui favorise la représentation de tous les Français dans les institutions plutôt que de mode de scrutins qui favorise le duo-pôle UMP/PS. Les lois et les exécutifs n’en seront que plus légitimes.

  10. Dernier sondage IFMOP pour Paris Foot, France Sondage et Le mouvement des sondeurs rebelles :

    Front de Gauche : 26%
    Modem : 22%
    Alliance Ecologie : 20 %
    Autres partis alternatifs : 14%
    Lutte Ouvrière : 5%
    NPA : 5%
    FN : 5%
    PS : 2 %
    UMP : environs 1 %

    N’hésitez pas à promouvoir vos faux sondages partout ou vous le pouvez histoire de bien ridiculiser le concept.

  11. « Les valeurs de la Gauche sont aujourd’hui bafouées »

    Quand as-tu vu ces valeurs « non-bafouées », Bluboux ? Pour mémoire, l’union de la gauche, on a déjà donné. Pour que la bande à Méluch ait le moindre début de crédibilité, il faudrait tout d’abord qu’il ait une idéologie sociale qui signifie quelque chose, et des propositions qui fassent sens. En aucun cas, la critique de personnages aussi insignifiants que Sarko-Ségo, ne peut tenir lieu de projet social.

    Avant de faire la révolution de 1789, il faut une siècle des lumières. Ce ne sera de toute évidence pas le cas du 21eme siècle. Si l’humanité parvient à sortir de néolithique, se sera, par exemple, en faisant correspondre la courbe des salaires et des avoirs, à la courbe naturelle des compétences. C’est-à-dire que l’exponentielle des dominances sociales doit être ramenée à ce logarithme qui tend vers un maximum, et fait qu’il n’y a pratiquement pas de différence entre deux champions de course à pied, alors qu’il y en a une énorme entre un paraplégique et un homme ordinaire.

    (Non, non, je ne suis pas fou… juste génial).

    Mais bon, si tu penses qu’envoyer des représentants dans un système dictatorial est susceptible d’instaurer la démocratie… Je retourne à mon jardinage. :)

  12. toujours aussi joyeux dans le pessimisme pour beaucoup !
    Il y a de quoi , c’est vrai !
    Je veux bien essayer Mélenchon , il dit des choses tout à fait acceptables et il a eu le courage lui de foutre le camp de ce nid de guêpes du P.S. !!

  13. Oui, méluche est à peu près le seul à dire un peu quelque chose, Papi. Ce qui compte ce n’est ce qu’il qu’il dit, mais ce qu’il fait. Moi aussi, j’ai pensé à un moment voter pour lui. Mais ce n’est vraiment pas possible, vu l’étendue des scandales (Vomir sur Dieudonné, s’allier à une dirigeante qui « proteste » pour ne pas avoir été invitée au dîner de cons du CRIF -???!!!…-, traiter Armaninejad de « pauvre fou », etc…). Il fait bel et bien partie du système. Au mieux (ou au pire, ça dépend comment on regarde l’avenir…), il ralentira la chute du finale du système.

    Et finalement, ce n’est pas le moment de faire ça. Sarkozy a encore plein de choses à détruire. 8 ans ne lui suffiront sans doute pas.

  14. Sarko, a rejoint l’OTAN, c’est a dire l’outil militaire destiné à imposer la vision occidentaliste au monde. … en effet ce que nous propose Sarko c’est ce que nous propose la sociale démocratie européenne qui accepte l’idée d’un grand marché libéral (US-UE dès 2015) et c’est ce que veulent les USA pour conserver leur leadership ds le monde.

  15. Mélanchon, il a dit que la guerre au terrorisme, c’était du pipeau.
    Ce qu’il n’a pas dit, c’est qu’il était franc-maçon. Et c’est quoi, la franc-maçonnerie : une société secrète. A laquelle appartient également Xavier Bertrand. Cherchez l’erreur !

    Les  » skulls and bones  » aussi, c’est une société secrète made in USA à laquelle appartenaient W. Bush et John Kerry qui  » s’affrontaient  » lors de l’élection 2004. Cherchez l’erreur aussi !

    Vous, je sais pas… Mais moi, je sais plus…

  16. MADOFF REVIENS, ILS SONT DEVENUS FOUS !!!
    du 15 au 17 Mai 2009 : Extraordinaire, surréaliste, délirant, et arnaque mondiale à 100% du gouvernement américain, écoutez bien: juste après que les pseudos tests aient établi que les banques américaines ont besoin de 70 milliards de dollars de recapitalisation (!), le gouvernement leur a fait savoir qu’elles n’auront besoin que d’un quart de cette somme pour continuer !!! Même l’agence de notation Standard-Poors, pourtant peu regardante, s’est alarmée de cette folie furieuse. Question: à quoi joue l’équipe Obama ? Réponse, ils veulent empêcher le système de s’écrouler à tout prix (sens propre et figuré) en imprimant des centaines de milliards en planche à billets. ILS SONT DEVENUS DESESPERES. Voici un extrait de l’article de Reuters qui a fait le tour du monde des rédactions:
    « A day after saying big U.S. banks probably needed to raise only one-fourth the capital demanded by the government, Standard & Poor’s said the nation’s banking crisis has « merely entered a new phase » and might not end before 2013. The credit rating agency said the industry is being propped up by hundreds of billions of dollars of government support, especially for lenders considered too important to the financial system to fail. » Vous comprenez maintenant pourquoi Wall Street se goinfre: c’est l’argent Monopoly garanti par le contribuable, sauf que le système va craquer à un moment ou à un autre, peu importe le temps que cela prendra…

    Egg, la banque Internet qui avait séduit des dizaines de milliers de britaniques vient de presque signer son arrêt de mort. Elle a interdit même aux bons clients qui disposaient d’une carte de retrait de prendre de l’argent de leur compte ! Et on vous dit que les banques vont bien ??? Quelle arnaque ! A partir du 30 juin, plus de 11.000 clients Egg ne pourront plus prendre de l’argent dans un distributeur. Indice Nikés. On dirait que la banque veut garder ses oeufs dans le même panier. Mais le truc, c’est que c’est une banque virtuelle !!! Où les clients iront-ils faire la queue ??? Franchement, il faut avoir le cerveau d’une poule pour mettre son argent dans une banque qui n’existe que virtuellement. Vous me direz, en ce moment, avec tout l’argent que fabrique la Banque d’Angleterre avec sa planche à billets, tout est presque virtuel …

  17. VOTEZ DANY LE ROUGE !!!

    Avec Eva Joly je trouve qu’ils forment un tandem intéressant.

  18. Entre les médias (je fais une généralité) qui expliquent aux gens qu’ils (ces mêmes gens) n’iront pas voter car ils s’en tapent et/ou qu’ils ne comprennent pas, donnant ainsi une réponse toute prête à ceux dont la pensée a besoin d’un GPS (Guidage par Pseudo-Sondages) au cas où on leur demanderait leur avis, et ces vidéos débiles prenant le citoyen lambda pour un citoyen bêta… Bah putain, je finis même pas ma phrase, tiens.

  19. Il se passe vraiment un sale truc en ce moment sur Daily Motion.

    Je suis en train de sauvegarder toutes les vidéos DM que j’avais bookmarqué, et environ un dixième ont déjà disparu.

    Quand on regarde quelles vidéos ont disparu, on s’apperçoit qu’elles concernent tout particulièrement un sujet: les sociétés secrètes et leurs symboles.

    Et la censure ne se justifie pas par un problème de copyright car il s’agit souvent de montages réalisés par les internautes, et non de documentaires diffusés par une chaine ou édités en DVD.

    2 autres sujets sont également plus visés que les autres, ce sont les vidéos hostiles au sionisme, et celles sur la franc-maçonnerie.
    Honni soit qui mal y pense…!

  20. Pour l’instant je rejoins puerta concernant « Europe Écologie ».

    Le trio Eva Joly – Cohn Bendit – Bové est assez intéressant dans ce type de situation et sur ce type de format.
    Mettre très clairement en exergue l’émergence des liens entre une économie sociale et une mutation écologique intelligente, est plutôt une approche responsable et de loin la plus inscrite dans la durée.

    Alors c’est sûr qu’il y a de la moustache et pas trop de costard-cravates, mais je pense que si les gens lisaient sérieusement leur programme, ils se rendraient compte que les propositions faites concernent les situations sociale et économique immédiates mais à la différence des autres petits camarades, ils s’inscrivent dans une démarche, une mise en perspective à très long terme, durable, comme on dit !
    C’est sérieux maintenant, nous n’avons plus tellement droit à l’erreur, ni aux compromis !

    Beaucoup parlent de révolution, avec tous ses fantasmes, ses craintes… mais le simple fait d’éviter une destruction totale de la planète, là, consiste la Révolution !
    Après, d’autre idées pourront pousser de nouveau, mais encore faudrait-il une Terre toujours « respirable » pour nos enfants !

    Il n’y a plus d’arrangement, il faut aller voter pour les renverser !!!
    .

  21. Franky…
    Si tu veux de l’ecologie, il faut en finir avec le système capitaliste, sans ca, tu te fera juste banané.

  22. Je pense que les outils économiques doivent être orientés radicalement sur l’industrie liée à l’écologie.
    Je pense aussi que le système capitaliste ne se fini pas vraiment, il se transforme, peut-être en système totalitaire, qui sait ?
    Je parlerai plutôt d’un système qui en engendre un autre.
    À ce stade de sa « mutation », l’orientation des lignes de forces, des propositions, des choix fondamentaux, a une importance capitale pour éviter le pire.
    Peut-être suis-je en train de dire qu’il faut accompagner le capitalisme dans l’accouchement ! ;)

  23. Oui, Francky,oui Pseudo : de la véritable écologie qui respecte l’équilibre de la planète et de ceux qui l’habitent…

    Il n’y a pas d’autres issue que de commencer par l’écologie..et pour ça il faut foutre en l’air capitalisme ..

    Comme dis ma copine : « on n’a pas encore le cul sorti des ronces ! »

    Essayons d’y croire !

    Quant aux vidéos…ceux qui vont s’identifier à ces électeurs ne feront pas remonter les sondages de participation !!!!!

  24. De toute manière, c’est un état d’esprit qu’il faut propager au quotidien, à tous les niveaux, alors autant y aller, combattre cette névrose dégénérescente, par la pertinence, l’obstination et l’amour de la vie.

    Si on se met à lire les programmes des différentes listes, de la manière la plus analytique possible, sans préjugés (si possible), on a vite fait le tour des projets réellement généreux !

    Mais on essaie d’y croire ! ;)

  25. « Il n’y a pas d’autres issue que de commencer par l’écologie..et pour ça il faut foutre en l’air capitalisme ».

    Phrase contradictoire, mobensim.

    1) L’écologie est un problème purement technique. Pour réaliser l’écologie, il faut et il suffit de publier une loi de passage à l’agriculture naturelle et d’interdiction de toute production agricole chimique (avec dérogations au coup par coup, évidemment.

    2) Foutre en l’air le capitalisme ne veut rien dire. N’importe quel système social pourrait fonctionner. Qu’il soit communiste, capitaliste, royaliste… tout système peut être viable.

    Le véritable point d’appui du levier social, c’est la dominance sociale. Ce qui n’est en rien l’écologie, mais l’éthologie.

    Quand à Bovée, n’est-ce pas un peu comique de le voir s’allier à Cohn Bendit, un déchet ultime ?

  26. Je préfère voir Bové s’allier avec Cohn Bendit (pro TCE) qu’avec de Villiers (anti TCE), pourtant je suis un actif anti TCE !
    Au moins, là, il n’y a pas d’ambigüité concernant les points de convergence et de divergence sur les projets, tel qu’on nous la collé au lendemain du NON (genre : NON = nationaliste !)

  27. si déjà ici une dizaine de péquins ne sont pas d’accord.. alors on n’est pas sorti de l’ornière!!!!

  28. EUROPEENNES: Le pouvoir aurait définitivement demandé de ne plus parler de la liste antisioniste. Si vous parcourez l’ensemble de vos journaux sur le Net, vous remarquerez cette absence. Pire, au Nouvelobs, il existe même un vote public qui répertorie toutes les forces en présence pour cette élection, du FN en passant par le PS, Lutte ouvrière ou même Europe écologie, avec un grand absent, la liste antisioniste (Voir vote colonne de droite). Quel crédit peut-on donner à cette consultation intitulée “l’avis des internautes” quand on exclue un parti ? Heureusement que ceux qui votent dans la case “je ne voterai pas” représentent 15%. Des antisionistes ? Nous l’espérons. Toute honte bue et laissée aux chiens. PARALLAX.

    Le Dieudo Bus sillonnera Paris et sa banlieue à partir de demain et pendant deux semaines.

    Si vous souhaitez participer au tractage, nous vous donnons rendez-vous au Théâtre de la Main d’Or à partir de 9H00, départ du bus à 09H30 !:

    THEATRE DE LA MAIN D’OR
    15, PASSAGE DE LA MAIN D’OR
    75011 PARIS
    TEL 06 29 08 66 14

    Le tractage se déroulera de 10H00 à 14H00.

    Je vous remercie de revenir d’urgence avec vos dates de disponibilité : le nombre de places est limité !!!

    D’avance, merci pour votre participation.

    NB : PREMIER PASSAGE = MARCHE DE L’ABREUVOIR A BOBIGNY MARDI 19 MAI DE 10H A 14H.

  29. De toutes façons, oui ou non, gauche ou droite; les équipes sont déjà en place pour recevoir les aléas de la contestation du pourquoi la manipulation de vote serait dans certains pays et pas d’autres…
    Au moins pour la fête et prendre la température…

  30. @Betov :
    La logique c’est que le TCE est passé en force, mais il est là. (méthode qu’ils vont utiliser chaque fois que nécessaire)
    Les souverainistes et autres nostalgiques nauséabonds ne changerons pas de discours, ils ont une « idée » et ils s’y accrochent.
    Ce qui est loin d’être le cas des mouvements altermondialistes et écologistes qui eux, cherchent, proposent, font vivre le débat sur les fondamentaux beaucoup plus généreux (c’est le moins qu’on puisse dire) depuis un bon moment en y incluant les citoyens.
    Surement passerons-nous par là pour voir l’émergence de nouveaux schémas, de nouvelles idées, de nouveaux projets d’existence.
    Un autre état d’esprit est aussi possible.

  31. Euhhh… Franchement, Franky, moi je suis un décroissant actif et « bio » de la première heure (avant 68, bien avant qu’on ne parle de ça, à une époque ou la bio était essentiellement d’extrème droite… Eh! Oui… on ne risque pas de vous expliquer ce qu’étaient les débuts de la macro-biotique…). Je vis parfaitement bien en dépensant bien moins que le seuil de pauvreté (à la campagne, dans une maison qui m’appartient, il est vrai…). Mais je ne vois aucun rapport entre les mouvements alter-mondialistes et écologistes avec la politique. Aucun d’eux (décroissants compris) ne proposent la moindre piste pour le futur.

    Non, le capitalisme n’est pas incompatible avec l’écologie. Ce capitalisme-là, oui, bien sûr. Mais le capitalisme n’est pas le problème. il est aussi déraisonnable de vouloir supprimer le capitalisme qu’il a été déraisonnable, pour l’URSS, de supprimer le communisme, au lieu de la réformer.

    Et non, le TCE n’est pas là. Il n’est pas encore voté, mais quand il le sera, on pourra le supprimer quand on voudra, en sortant de l’UE.

    Le problème central est l’existence du système de propagande, qui fait que les opinions des citoyens n’ont aucun sens, qu’ils aillent voter ou pas.

    Je me déplacerai quand même, mais ce sera pour mettre un bulletin sur lequel j’écrirai: « Dieudonné ». ça fera toujours rire un ou deux vaux lors du dépouillement. :)

  32. Betov : nul n’est parfait !!!
    Meluche a des défauts ! vrai !
    pour être franc dans ton raisonnement , tu voterais pour Betov et moi pour papi cracra !!………………………………………………………….
    chacun peut trouver des défauts chez tous !!!
    j’en reste à Méluche !

  33. C’est bien en considérant qu’on ne peut pas être d’accord sur tout que j’avais pensé, un temps, voter Mélanchon, Papi. Mais bon…

    Tiens tu as vu: Lui aussi, il est pour la limitation des salaires… sur 20.000 euros. Juste sur ses propres rémunérations de sénateur… comme c’est étrange… :D

  34. On l’a remarqué ces derniers temps, les censures politiques sont de plus en plus nombreuses sur DailyMotion.

    Dernière censure en date: DM a supprimé le compte et toutes les vidéos du LibrePenseur !

    Il faut savoir que DailyMotion est passé depuis 2 ans dans l’orbite du pouvoir politique, avec des méthodes de contrôle similaires à celles appliquées aux « grands » médias, par « osmose » entre dirigeants politiques et médiatiques…

    Retour après censure : Dailymotion, les Objectifs réels
    Marianne – 4 juillet 2007

    Quand Matignon recrute chez Dailymotion Le responsable des contenus du plus gros site français de vidéos en ligne rejoint l’équipe de François Fillon. Il est remplacé par un ancien collaborateur de Renaud Donnedieu de Vabres.

    Ségolène Royal qui promet de mettre les enseignants aux 35 heures, Nicolas Sarkozy très « agité » à l’issu du G8, Patrick Devedjian qui traite Anne-Marie Comparini de « salope », autant de mini-scoops qui ont pour point commun d’avoir été initiés sur Internet. Mais un jeu de chaises musicales troublant fait planer une ombre sur la fière impertinence que l’on attribue généralement au Web.

    Lors de la formation du gouvernement Fillon II, le responsable des contenus de Dailymotion, Séverin Naudet, a été appelé à rejoindre le pôle communication du Premier ministre. Plus étrange encore, il a été remplacé, chez Dailymotion, par Martin Rogard… ancien chef du pôle multimédia au ministère de la Culture et de la Communication. L’information – révélée dans une brève de l’édition en ligne du Figaro – n’a été reprise par aucun autre média, même pas dans l’édition papier du journal. Pourtant, la blogosphère s’inquiète…

    Sur le site de la blogueuse du Modem Quitterie Delmas, comme sur betapolitique, les internautes s’interrogent : faut-il voir dans cette permutation les prémisses d’une collusion inédite entre pouvoir politique et Internet ? Benjamin Bejbaum, co-fondateur de Dailymotion, temporise : « Martin Rogard n’a pas été recruté pour des raisons politiques, mais pour son seul talent. » Le P-DG du site met en avant le CV de sa nouvelle recrue et son expérience dans les jeux vidéos en ligne chez Vibes, un important éditeur. Il reste en revanche plus évasif sur l’arrivée de Séverin Naudet dans l’équipe de François Fillon : « ça ne me choque pas, c’est ce qu’il voulait faire… » Alors, rassuré ?

    « Je ne sais pas si ça peut nuire à la liberté de Dailymotion en ce sens que ce n’est pas à proprement parler un média, analyse Carlo Revelli, fondateur du site communautaire Agoravox, et coauteur de La Révolte du prolétariat (Fayard, 2006). Mais, même si c’est un hasard, ce double mouvement est un peu curieux. » Pour cet observateur privilégié des évolutions du Net, il faut rester vigilant : « Il y a un enjeu de pouvoir fort sur Dailymotion. Selon qu’une vidéo est placée en page d’accueil ou aux confins de l’arborescence du site, elle est plus ou moins bien mise en valeur. Il y a donc bien ce qu’on peut appeler une “politique éditoriale” sur ce site. » Aux internautes, donc, de s’assurer que celle-ci ne devient pas partisane… Et déjà, Carlo Revelli perçoit comme un « signe très négatif » pour l’image de Dailymotion ce chassé-croisé avec le gouvernement. À l’heure où ses concurrents étrangers, comme YouTube, tentent de grignoter son audience, le site français de partage de vidéos devrait se méfier de la mode des « débauchages ». Au-delà d’une censure devenue difficile, ce jeu de chaises musicales, qui en rappelle un autre – l’arrivée chez TF1 de Laurent Solly, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, tandis que trois journalistes, Catherine Pégard, George-Marc Benamou et Myriam Lévy, rejoignaient l’Elysée et Matignon, témoigne surtout du risque de consolidation de réseaux informels par lesquels deux pouvoirs, le premier et le quatrième, peuvent mutuellement s’influencer.

    Chassé croisé entre Dailymotion et Matignon
    Lefigaro.fr – 25 juin 2007

    Le directeur des contenus du site de partage de vidéos rejoint le pôle communication de François Fillon. Son poste chez Dailymotion est attribué à l’ancien chef du pôle multimédia au ministère de la Culture.

    Signe des temps ? Dailymotion et Matignon se livrent à un jeu de chaises musicales qui marque peut-être une étape dans la prise en compte de la netéconomie en France.

    Séverin Naudet, jusqu’ici directeur des contenus et de la communication du site français d’échange de vidéos Dailymotion, l’un des leaders mondiaux du secteur, rejoint le cabinet du premier ministre. Il est nommé conseiller technique chargé de la presse.

    Martin Rogard, quant à lui, fait le voyage inverse. Chef du pôle multimédia au département de l’Information et de la Communication du ministère de la Culture et de la communication, il va reprendre les fonctions de Séverin Naudet comme directeur des contenus France.

    Séverin Naudet n’est pas un néophyte en matière de lambris ministériels. Ce diplômé de l’Efap a en effet déjà été conseiller au ministère de la Communication jusqu’en 2006. Il était chargé des industries culturelles, des médias et des opérations spéciales. S’est également occupé des relations presse pour Hervé Gaymard en 2003 et 2004.
    Quant à Martin Rogard, il a débuté sa carrière au sein d’une société de jeux vidéo.

  35. « Je m’interroge du mode de fonctionnement du processus que j’ai intégré au printemps dernier. En quoi le NPA est-il nouveau ?

    Je crains que la caste intellectuelle définisse vite le rôle que l’on peut jouer ou non en politique. Déjà des gens dirigent le NPA.
    Pourtant je n’ai jamais voté pour quelqu’un de manière directe.
    Mais là toujours rien de nouveau dans la stratégie, c’est du réchauffé à l’ancienne, comme toutes les autres organisations politiques.
    Des antennes et des comités départementaux se créent avec des pseudos représentants locaux toujours pas élu démocratiquement.
    Au service d’une pseudo élite provisoire.
    Depuis l’université d’été de la LCR, La « direction provisoire du NPA est devenu définitive.
    La première démonstration de démocratie populaire aurait été de comprendre et expliquer l’organisation des représentations en place !
    La première démonstration de démocratie populaire aurait été de définir les règles communes de la distribution des pouvoirs, donc des décisions.
    Les Pdf sont nombreux. Est-ce que tout cela vous semble nouveau ? On me dit « Il y a l’appel de la coordination nationale, l’AG, les quatre textes fondateurs, les comptes rendu, le site internet. »
    Mais cet appel n’a été validé que par une minorité.
    …rien de nouveau.

    « Le NPA n’est qu’un remaniement subtile afin d’élargir un électorat. Les positions du NPA ne sont que contestations, incapables de prendre en compte la complexité des mesures politiques d’un pays. »

    La crédulité, voir la déficience ou encore l’incapacité ou l’handicap d’un individu à analyser une situation a créé un gouffre énorme entre les institutions et le peuple.
    Déjà le NPA s’est institutionnalisé.
    L’égalité générale est impossible à réaliser, elle est même un non sens face à la notion de différence. C’est le sentiment de Justesse qui fera accepter les différences.

    Comment organisez vous une véritable Résistance ?
    Comment transférez vous les pouvoirs ?
    Comment imposez vous une justesse politique ?
    Comment imposez vous une justesse économique ?
    Peut on imposer une rupture du système ?
    Comment enrayer la machine ?
    Quelles sont les alternatives économiques soutenues par le mouvement ?
    Faut-il que cette transition passe par une période extrêmement difficile pour l’humanité ?

    Le diable est dans les détails. Je ne reconnais pas bien la légitimité intellectuelle de ce mouvement. »
    _________________
     » Persévérance dans les petites choses… »

  36. Source : réseau Voltaire
    Auteur : Barbara Amiel, Daily Telegraph, 26 Avril 2004.

    Résumé :

    Un aspect important de l’Union Européenne est que pour l’Union Européenne « non » ne signifie pas réellement « non ». Cela explique pourquoi le Danemark et l’Irlande ont dû voter deux fois pour leur adhésion à l’union européenne. Les votes recommencent toujours tant que les Eurocrates ne sont pas satisfaits du résultat. Comme à l’époque soviétique, il ne suffit pas d’accepter le choix, mais d’accepter de façon vonlontaire et en chantant.

    Je suis favorable à l’Union Européenne mais je pense qu’elle doit se fonder sur des Etats-Nations plutôt que sur une Europe avec une seule identité légale.Au contraire, le projet de Constitution prévoit de donner à Bruxelles des pouvoirs sur tous les aspects de notre vie avec la possibilité d’accroître encore ce pouvoir dans l’avenir. Ce texte offre aux technocrates l’occasion de se donner plus de pouvoir, sans limites, et tout ce que nous pouvons alors espérer, c’est d’avoir des technocrates gentils.Cette constitution dit adieu au concept d’Etat-Nation, mais comme cen’est pas facile de l’assumer et beaucoup de ses partisans nous mentent en mettant l’accent sur les différences qui demeurent. Toutefois, il ne s’agira que du type de différence qu’on trouve entre deux Etats Américains. En Louisiane, la cuisine est plus épicée qu’en Idaho.

    En outre, c’est un texte orienté idéologiquement… Bien sûr, certains de ses mots, comme  » solidarité  » qui est utilisé dès la première page du préambule, ne devraient pas nous inquiéter, mais nous savons bien mène au quasi-marxisme. Ce texte ne défend pas la propriété privée et, d’une manière générale est pétri de la Novlangue d’Orwell dans 1984. Il met également en place un système judiciaire unifié dont on ignore encore s’il fournira les mêmes sécurités que notre système judiciaire. Il s’appelle Eurojust, il s’exerce en Océania.

    Titre de l’artice :  » Georges Orwell doit avoir écrit le projet de constitution européenne « .

  37. Merci pour tes infos au sujet de Dailymotion, Madoff.

    La plate logique de « la dictature qui vient »… pas à pas.

  38. L’écologie et le capitalisme ca fonctionne?

    Hooo oui, effectivement, on voient ca…

    Qu’est ce qu’il faut pas lire.

  39. C’est vrai que quand on voit ces clips (je ne sais pas qui sont les brillants créatifs qui ont pondu ces bouses) ça incitererais plutôt à l’abstention….

  40. Il a été question, sur le sujet précedent peut-être, des éventuelles propositions des groupes politiques. J’ai trouvé aujourd’hui dans ma boîte aux lettres le progr… euh, le prospectus de P. de Villiers et de F. Nihous (Chasse, pêche et biture), deux en un. Enormément de crachat sur l’Europe, et peu (ou pas) de propositions. Un truc intéressant, pour lequel je n’ai pas cherché l’info ailleurs: Ils racontent que le Parlement européen aurait voter un subvention de 15 millions d’euros pour envoyer dans l’espace une urne portant le slogan « On peut voter partout ». Si c’est vrai, c’est très con. Mais ça ne me fera pas voter pour de Villiers.
    Par contre, Europe-Ecologie…

  41. EXTRAIT D’UNE CHRONIQUE PARUE CE JOUR dans 20 Minutes :

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »
    Pour mon parti, le NPA, c’est évidemment une sacrée claque, car ce résultat invalide toute son orientation. Cette dernière déclaration de Pierre-François Grond, membre de la direction du NPA, illustre bien le côté pathétique de l’explication qui va être bientôt donnée aux militants de ce parti que l’on aura finalement trompés : « les sondages disent tout et leur contraire » ; l’important, c’est la « mobilisation des électeurs abstentionnistes ». Ainsi, en quelques mois, on est parti d’un vote sanction anticapitaliste contre l’Europe libérale à la « mobilisation des abstentionnistes » !

    Panique à bord au NPA. Besancenot, hier principal opposant à Sarkozy, contraint à grappiller quelques voix pour ne pas être relégué au statut de Poulidor de la « gauche de gauche ». Mais c’est avant qu’il fallait réfléchir. Tout le monde savait que les abstentionnistes seraient majoritaires dans cette élection. On pouvait se douter aussi que la crise n’aurait pas nécessairement un effet d’entrainement immédiat. Quelque trente années de défaites sociales et politique ne se remontent pas comme ça à coups d’incantations anticapitalistes.

    Ainsi l’orientation suivie par la direction du NPA va-t-elle aller à l’inverse de ce qu’elle avait prévu. Elle va peut-être même permettre, ce qui est un comble, à un PC moribond, grâce surtout à Mélenchon avec ses trente années de PS au compteur, de se refaire une petite santé. Bravo ! Ce n’est certainement pas un tel résultat, s’il se vérifie, qui va inciter le PC et le PG à rompre définitivement avec le PS. Ce qui augure très mal aussi de ce qui va se passer pour les régionales en 2010. Mais peut-être qu’alors, assisterons nous à un retour de l’alliance entre Lutte ouvrière – bien à la peine – et l’ex-LCR devenue NPA. Il ne faut jurer de rien.
    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

  42. Les gens qui pilotent Besancenot craignent apparemment qu’une alliance avec le Front de Gauche ne donne assez d’importance à ce mouvement pour produire une « vidange » du PS par la gauche, au cas où il resterait quelques PS-istes de gauche.

    « Les gens »… qui ?… La CIA ?… ;)

    Ne pardonnons jamais au trotskistes ce qui s’est passé dans les plaines d’Ukraine en 1920:

  43. Halala, besancenot avait bien raison quand il disait que les medias ca retourne sa veste facilement, bon même si on a jamais vraiment ete bien présenté par eux, depuis quelques temps il mettent els bouché double sur la malhonnêteté et la diffamation.

    De véritable chiens des possédants, puerta décidément tu ne recule devant rien, pas meme le ridicule.

    Ton agressivité me fais pensé outre celle d’un dirigeant du PS, a celle éventuellement d’un militant de dieudonné,soral et tout ce tas de demeuré.

    Betov, tu parles des trotskystes, moi je te parlerais plutot des actes d’une personne, ce qui change beaucoup de chose.
    De plus le NPA n’est pas un parti trotskyste.

  44. De plus, toujours tout mettre sur le dos de l’extreme gauche, haha elle a bon dos l’extreme gauche.

    Quand la gauche… hum prdon, quand le PS perd c’est de sa faute, si besancenot est populaire c’est parcequ’il est jeune etc, par contre a l’epoque disait t ont, il ne fera rien, justement parce qu’il est jeune…

    Ahhh les sondage, les media, c’est enorme d’en voir certains critiquer tout cela en boucle, jouer les rebelles et j’en passe, pour finalement constater qu’il sont les 1er manipulable et manipulé, gentil moutons fonçant tête baisser pour tirer dans les pattes de son voisin si on lui le demande.

    Ya pas a dire, c’est beau a voir.

  45. T’as raison, mon chéri, au royaume des aveugles les borgnes sont rois.

    D’habitude «  » »le complot des médias » » » était l’apanage de la droite.

    Vu que toi et tes potes vous en êtes les complices objectifs… Tout s’explique !

    Bon, maintenant tu fais une bise à mémé et tu vas au lit.

  46. Que tu exprimes ton opinion, Pseudo, c’est tout naturel. Mais tu devrais faire un effort pour le faire avec quelques arguments.

  47. Je viens de faire le tour des sites des différentes listes.
    Au-delà des discours, ceux qui semblent le plus en phase avec ce type d’élections ce sont visiblement « Europe écologie » – c’est le seul site où vision, réseaux européens et mondiaux sont flagrant.
    Je naviguais entre NPA, Front de gauche et Europe écologie et je me suis demandé comment, dans les discutions que j’ai pu avoir ici ou là, nous hiérarchisions les priorités, les « urgences ».

    Et bien j’en suis venu au constat suivant : ce qui nous inquiète d’abord c’est l’avenir de la planète. La planète, ce n’est pas rien quand-même ! Vous savez, ce « truc » sur lequel on arrive, on marche, on travaille, on dort, on mange, on fait l’amour, on s’engueule, on fait des enfants, etc.
    Je pense que les mouvements écologistes proposent un réel changement d’état d’esprit, essentiel pour changer de monde.
    Un changement de perception vis-à-vis de ces combats : l’aspect insécable le l’environnement social (nos conditions de vie, là maintenant, et demain) et l’environnement écologique.

    En gros, refuser de couper la forêt amazonienne, de bétonner à tours de bras, de bouffer n’importe quoi sans trop vérifier et de vendre l’atome quasiment en grande surface comme un vulgaire yaourt, c’est refuser par la même occasion, de se faire couper nos moyens de subsistance, d’être pris de simples broutards.

    C’est aussi exiger un contrôle permanent de ce qui est décidé concernant les « biens » qui composent notre monde, qui ne sont certainement pas la propriété privée de quelques puissants dépourvus de vergogne! (destruction de la santé, l’éducation, etc.)

    Mais visiblement, on préfère confier ces combats à des gens paraissant plus sérieux, au discours plus « convenable », des « professionnels » de la politique, en costard cravate et bien rasés.

    Du coup, ce monde ressemble plus à une énorme boite de nuit pleine de boutonneux qui n’en ont rien à foutre de rien, avec de gros videurs bien fachos à l’entrée, où il est indiqué : « Tenue correcte exigée ». Pitoyable !

    Dernière chose, à l’intérieur de ce « Macumba Club » qu’est la planète, il ne risqueraient pas d’indiquer dans leur chiottes chimiques : « Après votre passage, merci de laisser ce lieu au moins aussi propre et aussi vivable, tel que vous l’avez trouvé en arrivant ».

    Et pour les petits camarades qui parlent beaucoup de cambouis, vous préférez pas mettre les mains dans le compost avec nous ?

  48. joli ! Francky! et très bien vu!
    le problème c’est qu’il faudrait qu’Europe Ecologie ait davantage d’émergence, qu’elle communique davantage… car les gens sont restés sur l’image qu’ont donné les verts ces dernières années et sans doute font-ils l’amalgame…

  49. Bien d’accord avec toi Cécile…
    Mais c’est là qu’il faut bosser : la pédagogie.
    ça me fait penser aux gens qui croient encore que manger bio c’est faire griller des sauterelles au barbecue ou bien préparer un ragout de chenilles au tofu !
    « Mon dieu ! mais moi je ne sais pas cuisiner bio ! »
    Eh ben, vous cuisinez comme d’hab. simplement, avec des produits non modifiés, c’est tout !
    Et en plus, on peut s’en tirer pour pas plus cher ! Et au plus nous serons nombreux, au plus les prix descendront.
    La bonne bouffe doit être accessible à tous ! ça fera moins pleurer (de manière hypocrite) sur les maladies dans les chaumière et ça contribuera à réduire le trou de la sécu !

  50. Je précise que je ne suis pas du tout encarté, que les verts m’ont gavé dans leurs histoires précédentes à la c… !
    Je parle en tant que citoyens qui n’a comme seule arme, de ne pas la fermer !

  51. Questions (entre autres):
    -Peut-on faire avancer l’écologie dans une société fondée sur le profit boursier ? (même si Leclerc vend aussi du bio et que Walt Dysney via Pixar fait des films écologiques ?)
    -Ou peut-on acheter bio ou faire du commerce équitable avec un RMI ou 2 ?

  52. Tentative de réponses à franck einstein.

    On ne peut pas faire avancer l’écologie dans une société fondée sur le profit de quelques uns et boursier qui plus est.
    L’écologie, ce n’est pas seulement manger bio, construire propre, se chauffer au soleil et mettre ses déchets dans la bonne poubelle.

    L’écologie n’est pas compatible avec CE système capitaliste
    ( y en a -t-il un autre, plus soft ?) car de fait, ce n’est pas la planète qu’il faut sauver mais bien tous ceux qui vivent dessus : animaux , végétaux, minéraux, humains.

    Parce que la planète, elle n’en a rien à braire de se retrouver dépouillée, pourrie, inexploitable: elle continuera à exister sous une autre forme…comme elle le fut bien avant la première cellule vivante.

    Donc si c’est la vie sur la planète qu’il faut maintenir, cela ne pourra pas se faire tant que la priorité number one du monde sera le fric.

    Puisque  » profiter », comme son nom l’indique, c’est exploiter donc prendre sans rien donner.
    Aucun équilibre ne peut être réalisé sans échange loyal.
    Si faire du profit est le premier objectif, alors on piétine tout le reste : humains , animaux, environnement..

    Et même si l’on fait du profit sur la technologie dite « propre », les bénéfices ne pourront se faire, à grande échelle , qu’en laissant des gens sur le carreau.

    L’écologie , ce n’est pas un système économique , c’ est un état d’esprit, qui suppose des valeurs de mise en équilibre de tout le vivant.

    En trouvant cet équilibre ( et la justice sociale qui va avec), les moyens de survie seront accessibles à tous.

    Alors, un RMI suffira pour acheter bio /équitable, le seul commerce qui subsistera..

    Dans …ans, peut-être, si nos enfants sont plus responsables, lucides et intelligents que nous l’avons été !!!

  53. @franck einstein : Je ne saisi pas bien le sens de tes questions, mais de ce que j’en ai compris, tu y réponds toi-même!
    La démarches écologique est à l’opposé des spéculations boursière, ça n’est pas compatible.
    Seulement, il faut détourner et redistribuer tout ce pognon pour affaiblir les grosses enseignes qui, comme tu le dis avec leclerc, mettent le bio tellement cher qu’il faut un sacré pouvoir d’achat pour en consommer.
    De toute façon, ce système est bientôt terminé…

    Petite info, ici nous mettons en place des repas bio quotidiens pour toute la restauration collective de la ville.
    Le seul argument qui nous était renvoyé, c’était le prix…
    Résultat, 1 repas bio moins cher qu’1 repas « pas sûr que… ».
    Et là, les choses vont vite, il n’y a plus qu’a expliquer au gens que manger bio, ce n’est pas se faire un jus de moustique tous les matins au petit dèj et qu’il n’est pas utile de suivre un stage intensif pour cuisiner des courgettes bio!

  54. Ah, oui, exact :)

    Pour compléter mon histoire de cantine, mob, j’ai l’impression que depuis qu’un bled ou deux autour de chez moi ont réussi ce tour de force – notamment un dont le maire est sortie vainqueur du tribunal pour déclarer sa commune sans OGM – les responsables d’achats, diététicien(ne)s, et autres chefs, sont à fond pour ce type de projets et n’attendent que ça, que des parents et autres bonnes volontés se mettent en collectifs et bosse avec eux! et sa créé des liens, des échanges, en lieu et place du fossé qui nous sépare tous!

    Il faut vraiment que tous ceux et celles qui ont des enfants à l’école ou des papi cracra en maison de retraite, se regroupent et créent le contact avec les responsable des achats!

    Comme tu dis, l’écologie c’est un état d’esprit, ce serons les enfants qui éduquerons le reste de leur famille sur ces sujets.

    Je vois mon fils, maternelle, son instit leur fait faire la plupart des exercices autour de l’environnement.
    Lorsque je marche avec lui dans la rue et quelqu’un jette un papier ou qque chose de pas « écologiquement » correct à ses yeux, on sent que ça le choc, il se sent concerné.
    Je vois ça chez pas mal d’enfants et c’est rassurant !

  55. post 64 : J’ai oublié une petite précision :

    J’évoque papi cracra dans mon com.
    C’est tout à fait affectueux papi cracra, il fallait que je la fasse celle-là ! c’est sortie tout seul ;)