Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

NICOLAS SARKOZY, LE 22 AVRIL 2007

Publié le | par

En ce 22 avril 2007, Allan Rothschild, Frank Bayard et Bruno Martin se sont intéressés au candidat de l’UMP, Nicolas Sarkozy.

A partir de 17 heures, l’action se situait en deux lieux de la capitale, la salle Gaveau dans le 8ème arrondissement pour les militants et invités, avec une allocution prévue du candidat après l’annonce des premiers résulats, et le QG de campagne de Nicolas Sarkozy, rue d’Enghien dans le Xème arrondissement, réservé au staff rapproché de Nicolas Sarkozy, et une poignée de VIP ( André Glucksman, Richard Virenque, Jean Reno, Doc Gyneco, Arno Klarsfeld).

C’était mouvementé, agité…des images tournées entre 17 et 21 heures de l’homme qui est en tête au premier tour, avec plus de 31% des voix.

Montage du reportage : Julie Lalande

Le matin, c’était son vote à Neuilly sur Seine, sur l’île de la Jatte, avec la réapparition de Cecilia devant les caméras.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (30)

  1. Aprés Sarkosy va voter , voilà Sarkosy est content, à quand Sarkosy à la plage et toute une série à la « martine »…
    A l’heure ou tous les médias sont pro-sarko, et vous êtes les premiers à les dénoncer, que signifie ces petites vidéos sans consistances? vous devriez les refiler à NSTV, ils seraient très heureux.

  2. Oui alors là…
    Faut il rentabiliser à ce point le déplacement d’une équipe de journalistes pour diffuser un reportage aussi ininteressant ???

  3. hey Allan, moi j’ai remarqué un seul truc qui en faite est double : C’EST QUI LES 2 BLONDES QUI SUIVAIENT SARKO ????????????????

  4. Hahahahahaha! On est pas au JT non plus!! si vous voulez du spectacle allez sur les chaines nationales, là vous aurez votre frisson digne d’un film d’action et tout le tralala…..ça me fait rire des commentaires comme ceux là……jamais contents…

  5. Elle a raison la ptite vieille quand elle dit qu’avec Sarko on sait où on va, on va vers le fascisme ! mais ça elle ne le comprends pas.

  6. pour les 2 blondes, j’ai cru entendreque c’etait les 2 filles de cécilia (pas les siennes à lui) il a du les trouver télégénique. Ceci etant, j’ai entandu ca a la radio tout a l’heure.

  7. Si le reportage avait montré une Ségolène qui fait la fête ou un Le Pen ou un Bayrou tout contents, taxerait-on la télé libre de faire des choses inintéressantes parce qu’elle ne leur tape pas dessus ? Ca ne sert à rien de taper tout le temps sur un tel ou un tel : il faut montrer tous les aspects de chaque personne, de chaque parti, chaque objet : être honnête, même quand les faits mettent en valeur quelqu’un que certains internautes n’apprécient guère. C’est cela l’honnêteté journalistique.

  8. Mais c’est quoi cet arret bizarre qu’il effectue quand il arrive devant la salle gaveau ?? on dirait qu’il prend son élan comme s’il allait slammer dans la foule…

    est-ce parce qu’il veut voir les gens comme il le dit, mais les cameramen lui cachent la vue (je n’insinue rien du tout…) ou est-ce parce qu’il veut donner l’image d’etre seul face au monde ?? c’est surement autre chose, rien n’a du etre scenarisé, ce n’est pas le style…mais ca m’a choqué sur le coup…

  9. A adrien, commentaire 5,

    regarde donc la définition du mot fascisme avant de l’employer à tort et à travers.

  10. Comme quoi, meme avec un appel massif au vote chez les jeunes et avec un bilan degueulasse on peut facilement etre en tete au 1er tour….et avec de l avance en plus.

  11. Bonne nouvelle pour la France: a l’issue de ce reportage torride mais un peu fade, ALLAN et ses collegues ont reussi leurs passages en CDI sur france 2! (humour)

  12. J’aime bien cette dame qui dit que quand il parle on n’a même pas besoin de réfléchir tant c’est clair.
    Eh ben oui ! C’est tout à fait ça, Sarkozy ! Pas besoin de réfléchir, il le fait à votre place.
    Nico, Gorgias ne te renierait pas.

  13. Bonjour à tous, je vous invite à consulter ce petit comparatif fort amusant.
    Nous avons soumises les 2 mêmes questions fondamentales à la discussion des membres de 2 différents forums. Vous pourrez ainsi apprécier et comparer la qualité de réflexion de l' »élite intellectuelle française » qui fréquente les forums de soutien à Nicolas Sarkozy, et celle de gens normaux, plus modestes, qui fréquentent les forums politiques dits neutres.

  14. L’entendez vous dire à son chauffeur alors qu’il remercie les partisans « allez fonce fonce »… La face cachée de Nicolas Sarkozy est encore difficile à voir mais c’est homme ne semble pas si proche de ces gens. Cette façon de faire est celle d’une star américaine pas d’un homme d’Etat. « Allez fonce fonce » alors que la rue est inondée de personnes qui l’acclament… Pourquoi ce manque de proximité derriere un main qui s’agite à travers la fente d’une voiture qui s »apparente à un tank? Cet homme est tellement pressé qu’il serait capable d’écraser les siens… Mais une fois au pouvoir qu’est-ce qui le fera courrir? L’election d’aprés bien sur… S’il pouvait foncer et ne jamais revenir….

  15. que sarko arrive en tête au 1er tour soit mais qu’on ne soi pas conscient de son profil de dictateur qui veux régner sans partage, avec violence en tout genre alors là quelque chose m’échappe! TOUS CONTRE SARKOSY LE DANGEREUX.

  16. .
    .
    .
    comme c’est beau cette gauche désemparée qui déverse son fiel
    sur la moindre image ou vidéo de sarkozy

    Messieurs, mesdames, vous avez aimé la défaite du 22 avril 2007 ??

    vous aller adorer la raclée du 6 mai 2007
    .
    .
    .

  17. FN Abstention !
    Le 2ème tour est difficile. Sarko par sa duplicité habituelle a volé une belle victoire au FN qui n’aurait aps perdu 1 Million de voix par rapport à 2002 et 2 millions potentiels. Le FN pouvait avoir 19% et hop c’est parti chez SArko. Premier Hold Up de la « Droite dite Républicaine », il a parlé comme elle (je dis parlé et non Agir). Au second tour il va négocier avec les Centristes. Du coup il fait des concessions et baisent les premiers Blaireaux FN du premier tour. mias comme on ne peut revenir en arrière il est au 2ème tour grace aux voix du FN égarées chez lui.
    Pour le 2ème tour les FN purs restés chez Le Pen, devraient maintenant se venger par l’indiscpline des autres. Il faut leur voler la victoire du 1er tour. Alors chers 10,44 % il faut s’abstenir en masse car:
    – On ne vous a jamais fait de cadeaux depuis 20 ans (fachos, racistes, criminels, ..)
    – Depuis 20 ans vous vivez en parias de la politique sans aucune indulgence.
    – L’UMP aime à se dire « Droite républicaine » face à la droite facho du FN. Alors les républicains qui s’estiment blanc comme neige ne peuvent accepter des voix sales du FN
    – Vous n’en avez rien à secouer si Ségolène passe, n’entrez pas dans cette menace. qu’st ce que vous voulez qui se passe de plus grave que chez Chirac ?
    – jamais l’UMP a levé le doigt pour faire cesser la propagande chez les journalistes contre le FN
    – C’est Perben (selon Gollnisch) qui est derrière sa condamnation à Lyon et son renvoi de l’Université.
    Pas de quartier, pas de pitié
    FAITES VOUS RESPECTER ! Pa s de concessions. Il parait selon les sondages que 75% des voix FN iraient chez Sarko. J’espère que c’est de la désinformation. Si vous voulez vivre et être respectés il faut être un « Tueur » en Politique.

  18. Tout d’abord je vous dit bravo pour votre travail … on constate souvent à l’image, que choper des images un peu moins conventionnelles que celles relayées par les médias classiques et souvent édulcorées par des rédacteurs en chef complice des « gens du pouvoir », se révèle être un sacré sport.. lol … pouvoir un peu appréhender les choses de manière un peu plus contextuelles se révèlent être plutôt intéressant, même si elle ne font que confirmer ce que je constate déjà au quotidien

    Premièrement ce qui me frappe, c’est le degré de violence qui entoure M Nicolas Sarkozy, je prend en exemple le placement de tireurs d’élite lors de ses déplacements en banlieue…. « des tireurs d’élite »… sont placés, qui sur le toit de bibliothèques, qui sur les toits d’écoles et autres institutions publiques et mêmes privées souvent précédés de car de CRS, membre des renseignements généraux, policiers en civils, en uniforme, et d’autres encore que mon œil entrainé ne peut même pas voir. Tout cela au milieu d’honnêtes gens ‘ ( et même de malhonnêtes mais il n’y en a guère plus qu’ailleurs et leurs larcins n’engagent que dans des cas très rares l’avenir d’une institution public ), d’enfants, de familles qui déjà vivent dans un monde ou la violence symbolique au titre que l’a définie Pierre Bourdieu dans bon nombre de ses bouquins règne en reine incontestée !

    La violence elle même que peuvent avoir les jeunes adolescents qui ne peuvent contenir leur liesse, tellement la venue de leur ministre candidat leur fait plaisir me choque beaucoup moins en revanche quand la seule image de la démocratie qu’ils connaissent est habillée d’une casquette à l’américaine bleue, accompagnée d’une main sur une gâchette d’un revolver, et armée d’une belle voix virile hurlant, ta gueule, vide tes poches, tes papiers ! mais aussi des antennes d’administrations et autres institutions publiques qui n’ont qu’une phrase a la bouche : « non pour vous c’est pas possible allez plutôt voir machin ou truc, de toute façon vous avez pas le bon papier ..; au suivant s’il vous plait !!!! ».

    Pourquoi faisons nous aussi peur à nos représentants politiques, pourquoi existe-t-il un commissariat de police affecté à la protection des hautes personnalités ( à peu près à l’angle de la rue du faubourg saint honoré et de la rue Paul Baudry dans le 8ème arrondissement, on a été voisins quelques années ) pour lequel je pense le budget n’a pas de limite ?

    Pourquoi comme le pense un éditorialiste du journal « le monde » d’aujourd’hui se félicite de la revenue du bipartisme ?

    C’est quoi la démocratie au juste ?

    Pourquoi la notion de justice sociale n’existe plus ?

    Pourquoi les gens qui nous représentent ne nous ressemblent jamais ?

    Depuis quand jugeons nous nos représentants à leur personnalité ?

    Le culte de la personnalité n’est-il pas le point de départ des dictatures ?

    Pourquoi avec l’argent de mes impôts on achète des armes de guerre à Dassault plutôt que de décupler les moyens de l’éducation nationale et du ministère de la culture ?

    Quels sont nos valeurs au juste à part la coupe du monde de football et la star académie ?

    En bref pourquoi les classes dominantes méprisent les citoyens jusqu’à leur faire peur avec des tireurs d’élite ?

    Je finis mon propos ( un peu confus je m’en excuse ) en ayant une phrase sur Rachida Darty, « ministre de la réhabilitation urbaine au Karcher » qui se pavanait du résultat de son mentor, en ne laissant parler personne, ce qui donne une image de ce que doivent être ses réunions publiques, en racontant comment elle avait mis les mains dans le cambouis en banlieue, la t’elle fait pendant sa nouvelle carrière de « faire valoir communautaire » à Nicolas Sarkozy, ou de fonctionnaire de police affecté aux renseignements généraux d’après ce que je me suis laissé dire ?

    quand va-t-on arrêter de nous prendre pour des cons, et surtout arrêter de nous mentir en permanence ?

    paix, brassage de culture, éducation, socialisation, honnêteté, amour, partage, fraternité, ouverture au monde, culture, égalité, protection des plus faibles, services publics pour tous, éducation pour tous et gratuite, justice sociale et progrès,… arrêtons avec la loi du plus fort…….

    Nicolas tu peux essayer de nous faire peur, tu n’y arriveras pas……. je résisterai ça fait partie de la culture historique de ce pays, comme mon grand père communiste l’a fait avec la gestapo envoyée par vichy, comme mon arrière grand père juif à survécu au camp de la mort d’Auschwitz, je me souviens encore de son joli tatouage portant son numéro à jamais sur le bras….

    Pierre / Paris 18 / 33 ans

  19. Pierre,

    Quand vous écrivez : « quand va-t-on arrêter de nous prendre pour des cons, et surtout arrêter de nous mentir en permanence ? » et qu’ensuite, vous parlez de la résistance communiste, je ne peux m’empêcher de faire la grimace.

    Oui, il y a bien eu en France des résistants courageux lors de la dernière guerre et ils étaient de tous bords.

    Mais puisque vous parler « d’arrêter de mentir en permanence », je vous rappelle qu’au début de la guerre, les communistes ont tout fait pour permettre aux troupes allemandes de battre les troupes françaises !

    Extrait du numéro 420b de la revue « Historia »:
     » Dans les usines d’aviation françaises on ne travaille ni le samedi ni le dimanche (sous peine de grève..) pendant que nos pilotes se font tuer aux commandes d’avions inférieurs à ceux de la Luftwaffe. Et pour respecter la consigne communiste: »Une heure de moins pour la production, c’est une heure de plus pour la révolution », de nombreux sabotages sont commis. Le lundi 27 mai 1940, le troisième tribunal militaire de Paris jugera d’ailleurs six membres des jeunesses communistes travaillant aux usines Farman. Quatre d’entre-eux seront condamnés à mort et trois exécutés. Ils avaient commencé à saboter deux ou trois moteurs d’avion par jour puis ils avaient fini par en saboter une vingtaine!.

    Tout cela pourquoi? Pour aider Staline et Hitler à envahir la France avec l’espoir de voir triompher le communisme. Belle mentalité.
    Le pacte germano-soviétique. Rien à voir avec un certain pacte républicain, évidemment…

  20. slt à tous et plus particulièrement à ceux du « centre ».
    ce soir, sarko a rouen, alors moi qui suis pas fermé et qui aime bien passé des soirées de merde (rire) je me suis dit allez hop tous au zénith. J’ y suis allé avec 1 copain et 2 copine.
    c’est comme si nous étions arrivé dans un autre monde, que des gens dévisageant et pas bien rigolo.
    alors nous on voulu rigoler en patientant et on a chanté quelques chansons.
    Apparemment ça a pas plus,puisque lorsqu’on est arrivé au niveau des vigiles on nous a tout bonnement mit à la porte manu militari sans explications. les videurs: des mecs rasés, 120 kg , normal avec le pen mé avec sarko quand m^me. je comprend pas !
    voila vive le rassemblement de Sarko et heureusement que « tt est possible ensemble ». je rigole tout de suite mé là bas j’avais envi de chialer.
    J’avais aucun doute sur mon vote , n’en n’ayez pas non plus, parceque s’il est élu bah tchao les libertés d’expression.

  21. Oui ok ..mais cela ne fait pas de moi un menteur d’une part et d’autre part ce n’était qu’un mot d’esprit en guise de conclusion, sa valeur historique peut être mise en cause si vous le voulez, et ça n’enlève rien aux gens dont je parle.
    Je pense avoir exposé des idées un peu plus interessantes que celles-ci …. d’ailleurs ne me faites pas de faux procès .. j’ai vôté José Bové et pas communiste ..lol

    Je soutiens par exemple que notre société à plusieurs vitesses …. Les citoyens n’ont pas la même valeur aux yeux de l’état français, les uns sont surprotégés alors que les autres sont livrés a eux mêmes. Si encore il ya avait un équilibre et que des gens faisant partie des classes populaires ( quelque soit le bord ce n’est pas la question ) avaient de temps en temps accès aux processus décisionnels, on aurait un peu moins l’impression que nous gens du peuple au dela de nos devoirs nous pourrions avoir des droits. Es-ce que la mission principale de la police est de nous surveiller ( sutout les jeunes des banlieues, car c’est connu et j’insiste la dessus il n’y a que des jeunes en banlieue, et qui plust d’origine étrangère ) ? L’entretien de la peur est quelque chose de très dangereux philosophiquement, souvenez vous que si vous n’êtes pas sages vous n’irez pas au paradis, ceci ne vous rappelle rien ? Avec la peur au ventre on peut faire faire aux gens n’importe quoi, y compris voter pour un gars qui finalement n’a pas vraiment l’air profond, qui n’est pas capable d’écrire lui même ses propres discours, et qui n’a mais pas l’once d’une idée neuve, et qui vraissemblablement est lui même manipulé par des gens de l’ombre, les vrais qui ont le pouvoir dont nous ne connaitrons jamais véritablement les noms, et qui nous livrent tous les cinq ans des pantins de ce genre ! En haut des tours de la défense ou encore chez Hersant, Bouygues, Lagardère et autre pinault mes couilles on doit bien se marrer !

    Je maintiens aussi que si la solution de tout répressif nous apportais quelque chose nous le saurions déjà .. il est très facile de demander aux fonctionnaires de faire du chiffre pour gonfler les statistiques de « l’insécurité » pour autant nous voyons bien que les effets escomptés sur le terrain ne sont pas au rendez-vous. J’ai passé mon bac sur la dalle d’Argenteuil et je ne l’ai pas passé entre deux dealers de shit … La majorité silencieuse des banlieues c’est a dire ceux qui réussisent a vivre dans notre société tant bien que mal dans un cadre réglementaire ubuesque et grandissant, ceux la même qui ont subis ces dernières années la politique sarkozienne en silence, sont absents de tout discours politique, et je trouve ça dramatique. J’en ai pour ma part marre de sentir comme une frontière quand je passe sous le périf pour me rendre à Paris, marre de me faire controler dans une proportion de 10 fois plus en zone de banlieusarde, pourquoi quand je suis à Gennevilliers ou à Argenteuil, je suis présumé malhonnète ! pourquoi ? C’est a coup de tonfa double coup qu’on compte expliquer les lois de notre pays… a coup de poing dans la gueule lors d’un contrôle d’identité c’est ça que vous voulez ?
    En tout cas c’est bien ce qu’il se dessine … et moi ça je n’en veux pas et je ne le souhaite pour personne, car c’est générateur de très grandes frustrations, et donc de très grande violence.

    Tout cela pour vous dire que j’aurais largement préférré que vous me proposiez de discuter de toute cette « violence symbolique », ou encore du fait que Mme Rachida Dati, fait tellement de zèle qu’elle pourra bientôt expérimenter sa formation de flic de luxe aux renseignements généraux dans un poste de ministre quelconque. ou encore pour finir de ce que pourrait être une démocratie du 21 è siècle ou quels que soient les revenus, les origines sociales ou ethniques et même le bagage culturel puisse trouver en paix sa place de citoyen.

    Avec le réchauffement de la planète pourquoi tant de gens encore rèvent de tirer vers eux la totalité de la couverture !! ( sourire )

    Soif de pouvoir quand tu nous tiens…

  22. « le petit jeune »
    je suis quand même vachement choqué par vos propos… avez vous voulu dire que finalement la gestapo à mal fait son travail et que ce pauvre petit ouvrier que les communistes ont sorti de sa condition d’ouvrier garce à la culture est malgré tout resté en vie ( orientée il est vrai mais culture quand même, quand vous avez a pris à lire sur un livre de Karl Marx, vous devenez capable de lire n’importe quel autre bouquin , c’est intéressant non ? Les nazis brulaient tous les livres à la même époque ).

    Pesez vos môts à l’avenir….

  23. Question pour un champion: Qui suis-je ?

    Indice sur le haut de votre écran : Je suis une personnalité politique française.

    Je suis noble, issu d’une famille de barons hongrois qui a collaboré avec le régime nazi durant la guerre et a fui la Hongrie pour éviter d’être jugée pour collaboration après la Libération.

    Dans ma jeunesse je participe à des manifestations contre les étudiants grévistes.

    Contrairement à ce que j’essaye de faire croire je ne suis pas le candidat de la « rupture » ou de la « nouveauté » en politique je suis entré en politique sous Giscard il y a 30 ans et j’ai été plusieurs fois ministre, député, maire, président de Conseil Général.

    À l’époque de la catastrophe de Tchernobyl j’était délégué
    interministériel au nucléaire et c’est moi qui ai mis en place la campagne de désinformation prétendant que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté aux frontières de la France. J’ai fait cependant disparaître cet épisode de ma vie politique de ma biographie officielle sur le site Internet du ministère de l’Intérieur.

    Ministre de l’économie durant une partie du gouvernement Raffarin, j’ai défendu la rigueur et la baisse des dépenses publiques. J’ai réalisé l’ouverture du capital d’EDF-GDF et me suis engagé à ce que jamais cette entreprise ne soit privatisée.
    J’ai renié cet engagement en 2006 en privatisant GDF, je suis donc un menteur.

    Ministre de l’Intérieur depuis 2002, j’ai mis en place de nombreuses lois liberticides et j’ai réussi à faire exploser l’insécurité alors que j’étais censé la faire diminuer. Je suis directement responsable du déclenchement de la révolte des banlieues en 2005 par ma politique répressive et mes propos insultants envers les habitants de ces banlieues.

    J’ai mis en place la loi CESEDA qui organise l’immigration choisie au profit des capitalistes et j’ai mené la chasse à l’enfant en expulsant les enfants sans-papiers, parfois en les séparant de leurs parents.

    J’ai fait obtenir la Légion d’Honneur à un de mes amis qui se trouve être un maire d’extrême droite ayant été condamné à plusieurs reprises pour incitation à la haine raciale. D’ailleurs mon conseiller politique, Patrick Devedjian, est l’un des membres fondateurs d’Occident, ancien groupe d’extrême droite terroriste et antisémite.

    J’ai repris l’un des slogans de Jean-Marie Le Pen « la France tu l’aimes ou tu la quittes » et je défends ses thèses que ce soit sur l’immigration ou l’insécurité. Je me vante d’ailleurs d’avoir l’électorat du Front National pour moi.

    Je suis un fervent partisan des États-Unis, de George Bush et les néo conservateurs américains m’apprécient beaucoup. Je suis pour la guerre en Irak et je suis venu apporter mon soutien à mon ami Georges Bush. Je me suis fait photographier lui serrant la main (photo qui rappelle la
    sinistre poignée de main entre Pétain et Hitler) et, pour paraître plus grand, j’ai fait truquer cette photo (pratique qui rappelle les modifications de photos dans un but de propagande réalisées par Staline et Mao Tsé Dong).

    Lors de l’affaire Clearstream j’étais au courant depuis le début que mon nom était présent dans les listings et j’ai laissé faire dans le but d’apparaître comme une victime. J’ai même déclaré que je souhaitais voir « pendus à un crochet de boucher » ceux qui ont mis mon nom sur les
    listings. Pour rappel, Hitler aussi voulait voir « pendus à un crochet de boucher » ceux qui ont organisé l’attentat manqué contre lui.

    Je suis, je suis…

  24. LETTRE AU PRÉFET : POURQUOI EUX ET PAS NOUS ?

    Nous écrivons une lettre au Préfet de Police lui demandant pourquoi nous, habitants du Xe, nous sommes contrôlés et empêchés d’approcher du QG de Nicolas Sarkozy, alors que dimanche dernier, des dizaines de manifestants UMP ont eu cet avantage de manifester bruyamment en fin d’après-midi jusque devant le 18 rue d’Enghien ? (Vous aussi signez cette lettre avec nous…)
    à : Monsieur Pierre Mutz / Préfet de Police / Préfecture de Police / Paris le 27 avril 2007
    Monsieur le Préfet,
    Comme peuvent en témoigner beaucoup des personnes concernées, la présence inhabituelle des forces de l’ordre dans le 10e arrondissement de Paris et le poids pour les usagers des contraintes très inhabituelles imposées dans l’espace public, et sur une durée très longue, ont été supportés d’une manière très bon enfant. Il est alors arrivé, le dimanche 22 avril en fin d’après midi, un événement qui décontenance, incompréhensible eu égard à la règle du jeu imposée et respectée jusqu’alors : une manifestation rue d’Enghien, devant le siège du candidat à l’élection présidentielle…

    …Mi-janvier 2007, le candidat aux élections présidentielles, Monsieur Nicolas Sarkozy, a installé son Quartier général dans le 10e arrondissement de Paris, au 18 rue d’Enghien. Cette installation a été accompagnée jusqu’à ce jour d’une très forte présence policière diurne sur les lieux.
    L’arrondissement et le quartier de la rue d’Enghien ont connu depuis bien des années une vie quotidienne en bonne entente. Pour ce qui concerne les événements exceptionnels, y compris dans d’autres périodes électorales, les défilés, les manifestations irrégulières ou régulières, petites ou grandes, notamment des défilés de « sans papiers », des Kurdes, des RESF, ont toujours été très contrôlées par les organisateurs et ne présentaient aucun danger pour l’ordre public à notre connaissance.

    Tout a changé avec l’arrivée de monsieur le Ministre de l’Intérieur. La forte présence policière dans le 10e et particulièrement dans le quartier de la rue d’Enghien a créé une surprise et donné, instantanément, une image d’un quartier porteur d’une agressivité et d’une violence supposées. Quoi qu’il en soit, les habitants du 10e arrondissement – et les plus spécifiquement concernés, ceux du quartier de la rue d’Enghien – ont fait montre, à notre connaissance et comme dans le passé, d’un civisme, d’une dignité, d’une patience, d’un respect des biens et des personnes, remarquables : nous n’avons constaté aucune violence, aucune dégradation dans la rue d’Enghien (alors que la rue, selon toute apparence – rappelons-le – n’est pas gardée par les forces de l’ordre la nuit). Les très petites manifestations (la promenade sur le trottoir des « masques » chaque samedi), comme les plus « grandes » (les sans papiers, les Kurdes, les RESF, Act Up), ont mobilisé un nombre très inhabituel de représentants des forces de l’ordre. Il a été dit, le 9 avril 2007, par un syndicat de policiers, qu’il y avait autant de policiers déployés dans la rue d’Enghien que sur la foire du Trône.

    Monsieur le Préfet, comme dit plus haut, la présence lourde des forces de l’ordre et les contraintes imposées ont été supportées sans rechigner. Ces contraintes, qui se sont révélées sévères pour les habitants et les usagers du quartier, ont été établies dès leur arrivée par les forces de l’ordre dans le quartier et dans la rue d’Enghien, et nous pouvons les résumer ainsi :
    – Présence diurne rue d’Enghien et dans la zone, lorsque le quartier est en pleine activité (écoles, commerces, transports…), d’un très grand nombre de forces de l’ordre, de différents corps (CRS, Gendarmerie, Renseignements généraux…) en civil et en tenue.
    – Au quotidien, pas question, pour une personne ou un petit groupe de personnes non connues ou invitées de l’équipe électorale du 18 rue d’Enghien, de rester sans bouger sur le trottoir dans un périmètre du 18 rue d’Enghien : c’est interdit, on est prié par un représentant des forces de l’ordre de circuler et de ne pas revenir.
    – Episodiquement (plusieurs fois par semaine), sans justification visible, un barrage est établi. Les gens du quartier imaginent que c’est à la demande de l’équipe du QG qu’est établi ce barrage, pour que la rue d’Enghien soit vide de piétons, afin de faciliter la circulation des invités du QG ou de Monsieur Sarkozy lui-même.
    – Systématiquement, à chaque manifestation (très petite, des 5 à 15 personnes de la promenade des « masques » du samedi matin, ou lors des 3 ou 4 manifestations plus grandes, RESF, Sans papiers, Kurdes, Act Up, jusqu’à 300 personnes ?) s’effectue la fermeture de la rue d’Enghien et de la cour des Petites-Écuries. Parfois, plus en amont, une partie de la rue du Faubourg Saint-Denis est également bloquée : plus personne n’entre alors librement dans la zone interdite. Les policiers sont positionnés alors, dans la proximité de l’école élémentaire ou en haut de la rue, vers la rue de la Fidélité, au milieu des passants et des clients des commerces, avec boucliers et matraques.
    – Ces jours de barrages, contrôles des identités et fouilles des sacs sont systématiques (et non plus épisodiques, comme au quotidien) : peuvent entrer dans la rue d’Enghien ou la cour des Petites Ecuries les seules personnes munies d’une pièce d’identité attestant qu’elles habitent là. Il arrive que des habitants de la rue ou de la cour sans preuve d’identité ou de domiciliation ne puissent pas rentrer chez eux pendant toute la durée du barrage. D’autres fois, des habitants sans papiers sur eux sont accompagnés par un représentant des forces de l’ordre jusqu’à leur porte d’appartement. Tout «étranger » à la rue, simple passant, client d’un commerce de la rue d’Enghien ou invité(s) par un résident à un déjeuner ou un dîner, ne peuvent en aucun cas passer le barrage et entrer dans la rue.
    – Les jours de barrages – et cela s’est vu aussi hors jours de barrage -, il est interdit à toute personne d’entrer dans la rue d’Enghien avec un document, un badge ou tout signe ou objet rendant apparente une opinion.

    Monsieur le Préfet, chacun et chacune vivant ou travaillant dans ce quartier ou dans la rue d’Enghien a subi ces contraintes imposés, avec le pragmatisme de ce quartier multiculturel tolérant, et malgré le fait que chacun et chacune y devinait le côté très certainement contestable, en droit républicain, de ce nouveau modus vivendi.
    Mais il est arrivé, ce dimanche 22 avril en fin d’après midi, un événement qui décontenance dans une bien autre mesure.
    Il est en effet apparu sur les images télévisées, le dimanche 22 avril au soir (images visibles sur le site du candidat Nicolas Sarkozy, NSTV) que des manifestants se trouvaient en nombre devant le 18 rue d’Enghien, affichant visiblement leur opinion (cette fois en faveur du candidat Sarkozy). Ce qui a été dénié souvent aux citoyens de passage ou résidents simples depuis le 15 janvier.

    Monsieur le Préfet, afin d’en rendre compte dans le quartier ensuite, nous vous remercions de bien vouloir éclairer les citoyens que nous sommes, en toute transparence, sur ce qui s’est passé le dimanche 22 avril en fin d’après-midi et répondre à nos questions.
    – Les personnes filmées ont-elles été contrôlées, fouillées comme « d’habitude » ? Ces personnes sont-elles des habitants de la rue qui, à ce titre, selon les nouveaux usages, sont habilitées à entrer dans la rue ? Sont-elles entrées une par une ou en groupe ? Comment ont-elles été autorisées à rester durablement devant le 18 rue d’Enghien ?
    – Y a t-il eu une différence de traitement entre citoyens sur l’espace public ? Comment ces personnes ont-elles pu entrer dans la rue d’Enghien alors que les manifestations antérieures ont toujours été bloquées devant la pharmacie et le café « Chez Jeannette » ?
    – Comment expliquez-vous que les images filmées ne montrent pas de présence policière alors que tout rassemblement antérieur au-delà de 5 personnes ou manifestation montre une grande présence policière, y compris, parfois, des policiers avec casque, bouclier et matraque.
    – Qui définit ces usages relatifs à l’utilisation de l’espace public dans le quartier depuis plus de trois mois ? Qui a décidé du changement d’usage dans ce quartier pour ce dimanche soir 22 avril 2007 ?

    Enfin, les habitants que nous sommes sont conscients de l’effort exceptionnel fourni par le gouvernement et l’administration pour maintenir l’ordre dans notre quartier, mais nous nous interrogeons fortement sur le coût du déploiement de ces forces, au regard des enjeux réels de la sécurité et de l’harmonie sociale.
    Cette question nous semble d’autant plus d’actualité, qu’il s’avère que les interventions et contrôles ont été ciblés de façon discriminante tout au long de la campagne, en dépit du principe de l’usage public et ouvert à tous de la voirie.
    Nous serions heureux de connaître l’avis du Préfet sur les modalités des interventions des forces de l’ordre exercées tout au long de la campagne. Il va sans dire que les habitants seront heureux de connaître votre réponse.
    Monsieur le Préfet, dans l’attente de votre réponse, veuillez agréer l’assurance de notre considération distinguée,
    Pour le groupe signataire, Marie-Laure Simon
    Marie-Laure Simon / Christine Ragoucy / Grégoire Cousté / Jean-Michel Comte…
    source : http://rentrecheztoi.blogspirit.com/archive/2007/04/29/lettre-au-pr%C3%A9fet-pourquoi-eux-et-pas-nous.html#more