Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

PIPOLITIQUE: RETOUCHE MODE D’EMPLOI

Publié le | par

Joseph Haley, cameraman et monteur à LaTéléLibre est revenu de vacances. Ni une ni deux, il a réalisé ce nouveau numéro de PIPOLITIQUE, suite à la retouche de la photo de N. Hamberg (Reuters) sur les bourrelets de Sarkozy dans Paris Match.

Selon l’EXPRESS, PARIS MATCH a affiné la silhouette de notre président…Merci Photoshop! Dans son édition du 9 août, PARIS MATCH a effacé, avec quelques coups de baguettes magiques, un bourrelet disgrâcieux de notre Président. Selon le porte-parole de l’Elysée, aucune modification n’a été demandée par le président de la République « …nous manions assez mal le logiciel Photoshop… » « Evidemment il n’y a eu aucune instruction, aucune demande d’aucune sorte, de l’Elysée » a t-il ajouté. Je suis parti à la rencontre d’un graphiste, utilisateur du logiciel de retouche photo et d’un photographe reporter qui nous exprime son point de vue sur ces pratiques dans la presse.
En 2006 déjà, Alain Genestar, directeur de la rédaction du magazine avait été mis à la porte après avoir publié en couverture, les photos de Cécilia Sarkozy et de son compagnon à New-York. Arnaud Lagardère, très bon ami de Nicolas Sarkozy, est le principal actionnaire du magazine.
PARIS MATCH serait-il le partenaire minceur de notre président de la république?
Joseph Haley

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (13)

  1. Autant le fait que le bourrelet du président ait le droit au même « regime » que les starlettes people est somme toute assez logique puisqu’il aime à se montrer comme tel, autant ce qui est grave il me semble, c’est que ces photos proviennent D’AFP/Reuters ,qu’il s’agit de photos d’actu, et que selon leur charte, celles ci n’ont pas le droit d’être retouchés, et à mon sens c’est ça qui est le plus grave.

  2. C’est encore les socialos qui ont faient le trucages ils tont rajouté un pneu autour du bide . Commes ils sont méchant et jaloux , voyait amies et amis je voulais vous refilez du frics de mes promesses électorale ,le PS a dit niet . Mon ami Seguin pleure mon infortune,il espère que je vais le rejoindre a la sou ventrale. Niko tu ais gonfler de modestie continus bientôt tu vas dépasser la vache : il était une fois une grenouille…………

  3. « ces photos proviennent D’AFP/Reuters ,qu’il s’agit de photos d’actu, et que selon leur charte, celles ci n’ont pas le droit d’être retouchés, et à mon sens c’est ça qui est le plus grave. »

    Est-ce le cas pour le bourelet de Sarkozy ?
    Si oui, ce serait dommage que la télélibre n’en parle pas. Ce serait possible un petit sujet complémentaie ?

  4. Du petit doigt sur la couture qui disparait, au bourelet sur la commode qui désenfle…
    différentes époques, mêmes retouches.

  5. on reduit les fonctionnaires par milliers sans la moindre hesitation, alors voyez-vous on s’etonnera toujours que la reduction d’un petit bourlet fasse plus de bruit.
    Et si on effaçait la misère dans le monde par une retouche révolutionnaire?
    Ce n’est pas avec ce type de sollicitation aux « commentaires » que l’on fera avancer une gauche progressiste de transformation socialiste de notre société.
    Arrêtons d’être des boeufs avec les boeufs qui soutiennent toutes les barbaries !Va t-on arrêter de focaliser sur le Sarko même de l’anti sarko fini par lui être favorable

  6. Pendant les vacances, les concentrations continuent
    Communiqué du SNJ-CGT

    Le Groupe Hersant Médias (GHM), ex- France-Antilles, vient donc de racheter les quotidiens méditerranéens détenus par Lagardère (La Provence, Nice-Matin, Var-Matin, Corse-Matin et le gratuit Marseille Plus) pour 160 millions d’euros.

    Cette nouvelle concentration dans la presse quotidienne régionale intervient en plein cœur de l’été, selon un scénario bien connu par les deux protagonistes, Philippe Hersant et Arnaud Lagardère.

    L’opération permet à Philippe Hersant d’effectuer un grand retour après avoir été écarté du rachat des quotidiens du groupe Rhône-Alpes de l’ex-Socpresse (Le Progrès, Le Dauphiné libéré, Le Journal de Saône-et-Loire et le Bien Public) au profit du groupe de l’Est Républicain.

    Rappelons que cette vente a fait l’objet d’un recours de la part de Philippe Hersant et d’une annulation par le Conseil d’Etat.

    Le rachat des titres du groupe Lagardère constitue bien une opération de concentration qui met un peu plus à mal le pluralisme.

    En effet, le groupe Hersant possède déjà 31 titres de presse quotidienne, parmi lesquels Paris-Normandie, les deux titres du Havre en Normandie, L’Union – L’Ardennais de Reims et l’Aisne Nouvelle en Champagne-Ardennes et 6 titres outre-mer, 16 hebdomadaires régionaux sur la côte atlantique et en Normandie.

    Le groupe est un acteur majeur de la presse gratuite avec le groupe Comareg éditant les titres ParuVendu, distribué dans 260 villes, et le Journal des plages, distribué en juillet et août sur les lieux de villégiature balnéaire (il contrôle aussi le site CarrièreOnline).

    Mais, surtout, le groupe est un opérateur majeur de la télévision locale avec Canal 32 à Troyes, Télé Grenoble, Paris Cap’, Télé Alsace et des participations dans Orléans TV (37,8 %), Cityzen TV à Hérouville-Saint-Clair et Caen et Télé Miroir à Nîmes.

    Enfin, Philippe Hersant, qui est résident suisse, possède 4 quotidiens à Nyon et Neuchâtel et deux télévisions locales, Léman Bleu (au côté de la ville de Genève) et TVM3, chez nos voisins helvètes.

    Le président de la République qui estime que la presse n’est pas encore assez concentrée se satisfera sans doute de cette opération. Le SNJ-CGT, lui, condamne cette nouvelle partie de poker sur les bords de la Méditerranée. Les personnels sont une fois encore l’objet des stratégies à géométrie variable des industriels des médias, pour qui le mot pluralisme est absent de leur vocabulaire.

    Ce rachat, dont les personnels et les journalistes en particulier feront les frais, est un nouveau mauvais coup porté à l’information. Alors que de toutes parts monte la revendication d’un véritable pluralisme, les grands groupes continuent à faire des affaires. C’est un mauvais signe adressé au Parlement, qui ne sera pas enclin à élaborer des mesures législatives anti-concentration.
    Le SNJ-CGT appelle les journalistes à prendre toutes les initiatives pour faire grandir cette revendication avec toutes les organisations soucieuses de défendre le droit à l’information.
    Montreuil, le 13 août 2007
    De : SNJ-CGT
    vendredi 24 août 2007

  7. pas de quoi en faire du gras, surtout quand Haley nous parle de confiance et de controle, c’est a dire d’opacite et de mensonges qui seront utiles aux medias( journalistes, graphistes, journeaux, imprimeurs, kiosques) et a leurs fournisseurs politiques.
    C’est ca qui m’embete, c’est pas le bourrelet!

  8. Je travaille depuis fin juin comme chauffeur-livreur dans la presse. Pendant 4h, avant de partir en tournée, on la prépare : Tant de numéros pour le client 1, tant de numéros pour le client 2, tant de numéros pour le client 3… Passionnant ! En tout cas, vu qu’on se fait chier, on lit les unes des tabloïds, des journaux, des magazines porn… (oups pardon !)… Jamais je n’ai vu ça, c’est incroyable : Sarko est en une de presque tous les hebdomadaires ! Quant aux quotidiens, son nom (si ce n’est une photo) est mentionné sur deux unes sur trois (ouais, je sais, pas heureux comme formule ;o) !

    Eh bien moi ça m’énerve ! Préalablement je n’ai jamais voté pour lui, mais la majorité, oui, apparemment. Ceci doit-il justifier une telle couverture depuis trois mois ? C’est aujourd’hui que l’on se rend compte de l’incidence qu’on les propriétaires des médias.

    – Martin Bouygues : TF1, LCI, Métro
    – Arnaud Lagardère : Elle (merci Cécilia), Paris Match, Europe 1, RFM
    – Bolloré : Direct 8, Direct Soir, Matin Plus

    Et ce ne sont que ceux que je connais ! Paranoïa oblige : le changement de couleur des logos de Direct 8 et Direct Soir (du rouge au bleu) est-elle innocente ? On agit sur notre cerveau, télé ou pas (ces journaux sont gratuits, la pub est partout, les unes de magazines affichées devant les kiosques…), on s’habitue au bleu…

    Bref, marre d’enlever le film de ma palette tous les matins et de tomber, à nouveau, sur la gueule du Président…

    Achefkalement,

  9. Bah, on peut quand même se rassurer en songeant à la période de Baladurolâtrie mais sachant ce que je souffre je te plains, dure métier en ce moment en effet…

  10. Commentaire pour le TAG du dessus :

    Que d’efforts pour Arnaud Montebourg pour ne pas dire « je suis royaliste ». Donc, il est « Ségolénien ». C’est de l’humour.

  11. Sarko 1er ?
    Le roi du trucage !
    Tibokaya, je compatis fraternellement à ta lassitude quotidienne, j’en peux plus moi-même d’entendre ce nom martelé à longueur de journée et de flash radio…

  12. @ SNJ-CGT
    et si tous ceux qui en ont RAS LE BOL de cette presse (à plat ventre sous la moquette) arrêtaient de l’acheter et de la lire, quand on sait que 47% des citoyens ont voté contre Sarko, ça devrait faire baisser substantiellement le chiffre d’affaire des Bouygues, Lagardère and co? Non?

  13. mon dieu dire que nous avons élu un type avec aussi peu de classe !
    j’arrive pas à m’y faire