PCF : MAIS QUI EST PIERRE LAURENT ?

Publié le | par

UNE NOUVELLE TÊTE AU PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS


Nouveau secrétaire national du PCF, Pierre Laurent est encore inconnu du grand public. LaTéléLibre s’est glissée à la Fête de l’Humanité le samedi 11 septembre dernier pour découvrir le personnage. « Quelqu’un qui prend le temps de penser », paraît-il…


C’est vrai, c’est qui ce Pierre Laurent ?
Avant qu’il ne prenne la relève de Marie-Georges Buffet, ancienne secrétaire nationale du PCF (qui passe le flambeau après neuf ans de service), Pierre Laurent était un homme des médias mais pas un homme médiatisé.

Né en 1957 à Paris, il est avant tout le fils d’une figure du PCF des années 60 : Paul Laurent, qui décède en 1990. Celui-ci transmet à son fils le goût pour la politique. Pierre étudie l’économie dans une faculté de Paris. Durant son cursus universitaire, il milite déjà à l’Union des Etudiants Communistes (UEC). Et en devient Secrétaire national en 1982, mission qu’il accomplit jusqu’en 1985.

Il commence ensuite sa carrière journalistique. Tout d’abord journaliste économique à L’Humanité, il devient en 1999 rédacteur en chef de ce quotidien. Puis seulement un an plus tard, il se retrouve directeur de la rédaction. Cette même année, en 2000, il entre au Conseil national du PCF. Puis, en 2009, il devient le numéro 2 du parti et quitte ses fonctions à l’Huma.

À 53 ans, Pierre Laurent a la difficile tâche de mener le PCF au cœur de cette France qui se lève tôt. Ses proches disent de lui qu’il a de l’humour et que c’est un intellectuel qui prend le temps de penser quand d’autres préfèreraient passer à l’action. Il a présenté, à la Fête de l’Huma, aux côtés de Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) et de Christian Picquet (Gauche Unitaire), le projet du « Front de gauche ».

Qui sait si l’alliance restera solide jusqu’en 2012 ? Mais à en croire la volonté affichée en ce samedi, à la fête de la « solidarité prolétarienne », on veut nous faire penser que la guerre des clans ne sera pas la plus bruyante en 2012, dans cette partie de la gauche. C’est en tout cas le souhait déjà annoncé par cette nouvelle tête de la gauche de la gauche : Pierre Laurent. C’est à lui maintenant de trouver sa place aux côtés du bateleur médiatique, Jean-Luc Mélenchon.

Margaux Duquesne
Images : Julien Boluen
Montage : Etienne Broquet

DES LIENS

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (11)

  1. Marie-G Buffet était une oratrice très compétente et pliait en quatre n’importe quel type de droite en 30s.
    Jean-L Mélenchon est dans cette même veine encore plus compétent.
    Pierre Laurent, même si ses idées sont les bonnes ne montre pas dans ce reportage des qualités d’orateur impressionnante.
    Pourquoi a-t-il été choisi ?
    Pour contre-balancer le trop fougueux Mélenchon ?

    En tout cas, je leur souhaite de réussir à rassembler à gauche pour gagner contre les banques, le seul ennemi.

  2. Dites-donc, vous en avez fait des kilomètres…

    Tiens, Clémentine Autain, j’y pensais tout-à-l’heure mais je sais plus pourquoi.

  3. Dis donc, c’est le parcours du combattant, l’interview à la fête du l’Huma…un training pour les manifs ?
    Bravo, Margaux, vous vous en sortez très bien et Mélu ne vous a même pas demandé un éclair au chocolat !

    Enfin, souhaitons que perdure la belle unité parce que si ce n’est pas maintenant, dans la crise politique et sociale que traverse le pays, ce ne sera plus jamais !

  4. j’aime particulièrement la dame copine de MD! mais sur le fond le parti communiste n’est plus que l’ombre de lui même. l’origine du prolétariat actuel est si mondialisé qu’il ne pense plus idéologiquement. C’est pourquoi le PC est si faible… le reste c’est de la politique politicienne.
    j’ai revisioné et je change d’avis :bravo Marguaux pour ta fraicheur et les questions jeun’s.

  5. ça me fait toujours un coup au coeur, la fête de l’huma mais hélas je ne peux m’empêcher de penser que c’est bien les responsables actifs du parti et les militants persévèrants qui en sont en fait les fossoyeurs depuis le gros Robert.

  6. Bravo Margaux Duquesne, bon reportage, les conditions d’interview n’étaient visiblement pas évidentes !

  7. Bravo aux jeunes interwievers !
    Vous avez su m’intéresser et me donner envie d’en savoir plus sur Pierre Laurent.
    merci
    christine

  8. super reportage.les bonnes questions(marrantes) a chaques intervenants. un portrait assez precis de P laurent (langue de bois. dicours retro lutte des classes annees 50.) un montage cine tres pointu, des images parfaites.. encore .. encore