Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

NAOMI KLEIN ET LA CRISE FINANCIÈRE – L’INTÉGRALE (1-2-3)

Publié le | par

EXCLUSIF

VOICI L’INTÉGRALE EN 3 PARTIES DE L’INTERVIEW DE NAOMI KLEIN A LATÉLÉLIBRE

REDIFFUSION. PREMIÈRE DIFF LE 21 OCTOBRE 2008

Nous avons pu rencontrer Naomi Klein, cette journaliste et écrivaine canadienne, auteure du livre « No Logo », et plus récemment de « la stratégie du choc » (2007, Actes Sud). Alors que la crise financière s’installe dans le monde entier, il nous a semblé utile d’entendre cette spécialiste du « capitalisme du désastre ».

Partie 1

« La stratégie du choc » à l’œuvre pendant la crise financière


« La règle du néolibéralisme n’est pas le libre-marché, la règle c’est l’intérêt des multinationales »

Dans cette première partie, Naomi Klein nous rappelle la stratégie de l’idéologie « néo-libérale »: profiter des crises pour installer un peu plus le système du « laissez-faire ». Un système qui fonctionne sur les bulles spéculatives et le secours de l’Etat en cas de problème. Quand elles gonflent, les spéculateurs font des profits, et « quand les bulles éclatent, l ‘Etat intervient et nationalise la dette, nationalise le risque ».

 

Une stratégie politique

Elle donne l’exemple édifiant du cyclone à la Nouvelle Orléans. Selon elle, ce n’est pas le cyclone « Erika » qui a détruit la ville, mais c’est la démission de l’Etat sur tous les services publics (notamment l’entretien des digues), qui a favorisé la catastrophe.

« En fait, si vous vous rendez à la Nouvelle-Orléans aujourd’hui, vous verrez la vision de la reconstruction de l’administration Bush : elle consiste à finir le boulot, à détruire l’Etat et le service public. Donc le réseau des écoles publiques. Et pour l’ensemble des logements sociaux, c’est pareil. La Nouvelle-Orléans accueille beaucoup de logements sociaux. Dès que la ville était sous les eaux, j’y étais à l’époque, des hommes politiques et des lobbyistes ont déclaré : « maintenant, nous pouvons fermer le projet de logement ». En fait, j’ai cité un homme politique républicain qui disait : « nous ne pouvions pas arrêter le projet mais Dieu l’a fait ».

Bush s’est invité à la TV et a déclaré que nous aurions « la société de propriétaires » à la Nouvelle-Orléans. Les particuliers vont habiter dans leurs propres logements au lieu de louer un logement social. Donc on peut observer un lien direct entre ce qui s’est passé à la Nouvelle-Orléans et la crise hypothécaire actuelle, celle des subprimes, nous ne vivons pas un accident de l’histoire »

PARTIE 2

Comment le capitalisme a voulu oublier la crise de 1929

Lors de cette deuxième partie de l’interview, la journaliste nous met en garde contre l’impression donnée par les dirigeants libéraux. Que ce soit Bush ou Sarkozy, tous s’efforcent de nous convaincre qu’ils veulent s’attaquer à la crise. Selon la journaliste, ils n’ont en fait qu’une idée en tête, continuer le travail entrepris depuis des années: briser les acquis sociaux obtenus par les travailleurs au siècle dernier.

« Je pense que Nicolas Sarkozy est un homme politique qui sait dire aux gens ce qu’ils veulent entendre ». Elle est très féroce avec Bush, qui lui aussi a pris ses distances avec les traders de Wall Street: « il a déclaré que Wall Street était « ivre » des profits, comme s’il y était étranger. Or c’est lui qui servait à boire, c’était lui le barman, et il a fait semblant de tout découvrir.« 

Elle revient sur la crise de 29, et sur les outils mis en place lors du New Deal, pour réguler le système anarchique des banques.

« Après le krach financier de 1929. Un choc est survenu dans le système et  Franklin D. Roosevelt a fait voter une loi appelée «Glass-Steagall » qui a établi une barrière entre les banques d’affaires et les banque de dépôt. Selon cette loi, si vous vous lancez dans la banque d’affaires, si vous voulez jouer, spéculer, faire plein de profits, très bien mais le gouvernement ne garantira pas vos investissements, c’est votre problème, aller jouer au casino! Si vous voulez être une banque de dépôt, si vous voulez la confiance des épargnants qui vous confient les économies de toute une vie, nous allons garantir cette épargne, c’est l’engagement de l’Etat ; mais si nous sécurisons les économies, une banque de dépôt ne peut pas spéculer, vous devez prendre le moins de risque possible« .

Des lois qui ont été volontairement oubliées, à partir du mandat de Ronald Reagan.

PARTIE 3

Pendant la crise, le peuple doit agir

 

« L’une des choses qui empêche les gens d’agir c’est l’idée que nous sommes impuissants. Nous l’entendons tout le temps. Tous ceux qui ont moins de 40 ans ont grandi avec l’idée que le gouvernement est le problème, pas la solution« 

Pour terminer cette rencontre, je demande à Naomi Klein comment, selon elle, le peuple peut agir contre ceux qui veulent profiter de la crise pour faire passer en douce leur idéologie noé-libérale (voir les épisodes précédents). En bonne sociale-démocrate-radicale, elle balaie les deux extrêmes : ni libéralisation, ni collectivisme.

Pas de pouvoirs concentrés en seulement quelques mains, mais l’action collective de base. Elle donne les exemples de la sécurité sociale au Canada, son pays, et les programmes de logements aux USA, qui ont été obtenus grâce à des actions directes.

« Les gens étaient expulsés de chez eux, comme aujourd’hui, avec des saisies. Les voisins étaient organisés dans des groupes solidaires. Quand les meubles des voisins étaient déposés dans la rue, ils les remettaient dans la maison. Ils prenaient ce genre d’actions directes. C’est ce genre de pression qui a créé le contexte pour que F.D Roosevelt dise à Wall Street « Regardez, la gauche gagne du terrain dans le pays, il faut un compromis, et ce compromis, c’est le New Deal ».

 

John Paul Lepers

images: Henry Marquis et Matthieu Martin

Montage : Smaïn Belhadj

Traduction: Kelly Pujar

Merci à Anthony Santoro

VOIR D’AUTRES ARTICLES SUR NAOMI KLEIN

LA “STRATÉGIE DU CHOC” CONTRE LA CRISE

VIDÉO: LE CAPITALISME DU DÉSASTRE Alors que tous les ultra-libéraux bénissent l’intervention massive de l’Etat américain pour contenir la crise monétaire mondiale, nous sommes assez nombreux à ne pas bouder notre plaisir. Et oui, le marché libre ne peut résoudre les problèmes du monde. Au contraire, l’absence de contrôle politique laisse … [suite...] Publié le 23 septembre 2008

NAOMI KLEIN, UNE VOIX QUI COMPTE

CRITIQUE DES MÉDIAS C’est à travers des documentaires, des émissions de radio, de télévision, des journaux, des sites internet, des pétitions en ligne, des weblogs que des alternatifs deviennent les porte-parole d’une pensée americaine souvent absente des médias traditionnels. Dernièrement, ce contre-courant s’est attaqué à deux dangers immédiats à … [suite...] Publié le 10 mai 2007

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (50)

  1. Les actions directes : la solution d’avenir .
    Il suffit d’un peu d’esprit de solidarité et le démarrage timide deviendra dynamique foudroyante .
    Bravo à Naomi pour sa clairvoyance, son intelligence, son courage et son intégrité (même si je n’ai pas accès à la video …) .
    L’heure est à l’union des hommes et femmes de bonne volonté pour la construction d’un nouveau monde . La lutte des classes devient une préoccupation secondaire . L’objectif principal est la JUSTICE, la vraie !

  2. Sarkozy continue l’horreur économique en clâmant son idée de « gouvernement économique » alors qu’il sait pertinemment que nous avons déjà un gouvernement financier mondial.

    Réveillez-vous !

  3. Dans la partie 3 à 2min17, je préfère la traduction « Ca c’est l’exemple de la stratégie du choc progressif »

    Je ne suis pas traducteur professionnel mais je comprend bien l’anglais et je pense que cela traduit mieux le sens de la phrase, du moins, c’est ainsi que je l’ai comprise.

    Ca n’a l’air de rien mais je trouve que ça change le sens …

  4. Hello JPL, Pourquoi cette chute, pour le coup très « populiste », sur votre appréciation toute personnelle de l’état de la gauche française ? Ce n’est pas parque que quelques dirigeants se tirent la bourre en ce moment, que tout les gens de gauche d’ici « ne pensent qu’à eux ».

  5. Justement, quand il parle de la gauche il parle des dirigeant du PS.

    C’est pas le genre de truc a prendre personnellement si t’es militants…

  6. Dernière partie très intéressante. Je ne connaissais pas cette approche du New deal, comme un « compromis » face à la montée d’une solidarité qui effrayait la droite de l’époque. La solidarité, c’est le maître mot de toute cette histoire. Je suis également d’accord avec son approche concernant l’attitude de la gauche comme ne devant pas utiliser les méthodes de la droite. Les actions ponctuelles, radicales et ciblées sont bien plus efficaces si elles sont soutenues par un grand parti d’opposition. Malheureusement, je ne pense pas qu’il existe un grand parti de gauche capable de faire cela.
    Désolé John-Paul, mais les querelles d’égos ne sont pas les seules problèmes au PS qui empêche ce soutient dont je parle ; C’est la ligne politique du parti qui est également en cause. Il est beaucoup trop à droite !

  7. Algorythme simple, en boucle, mais de saison :

    1 – baisse des cours boursiers et dégringolades monétaires ;

    2 – dérèglementation de crise et plan de relance en milliards ;

    3 – retournez à l’étape 1.

  8. Très intéressantes ces vidéos ! Merci John Paul.

    Naomi est claire, concise, fine, pertinente et charmante, qui plus est !
    Je vais m’empresser d’acheter son bouquin.
    J’ignorais la stratégie du « new deal » comme moyen de casser la solidarité. Il semble que nos dirigeants savent l’appliquer scrupuleusement en Europe aussi…
    Sinon, comment expliquer qu’avec une telle situation tout le monde ne soit pas dans la rue à exiger que change ce système pervers, dévorant, ignoble ?

    J’aime beaucoup la parabole des financiers-ivres à qui les états continuent de servir à boire…ça me parle !

    Plutôt que de faire mine de chercher des prétendus coupables … si déjà nos gouvernants imposaient le retour d’économies différenciées : celle des comptes de dépôt et celle de la finance avec une cloison bien étanche entre les deux, ce serait un pas vers un changement plus radical du système qui finira bien par être incontournable.

    On a envie de dire : arrêtez le massacre!
    Et le dire avec le sourire franc et déterminé de Naomi vaudra mieux que les cris de vengeance.

  9. Il faudrait que tous les tetes pensantes de tous les partis se rassemblent , travaillent ensemble pour sortir le monde de la merde. Pas de gauche, pas de droite, pas de lutte de classes, pas de religion, repenser la societe dans l’education, et penser a ne plus opposer les uns aux autres , diviser pour mieux regner.

    On appelle cela la sagesse. Mais l’etre humain est encore trop primitif pour y parvenir…

  10. @JPL

    Il est grand temps de faire revenir NK, de l’interviewer plus en détail. J’ai lu son livre avant de voir cette vidéo, et elle est bien trop courte. Vous devriez lui faire plus de place sur votre site. Surtout en ce moment. Ce qu’elle dénonce dans son livre, et qui est à l’oeuvre, y compris dans notre pays actuellement, doit être montré, démontré, expliqué. C’est à ce prix là que vous pourrez espérer déclencher le « réveil » démocratique de nos concitoyens, indispensable face aux manoeuvres actuelles (Santé, Ecole, Audiovisuel…). Elle a l’avantage de n’être ni française, ni des USA : un observateur « objectif » chez nous!

    Foncez, recommencez, Pint Rouge, Interview, Spéciales…Tout!

  11. Nous avons reçu cette réponse de Vpod:
    « On n’est pas compatibles Flash 10, qui est sorti la semaine dernière, alors que ca marchait très bien en flash 9.
    c’est ce qui pose le problème
    . »
    Nous vous tenons informé, quand nous avons du nouveau

  12. Ah et sinon a l’instant ou je poste, apres avoir envoyer il y a a priori un petit soucis.

    (je test avec des balises pour voir, si ca marche ca sera plus clair)


    Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/latelelibre/www/wp-content/plugins/article-templates/templates.php:1) in /home/latelelibre/www/wp-comments-post.php on line 67

    Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/latelelibre/www/wp-content/plugins/article-templates/templates.php:1) in /home/latelelibre/www/wp-comments-post.php on line 68

    Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/latelelibre/www/wp-content/plugins/article-templates/templates.php:1) in /home/latelelibre/www/wp-comments-post.php on line 69

    Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/latelelibre/www/wp-content/plugins/article-templates/templates.php:1) in /home/latelelibre/www/wp-includes/pluggable.php on line 689

    Bref voila, sinon les commentaire sont bien publier suffit de revenir sur une page quelconque de LTL.

  13. Merci John Paul pour cette tribune à Naomi Klein,
    Brillante par sa connaissance du sujet, elle renvoie dans les cordes ceux qui tentent de sauvegarder, quel qu’en soit le prix, le système tel qu’ils le pratiquent et dont ils abusent.
    Alors mesdames, messieurs, du plus au moins concerné,assumez !
    Nous, les « happy taxpayers », avons faim de justice.
    « Les jeux sont faits ? Rien ne va plus ! »
    Mesdames messieurs, choisissez votre camp car comme le dit si bien l’adage :
    « l’appétit vient en mangeant ! »

  14. Ceux qui en appelles à la fin de la lutte des classes ont toujours été ceux qui la mettaient en oeuvre au final.
    Quand Mitterand à déclaré qu’il fallait tourner la page de la lutte des classes, ca à été le début de la dégringolade des acquis sociaux, des privatisations en masse, de l’augmentation du chaumage, de la baisse des salaires et parralèlement de l’augmentation des salaires et avantages des patrons.
    A ne plus vouloir appeller les choses par leurs noms, ne plus appeller un chat un chat, la souris finira en déjeuner …

  15. Bonjour la super Promo. A la découvrir sur le net, cette Naomi Klein n’a rien laissé au hasard. Vidéo Choc, Titre Choc, Bannière clignotante. Tout de la propagande américaine des oeuvres révisionnistes où de pseudo-spécialistes érigent des raisonnements chocs.

    Le titre, la publicité, la vidéo et la promo sont là pour vous ôter tous esprit critique et vous gobez ! C’est la promo de la terreur. De l’obscurantisme à l’état brut. « Il paraît qu’il y aurait des « gens » qui seraient très très très puissants et qui nous manipuleraient tous » « Ils oeuvreraient dans le secret pour nous nuire ». « Ils nous veulent du mal ». On ne sait jamais qui est ce « ils », ce « eux » impossible à définir puisque, même parmi les riches, les « ils » sont si différents qu’ »ils » auraient bien du mal à s’allier, même pour la perte de Tous les Pauvres….

    Dîtes-moi, John-Paul, c’est une affaire de fric avec Actes Sud ou vous êtes vraiment tomber dans le Gros Panneau comme JM Bigard ?

  16. j’adore la diversite des messages. JPLP et Bigard même combat? je ne crois pas!
    l’analyse de JPLP sur les socialiste est cinglante et résumé.
    j’espere qu’aucun des leaders PS n’écouteront cette fin sinon plus d’interview!

  17. Dîtes-donc, phiver, savez-vous si le grand hôtel de Madame Naomi Klein, si son coiffeur et son couturier, la spolie exprès et lui rafle les poches ou, y va-t-elle d’elle-même dépenser tout cet argent ?

  18. A l’attention d’Elisa Jacques.

    Le monde des Télétubbies doît être agréable, quoique…
    Cela dit, il n’a rien à voir avec le monde réel.
    L’argent n’est pas en soit corrupteur, il n’est qu’un instrument de pouvoir.
    Rapproche-toi des milieux du pétrole …. et redéfinis le terme cynisme.

  19. Je ne trouve pas que cette interview recelle d’informations majeures. NK nous rappelle l’histoire, et rappelle que la lutte des classes existe.

    Je trouvais qu’Alan Greenspan fassant l’aveu de son erreur était plus positif, et représentait un pas en avant.

    En France, les syndicats et la gauche affadie râlent un peu, on se demande s’il faut retirer des figurines vaudoues du commerce ou pas … bref, le vide absolu d’idées nouvelles.

    Que Sarkozi aie le culot de rappeller aux cotés de Bush que la crise vient des états unis, et qu’il faut une évolution systémique, me semble être un préambule interressant, à moins que comme semble le dire NK, on nous fasse entendre ce que nous voulons entendre.

    Ce qu’il faut dire, c’est que le système économique et politique actuel a vécu. On a vu des crises majeures en amérique du sud et ailleurs, liées aux retraits des investisseurs, la marche forcée vers la mondialisation ruiner l’agriculture de pays africains, les errements liés aux agro carburants, des crises alimentaires graves tout autour de la planète, pour finalement voir – Cerise sur le gateau – Le système financier mondial plomber gravement l’économie réelle.

    Si la classe politique manque d’imagination, il faut qu’elle l’avoue, et qu’elle soit renouvellée. On ne peut pas éternellement vivre sur un clivage gauche-droite complètement dépassé (Encore faudrait-il qu’il y ait une gauche), s’appuyer sur des dogmatismes complètement dépassés.

    Pourtant, ce n’est pas si compliqué: La politique est l’art d’administrer un pays, et de veiller au bien être de tous.

    Les plus forts peuvent entreprendre, prospérer, s’enrichir, pas de problème. Les moins forts en obtiendront un peu moins, c’est la vie.

    Ce que l’on a pas de droit de faire, c’est d’influer sur la marche des états, au détriment du plus grand nombre, instaurer un système bancal qui conduit les masses vers la misère.

    3 millions d’américains virés de chez eux, c’est extrèmement grave, surtout quand leur bien ne peut pas être revendu qu’il est laissé à l’abandon.

    Une économie européenne qui ralentit, ça produit des milliers de chomeurs, et c’est également extrèmement grave.

    A quand le système de régulation économique autre que les bourses et les banques centrales ? Pourquoi ne pas interdire la spéculation automatisée, et les f’réquences trop rapides d’achat / Vente d’actions ? Pourquoi ne pas plafonner les marges bénéficiaires, et imposer un nombre maximum d’intermédiaires dans les échanges commerciaux ? Pourquoi vouloir tout mondialiser, et ne pas privilégier les cultures vivrières pour éviter les catastrophes alimentaires ?

    Est-ce que nos élites ont perdu toute capacité de se remettre en question, et de proposer des solutions saines ?

  20. « C’est la promo de la terreur. De l’obscurantisme à l’état brut. »

    Et maintenir des gens au chômage tout en élaborant une politique coercitive qui les réduit à mendier le moindre boulot de merde, ce n’est pas de la terreur ça ?

    Obscurantisme ? Comme le fait de vendre « du temps de cerveau disponible » avec des programmes de plus en plus abrutissants ?

    Allez donc vous défouler dans les commentaires du Figaro, y a plein de gens comme vous qui ne payent pas de mine et qui ne gagnent pas à être connus.

    La lutte des classes existe, toute la force de l’adversaire et d’avoir réussi à l’effacer de nos mémoires. Il est grand temps de se ressouvenir.

  21. Tout à fait naivement c’est le moment de créer un nouvelle société et nous avons la chance de pouvoir y participer.Je n’aime pas NS mais il a senti cette vague sur laquelle il surfe pour etre à l’origine d’une nouvelle société.Tiens nouvelle societe?ca vous rappelle rien?(delors)
    enfin soyons concrets pragmatiques et positifs avec le monde entier, l’Inde, la Chine, l’Afrique que l’on entend absolument pas et autres.
    c’est paradoxalement une chance si cela debouche sur une regulation honnete, et pardon pour tout ceux et j’en fais partie , qui perdront leurs boulots pour une inconnue dure mais salutaire.
    vive la crise disait Montand en 83 si je ne m’abuse!

  22. « Soyons concrets pragmatiques »… N’est-ce pas le fait de vouloir être concrets et pragmatiques vis-à-vis du financement de notre société qui nous a conduits justement à cet état de fait ? Dès que j’entends le terme pragmatisme, je vois déjà les plans sociaux et les licenciements faire leur apparition…

  23. Je sais pas si ce qu’elle dit est vrai.

    Mais c’est clair

    On comprends

    Je vais aussi m’empresser de lire son livre.

  24. Bravo à JPL et à toute l’équipe.

    Compliments à Naomi Klein, son charme n’a d’égale que son intelligence.

    DlPdJ-C
    am
    frère Claude

  25. @27 Tu as un peu oublié les pays qui crèvent de faim, siphonnés par ce système …pragmatique !

    Pour une fois, me voilà d’accord avec Norbert… dans le rêve
    ( l’utopie?) d’une société de sagesse où enfin, la seule préoccupation serait l’Humain et sa petite planète.

  26. On va y arriver mobensim. Il devient évident, que ceux et celles qui vont à l’encontre de la NATURE Humaine sont, par la force des choses voués à un douloureux ECHEC. Si la Sagesse et la compassion ne sont pas véritablement remises en avant ; en dernier recours, L’INSTINCT DE CONSERVATION se manifestera puissamment. Et alors là…

    DlPdJ-C
    am
    frère Claude

  27. Bonjour a toutes et tous
    Je suis tout a fait d’accord avec Norbert Jaquette…. l’homme me semble très loin de la sagesse. Il préfère « la masse » au « nombre », l’action destructrice à l’action constructrice… etc
    et la « démocratie représentative » qui donne l’égalité du vote à un professeur de philosophie (par exemple), un banquier véreux, un colonel de cavalerie et un repris de justice sns domicile fixe….
    peuvent-ils avoir tous la même idée de la sagesse et donc du vote le meilleur ? Tous les systèmes ont été essayés et tous ont foiré à cause de l’homme. La solution, attendre que l’homme ait fini de tout détruire, lui compris,… Regardez en France et en Allemagne, tout va mal et tout est fragile, mais on fait des grèves pour fragiliser un peu plus au lieu de rechercher des actions constructrices… Pauvre monde !

  28. Pragmatisme : Doctrine selon laquelle n’est vrai que ce qui fonctionne réellement …. jusqu’alors aucune doctrine me semble-t-il n’a réellement fonctionné…
    Alors vraiment tendons vers le pragmatisme… mais, vers celui qui sert nos intérêts, le juste le vrai, pas l’autre comme évoque Gwendal au 30, celui qui sert le pouvoir….

  29. on dirait que certains sont trés gènés d’entendre quelques vérités et ils s’en prennent à celui qui fait l’interview !! navrant !
    ben voui d’autres ne disent plus rien !! moins d’ergoteurs car en face d’arguments sérieux on ferme sa gueule – pardon pour le terme trivial employé -
    ben voui , jacquette et autres bambins !! sarko et bush même combat !!
    sont fricqués les mormonssaux !!et faut enrichir encore plus les petits camarades !!
    je pose encore la question !!!
    la bourse baisse , quand on vend !!
    celui qui vend encaisse du fric !! il y a des milliers de milliards de dollards ou d’euros qui ont été encaissés !!
    IL EST OU CE FRIC ??? …….. dans les paradis fiscaux bien au chaud !! alors les jacquette and others , z’avez du fric dans les paradis fiscaux , vous ???? alors , vous défendez quoi ???qui ?
    savez pas ???? cherchez !!!!bisous !!

  30. Non, les gens ne s’en foutent pas du muselage incessant du journalisme indépendant en recherche de la verite dégradante des notables de ces republiques bananieres. Oui, je vous envoie tout mon soutien, toute ma force..
    Non, les gens ne s’en foutent pas du lynchage de Dieudonne qui tient le coup et meme commence a faire vraiment peur au pouvoir et leurs amis sionistes (ma grand mere a traverse l’Europe nazie seule a 8 ans en laissant ses 2 frangins et bien sur ses ascendants), ca c’est dit pour ceux qui mordent au lieu de comprendre…
    Non les gens ne s’en foutent pas de leurs semblables qui crevent dehors, qui se font tuer par la police dans les rues quand ils n’ont aucun lien avec l’environnement ou ceux qui se font sequestrer et traiter de terroristes avant un semblant de preuve judiciaire quand ils ont la chance d’avoir un comité de soutien. Non, les francais, vous moi et tous les gens qui manifestent aujourd’hui dans les rues de France et d’Europe et du monde entier, meme en Israel ne sont pas racistes ou antisemites, mais nous sommes anti violence, anti mensonges, anti presse vendue , la liste est longue….
    Je n’ai pas fini de visionner cette chaine de reportage sur Denis Robert, mais il me semblait important de vous montrer mon affection, et surtout ma fierte de vous ecouter.
    Il y a une quinzaine d’annees j’ai envoyé un courrier au president Mitterand (j’avais alors 13 ans et je ‘ntrais au college) et depuis ma paranoia mediatique n’a cesse de croitre. Je suis reste sain d’esprit grace a vous, Canal, Moustik, et surtout mon dialogue dans de multiples cercles et j’ai en fait tres peu d’amis, mais une famille soudee et un metier utile ( je suis patissier). Ca equilibre, mais j’insiste je vous envoie tout mon soutien, tout mon espoir dans le chaos qui se prepare, car il va arrive(je suis en Grece depuis peu). J’esperes que si mon honnete me conduit a connaitre les geoles des etats vendus au Nouvel Ordre Mondial sous quelque forme que ce soit, j’ai toujours ete un pacifiste, mais une guerre de l’information est entamee depuis un certain nombre d’annnées, et je suis dans le camp des opprimes toujours et pour toujours….
    Je sais que vous faites le maximum,
    http://www.reopen911.org
    Liberez Julien Coupat
    Enfermez ce gouvernement de traitres
    Support Guillaume Dasquiez
    Les Enfants de Don Quichotte
    Laissez la Jeunesse gouverner
    Nous ne sommes pas des Anarchistes mais des Utopistes
    Support le Project Venus
    Zeistgeist the movie
    Alex Jones et Jim Tucker (explanations from the bilderberg group)
    Enquetez sur le projet HAARP en Alaska: commision européennne interrompue pour scandale sexuel sur commandement de l’armée US
    Obama?????
    Dieudonne je te nomme Chevalier de l’humour et digne fils de Coluche
    Vive tous les Michel Motta, Denis Robert, rue 89, http://www.mecanopolis.org ou com, la tele libre, Noel Mamere, le Comité invisible, l’Egalité ou est-elle
    ON Y VA , il y en a tellement!!!!
    Supportez Sine et boycotter Charlie Hebdo de Val: He la liberte d’expression tu l’as mets dans tes shoes ou quoi, suppot du pouvoir
    Derniere citation : Shurik’n (IAM)
    “La liberté etait la il ya pas longtemps, l’Egalité l’a prise par la main elles sont partis avec le vent
    Tu peux toujours reve mon enfant
    Pour la Fraternite, j’esperes que t’as le temps
    Morceaux “L.E.F” Ou je vis Shurik’n album solo

    c’etait un premier jet, j’ai pris le temps mais pas prepare mon jet, apres une nuit complete la et non las mais assoiffé d’infos
    dailymotion, surtout et vous tous les journalistes et artistes et hommes et femmes simples, restons des gens bien et intelligents.
    Fuck TV5 monde et les journeaux distribues aux gens qui n’aiment plus ces pays si injustes envers nous les Hommes.
    Watch M.night Shyamalan ( The Happening )
    Aidez les mendiants, les plus faibles, ceux qui appelent a l’aide tout simplement.
    Vous vous etes venus a mon secours, mais je vous ai cherché…
    A tous ceux qui sont morts pour le combat de la Justice et a tous ceux qui “parlent mal” je voudrais exprimer aussi ma solidarité
    Allez vous, les puissants qui trichent, qui mentent, qui volent, qui salopent des gens honnetes et justes, qui tuent les opposants a vos projets, qui font pleurer de faim de froid ou de peur mes semblables ,qui nous ralentissent dans notre civilisation et notre recherche du bonheur collectif, je vous previens…..
    ON VOUS FERA LA PEAU
    car il n’ya pas de paradis celeste
    C’est ICI qu’on vous aura
    Merci a John Paul et toute l’equipe, continuez, keep strong

  31. Très bonne émission mais trop courte: IL FAUT ABSOLUMENT LIRE LE LIVRE de Noami Klein qui est d’une richesse exceptionnelle, très documenté, bien que par certains côtés, il fasse froid dans le dos!
    L’action des « Chicago boys » inspirés par Milton Friedmann, que l’auteur développe avec beaucoup de précision et de nombreuses références, doit être comprise, expliquée pour espérer s’en prémunir car comme le dit le titre du bouquin de Patrick Artus dont je ne suis pourtant pas un admirateur fervent: « Globalisation: le pire est à venir »
    C’est à nous tous de lui donner tort!

  32. LA POLITIQUE

    Les personnes qui entrent en politique le font pour satisfaire un fort besoin d’ambition égoïste.

    Voyons ce que nous enseigne le dictionnaire :

    Ambition : « Désir immodéré de gloire, de fortune, d’honneurs, de puissance, etc… »

    Politique : « Art de gouverner un État. Ensemble de pratiques, faits, institutions et déterminations du gouvernement d’un État ou d’une société. Manière d’exercer l’autorité dans un État ou une société. »

    Un politicien possédant un niveau de conscience élevé a, de ce fait, la possibilité de freiner et même d’annihiler les côtés négatifs de son ambition personnelle. Cela induit en lui une attitude d’aide aux personnes dans le besoin puisque son instinct de vanité personnelle est sous contrôle.

    Cette attitude est malheureusement minoritaire chez les politiciens, et l’analyse de certains comportements permet de comprendre que la politique est surtout l’art et la manière d’utiliser des artifices, très souvent immoraux, dans le but d’imposer sa volonté et ses points de vues personnels aux masses.

    C’est également l’art et la manière de nuire au maximum à ses adversaires, en n’hésitant pas à employer le mensonge et la délation, si ce n’est plus, ceci étant la conséquence de l‘influence de l‘ambition, de la prétention, de l‘arrogance, très présents chez certains politiciens.

    Georges Clémenceau : « En politique on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.»

    Louis Veuillot : « Liberté, Égalité, Fraternité ! Paroles vaines, funestes même, depuis qu’elles sont devenues politiques ; car la politique en a fait trois mensonges. »

    Les retransmissions télévisées des séances de l’Assemblée Nationale sont particulièrement édifiantes.

    Elles ne montrent que des individus s’invectivant, se moquant, critiquant, chicanant, contestant, agressant, etc, mais ne cherchant absolument pas à construire et solutionner les problèmes pour le bien de tous.

    Le politicien honnête est donc lourdement handicapé face à des opposants fallacieux.

    La politique n’est qu’une tentative d’instaurer la dictature par désir d’imposer aux masses son point de vue personnel ou celui d’un groupe. La démocratie et ses obligations, résultante d’une évolution positive de la civilisation d’un pays, doit être pris en compte par les politiciens, ce qui freine leurs actions et prises de position.

    Un grand désir de pouvoir associé à une conscience faible amène automatiquement la corruption.

    Le politicien ambitieux est incapable de comprendre que c’est uniquement en cherchant à élever le niveau de conscience des masses qu’il pourra faire avancer la civilisation dans son pays, et ainsi faire diminuer la violence et les tricheries.

    Au contraire, il met son intelligence au service de son ambition instinctive, afin d’obtenir le pouvoir à n’importe quel prix, et contrôler ces masses en leur imposant ses vues personnelles. C’est ainsi que les dictatures voient le jour.

    Il est à craindre que beaucoup d’élus de par le monde ne soient entrés en politique, non pas pour aider charitablement leur prochain , mais pour alimenter égoïstement leur penchant naturel pour l’ambition, le pouvoir, et même le despotisme.

    Il existe une faiblesse dans la démocratie qui fait que lorsque deux forces politiques importantes sont opposées, avec pratiquement le même score, chacune de ces forces essaie de s’allier avec des petits partis sans projets sérieux, ou alors avec des projets corporatistes ou ludiques douteux, afin de gagner les élections. Le résultat est que ces petits partis sont capables, en échange de leurs votes, d’imposer par contrat avec les gouvernements des orientations dont la morale est très souvent absente.

    Pensez vous que les concessions faites aux massacreurs de taureaux dans les arènes, aux massacreurs de tourterelles, etc ( parti politique Chasse Pêche Nature et Traditions ) permettront à la France de voir son niveau de civilisation évoluer positivement ?

    Alexis Carel : « Le principe démocratique a contribué à l’affaissement de la civilisation en empêchant le développement de l’élite. »

    G. Le Bon : « Le véritable progrès démocratique n’est pas d’abaisser l’élite au niveau de la foule, mais d’élever la foule vers l’élite. »

    Dès que les politiciens en charge du pouvoir décident d’ignorer ou de combattre la spiritualité ( la morale ) c’est leur pays tout entier qui subit les conséquences inéluctables du karma.

    L’URSS a eu cette attitude dans le passé ; observez dans quel état de délabrement se trouve aujourd’hui ses différentes composantes !

    ************

    LA DEMOCRATIE

    ******************************************************************************************

    Montesquieu De l’esprit des lois 1748

    DU PRINCIPE DE LA DÉMOCRATIE

    Il ne faut pas beaucoup de probité, pour qu’un gouvernement monarchique ou un gouvernement despotique se maintiennent ou se soutiennent. La force des lois dans l’un, le bras du prince toujours levé dans l’autre, règlent ou contiennent tout. Mais, dans un État populaire, il faut un ressort de plus, qui est la VERTU.

    Ce que je dis est confirmé par le corps entier de l’histoire, et est très conforme à la nature des choses. Car il est clair que, dans une monarchie, où celui qui fait exécuter les lois se juge au-dessus des lois, on a besoin de moins de vertu que dans un gouvernement populaire, où celui qui fait exécuter les lois sent qu’il y est soumis lui-même, et qu’il en portera le poids.

    Il est clair encore que le monarque qui, par mauvais conseil ou par négligence, cesse de faire exécuter les lois, peut aisément réparer le mal ; il n’a qu’à changer de conseil, ou se corriger de cette négligence même. Mais lorsque, dans un gouvernement populaire, les lois ont cessé d’être exécutées, comme cela ne peut venir que de la corruption de la république, l’État est déjà perdu.

    Ce fut un assez beau spectacle dans le siècle passé, de voir les efforts impuissants des Anglais pour établir parmi eux la démocratie. Comme ceux qui avaient part aux affaires n’avaient point de vertu, que leur ambition était irritée par le succès de celui qui avait le plus osé, que l’esprit d’une faction n’était réprimé que par l’esprit d’une autre ; le gouvernement changeait sans cesse : le peuple étonné cherchait la démocratie, et ne la trouvait nulle part.

    Enfin, après bien des mouvements, des chocs et des secousses, il fallut se reposer dans le gouvernement même qu’on avait proscrit.

    Quand Sylla voulut rendre à Rome la liberté, elle ne put plus la recevoir ; elle n’avait plus qu’un faible reste de vertu : et comme elle en eut toujours moins, au lieu de se réveiller après César, Tibère, Caïus, Claude, Néron, Domitien, elle fut toujours plus esclave ; tous les coups portèrent sur les tyrans, aucun sur la tyrannie.

    Les politiques grecs, qui vivaient dans le gouvernement populaire, ne reconnaissaient d’autre force qui pût le soutenir, que celle de la vertu.

    Ceux d’aujourd’hui ne nous parlent que de manufactures, de commerce, de finances, de richesses, et de luxe même.

    Lorsque cette vertu cesse, l’ambition entre dans les cœurs qui peuvent la recevoir, et l’avarice entre dans tous.

    Les désirs changent d’objets : ce qu’on aimait, on ne l’aime plus.

    On était libre avec les lois, on veut être libre contre elles.

    Chaque citoyen est comme un esclave échappé de la maison de son maître.

    Ce qui était maxime, on l’appelle rigueur ; ce qui était règle, on l’appelle gêne ; ce qui était attention, on l’appelle crainte.

    C’est la frugalité qui y est l’avarice, et non pas le désir d’avoir.

    Autrefois le bien des particuliers faisait le trésor public ; mais, pour lors, le trésor public devient le patrimoine des particuliers.

    La république est une dépouille ; et sa force n’est plus que le pouvoir de quelques citoyens, et la licence de tous.

    ******************************************************************************************

    Vertu : « Disposition constante qui porte à faire le bien et à éviter le mal.»

    ************

    Le texte de Montesquieu illustre très clairement la théorie de ce que doit être une bonne démocratie.

    Mais qu’en est-il en pratique, dans la réalité ?

    Le monde occidental bascule de plus en plus dans la recherche des plaisirs matériels ( satisfaction exagérée des exigences demandées par les instincts de survie du corps physique.)

    Cela au détriment de la morale et de la vertu, qualités sensées être enseignées par les religions et non par les politiques.

    Or la Révolution Française est passée par là, le pouvoir des religions d’obédience chrétiennes est en chute libre en France, mais par contre l’Islam pur et dur s’installe petit à petit, dont certains membres ignorent superbement la démocratie et qui cherchent à imposer par la force et la ruse une manière de vivre plutôt contraignante, où les droits de l’homme et surtout les droits de la femme ne sont pas respectés.

    Et les politiciens actuels, sans vertu et sans morale ne peuvent que faire de la très mauvaise démocratie, entachée par les mensonges électoraux, les magouilles, les tricheries, les calomnies systématiques et non fondées destinées aux adversaires, la chasse aux voix électorales amorales ou incompétentes quelles qu’elles soient :

    ( chasseurs, aficionados de corridas barbares et de combats de coqs, paresseux professionnels, vieillards dans les hospices ), etc…

    Socrate : « La moralité est l’application de la vertu et la vertu est le respect des choses et des êtres.»