Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

NAISSANCE DU SYNDICAT DU TRAVAIL SEXUEL

Publié le | par

JPL EN CAMPING-CAR

C’est ça l’amour, suite…

Suite à la diffusion du road-doc, « C’est ça l’amour? » sur France 4 et LaTéléLibre, nous vous proposons une scène inédite, non montée dans la version finale du documentaire: Cérémonie au théâtre de l’Odéon et interview de travailleurs du sexe dans le camping-car.

CRÉATION DU « STRASS »

Le 20 mars dernier, une centaine de travailleurs du sexe fondaient le « strass », un syndicat dont la mission sera de promouvoir les droits des personnes vivant de la prostitution ou de l’industrie du sexe.

Un collectif d’associations de défense des droits des prostitués a annoncé la création du premier Syndicat du travail sexuel (Strass), à l’occasion des troisièmes Assises de la prostitution à Paris. « Je suis fier de vous annoncer aujourd’hui la création du premier syndicat de travail sexuel, le Strass », s’est exclamé Maîtresse Nikita, figure du mouvement parisien et nouveau trésorier de l’organisation, lors d’une conférence de presse à l’Odéon-Théâtre de l’Europe, à Paris. « Un syndicat c’est le pouvoir de nous réapproprier la parole sur nous-mêmes », a expliqué Nikita, et de « faire pression sur les institutions et les politiques ».
Cette structure, qui compte déjà « plus d’une centaine d’adhérents » doit non seulement représenter les prostitués mais tous les travailleurs du sexe, comme les acteurs du cinéma pornographique ou les opératrices de téléphone rose.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (43)

  1. Federation des industrie liés à la sexualité.
    Chambre des métiers liés à la sexualité.
    Syndicat des métiers liées aux amours sexuelles et au sex.
    Modéré dans le cadre de l’état et pour la lutte contre les actes criminelles.
    Pas simple et c’est la démocratie, à elle de décider, mais pour moi des possibilités de sas ouvert sont nésséssaires pour tout les métiers, pour la sécurité et l’avenir des personnes dans la fraternité, la liberté et légalité pour l’espoir d’une amitié d’amour « utopique » de toute les couleurs et pour tous sans exploitation criminelle. C’est une opinion à t’elle du sens pour beaucoup d’autres ! Il y a d’autre situation et d’autre métier EL,.T ecopoétiste à seize heures

  2. Bravo pour ce reportage, parler des travailleurs du sexe sans racolage ça nous change des chaines habituelles !

  3. Et pendant ce temps là……….. Vous pensez vraiment que c’est le moment de nous parler des tapins alors que Chouchou nous fait un malaise vaginal !!!

    Pourtant il ne faisait pas son jogging au bois de Boulogne.

  4. Le mot « prostitution » est lié, pour moi, non pas à l’ activité particulière des travailleurs du sexe, mais à la manière dont on est en relation avec le travail.
    Ainsi, je peux prostituer mes mains ou mon cerveau si je consens à faire un boulot par nécessité de survie, pour lequel je suis exploitée, maquée par un patron, pas libre dans mes choix…
    Quelle que soit la partie du corps qui est aliénée, pour du fric, on peut parler de prostitution.
    Les travailleurs du sexe qui font le choix de travailler avec leur cul ne sont pas plus prostitués que celui ou celle qui se sent bien dans tout autre boulot.

    C’est pourquoi il faut sans doute conjurer ce terme concernant ceux qui ont choisi librement ce métier, qui en vaut bien un autre !

    Bien sympa, le reportage…et charmantes, ces personnes !

  5. J’ai une définition un peu différente de la prostitution qui pour moi n’a pas de relation avec les parties du corps mais plutôt avec la pensée ou l’amour propre ou la considération qu’on a de soi et sa notion du bien et du mal, du déshonneur.
    Je dirais qu’on se prostitue si pour de l’argent ou un avantage quelconque et non par conviction, on renie tout ce qui constitue son patrimoinre intime croyance, philosophie, culture etc…
    J’avancerais prudemment qu’un travailleur(euse) du sexe se prostitue SEULEMENT s’il(elle) considère ce qu’il (elle) fait comme honteux dégradant où impie (…….,?)

  6. Depuis quand la carte d’identité n’est plus obligatoire en france ?!

    Pour ne remonter qu’au 20eme siècle …

    Obligatoire, elle le fut, sur l’injonction de l’occupant, en 1940 à l’instauration du Gouvernement de Vichy, de sinitre mémoire.

    Autant dire qu’a la Libération il fut fait table rase de ce régime et de cette obligation.

    Sachez qu’en France, aucun document d’identification n’est obligatoire, sachez que les controles d’identité sont permis à la police, la police seulement, et qu’alors on peut prouver son identité par simple témoignage de quelcun qui vous connait.
    Il faut savoir cela et en FAIRE USAGE, meme si ça complique la vie.

    Depuis, aucun gouvernement n’a osé revenir la dessus, malgré l’envie.

    Le régime actuel est, depuis l’époque de Vichy, sans aucun doute le pire de ce que la France à connu, et va surement le surpasser ; (le pire c’est que cette fois, c’est les français qui ont choisit)

    Ne doutons pas que ce régime, sous une forme déguisée, sous une forme agrémentée de gadjets « pratiques » ou de manière brutale réinstaurera cette obligation sans tarder.
    A nous de la refuser en pratique, c’est à dire en refusant de nous y soumettre.

    Comme, en allant jusqu’au bout de <>, nous devrions refuser le principe meme d’Identité : l’ état civil.

    … Nos prochains enfants à naitre ne seront pas déclarés en mairie et il y a une chance qu’ils échappent au controle total à venir … Ça va etre compliqué, il faudra renoncer à toute aide de l’état, organiser en autonome l’instruction et bien d’autre choses. Mais ce choix est éssentiel, à nous de l’assumer, politiquement et économiquement.

    Pourquoi ?
    Mon -identité-, c’est la conscience que j’ai de moi meme, je sais -qui je suis- et -ce que je suis- et cela, ça ne regarde que moi (et ajoutons les gens que je connais ou que j’aime et pour qui mon Prénon ou mon Surnom d’usage à un sens « pratique »).
    Quant au reste : état civil, papiers d’identité et tous les fichiers bien sur, c’est de l’ -identification- ce qui est très different : c’est la prise de possession que l’Etat s’octroit sur ma personne, comme élement du troupeau. Du reste cela n’a pas toujours existé, loin de là.

  7. Oui, Franck Einstein…c’est sans doute ce que je voulais exprimer, mais tu le dis mieux…

    Vichy…oui…c’est discutable ..mais mais quel rapport avec le reportage ?

  8. Les écoutes téléphoniques explosent en France

    28.07.2009, 08h38 | Mise à jour : 12h37

    Les « grandes oreilles » de la France s’allongent. Dans une étude dont Le Figaro publie des extraits mardi, on apprend que les écoutes judiciaires en France ont été multipliées par quatre entre 2001 et 2008.
    Mais la France ne ferait que rattraper son « retard », puisque les interceptions resteraient moins courantes que dans les pays voisins.

    Dans une étude de 133 pages, Claudine Guerrier, enseignante et chercheuse à l’école Télécom et management Sud-Paris, démontre que les magistrats français ont de plus en plus recours aux interceptions judiciaires. En sept ans, les écoutes sur demande des magistrats sont passées de 5 845 en 2001 à 27 000 en 2007. A noter que Le Figaro a réussi à se procurer les chiffres pour l’année 2008.

    Cette surveillance coûte en tout cas assez cher : 497 euros hors taxes pour chaque écoute sur un téléphone fixe et 88 euros hors taxes pour un téléphone mobile.

    Une plate-forme pour centraliser les écoutes

    Pour dégager 45 millions d’euros d’économies, le document explique qu’une plate-forme nationale d’interceptions judiciaires a été mise en place en 2007. Celle-ci a pour objectif de centraliser les différents sites d’écoutes judiciaires disséminés sur tout le territoire. L’endroit est tenu secret mais se situerait en région parisienne.

    L’étude, publiée en 2009 sous le titre Étude de droit comparé en matière d’organismes de contrôle pour les interceptions téléphoniques, est disponible en ligne depuis février dernier. Claudine Guerrier, son auteur, est une spécialiste dans le domaine du droit des télécommunications. Elle a publié plusieurs articles concernant le droit dans les domaines de la biométrie, de la cryptologie et des écoutes téléphoniques. Elle a également été chargée de recherche au cabinet du directeur de la Direction générale des télécommunications avant de rejoindre Sud Paris.

    100 000 interceptions de mails et de SMS

    Aux 26 000 écoutes judiciaires de 2008, il faut ajouter 5906 interceptions administratives réalisées à la demande des services de renseignement français. Appelées interceptions de «sécurité», elles sont destinées à prévenir les risques d’atteinte à la sûreté de l’Etat.

    Mais le gros des interceptions se fait désormais sur la toile avec pas moins de 100 000 interceptions de mails et de SMS. Ce qui a notamment été rendu possible grâce au développement d’un réseau de satellites espions français surnommé Frenchelon. «Ce réseau, en l’absence de contrôle est une menace pour la vie privée» s’inquiète d’ailleurs la chercheuse.

    Point positif : la France serait par contre moins accro à la surveillance téléphonique et électronique de sa population que ses voisins. Le document révèle que, selon le ministère de la Justice, il y aurait trois fois moins d’interceptions qu’en Allemagne, douze fois moins qu’aux Pays-Bas ou encore quinze fois moins qu’en Italie.

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-ecoutes-telephoniques-explosent-en-france-28-07-2009-592558.php
    —-

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Frenchelon

    —-

    http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2009/06/16/frenchelon-la-carte-des-stations-espion-du-renseignement-francais/

    Frenchelon: la carte des stations espion du renseignement français

    Frenchelon, vous connaissez ? C’est le réseau espion d’écoute des télécommunications déployé par les services de renseignement militaires français, créé sur le modèle d’Echelon, son précurseur anglo-saxon, et dont j’avais parlé dans mon article sur la guerre de l’information paru dans l’Atlas 2009 du Monde Diplomatique (voir aussi “Echelon/Frenchelon : mythes et réalités).

    Terrain militaire – défense d’entrerL’existence de Frenchelon n’a jamais été officiellement reconnue par les autorités françaises, et l’on n’en connaît pas le nom véritable -s’il en a un. Un certain nombre d’articles de presse lui ont néanmoins été consacrés, qui listaient plusieurs de ses stations d’écoute satellites ou radioélectriques.

    Le système français est bien moins connu que ne l’est Echelon, ce qui explique aussi qu’aucune carte des stations de Frenchelon n’avait encore à ce jour, et à ma connaissance, été réalisée. Alors j’en ai profité pour, non seulement en dresser la carte, mais aussi en prendre certaines en photo, ou plutôt faire des copies d’écran des photos satellites disponibles en ligne.

    http://www.flickr.com/photos/[email protected]/sets/72157619736914799/show/

    J’ai réussi à en localiser une vingtaine; si Google Maps en a flouté certaines (à commencer par celle de Domme, la plus importante, près de Sarlat, en Dordogne), d’autres révèlent, en clair, la présence d’antennes satellites, quand bien même, et comme le soulignait le reportage de France 2 consacré à la station de Domme, il est bien évidemment interdit de photographier ces installations militaires.

    Little Brother Frenchelon vs Big Brother Echelon

    Le “petit frère” français du réseau anglo-saxon est réputé bien moins puissant que son “grand frère” Echelon -la National Security Agency (NSA) dispose, à elle seule, de plus 35 000 employés, contre 4500 pour la DGSE, dont les missions, en outre, sont bien plus vastes-, mais “Frenchelon” a le mérite de couvrir la quasi-totalité de la planète Terre.

    Car si la majeure partie des stations recensées sont localisées sur la métropole, la France, ancienne puissance coloniale, a l’insigne avantage de disposer d’un grand nombre de bases militaires, et pays amis, et départements d’outre-mer, un peu partout dans le monde, ce qui lui a permis de déployer ce réseau quasi-unique dans le monde.

    A noter que cette carte ne répertorie que les stations au sol (et encore, pas toutes), pas les satellites Essaim, Cerise, Clémentine et consorts, qui sont les “grandes oreilles” de la France, mais dans l’espace, cette fois.

  9. Petit passage « flashhhhhhhhhhhhhhhhh » sur le fil (je squatte encore la ligne d’un pote et je décroche mes « charbons sur papier »).

    @ « vichy » :
    « La prise de possession que l’Etat s’octroit sur (votre) personne, comme élement du troupeau » remonte à la sédentarisation, l’apparition du « Territoire », des institutions, votre adresse (étant votre critère d’appartenance à ce monde d’alors), et le Livre comme support du savoir.
    Cela n’a pas toujours existé en effet.
    Avant l’espace anthopologique du « Territoire », il y avait les nomades qui s’étaient pris l’apparition du langage en pleine gueule (déployée…), avec ses rithes, ses mithes, ses totémisme et… l’art. Le savoir était alors stocké dans la chair (transmission orale).
    Et bien, si ça peut vous rassurer, nous vivons les mêmes angoisses qu’au néandertalien (et ils en ont sacrément chié) , nous redevenons nomades (réels ou virtuels), et les significations d’appartenance à l’espace qui est en train d’être engendré vont être complètement vouleversées.
    Et si votre future identité était votre savoir ? Intéressant, non?

    Salut aux généreuses cigales post-drômatique !)))

    à+ §

  10. Salut Francky !
    Décroche … reviens nous vite !!!

    Intéressant, l’identité de « savoir »…en effet !
    A creuser..mais pas à cette heure tardive…

  11. intéressante ton idée Francky ! s’identifier par son savoir .
    On verrait se dissoudre certaines frontières .Ce qui existe déjà un peu;

    mais terrifiante aussi .
    Quel serait le savoir reconnu ? le savoir cérébral , le savoir de compétence , le savoir d’expérience ?
    Il y aurait l’identité … chirurgien, ou ingénieur , ou poête …
    Les frontières pourraient alors se croiser, se chevaucher, s’annuler; le poinçonneur pourrait être aussi musicien …

    Mais,je crains que les « sans papier  » soient à peu près les mêmes qu’aujourd’hui .

  12. Manifeste anti-crise

    Comment faire face en profondeur à une crise systémique mondiale?

    A la suite de nos différents éditoriaux, de nombreux lecteurs nous ont suggéré de mettre à disposition sur le site une suite de recommandations visant à pallier la probable aggravation prochaine de l’actuelle crise financière et économique. Nous le faisons bien volontiers, et invitons ceux qui partagent ce diagnostic et ces propositions à les soutenir. Ce document a été rédigé par les deux signataires, en coopération avec Joseph Leddet, éditeur de La Gazette des Changes. A.I..

    Introduction

    Nous faisons l’hypothèse que la crise financière et économique mondiale résistera aux mesures actuellement mises en œuvre par les Etats ou par les institutions internationales. Il est même vraisemblable qu’elle s’aggravera. Elle est en effet, selon l’expression désormais obligée, «systémique» en ce sens qu’elle révèle le double vice des systèmes politiques actuels:

    Penser que le libéralisme et la concurrence peuvent apporter les meilleures solutions possibles aux problèmes de l’avenir du monde, alors que les régulations publiques n’apportent que des maux ;
    Penser que la croissance des consommations publiques et privées peut se poursuivre indéfiniment, alors que les ressources sont limitées et que les déchets s’accumulent.
    Nous estimons qu’il est bon, dans une large mesure et malgré ses dégâts, que cette crise résiste aux mesures actuellement décidées pour la combattre, car elle obligera les Etats à s’attaquer aux deux causes majeures de la crise, résumées ci-dessus : libéralisme et croissance des consommations.

    L’Europe peut et doit proposer au reste du monde des politiques s’en prenant directement à ces deux causes de la crise.En effet, face à la rareté, elle a expérimenté concrètement durant tout le XXe siècle des politiques de régulation publique et de restriction des consommations. Ces politiques n’ont pas laissé de bons souvenirs dans les esprits. Mais avec le recul, on s’aperçoit qu’avec quelques adaptations, elles pourraient aujourd’hui offrir de bonnes solutions à la crise mondiale.

    Les grands pays européens, Grande Bretagne, France et Allemagne notamment, ont gardé des traditions d’interventionnisme public certes différentes, mais qui pourraient fournir un arsenal de mesures à la hauteur des enjeux actuels.

    Dans ces pays comme dans les autres pays européens – parmi lesquels il faut nécessairement comprendre la Russie – les partis de gouvernement devraient donc s’entendre au plus vite sur un programme minimum d’interventions dont l’Union européenne se ferait le champion, en son sein comme dans le reste du monde.

    Pourquoi aussi dans le reste du monde ? Parce qu’avec la crise économique et financière et l’affaiblissement de la puissance américaine, la planète sera selon-nous parcourue de tensions violentes dans les mois qui viennent. Or une Eurasie puissante et exemplaire pourra contribuer à les calmer, notamment en soutenant politiquement et financièrement toutes initiatives stratégiques utiles provenant de la communauté internationale .

    Les politiques que l’Europe devrait, en s’appuyant sur son expérience, proposer au monde dans les mois prochains, sinon les semaines prochaines, reposeraient sur deux piliers :

    Le pilier financier et économique

    Celui-ci comporterait cinq grands volets complémentaires :

    1. La prise de contrôle par les Etats, temporaire ou durable, pour un euro symbolique, de l’ensemble du système des banques et assurances européennes, avec entrée d’administrateurs publics au conseil des établissements et la remise en service obligée du marché des prêts interbancaires. Ceci sans un euro pris aux contribuables (à la différence du dispendieux et irréaliste plan français actuel de 360 milliards), l’objectif étant de rétablir – de gré ou de force – la confiance naturelle entre banques afin de leur permettre de rejouer dans les plus brefs délais leur rôle normal de soutien à l’économie. Rappelons – si à tout hasard était encore nécessaire de le faire – , que le rôle des banques est de collecter des épargnes pour financer des investissements productifs et non pour spéculer.

    2. La mobilisation du quart des épargnes nationales (soit environ 1000 milliards pour la seule nation française), via des incitations fiscales fortes, dans des fonds publics d’intervention offensifs et pas seulement défensifs, destinés à financer de nouveaux investissements faisant appel aux diverses technologies émergentes (exemple : électricité verte, automobile électrique, maisons « passives », agriculture durable….). L’Europe dispose en effet des cerveaux et des bases industrielles lui permettant de montrer la voie aux autres puissances dans ces domaines, à la fois pour la recherche, la production et la vente de produits et services innovants. Ce serait une illusion de croire que les fonds souverains non européens pourraient financer de tels investissements sans prendre en gage l’ensemble des sociétés européennes.

    3. L’entrée de capitaux publics, avec au moins une minorité de blocage, dans toutes les entreprises stratégiques existantes et aussi dans les entreprises nouvellement créées appartenant aux secteurs émergents jugés politiquement stratégiques. Parallèlement, on développera de nouveaux services publics dans les domaines où les initiatives individuelles n’ont pas la puissance ou l’indépendance nécessaires.

    4. La mise en place d’une protection sociale minimale toute la vie durant, garantie aux travailleurs et citoyens européens.

    5. La mise en oeuvre de réglementations protectrices de ces nouvelles activités, tout le temps qu’il sera nécessaire, sur le modèle de l’Etat régalien dit aussi néo-colbertiste.

    Le pilier de la décroissance « raisonnée »

    Il s’agirait de prendre enfin acte du fait que l’avenir de la planète exige de toute urgence la décroissance radicale de toutes les activités destructrices des équilibres climatiques et de la biodiversité. Celle-ci serait compensée, et au-delà, par une croissance des activités intellectuelles et culturelles sans impacts sur l’environnement. Trois grands domaines d’action devraient être envisagés. Il s’agirait de :

    1. Favoriser la décroissance des productions et consommations destructrices : par exemple abandon du pétrole et des technologies sociétales associées, automobile et modes d’urbanisation sous leur formes actuelles…et assurer la reconversion à long terme des forces productives et des habitudes de consommation vers des activités non destructrices.

    2. Donner la priorité aux équipements et aux politiques de recherche scientifique, d’enseignement supérieur et plus généralement d’éducation.

    3. Encourager le développement d’ «industries culturelles» libérées des pressions en faveur des consommations commerciales. Il devrait s’agir en particulier de structures décentralisées et participatives favorisant l’investissement intellectuel, la création et l’auto-formation à travers les réseaux numériques.

    La planification souple

    Ajoutons que le minimum de coordination de ces diverses politiques nécessitera d’associer les Etats et les institutions européennes aux différentes catégories d’intérêts représentant les sociétés dans leur ensemble. Il faudra le faire au sein de structures de planification souple (dites par certains « à la française ») dans tous les domaines stratégiques, opérant en coordination avec les institutions politiques. L’organisation sur le long terme de la décroissance des activités destructrices et leur remplacement par de nouvelles croissances non destructrices sera l’une des priorités de ces structures de planification.

  13. C’est bien mais our le mettre en place, tu envisages d’organiser un coup d’état europén ou des élections anticipées dans les prochains mois?

  14. Hé là !!!!
    Vous profittez que le vioque n’est pas là pour être « hors sujet «  » !!
    Bon !! question « qui a été le premier colon d’Amérique ???
    …….Christophe !

  15. Ecoutez , voyez du Sarko par ci , du Barrozzo par là !!!
    Y en a marre , mais marre ………. jusqu’à l’os !!!
    Quels sont les pauvres imbéciles qui votent pour des gars aussi mesquins et aussi dangereux ????

  16. gériatrique ou non tu m’as répondu … bien mais venant de toi j’attendais une vraie pensée sur ce problème , surtout que ton opinion est pour moi toujours pertinente … !
    bises mon petit !!  » gériatriquement  » bien sur !!

  17. Plus de 9000 fioles contenants des agents pathogènes se sont avérées manquantes lors d’un inventaire effectué par l’armée américaine. Ces fioles qui étaient entreposées au Fort Detrick et contenaient toutes des toxines extrêmement dangereuses.

    Après quatre mois de recherche, les enquêteurs ont constaté que 9220 échantillons n’ont pas été référencés dans la base de données, qui en répertorient 66.000.

    Les fioles contenaient des agents pathogènes dangereux tels que le virus Ebola, le Charbon, les toxines botuliques, le virus de l’encéphalite équine du Venezuela qui cause la tularémie.

    Les fioles étaient entreposées dans un dispositif réfrigéré dédié à la conservation d’agents pathogènes. La plupart de ces fioles n’étaient pas utilisées depuis des années.

    Un officiel de l’armée américaine a indiqué : « Je ne peux pas vous dire si les fioles ont quitté le laboratoire, nous pensons que c’est une situation inédite »

    Richard Ebright, professeur à l’université de Rutgers, spécialiste en bio-sécurité est extrêmement choqué par la disparition de ces fioles « 9000 fioles, c’est extraordinaire… Si un petit nombre avait disparu, cela aurait été angoissant, mais là 9200, dans une institution qui prétend assurer une sécurité maximale à ce sujet, c’est profondément inquiétant. Inacceptable ».

  18. …..et toutes sortes de marchands…. de soins medicaux,de religions,de fleurs ,de plaques ,les avocats,juges,notaires,hommes politiques,mafia terroristes….etc,ah la crise,mais y a pas de crise,un petit coup de fiole et hop ça repart,c’est bon pour le commerce tout ça.Les medias vont surement s’en charger,sans compter qu’il y a aura matiere a ecrire des tas de livres pour quelques ecrivains occasionels,voila Mobensim……Merci d’avoir commence…..

  19. pas surpris de cette  » fuite  » !!!
    Les ricains ont le goût de faire partager leur cochonneries par tout le MONDE !!
    « ebola  » , « sida  » …. on peut se poser des questions !!
    Le fric , le fric … la puissance , la puissance ….. finalement la connerie !
    Quel bordel en ce moment !!!!

  20. quand il faut , il faut !!
    Allez une petite totalement idiote :
     » Pourquoi le chat a-t-il 4 pattes ?? »
    « Il en a 2 devant pour avancer et 2 derrière pour freiner !! »

  21. PROVIDENCE  » au masculin  » je te présente toute ma sympathie pour ton retour parmi nous !
    Comment vas-tu ??

  22. C’est curieux la tournure que prend ce blog parfois, si je savais faire, j’analyserai non pas les comportements mais les contenus des posts comme un psychologueou un antropologue.

    Cazo ou un autre, pourrait peut-être nous sortir un bouquin du genre  » étude des comportements et motivations des posteurs ».

    Allez, je vais faire un p’tit pipi maintenant.

  23. salut papi, ça va tres bien et toi ?tu as l’air de t’ennuyer,ou bien tu as retrouve un carton de vieux « pif le chien »,mais tes blagues sont sympas,et surtout pas mechantes,c’est bien toi.A bientot.Tiens …..une petite pou toi: »connais tu la difference qu’il y a entre des hemorroides et des insultes plein la gueule »?…..eh bien il n’y en a pas……….dans les deux cas,il n’y a que les trous du cul qui en possedent……..Tchao

  24. t’as pas changé !!! C’est trés bien …..t’as même rajeuni !
    Bon vent PROVIDENCE !!

  25. @ mon franck ……..pour ce qui me concerne , l’analyse est facile !!! ( ne demande pas une action d’analyse psychologique à Caso ,car il ne croit pas à la psychologie appliquée ! Il n’aime que les sciences exactes sinon naturelles !!) bon disai-je ……hum !
    ben voilà tout le monde veut être le  » Socrate mécontent  » plutôt
    que  » le pourceau satisfait  » ben moi depuis quelque temps , c’est le contraire je me sens mieux dans  » le vieux porc satisfait  » !!!
    Notre civilisation déconne ! on écrase des peuples sous les bombes ! les religions reviennent en force et en haine ::guerres , attentats ! les riches dilapident les pauvres par des systèmes spéculatifs !notre planète est en pleine destruction ! les populations quittent leur terre natale pour ne pas mourir de faim ! il meurt un enfant toutes les 3 secondes !!……………………
    ……..ET TOUT LE MONDE OU PRESQUE S’EN FOUT !!! Il y en a même qui trouvent cela normal ou qui s’en réjouissent !!!!
    Ne parlez pas du Pape , il est lui obnubilé par le latex : il en a peur !! ben moi j’aime !! hé hé hé ( pas vrai Domino !! )
    Voila pourquoi toute connerie est quelquefois bonne à dire !!
    bises !

  26. pourquoi, mais pourquoi cette critique , cette remarque pour essayer de rendre inconsistant ce que j’ai écrit ????providence que veux-tu dire ? la condescendance ne suffit pas pour justifier une telle remarque aussi stupide et vide de sens !
    De ta part , je suis très désagréablement choqué , devant tout ce qui se passe ! Je suppose que tu voulais , d’une manière infantile,
    m’être désobligeant …!!! Tu as réussi ! reste sur sur ton sommet !

  27. calme papi,ce que je voulais dire est, que ton texte aurait pu etre ecrit il y a mille ans si internet avait ete invente,et il le sera encore dans trois cent ans.La forme ,de ce que tu denonces ,evolue et se deplace,mais le fond reste le meme.Mais je n’ai jamais dit que tu avais tort,les coups de gueule font du bien parfois.Remarque au passage que tu as ete plus desagreable que moi…..

  28. @ oui , je suis désagréable quand ,à coup sur , je dénote une réflexion un peu trop  » surfaite  » pour être agréable ! et ton commentaire n’était pas nécessaire !! ton jugement sur mon coup de gueule méritait de ta part une appréciation plutôt que cette remarque assez incongrue !! j’aurais préféré que tu sois moins prétentieux !!

  29. Je crois que la boucle est bouclée et tous les lecteurs de Michéa ne seront non seulement pas surpris par la création de ce syndicat mais vont s’en délecter. A croire qu’avec deux sous de jugeote n’importe qui est Cassandre dans le monde actuel.
    Lire à ce propos « l’Empire du moindre mal » et sa démonstration magistrale sur cette question de la prostitution et sa reconnaissance obligée (à court ou moyen terme) par l’Etat libéral qui repose sur la « liberté » humaine. Il en conclut qu’arrivé à un certain moment, l’Etat devra prendre en charge la formation des prostituées.
    J’ai toujours su que l’avenir du libéralisme c’est l’école des putes !

  30. C’est trsès bien on est dabns un monde ou on veut tout réglementer ! Si une prostitué a envie de l’être, c’est sont problème du moment que personne ne l’exploite évidemment, car ceux là faut les mettre en prison penddant un siècle!

  31. Bonjour, je trouve çà très bien et normal. Ca permettra de donner un cadre légal aux travailleuses du sexe comme tout coprs de métier. Plus c’est réglementé et moins des gene mal intentionnés profiteront des prostittués.