[CC/S1-E3] Quand la Psy Conseille du CBD

Publié le | par

A défaut de pouvoir le prescrire, Docteur Françoise Grau-Espel, une pédopsychiatre de Perpignan conseille à ses patients de prendre du CBD, cette molécule du cannabis qui a des effets calmants et anti-douleur. Contrairement au THC, le CBD n’a pas d’effet psychotrope, c’est à dire qu’il ne défonce pas. Le CBD est légal en France, il suffit de chercher les « CBD Shop » autour de vous et vous pourrez vous en procurer. Par contre, le système de santé français refuse toujours de le faire entrer dans la pharmacopée officielle, il n’est donc pas remboursé par la Sécu.

CANNABIS CONNECTION / Saison 1 – Ep. 3

A quand le CBD sur ordonnance ?

Ma maman, quelle incroyable femme ! Du haut de ses 73 ans, elle continue à exercer sa passion : la pédopsychiatrie. Le genre de passionnée qui travaille 10 heures par jour, 6 jours par semaine, et qui le soir, lit les dernières publications scientifiques sur la question.
Quand j’étais adolescente, c’était un peu la guerre entre nous.

PAS DE CHICHON À LA MAISON !!! »

me hurlait-elle lorsqu’un filet de fumée s’échappait de ma chambre.
C’est que le Cannabis, la maman, elle en connaît un rayon ! Elle a fait des dizaines de colloques et présentations pour démontrer le lien entre psychose et cannabis. Chez certains patients, l’effet du cannabis pourrait déclencher ce qu’elle appelle : la « psychose cannabique ».

Quelle fût donc ma surprise lorsqu’un jour, l’air de rien, elle me demande entre le fromage et le dessert si je connais le CBD, appelé aussi Cannabidiol. Bien sûr, lui dis-je, « c’est ce qui m’a permis d’arrêter le fameux chichon, tout plein de THC ». Elle me parle alors d’études sur le CBD thérapeutique, de son souhait de le proposer à l’un de ses patients. Selon elle, le CBD pourrait l’aider à se sevrer du THC, qui lui peut provoquer des troubles psychotiques.

Pour la suite, je vous laisse apprécier la mama en action : Docteur Françoise Grau-Espel, première psychiatre de France à conseiller du CBD, mais pas encore comme elle le voudrait : une prescription sur ordonnance…

Charlotte Espel

 

DES LIENS

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (3)

  1. J’adorerais rencontrer cette femme admirable ! Bravo à vous Mme Françoise Grau-Espel ! Du courage et des convictions fortes. Merci pour ce beau reportage.

  2. Super interview ! En espérant que ce type de pensée se généralise auprès de beaucoup de personnes. Je valide avec joie ces propos très intéressants