Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

[DOC] La Guerre des Graines

Publié le | par

Voici un film utile. Un film qui donne les clés pour comprendre comment des multinationales veulent confisquer le vivant. Un film qui donne envie de se battre pour sauver notre indépendance alimentaire.

Dalamasso contre plongée

Les graines sont-elles une marchandise ou un bien commun de l’humanité au même titre que l’eau ou l’air ? Dans un avenir très proche, les agriculteurs n’auront peut être plus le droit de replanter leurs propres graines. En Europe, une loi émerge pour contrôler l’utilisation des semences agricoles… Derrière cette confiscation, 5 grands semenciers qui possèdent déjà la moitié du marché des graines et cherchent à étendre leur privatisation.

L’histoire que nous révélons dans ce documentaire, c’est celle d’une guerre silencieuse, méconnue et dont l’enjeu est pourtant crucial : notre indépendance alimentaire.

« La Guerre des Graines »

Un film de Stenka Quillet et Clément Montfort

Une production ON Y VA ! media

avec la participation de France Télévisions

du CNC et de TV5 MONDE

avec l’aide de Nova Spot

 

Diffusion en Full HD sur LaTéléLibre

 

De l’Inde à Bruxelles, en passant par les campagnes françaises et l’Ile du Spitzberg à 1000 kms du Pôle Nord, Stenka Quillet et Clément Montfort enquêtent sur cette Guerre des Graines qui menace plus d’un milliard d’agriculteurs sur la planète.

Les réalisateurs rencontrent des paysans qui doutent, des militants qui tentent d’alerter les opinions publiques et des politiques qui discutent les futures lois. Monsanto, leader sur le marché des semences leur ouvre exceptionnellement la porte de la plus grande usine en Europe.

guerre des graines capture 1

guerre des graines capture 2

 

Réalisateurs
Stenka Quillet et Clément Montfort

Producteur
John Paul Lepers

Musique originale
Thibault Pomares

Image
Clément Montfort

Images additionnelles
Joseph Haley

Son
Matthieu Daude
avec
François Brey
Robin Aramburu

Montage
Thomas Courcelle

Habillage
Brieuc Canet

Etalonnage
Olivier Nainfa

Mixage
Christophe Hammarstrand

Avec la voix de
Valérie Troisier

Assistants de post-production
Larry Waxman
Pierre-Louis Loury

Traduction
Amruta Prabhu

Directrice de production
Marie Dubois

Chargé de production
Charles Dayot

Moyens Techniques
LaTéléLibre

Nova Spot

Atlantis TV

Images Archives
I G Farbeen – Ina

Weed Killer Knocks out VC’s Riverbank Ambush Sites – Michael Sheets Collection – The Vietnam Center and Archive

Remerciements

Panagiotis Sainatoudis, Salvatore Ceccarelli, Jeremy Renaud, Lata Sharma, Robert Tessier, Jacques Caplat, Morgan Peron Gaudin, Vincent Massot, Flore Viénot, Nathalie Leruch, Marie Barathe Castillo, Bruno Delport, Julia Montfort & Cédric Corre

Une production

ON Y VA ! media

En partenariat avec Nova Spot

Avec la participation du

Centre national du cinéma et de l’image animée

De TV5MONDE

Responsable documentaire et programmes courts
Louis David Delahaye

Chargée documentaire
Delphine Manoury

Et de France Télévisions

Presse
Carole Curt

Production
Céline Rafestin
Thomas Bonnet

Unité Documentaires
Caroline Behar
Carole Wheatcroft
Geneviève Boyer

© ON Y VA ! media – 2014

Article paru dans l’excellent « BastaMag »

« La Guerre des Graines » : enquête sur une bataille souterraine et silencieuse

En 100 ans, sous les effets de l’industrialisation de l’agriculture, les trois-quarts de la biodiversité cultivée ont disparu. Alors que se renforce la main-mise sur les semences par une poignée de multinationales, un vaste arsenal réglementaire limite le droit des paysans à échanger et reproduire les semences. Le documentaire « La Guerre des Graines », qui sera diffusé le 27 mai sur France 5, décrypte les batailles autour de la privatisation du vivant, avec l’appui de témoignages de paysans, d’élus, de militants, d’experts et d’industriels. Un film percutant et engagé, vivement recommandé par la rédaction de Basta !.

« L’histoire que nous allons vous raconter est celle d’une guerre inconnue mais qui nous menace tous, la guerre des graines. » C’est par ces mots saisissants que débute le nouveau film de Stenka Quillet et Clément Montfort, produit par John Paul Lepers, qui sera diffusé sur France 5 le 27 mai prochain. Depuis 12 000 ans, les paysans sèment, sélectionnent et échangent librement leurs semences. Mais cette pratique ancestrale au fondement de l’agriculture est en péril. Dix multinationales contrôlent aujourd’hui 75 % du marché mondial de semences [1]. Leurs noms ? Monsanto (États-Unis, 26 % du marché mondial), DuPont (États-Unis, 18 %), Syngenta (Suisse, 9 %), Limagrain (France, 5 %), suivis d’une poignée d’autres firmes allemandes, états-uniennes ou japonaises. « Que se passera-t-il si l’industrie semencière réussit à privatiser intégralement les semences agricoles ? » interrogent les deux co-réalisateurs.

Refuser l’esclavage semencier

L’enquête de Stenka Quillet et Clément Montfort les a menés en Inde, en France et en Norvège auprès de paysans qui, pour rester libres, cherchent une alternative aux graines de l’industrie. Mais aussi dans les couloirs du Parlement à Bruxelles où se jouent régulièrement des épisodes déterminants de la guerre des graines. Grand témoin de ce film, la scientifique et militante écologiste indienne Vandana Shiva : « la guerre des graines est dans chacune des fermes. Des fermes dans des pays comme ici, en Inde, où des paysans risquent de perdre leur approvisionnement en graines. Mais aussi les fermes plus grandes et conventionnelles qui n’auront plus d’autres choix que d’acheter des OGM, des herbicides, du Roundup, et seront coincés dans un esclavage semencier. »

Tous les géants de la semence ont décliné les demandes d’entretiens pour ce film, à l’exception d’un seul, Monsanto. La firme américaine, qui n’a semble t-il plus rien à perdre tant son image a été écornée ces dernières années par différents scandales, a ouvert les portes en France de sa plus grosse usine de semences pour l’Europe. La stratégie de Monsanto se dévoile en partie lors d’un entretien avec l’un des responsables de cette usine située à Peyrehorade en Aquitaine. Consciente des difficultés à développer les plantes génétiquement modifiées en Europe sous la pression citoyenne, la firme mise désormais sur la multiplication des droits de propriété sur les semences. Avant de quitter le site de Monsanto, la caméra s’attarde sur des semences de couleur rouge. Enrobées d’insecticides ou de fongicides provenant d’autres compagnies comme Bayer ou Syngenta, ces semences rappellent que Monsanto collabore étroitement avec plusieurs géants de l’agrochimie.

La fin de cette enquête conduit à Svalbard, un archipel de la Norvège situé au large du Groenland. C’est là, dans un chambre forte creusée dans la glace, qu’ont été entreposées des graines du monde entier. L’idée, conserver un double de la biodiversité végétale de la planète. Mais la présence d’entreprises privées, comme Syngenta, dans le financement de la gestion quotidienne de ce coffre-fort inquiète. Surtout, rappellent les organisations paysannes, la seule vraie conservation se fait dans les champs des paysans et des jardiniers. Ce qui suppose d’avoir accès et de pouvoir maintenir vivante cette biodiversité. « La guerre des graines est dans chaque assiette, résume Vandana Shiva. Tant que la liberté des graines sera confisquée, alors notre nourriture le sera aussi. C’est pour cette raison que tout le monde doit être engagé pour réclamer la libération des graines. »

Liens

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (7)

  1. Oui il faut sans cesse se tenir sur ses gardes car ces grosses multinationales veulent avoir la main mise sur la terre qui nous nourris et sur la vie elle meme ! Résistons de toute nos forces , et bravo à Shiva Vandana ,Quel courage !! .Grand merci à elle

  2. Bonsoir,
    Je vous contacte au nom des Empêcheurs de tourner en rond, une petite association culturelle militante basée à La Tour-sur-Tinée (06) qui organise dans son coin de montagne des spectacles, conférences, ateliers, résidences d’artistes, etc…
    Depuis 4 ans nous organisons une Journée de la Graine avec bourse d’échange (et vente par des petits producteurs dont Kokopelli et les Jardins de Rocambole) de semences et de plants, marché paysan, stand associatif, projections, conférence/débat.
    La thématique abordée cette année sera le tafta.
    Dans le cadre de cette journée nous aurions aimé projeté le film « La Guerre des graines »… Pourriez-vous me renseigner sur les droits de diffusion ce film.
    Je vous remercie par avance.
    Bien cordialement

  3. s’il vous plait je veut de la semance de la plante stevia sucrée pour diabetique je suis en algerie merci

  4. Merci à Marie Durand ,Christian Dalmasso et tous les autres KOKOPELLI pour leur travail et leur combat.
    Mais que c’est impressionnant de voir autant de né ni? d’aveuglement de la part même des acteurs de ce DRAME