Edward Snowden est Chez Vous !

Publié le | par

[CHANTIERS DÉMOCRATIQUES] La journaliste Flore Vasseur réunit le lanceur d’alerte Edward Snowden, Birgitta Jónsdóttir (députée du parti Pirate islandais) et Larry Lessig (professeur de droit constitutionnel à Harvard) dans une chambre d’hôtel à Moscou. Un plaidoyer exemplaire pour nos démocraties en danger.

Flore Vasseur, auteure, journaliste, qui avait précédemment signé le documentaire « Larry Lessig, de Harvard à la Maison blanche« , continue de fouiller les zones d’ombres de nos démocraties. Cette fois-ci, elle signe « Meeting Snowden« , un film disponible sur le site d’Arte jusqu’au 10 juillet.

A force de persévérance, de contacts discrets, et de beaucoup de patience, elle a réussi l’exploit de réunir à Moscou trois engagés (enragés?) des droits de l’homme.

Edward Snowden, le plus célèbre lanceur d’alerte au monde, réfugié à Moscou, sous mandat d’arrêt des Etats Unis pour trahison, après ses révélations sur la surveillance mondiale des citoyens.

larry lessig

Larry Lessig, professeur de droit constitutionnel à Harvard, inlassable des libertés individuelles, notamment numériques, face à la multiplication des surveillances étatiques et candidat malheureux à l’investiture républicaine en 2016.

birgita jonsdottir

Birgitta Jónsdóttir, députée du parti pirate islandais, et l’un des piliers de la révolution citoyenne en Islande.

Nous sommes dans une chambre d’hôtel moscovite (les rares séquences extérieures montrent un Moscou fantomatique, sans personne dans les rues et sous la neige), et nos trois consciences citoyennes discutent à bâtons rompus.

Edward Snowden martèle que le terrorisme n’est qu’un prétexte, et que la surveillance massive n’a jamais permis d’éviter un attentat. A chaque nouveau, d’ailleurs, au Etats Unis comme chez nous, de nouvelles lois sont votées (Patriot Act aux Etats Unis, Etat d’urgence chez nous) et qu’à chaque un peu plus de nos libertés fondamentales sont rognées (droit de manifester, droit d’expression, court-circuitage judiciaire des procédures d’arrestation, détentions de plus en plus longues sans réelle justification).

C’est passionnant, c’est tourné comme si on y était, dans cette chambre d’hôtel, et ça méritait tout à fait une place à part dans notre dossier « Chantiers Démocratiques » de la Télé Libre. C’est chose faite.

Christophe Tisseyre

Des Liens

Pour voir le film en entier (lien est valable jusqu’au 10 juillet 2017)

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire