Lecteur vidéo

Faire un don

Faire un don

Envoyer l’article par mail
Télécharger le .torrent

Fichier indisponible pour l’instant

Qu’est-ce que le Torrent ?

Grâce à Bittorrent vous pouvez télécharger et partager la vidéo que vous êtes en train de visualiser.

YVES COCHET : LA CRISE N’AURA PAS DE FIN

Publié le | par

CHERCHEZ L’INTRUS AU MEDEF

C’est surréaliste, et il l’avoue. A l’Université d’été du Medef cette année, s’est tenue une table ronde sur… la décroissance. Yves Cochet, député vert de Paris, vient d’y participer et il répond, pessimiste et à la fois enthousiaste, aux questions de LaTéléLibre : pour lui, de reprise économique, il n’y en aura pas. La seule solution : cette fameuse décroissance.

Un reportage de Karine Yaniv

Images : Joseph Haley

Montage : Anthony Santoro

Redécouvrez le point Rouge avec Yves Cochet devant l’usine PSA ( Peugeot-Citroën )

En savoir plus sur les décroissants

Partager cet article

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Les commentaires (36)

  1. Pas de commentaires? Ne changez rien : tout est dit! reste à organiser ce programme. Et c »est là que ca va etre chaud quand on voit que la bourse repart deja et que les banques remboursent dejà les etats pour se goinfrer comme avant. Proposer à Peugeot d’etre agriculteur Bio ca va pas etre de la tarte!

  2. Je m’interroge… Lorsque l’on donne son avis à quelqu’un, et à fortiori lorsqu’on est un homme politique, c’est quand-même avec le mince espoir que cette personne vous écoute, non ?
    Alors, je reconnais que la démarche d’Yves Cochet est courageuse, mais est-elle vraiment utile ?
    Parler de décroissance à des gens qui ne vivent, qui ne respirent et qui ne rêvent que par et pour la croissance, n’est-ce pas un peu… vain ?
    Son discours est extrêmement sensé et pétrit de bon sens, mais il oubli qu’il s‘adresse à des patrons !

    Bon, d’accord, s’il arrive à toucher ne serait-ce qu’un seul patron, c’est déjà ça…

  3. pauvres riches !
    pauvre Cochet qui croit que les riches vont partager!
    et pauvres nous qui ne pourront même plus rêver d’être riches !

  4. Je comprend pas trés bien la ligne des verts dans les propos de monsieur Yves Cochets, les verts avec Europe Ecologie Propose une croissance verte pas une décroissance définitive…ou alors j’ai rien compris.
    Ce que je n’ose pas imaginer, c’est que si on invente pas tous ensemble une écomomie mondiale écologiste et sociale plus équitable, moins dans les exces et plus juste, les risques de la tentation de replonger dans l’absurdité totale d’une économie de guerre pour des ressources seront grands.
    Mais notre sécurité globale pour l’avenir des enfants doit être assurer et des forces militaires et humanitaires sont encore pour longtemp une nésséssité.
    Je ne suis pas dans l’illusion de l’utopie du paradis terrestre en prospérité à portée de main pour un monde pacificite demain. Je ne crois pas à la capacité des hommes à avoir un peu de sagesse en économie, l’argent comme l’amour est source de trop de passion et de pouvoir en tout genre. El,.Tourneenrond’assmaisvit

  5. En effet, si l’on remplace le capitalisme gris par le capitalisme vert…on aura prolongé les ressources terrestres mais pas les terriens !!

    Car alors, les pauvres resteront pauvres et les plus riches continueront à s’empifrer sur leur dos.

    Certes la seule solution est la décroissance et le retour a une économie solidaire et de proximité…
    Il n’y a pas d’autre solution … si on veut éviter la guerre, les famines, l’autodestruction…

    Mais quand la prise de conscience sera générale ..sera-t-il encor temps ?

  6. La prise de conscience générale çà se fait sous un arbre, sur crête, pendant l’orage, on appelle çà une illumination

  7. En 81, il s’agisait de partager la CROISSANCE et Mitterrand n’ y est pas parvenu, retablissant en 83 l’economie liberale qui fit les beaux jours de la bourse. Alors paratager le DECROISSANCE est ce possible ? je crains que materiellemnet non..on va me dire les temps ont changé oui mais les mentalités restent (voir les traders et autres semenciers). c’est là le hic: au medef on vous repondra que seul le marché sait s’adapter.que les taxes incitations et aides sont plus nefastes qu’autre chose. Regarder aujourd’hui l’industrie francaise solaire.quasi inexistante parrapport à son vrai poids à cause d’EDF principalement et des aides fiscales, des prix d’achat subventionnés jusqu’à quand?
    Facile à dire Impossible à faire.

  8. Je soutiens entièrement M. Cochet dans ses propos.
    Par contre je ne suis pas certain que la population ni même les patrons et les riches soient vraiment enclins à recevoir ça, à moins d’avoir plus d’argument à leur donner.

  9. Les riches, si j’ai bien compris, sont au nombre de 1 Milliard sur terre. Donc nous en faisons tous partie sur ce forum. Donc ce n’est guère étonnant que la plupart d’entre nous ne veulent pas croire à la décroissance !
    Mais certains on déjà pensé à arrêter d’appuyer sur le bouton ON de leur Télé, pour éviter que la pub occupe trop de « notre temps de cerveau disponible » le nôtre, celui de nos enfants, notre conjoint etc…suivant les paroles restées fameuses de Monsieur Le Lay PDG de TF1, maintenant retraité.
    Et le temps rendu disponible ainsi pourrait être utilement consacré à la lecture, comme le montre l’exemple du Président qui s’y est mis, nous dit-on, à lire « La princesse de Clèves »
    L’agriculture locale dont il est question chez Y.Cochet permettrait sans doute de diminuer les coûts de transport et l’appel aux produits venant de l’étranger (ex tomates espagnoles contre tomates françaises).

  10. Alors Yves, on a voté « Europe Décroissance » aux Européennes??? On a fait pourtant que 0.37%… ça va être long pour arriver à un score honorable. J’ai commencé à voter Ecolo dès 81… ils faisaient à l’époque 4%… j’ai arrêté aux élections européennes pour voter Europe Décroissance et j’ai calculé qu’il faudrait un millénaire au moins pour qu’Europe Décroissance fasse le même score que les écolos… Hum!! ça va pas le faire, en terme de croissance électorale ;-) !!

    Tu veux convaincre le Medef, simple, il faut présenter l’idée sous la forme : La décroissance, ça rapporte!!

    Comme pour sauver des « paradis naturels » en Afrique, il a juste fallu montrer que sauvegarder est plus rentable, rapporte plus de pognon que détruire.

    Pareil pour le management. Si on montre à un chef d’entreprise qu’au lieu de mettre sous pression le mental de ses employés, il est plus rentable de développer des conditions « humaines » de travail, parce qu’en retour la productivité par tête de pipe est meilleure, qu’il y a moins d’absentéisme pour maladie, on arrive à convaincre ceux qui ont une calculette à la place d’un cerveau humain.

    Pour combattre le capitalisme, il faut utiliser leurs armes et les retourner contre eux. C’est ne jouant sur leur terrain et en se montrant plus habile qu’eux dans le business, sinon, autant pisser dans un violon. C’est triste, lamentable même, mais à mon avis, il n’y a pas d’autres façons de les convaincre.

    Le bio n’est devenu intéressant que parce que des consommateurs ont commencé à faire des choix. C’est la loi de l’offre et de la demande. Si des entreprises se mettent à fabriquer des produits manufacturés réparables, que les consommateurs avertis font ce choix, et que l’on taxe par ailleurs fortement tous ceux qui produisent « non-écologique », ils vont tous s’y mettre.

    Après, c’est une question de valeurs. Quand voyager de par le monde, ça le fait, et que ceux qui disent « ben non, moi je prends pas l’avion pour aller aux quatre coins du monde pour faire du tourisme » passent pour des pauvres types, que ceux qui ne vont pas au ski tous les hivers et à la mer tous les étés, passent pour des martiens, et qui en plus n’ont même pas d’écran plasma sous prétexte que leur télé de 20 ans fait encore l’affaire, même si on tente de leur faire changer en ne diffusant que des films en 16/9, etc…

    Tout ne viendra pas d’en haut. Que chacun regarde ses propres comportements et fasse le tri entre l’essentiel et le superflu, qu’on arrête de se laisser formater les neurones par une échelle de valeur arbitraire générée par le grand capital et relayée par les media, et qu’on réfléchisse un peu. C’ests par le manque à gagner du grand capital à ne pas se plier aux demandes des consommateurs que cela changera, et pas par l’inverse.

  11. Cazo 100% OK avec toi;
    Ne te preoccupe des achats des autres fais ce que tu veux toi! et la machine sera lancée. Le manque à gagner du capital? Le marché se dirigera de lui meme vers la réparation et toutes activitées locales faisant ainsi boule de neige et peut etre pourrons nous parler de decroissance capitaliste, c’est à dire privée. moi je la prefere privée que publique.
    c’est vrai aussi que mille ans c’est un peu trop long pour moi et il faut mettre en place un accelerateur mondial;Et c’est là que ca va pas etre facile.

  12. « le marché se dirigeant de lui-même vers la réparation », ça veut dire que, dans mon quartier, je vais pouvoir appeler le petit réparateur de mécanique, le petit plombier, le petit maçon…etc ?.
    Et pour la nourriture, il y aura nos jardins comme après la 2ème guerre mondiale en Europe ou comme en Afrique ou en Asie actuellement. Celà serait l’économie débarrassée des manipulations des pouvoirs bancaires et politiques ?
    Peut-être que la vraie question est de savoir ce que vaut notre argent, qu’est-ce qu’on pourra avoir pour nos euros ou nos dollars ?
    La main invisible du marché, dont on parle ci-dessus, comme disait M Alan Greenspan chef de la banque fédérale des Etats-Unis…avant sa retraite en 2007 il voulait y croire… et on a vu le résultat là-bas !!!

  13. On en a discuté, cet été avec Mobensim, lorsque je lui ai fait une petite visite surprise…l’idée (pas nouvelle) :
    Ne plus laisser d’argent sur votre compte bancaire, + que nécessaire. Je m’explique, vous touchez votre salaire le 31 du mois, le lendemain, vous retirez TOUT EN LIQUIDE, ne laissant que qq €, hors ce qui est prélevé automatiquement.
    Votre banque ne pourra plus jouer au « casino » avec votre blé, vu qu’il n’est plus là à sa disposition! Moi je le fait déjà depuis de nombreuses années, mon banquier ne me dit pas merci… d’ailleurs, il ne m’adresse plus la parole…c’est déjà ça de gagné!!!

  14. Je fais exactement la même chose mais pour une autre raison : La hantise qu’un huissier ne bloque mon compte.

    Concernant l’ami COCHET, C comme l’ami Ricoret… iL a l’air comme ça mais bon… Fouette COCHET !!! … Le vent ce n’est que du courant d’air…..

  15. Rien à dire de plus M. Cochet. C’est un discours qui est, bien sur, imparable.
    Mais enfin, quel grand écart avec le discours chez les Verts et un programme aux Européennes basé sur la ratification du traité de Lisbonne…

    Vous l’avez lu, M. Cochet, le Traîté de Lisbonne??

  16. @ Giorgio: pas la peine de retirer l’argent du compte en banque, il suffit de placer ses economies sur un compte d’une banque « éthique ». Cherchez un peu, et vous verrez que ce type d’établissements financiers ne finance pas les entreprises les plus polluantes, celles qui exploitent le plus les travailleurs du monde entier, les marchands d’arme, et que les crédits sont en priorité réalisés dans la région (relocalisation de l’économie).

  17. L’invitation du député vert par le MEDEF ne me surprend pas. Il faut bien que ces gens se détendent, et Mr Cochet devait leur coûter moins cher qu’un orchestre ou qu’un humoriste, par exemple.
    Bien d’accord avec Cazo. En particulier avec l’avant dernier paragraphe, « question de valeurs »… Tellement d’exemples autour de moi et depuis tant d’années de donneurs de leçons qui ne trouvent pas normal que l’on n’ait pas les mêmes goûts, les mêmes occupations qu’eux. (télé, être à la mode…). Imbéciles prétentieux. Qu’on fasse une sitcom avec des héros antisuperflu, ça en influencera peut-être quelques-uns qui s’approprieraient les pensées sur lesquelles ils auraient bavé jusque-là.

  18. :D T’as raison Trinita, Cochet à dû les régaler à l’oeuil. Ah ces idéalistes. Pratiques, car tout le monde sait que dans leur monde c’est en étant pingre que l’on devient riche.

  19. C’est vrai que Cochet est au MEDEF ce que le fou est au roi ou Fadela à Sarko…la caution idéaliste ( ou en l’occurrence surréaliste) … le baromètre des idées saugrenues…celles qu’on préfère avoir sous la main pour parer à l’improbable …
    L’animateur trublion des émissions bien réacs ( « vous voyez, on s’encanaille..et en plus ça fait de l’audience ! « ) …
    Un peu décalé, mais qu’est-ce qu’il nous fait marrer !

    Oui Giorgio, je me souviens de cette discussion et je suis toujours convaincue que c’est une solution qui fait bien chier les banquiers, surtout si ce ne sont pas des gens comme nous (qui n’avons pas grand chose à retirer), qui s’y mette aussi à ne laisser aux banques que le strict minimum.

    Retour au larfeuille, au bas de laine, à la lessiveuse, ou au matelas, selon le poids de votre fortune…!!!

  20. Monsieur cochet est écouté d’une oreille, on cherche au médef à sonder les tendances politiques de demain pour adapter le marché, les flux financiers aux réalités du moment… A aucun moment ils n’adèrent aux idées de monsieur cochet… Le seul but c’est faire du fric par tous les moyens si je puis dire…

  21. Tout à fait d’accord avec post 22: sonder les tendances politiques de demain, le MEDEF le fait de cette façon. C’est ainsi que dans le cadre de débats organisés à l’INSEAD de Fontainebleau, en 2003 je crois, nous avions (nous=une salle remplie de retraités et autres citoyens) écouté Susan George, alors présidente d’ATTAC, une association altermondialiste, nous parler du danger représenté par les flux de capitaux vers les paradis fiscaux en suggérant leur régulation par les états.
    Les évènements de ces 2 dernières années lui ayant donné raison puisqu’on a vu avec de retentissantes faillites (USA, Lehman Brother) on a frôlé ici des catastrophes que les banquiers eux-mêmes sont difficilement capables de contrôler (ex. les dirigeants d’une certaine Société Générale ont passé un très mauvais week-end en janvier 2008).
    Monsieur Cochet fait entendre sa voix il a raison, même si ça nous déplait; Brassens aurait dit « Non les braves gens n’aiment pas que on fasse une autre chose qu’eux ». Laissons le choeur des supporters d’hommes politiques populistes chanter la chanson défaitiste.
    N’attendons rien des auto-proclamés sauveurs de nos nations, France ou autres du G20. N.S., anciennement avocat d’affaires, qui a mis les médias à sa botte, cf. la célèbre photo d’une charrette de journalistes à côté du fringant cavalier candidat à la présidentielle, est bien mal placé pour changer le capitalisme. C’est à nous de faire preuve de réflexion et de changer de comportement face à cette situation menaçante. Les temps changent et comme le communisme s’est écroulé il y a vingt ans, c’est bien possible qu’il en soit de même du capitalisme !

  22. En octobre 2008, Yves Cochet avait fait à l’assemblée nationale un discours qui reliait la crise économique à la déplétion des ressources naturelles dans lequel il appelait déjà à la décroissance. (transcription ici : http://www.eco-echos.com/dotclear/index.php?2008/10/17/361-discours-de-yves-cochet-a-l-assemblee-nationale, vidéo ici : http://www.dailymotion.com/relevance/search/yves%2Bcochet/video/x72l32_crise-yves-cochet-groupe-gdr-verts_news)

    Quand on voit comment ce discours à été accueilli (départ massif de l’hémicycle, interruptions et ricanements), on ne peut être qu’agréablement surpris que le MEDEF ait sollicité M. Cochet pour venir leur parler de décroissance. Enfin, que les patrons soient plus sensibles que les politiques à un sujet qui risque à terme de porter atteinte à leurs revenus est assez logique.

  23. @Cyril
    Si tu as des noms de banques éthiques (ce qui me parait être un Oxymore) envoies, je suis preneur…

  24. je suis pour l’europe;mais pour une union bien faite ,pour une europe respectueuse de la planète,pas pour une europe ou d’un côté les riches peuvent détruire et les pauvres pleurer .
    Les riches sont de plus en plus riches et il y a de plus en plus de gens qui crèvent de faim .Comment allez-vous rétablir tout ça ?en prenant l’argent là ou il est ou allez-vous saigner aux quatre veines les petits travailleurs ?Nous sommes dans la panade et laissons partir au nom du sacro-saint capitalisme nos outils de travail vers des pays qui exploitent des misérables et surtout des enfants .Sommes nous prèts a vivre d’un bol de riz ?quoique certains seraient heureux de pouvoir en disposer chaque jour !!!
    Alors si vous voulez travailler,relevez vos manches ,faites cesser tous ces abus financier qui monopolisent la presse,la télé et qui un jour pousseront nos peuples à l’agonie vers une nouvelle révolution .
    Il est totalement inadmissible de voir des yachts engloutir des tonnes de carburant pour le plaisir alors que grand nombre d’ouvriers se serre la vis pour mettre vintg euros d’essence pour aller travailler .Je vote écolo ,mais à mon âge je ne crois plus au père noël ,depuis longtemps j’ai compris que les politiques courent surtout vers l’argent et fort peu vers le travail .Y aurait-il grace à vous une once d’espoir ?

  25. Jean-Yves allait avoir 50 ans. Il était revenu vivre en France, à Aix-en-Provence, depuis 8 ans après s’être séparé de sa femme, restée en Guadeloupe, avec laquelle il partageait néanmoins la garde de sa fille (15 ans). Jean-Yves pensait trouver un travail rapidement dans ce changement de vie choisi qui augurait alors, d’un nouveau départ prometteur. Mais d’heures en heures, de jours en jours, puis de mois en mois, ses espoirs s’amenuisent. Il dégringole au RMI (heu… RSA), lui qui avait démissionné d’un poste de cadre. Puis se coupe de ses plus proches amis (dignité meurtrie…), se prend un psy, s’adonne aux anti-dépresseurs. La chute est entamée. Il y a une semaine Jean-Yves s’est jeté par dessus bord, derrière le Grand Théâtre de Provence, par-delà le mur végétal de la belle endormie. Il avait laissé chez lui en évidence 1200 réponses négatives à des lettres de candidatures envoyées durant toutes ces années. Il serait nécessaire, urgent, impératif, humain, vital, que Sarko et sa clique de copains patrons le sachent, l’entendent, réagissent…
    si le Dow Jones continue à monter, c’est parce que 40% DE TOUTES LES ACTIONS QUI SONT ECHANGEES SUR LE FLOOR NE CONCERNENT QUE 5 SOCIETES.

    A EUX SEULS, AIG, CIT, CITIBANK, FANNIE MAE et FREDDIE MAC REPRESENTENT 40% DES ECHANGES DE WALL STREET.

    C’EST UNE ARNAQUE !

    Un article de Kitco.com, bien connu des traders d’or et d’argent, écrit d’une manière froide et détachée (l’auteur est un pro, cela se sent dès les premières lignes), que « 70% des échanges de Wall Street sont faits par des logiciels, les High Frequency Trading Programs. Mais à ce point, 5 actions, oui seulement 5, représentent 40% du volume du marché, 5 sur des milliers d’actions de L’ENSEMBLE DES ECHANGES. Cinq actions qui sont virtuellement garanties d’être sauvées par le gouvernement d’une manière ou d’une autre (CIT indirectement par Goldman Sachs et autres groupes travaillant pour la Fed). Cela résume le marché actuel mieux que tout le reste : ils ne jouent que les actions qui sont sous perfusion gouvernementale. Cette métaphore s’étend à toute l’économie US : presque 20% des salaires viennent du gouvernement et plus de 34 millions d’Américains ne mangent que grâce aux « bons de nourriture ». Et cela va continuer ainsi. Le gouvernement va allonger la durée d’indemnité chômage et toutes les autres ficelles qu’il peut. Mais cela ne fera rien pour créer une vraie croissance de l’emploi. La métaphore de la perfusion englobe aussi tout le système financier ».

    STOP. LA « REPRISE » EST DONC COMME LE CONCORDE QUI AVAIT DECOLLE AVEC SON RESERVOIR EN FLAMMES. CAR CE N’EST PAS TANT LES MILLIARDS DE BEN BERNANKE QUI SONT EN CAUSE ICI, MAIS BIEN L’ARNAQUE DE WALL STREET QUI FAIT ARTIFICIELLEMENT MONTER LES COURS DE 5 ACTIONS POUR QUE LES AUTRES SUIVENT !

    Voici comment ils font, et c’est le remake exact des banquiers de 1929 (voir aussi les papiers plus bas) :

    le dimanche, la FED alloue par exemple à la JP Morgan 10 milliards de dollars sur le papier
    le lundi, JP Morgan achète 5 millions d’actions de Citicorp, Aig, Fannie, etc.
    le mardi, JPM les revend, mais, quelle bonne surprise, Goldman Sachs achète ces 5 millions avec 3% de mieux et en prend 100.000 de plus. Leurs cours montent, ô quelle bonne surprise…
    le mercredi, Goldman les vend, et cette fois c’est Bank of America qui les achète à 2% de mieux, et il en reprend 100.000. Le cours monte encore, ça frétille…
    le jeudi, BofA vend, et la Wells Fargo achète du Freddie Mac, etc., les cours montent toujours…
    et cela dure ainsi depuis novembre 2008, des patates chaudes qu’ils se refilent les uns aux autres, en prenant leurs coms au passage. A ce jour, les cours ont pris plus de 30% ! Une pure arnaque, une manipulation ouverte du marché, et Sarkozy le sait, Merkel le sait (raison pour laquelle elle veut récupérer son or), Poutine et les Chinois le savent, en fait tout le monde, dans le cercle restreint, le sait, sauf le public.

    Vous comprenez maintenant ce qui se passe véritablement à Wall Street, pourquoi le Dow Jones monte ? Et pourquoi ces 5 actions représentent à elles seules 40% du volume total des actions échangées ! L’info de Kitco.com m’a permis de relier clairement les banquiers de 2009 aux banquiers de 1929.

  26. Enfin un gars qui voit les choses simplement et correctement!

    Mais pas d’illusions les 80% de l’argent de la planete sont en possession d’un groupe de personne qui jure que par le capitalisme afin de toujours plus nous asservir et nous rendre plus con!!

    Travail plus pour gagner plus mais bien sur!

    De tout façon tu n’es qu’un pantin comme nous somme les tiens malheureusement!

    Amis Français réveillons nous!!

    Ne voulez vous pas savoir pourquoi vit ont cette crise?

    Elle est en grande partie a cause de la faillite du système bancaire USA dût au prêts pour les guerre engagée après le 11 Septembre! Hors aujourd’hui nous ne savons toujours pas qui a perpétré ces attentas! Mais ont voit très bien qui en profite!

    http://latelelibre.fr/
    http://www.dailymotion.com/relevance/search/jeudi+noir/video/xag646_11-septembre-un-jeudi-noir-de-linfo_news

    Réveillons nous et aidons nos amis Américains a ce depettré de cette situation boueuse, cette mascarade comme ils nous ont aidé par le passé!

    Il nous reste encore un peu de liberté! C’est maintenant ou jamais car bientôt il sera trop tard! Les dès seront jeté!

    – Je dit OUI Aux paroles de ce monsieur!!
    – Je dit NON au modèle ORWELLIEN qui nous ai imposer petit a petit!!
    – Je dis NON a tous ces média menteur qui ne font pas leur boulot, de part les représailles des supérieurs.
    – Je dit NON a l’article 51 de la charte de l’ONU a qui grâce a ca subjectivité autorise les USA de faire tout et n’importe quoi et cela va aller quand empirant!!
    – Je dit NON a la politique Impérialiste americano-européen qui est manipuler par les pharama-militaro-industrielle et a la globalisation de la monnaie qui se prépare !!

    Que va t ont laisser a nos enfants (si nous avons encore le droits d’en avoir!! Hein certains Eugéniste ce reconnaitrons) si nous restons là comme des zombi masochistes!

  27. L’interdit du Purin d’Ortie a la peau dure..

    La loi Grenelle II doit être débattue en première lecture au Sénat ce mardi 15 septembre.

    Surprise : les Pnpp (Préparations Naturelles Peu Préoccupantes) prises en compte dans la loi Grenelle I, ne figurent plus dans le texte loi Grenelle II .

    Alors que le ministère de l’Agriculture a sorti, le 23 juin, un décret formulé de telle sorte que les Pnpp sont encore interdites à ce jour et pour longtemps, la loi Grenelle II fait l’impasse sur ces alternatives aux pesticides pourtant validées à deux reprises par les élu(e)s des deux assemblées.

    Les familles politiques de tous bords se découvrent une fibre écologique qui grandi à l’approche des Elections Régionales.

    Aspro-Pnpp propose à chacun(e) d’interpeller au moins les sénateurs (trices) de son département avant mardi pour qu’il soutienne l’amendement Blandin que vous trouverez dans la lettre type.
    Nous joignons aussi une lettre explicative pour celles et ceux qui n’ont pas l’habitude de faire ce type de démarche.
    .
    Nous vous encourageons à faire suivre sans modération cet appel à travers vos carnets d’adresses.

    Cordialement

    J F Lyphout, Président de l’ASPRO-PNPP
    Alain Uguen Association Cyber @cteurs

    Madame, Monsieur,

    Les sénateurs comme les députés ont voté un amendement dit PNPP (Préparations Naturelles Peu Préoccupantes) à la loi sur l’eau en décembre 2006 pour corriger la L.O.A (Loi d’Orientation Agricole) de janvier 2006, cette dernière posant un interdit sur les produits non homologués de type « purin d’ortie ».
    Trois ans plus tard, contrairement à de nombreux Etats européens, les PNPP restent interdites en France. Un décret demande, comme pour les pesticides de synthèse, l’inscription des matières actives utilisées sur une liste européenne selon une procédure inadaptée, très coûteuse et complexe.
    Financé par le ministère de l’agriculture, l’ITAB (institut technique de l’agro biologie) avec l’aide de l’Afssa, a fait une tentative pour le dossier de la prêle. Echec complet après trois mois de travail… pour plus de 50 000 euros…

    Ceci est en totale contradiction avec l’amendement voté en 2006 qui indiquait « Ces dispositions (concernant la mise sur le marché, l’utilisation et la détention des produits phytopharmaceutiques) ne s’appliquent pas aux préparations naturelles peu préoccupantes … ». La contradiction est encore plus grande avec la loi Grenelle I qui dit : Amendement n°294 rectifié /bis/,
    Compléter la troisième phrase du septième alinéa (c) de cet article par les mots :
    ‘et en facilitant les procédures d’autorisation de mise sur le marché des préparations naturelles peu préoccupantes’
    L’objectif de réduire de 50% la quantité de pesticides employés à l’horizon 2018 prendra tout son sens si les producteurs, les jardiniers et les collectivités locales ont accès à ces alternatives que représentent les PNPP.

    Je vous demande donc de faire en sorte que la reconnaissance des PNPP soit intégrée à la loi Grenelle II pour en favoriser le développement en tant qu’alternatives aux pesticides et de soutenir l’amendement de MC Blandin :
    Après l’article 40, insérer un article additionnel ainsi rédigé : « Le ou les éléments naturels non génétiquement modifiés, à partir desquels sont élaborés les préparations naturelles peu préoccupantes, sont inscrits dans une liste tenue à jour et publiée par le ministre de l’agriculture. Sont inscrites de droit sur cette liste, les plantes visées par les articles D. 4211-11 et L. 5121-14-1 du code de la santé publique.
    « Les préparations naturelles peu préoccupantes ne sont pas des produits phytopharmaceutiques au sens de la directive 91/414/CE »
    Je vous prie de me tenir au courant de la suite que vous donnerez à mon courrier que nous puissions connaître la position de nos élus sur ce point.

    je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations citoyennes.
    _________________

  28. Vive la décroissance !

    Commencez par un truc hyper simple : votre ballon d’eau chaude de 200 litres démonté et remplacé par un de 20 litres c’est quotidiennement largement suffisant pour une ou deux personnes voire 3 le reste n’est que fabrication de déchets nucléaires d’une durée de 10 000 ans !? Divisez par 3 la taille de votre frigo sachant que tout ce qui est dans le frigo est à 90% mauvais pour la santé.
    Adhérer à une Amap le lien ici :
    http://amap-idf.org/

    Pratiquez le co-voiturage, le vélo électrique, pré-commandez une voiture électrique en Poitou-Charentes, doublez tous les murs intérieurs de votre logement en matière isolante naturelle, mieux isolez par l’extérieur votre maison individuelle ou votre copropriété, exigez dans les programmes électoraux un % conséquent de relocalisation des moyens de production premier : alimentaire, vestimentaire, eau, énergie, mobilière, immobilière…

    Posez des toilettes sèches dans vos résidences secondaires individuelles, en remplacement et en complément dans vos résidences individuelles principales.

    Rendez vos cartes bancaires et carnet de chèque : les espèces et les prélèvements virements suffisent largement à une vie décroissante.

    Réclamez un devis de plaque solaire, d’éolienne individuelle, de recueil des eaux dans les copropriétés, et l’ouverture de cession dans l’école de vos gamins de cours auto-gérés, etc… etc…

  29. Bravo Mr Cochet, beaucoup de courage, beaucoup de désintéressement, des notions fondamentales.

    Bravo.